Sim Wong Hoo : le papa des SoundBlaster est mort

Le créateur de l’entreprise Creative Labs et concepteur des cartes sons SoundBlaster s’est éteint à l’âge de 67 ans.

Mon premier PC neuf acheté avec mes sous, un 486 DX4-100, n’avait pas de carte son. Je bavais d’envie devant les cartes SoundBlaster de Creative Labs mais je n’en avais pas les moyens. Si aujourd’hui la moindre carte mère propose un chipset son et une belle panoplie de connecteurs, au milieu des années 90 il fallait débourser une belle somme pour avoir autre chose que le grincement d’un buzzer dans son PC.

Aujourd’hui, j’apprend le décès de Sim Wong Hoo, le créateur de la marque Creative et l’inventeur des solutions audio Creative. L’ingénieur Singapourien a connu un succès considérable avec ses produits pendant des années, lorsque les ordinateurs étaient surtout des outils de travail et que les cartes mères ne s’embarrassaient pas de solutions audio. Un succès qui a perduré de par la qualité de ses productions pendant assez longtemps avant que le marché se détourne des solutions externes pour lui préférer des chipsets sonores internes, de plus en plus performants et capables de gérer des fonctions numériques avancées.

Configurer sa carte son pour jouer à un jeu PC dans les années 90

Creative Labs a tout de même réussi l’exploit de vendre plus de 400 millions de carte-sons entre 1981, date de sa fondation, et 2019. La marque conserve quelques cartes audio spécialisées à son catalogue mais son aura de l’époque s’est ternie dans le temps. Après un retour sur le devant de la scène grâce à des périphériques multimédia MP3, Creative Labs a surtout vendu des brevets à d’autres sociétés et construit de nombreux circuits sonores à implanter… sur des cartes mères. Une évolution qui a diminué drastiquement ses marges.

Encore assez présente en Asie, la marque Creative Labs distribue toujours des solutions et des périphériques : enceintes, barres de son, DAC, webcams et autres casques audio. Bien loin du moment où tout le monde, développeurs compris, disait « Sound Blaster » à la place de « carte son ». Une glorieuse antonomase qui a signé la réussite incontestable de Sim Wong Hoo.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

29 commentaires sur ce sujet.
  • 16 janvier 2023 - 13 h 53 min

    La sound blaster pro. La première que j’ai achetée. La dernière a été une awe 32. Qu’elle époque! Les vrais riches avaient une Roland mt 32.

    Répondre
  • 16 janvier 2023 - 14 h 08 min

    Rhaaa ! Je me souviens des pubs pour les Soundblaster AWE32 dans Science et Vie Micro de l’époque…
    Il est même possible que j’ai encore quelque part un CD de démo qu’on pouvait demander au constructeur pour avoir un échantillon des capacités de la carte.
    Merci à lui pour avoir sans doute fait progresser l’informatique multimédia.

    Répondre
  • 16 janvier 2023 - 15 h 36 min

    Que de souvenirs ! si je me souviens bien, mon premier PC (un 486 également) a été carrément récupéré et c’est là que je découvrais toutes les cartes filles nécessaires à son évolution : carte son, carte graphique, etc. tout un univers qui me captivait sans même une seule connexion internet. Je passais des « heures » dans l’explorateur de fichiers en quête de nouveautés dans les fichiers de l’OS.

    L’époque Montgallet, les tours couleur crème, les copains « geeks en herbes » avec qui on partageait quelques connaissances dans la cour de récré. Et la fameuse SoundBlaster.

    Répondre
  • Alu
    16 janvier 2023 - 16 h 21 min

    Mes premiers PC étaient équipés d’une Sound Blaster PCI 128 que j’ai transféré dans plusieurs builds (d’un P2 233 Mhz, elle a connue un athlon 1ghz puis un athlon XP 2800+).

    Très bon rapport qualité prix pour l’époque…mais il n’y a effectivement plus trop d’intérêt maintenant pour des cartes sons si on a pas un usage pro…

    De bons souvenirs en tout cas…

    Répondre
  • Cid
    16 janvier 2023 - 16 h 32 min

    RIP
    Ma première carte son était une Guillemot Maxi sound 16 en pack avec enceintes. J’avais choisi celle ci car le prix était inférieur, compatible et possédait un connecteur pour carte fille Korg :) (ce que possédait en interne l’AWE32 bien plus haut de gamme)

    Malgré les efforts de Creative, difficile de vendre aux gamers des cartes alors qu’ils utilisent des casques. Autant pour les enceintes, la marque a sorti pas mal de produits intéressants, autant pour les casques, rien.

    J’ai pourtant récemment acheté un « DAC » chez eux : le petit Play!4 Normalement dédié à la visioconférence, il est en fait un très bon DAC audio qui pousse jusqu’en 24 bits/192 hz et reconnu par mon iPhone. Et si vous voulez juste streamer, le soft permet pas mal de réglages dédiés au micro. Bref, pour le prix bonne affaire !

    Répondre
  • 16 janvier 2023 - 16 h 44 min

    pentium + awe 32… un rendu sonore magnifique (contrairement aux puces realtek intégrées sur la carte mère)

    Répondre
  • 16 janvier 2023 - 17 h 29 min

    moi j’étais le roi, j’avais une soudblaster live platinium 5.1 sur mon PC a une époque avec le rack en facade

    Répondre
  • 16 janvier 2023 - 17 h 50 min

    Alors, moi qui était Atari, venu tardivement (et un peu obligé) au PC, ces cartes sons me semblaient une cautère sur une jambe de bois.
    Mais je dois reconnaitre que j’ai bien bavé sur les modèles haut de gamme, orienté MAO, dont certains ici m’ont ravivé le souvenir…

    Répondre
  • 16 janvier 2023 - 17 h 55 min

    Tout pareil que vous : un 486 (mais un Sx-25 :D) et une soundblaster au format ISA que j’ai gardé très longtemps ! Triste que le créateur d’un produit qui a émerveillé tant de monde ne soit plus parmi nous, mais son souvenir restera. Merci à lui et à ses idées.

    Répondre
  • 16 janvier 2023 - 18 h 52 min

    @pierre : Avais-tu aussi le bouton turbo sur la tour faisant passer le PC en vitesse hyperespace ?

    Le son en 1994 était magnifique avec une SoundbBaster 32. Il y avait même une synthèse vocale (en anglais) et il était possible de piloter son PC à la voix comme les Alexa, Siri et cie !

    Je retourne écouter ma biblio de chansons *.midi avec Winamp :-)

    Répondre
  • 16 janvier 2023 - 19 h 01 min

    Jadis, prendre une SoundBlaster plutôt qu’une carte-son lambda était l’assurance d’avoir facilement du son sous nunux. Une autre époque.

    Répondre
  • 16 janvier 2023 - 19 h 51 min

    MDR c’est le rendre vous des vieux chnocs 😃

    Répondre
  • 16 janvier 2023 - 21 h 15 min

    @leclerc: Un peu de respect jeune sacripant !

    Répondre
  • 16 janvier 2023 - 22 h 52 min

    @leclerc:
    Vieux peut-être, mais respectueux des personnes « visionnaires »qui nous permettent d’être ici sur ce blog à partager des souvenirs marquants de notre « jeunesse ».
    Alors oui, l’informatique n’a pas toujours été au format « minimachines » et depuis 1979 le monde le l’info personnelle à progressé au point d’avoir aujourd’hui dans la main un smartphone qui exécute des tâches inouïes pour un mec né en 1965. Mais ce sont ces « vieux chnocs » qui nous ont fait rêvé. Alors respect pour eux. :)

    PS: pas de souci, @Leclerc, j’ai aussi bien compris ton trait d’humour.
    Bonne soirée à toute et tous.
    Michel

    Répondre
  • bob
    16 janvier 2023 - 23 h 27 min

    @leclerc tu viens de gagner une Sound Bastard.

    Répondre
  • 17 janvier 2023 - 2 h 05 min

    @petitevieille haaa, que de souvenirs, la keops linux et un kernel pre 1.0 …

    et ces p*****s de recompilation du kernel quand on modifiait le matériel ou fesait de modification un poil poussées !

    ça aussi ça a bien changé !

    Répondre
  • 17 janvier 2023 - 7 h 29 min

    @leclerc : Et encore ! Tu lis des remarques de jeunots ; pas les commentaires de ceux qui faisaient de la « musique » en programmant la vibration du relais mécanique dédié à la mise en route du lecteur de cassette. 8)

    Répondre
  • 17 janvier 2023 - 7 h 48 min

    Que de souvenirs de années 90, 2000 avant les chipsets multifonctions compétents.
    Je viens d’acheter une Sound Blaster x4 externe pour relier un caisson de basse et une barre de son et je retrouve le plaisir inavoué de bouger une molette physique pour baisser ou monter le son.

    Répondre
  • gUI
    17 janvier 2023 - 8 h 36 min

    Ah là là…

    SET BLASTER=A220

    Toute ma jeunesse !!!

    Répondre
  • 17 janvier 2023 - 8 h 47 min

    @gUI: sans oublier irq et dma… rip :(

    Répondre
  • 17 janvier 2023 - 9 h 38 min

    Pour ma part la sound blaster me servait aussi a connecter une manette de jeux…
    L’epoque ou le port USB et les drivers n’etait pas pratique a retrouver une fois perdu.
    Un bon port manette et cela marche bien !!

    Répondre
  • 17 janvier 2023 - 10 h 47 min

    Ah lalala… je me rappelle du passage de ma carte ADLib vers ma SoundBlaster sur mon 386sx 16MHz ^^
    RIP monsieur SIM WONG HOO. Vous aurez changé (durablement) le monde informatique d’une bien belle manière.

    Répondre
  • 17 janvier 2023 - 11 h 41 min

    Mon premier Personnel Computer acheté, un C64 avec la puce SID. Le 486 existait pas encore.

    Répondre
  • 17 janvier 2023 - 15 h 13 min

    le thread des anciens combattants … et je suis un peu rassuré qu’il y a plus vieux que moi ici. Première évolution de mon 486DX33 avec une SB16 + lecteur cd 2X. le luxe pour l’époque.

    Répondre
  • 17 janvier 2023 - 20 h 15 min

    Une révolution à l’époque et moi aussi j’ai fait coulé des litres de bave :)
    J’ai encore un boitier soundblaster externe (plus le nom en tête) il a bien plus de vingt ans et toujours fidèle au poste. Il a même une interface optique. Là il va finir sa vie comme interface pour les modes digitaux de mon tx hf.

    Répondre
  • 19 janvier 2023 - 8 h 37 min

    286 ici. Un acer. Une envie de tout demonter a reception.

    La sb. La voodoo sous doom.

    Jai un mac air maintenant. La honte.

    Répondre
  • 19 janvier 2023 - 17 h 59 min

    Je dois être le plus vieux, un copain m’avait ramené des US en 1992: une carte mère 386DX33 (Chipset AMD) avec 4 Mb de ram et une Sound Blaster Pro je crois bien, le reste je l’avais acheté chez Charlie 12.
    Je me souviens d’un perroquet avec le logiciel livré avec la SB Pro, avec Word 5 et Multiplan, elle ne me servait pas à grand chose.

    Répondre
  • 19 janvier 2023 - 18 h 33 min

    @Testadura:
    Rhaaah Multiplan et la suite Lotus 1,2,3 sur un 286 de la marque Zenith si je me souviens bien floppy 5 1/4 de pouce et disque dur de 256 MO si je me souviens bien.
    Le tout payé dans les 15000 FF avec son imprimante à aiguille (3 mois de travail étudiant).
    Mais c’était le jpour et la nuit (arrivée de windows, de la souris, et de l’écran couleur, plus tard) c’était en 1987.

    Avant, TRS 80 de chez Tandy et encore avant le TI 99 4 A de chez Texas Instrument avec son lecteur de cassette et sa cartouche mémoire pour m’initier aux nombreuses lignes en Basic sur la télé des parents.

    Quant à la Sound Blaster (et la Vodoo) c’était plus tard sur un 386 DX, et là c’était la claque pour moi aussi (Doom, notamment).

    Je ne sais si je dois dire merci aux minimachinautes de ce billet ou les maudire :-), tant je me rend compte que les années sont passées trop vites!…
    Excellente soirée à toutes et tous.
    Michel.

    Répondre
  • 20 janvier 2023 - 9 h 12 min

    Idem, j’ai commencé avec une « compatible Sound Blaster » sur mon 486 DX2-66 qui n’avait initialement pas de son.
    Et je me suis rattrapé ensuite. En cherchant dans les cartons, je dois pouvoir trouver une AWE32, une AWE64, une Sound Blaster Live! 5.1 et quelques variantes. JE n’ai jamais pu me résoudre à les jeter. C’est quand même des Sound Blaster! C’est sans doute le fait d’être resté accroché à une époque qui m’empêche de commettre ce sacrilège :)
    address=220h, irq=5, dma=1 :) Toute ma jeunesse. Doom, Duke Nukem 3D, Day Of The Tentacle…

    Et du coup effectivement, le PC a bien évolué depuis le boîtier crème au format AT qui contenait une carte-mère, une carte contrôleur pour les disque dur, lecteur de disquette, ports série et parallèle, une carte graphique, une carte son. Le tout bien souvent avec des composants traversants. Et aujourd’hui on en arrive à des prouesses de miniaturisation avec les larkbox et autres modèles similaires.

    En tout cas, merci Monsieur SIM WONG HOO pour votre contribution à la révolution informatique !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *