Rock Pi 4C : deux sorties vidéos et un Rockchip RK3399 à bord

Radxa lance une “nouvelle” carte de développement avec la Rock Pi 4C, une variante de la Rock Pi 4 qui en reprend la quasi totalité des composants dont le SoC Rockchip RK3399. Petit changement technique qui explique cette variation, la présence non pas d’une mais de deux sorties vidéo.

Mise à jour du 28/07/2020 : Après une annonce en Octobre dernier, la carte est restée de longs mois en sommeil. Aujourd’hui, la marque communique sur sa disponibilité. Il est possible de la PRE-commander en ligne pour 59$ depuis la Chine. Montant calculé sans les frais de ports qui seront de 29.57$ pour une carte seule soit, un total de 88.57$ via DHL…

Rock Pi 4C

Billet original du 7/10/2019 : Cela ressemble presque à une commande sur mesure, la Rock Pi 4C tourne toujours grâce à un SoC Rockchip RK3399 et propose encore une fois une base logicielle Linux et un bon support d’Android. Mais au lieu de ne proposer qu’une seule sortie UltraHD à 60 images par seconde sur un HDMI 2.0 comme la Rock Pi 4, elle embarque deux connecteurs vidéo.

 

2019-10-07 12_03_14-minimachines.net

La Rxda Rock Pi 4B une autre variante de la carte

Un MicroHDMI qui permettra de piloter un affichage en 3840 x 2160 pixels toujours à 60 Hz et une sortie MiniDisplayPort capable de piloter un écran en 2560 x 1440 pixels toujours en 60 Hz. Il sera, par contre, impossible de faire du double écran en UltraHD en parallèle avec la Rock Pi 4C. En cas d’usage bi-écran, le maximum que vous  pourrez atteindre sera de l’UltraHD d’un côté et du 1440p de l’autre. D’autres options seront disponibles comme du double écran en FullHD ou en 1440p.

Cette limitation est liée à la construction de la carte qui emploie un contrôleur USB Type-C qui gère à la fois ses deux ports USB 3.0 et le MiniDisplayPort. ce dernier ne conserve donc que deux lignes au lieu de quatre et l’empêche donc de profiter du maximum de ses capacités d’affichage.

Prévue ce mois-ci à 75$, la carte n’est pas encore officialisée par le site de Raxda mais Tom Cubie en a listé tous les détails à LinuxGizmos. On retrouve donc le même SoC 6 coeurs, 4 Go de mémoire vive DDR4, un connecteur M.2 compatible PCIe NVMe pour un stockage rapide en plus d’un emplacement pour module eMMC et d’un lecteur de cartes MicroSDXC. La carte embarque du Wifi5 et du Bluetooth 5.0 en plus d’un port Ethernet Gigabit… Ainsi que tous les connecteurs habituels sur ce type de solution : jack audio,  MIPI CSI ainsi que les traditionnelles 40 broches compatibles Raspberry Pi.

Bref, une solution qui pourra intéresser certains, notamment pour les usages d’émulation. La carte semble assez performante comme le montre cette vidéo d’une émulation de Nintendo 64 via le pilote OpenSource Panfrost pour circuit graphiques Mali. La puce RK3399 est capable ici non seulement de lancer l’émulation du jeu mais également d’encoder l’affichage obtenu dans cette vidéo qui sera ensuite envoyée vers Youtube.

Source : CNX Software

Soutenez Minimachines, partagez le !


Jaune
5 commentaires sur ce sujet.
  • 17 décembre 2019 - 12 h 17 min

    […] L’extension Rock Pi SATA HATs est développée par Raxda a qui ont doit les cartes de développement RockPi 4 sous SoC Rockchip RK3399. Cela n’empêche pas ce nouveau HAT d’être compatible avec les Raspberry Pi 4, du moins en partie. La solution est compatible dans ses version 2 et 4 connecteurs SATA. La version 5 connecteurs ne sera compatible qu’avec les cartes de développement Rock Pi 4.  […]

  • 19 juin 2020 - 19 h 48 min

    bonjour
    ou peut on l’acheter

    Répondre
  • 28 juillet 2020 - 19 h 35 min

    Encore une carte de plus .
    Perso ,je comprends pas bien cet acharnement a toujours sortir une nouvelle version d’un produit .
    Pour avoir acheté pas mal de carte Orange Pi et Raspberry Pi ,je suis plutôt déçut de voir que les exigences minimales d’un utilisateur Lambda ne soit pas respectées .

    Serait ce idiot de créer une carte disposant d’un format plus grand ?
    J’imaginerai bien ce type de carte disposant sur le dessus des composants et sur le dessous d’une sortie SATA .
    Visser directement sur le SSD ma carte pour etre rapidement prêt a travailler avec ,transférer alors mon système via un port réseau tout bête ou le transférer grâce a un clé USB .
    Une simple sortie HDMI standard ,et deux port USB classique plus un port en USB C ,pour l’alimentation une bête prise classique jack de type de celle que l’on trouve sur les TV BOX Android .

    Pas réinventer la roue mais offrir une carte mieux pensée et plus simple a mettre en boitier le cas échéant.
    Prenons simplement le Raspberry PI ,un simple aménagement logique des composants aurai permit de mettre un refroidissement passif ou actif comme on en trouvait sur les vieilles cartes graphique ou sur certains chipset sur nos cartes mères d’ordinateurs .

    Répondre
  • 28 juillet 2020 - 22 h 03 min

    @ptitpaj: Hello, Hardkernel propose justement des cartes dans un format un peu plus grand, qui sont très bien en terme de puissance et de refroidissement. Je pense pas exemple au N2. Mais c’est un peu plus cher.

    Répondre
  • 29 juillet 2020 - 6 h 52 min

    @ptitpaj: Peut-être me trompais-je, mais justement ces cartes ne sont peut-être pas toutes faites pour un utilisateur lambda.

    Dans le cas des Raspberry Pi justement, l’usage est éducatif. Le but n’est pas tant qu’un adulte lambda puisse se faire son montage domotique, mais qu’un enfant puisse s’amuser à créer avec. Il doit pouvoir trouver suffisamment de possibilités pour que quelques usages au moins l’intéressent… puis qu’il démonte tout afin de faire autre chose avec.

    Qui plus est, beaucoup de ces cartes ne sont pas faites pour notre marché.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *