Peakago, un futur netbook 7″ à partir de 299$ ?

Peakago, jamais entendu parlé, serait sur le point de sortir un énième mini pc portable de 7″ de diagonale. Dans la droite lignée des GPD Pocket et autres One Mix Yoga. Problème ? La marque va nous demander de lui faire confiance.

La marque se présente comme un assembleur ODM/OEM qui construit d’habitude pour les autres et se serait décidée à lancer ses propres machines. Ici, une déclinaison du concept des GPD Pocket. Des netbooks de 7″ de diagonale remis au goût du jour avec tous les  avantages de notre époque : Processeur plus puissant, mémoire vive conséquente, SSD généreux… On est loin des premiers EeePC mais plus tourné vers un concept d’ultrabook miniaturisé. On reste, par contre, assez proche de leurs tarifs puisque si le premier EeePC 701 est sorti à 299$, le Peakago est promis au même prix !

2019-09-12 12_15_28-minimachines.net

Dans le détail, l’engin est assez intéressant avec un 7″ tactile qui affiche en 1920 x 1200 pixels. C’est presque trop pour une telle diagonale même si Windows a désormais les outils nécessaires à la gestion d’une bonne lisibilité dans ce mode. Cette dalle se loge dans un châssis permettant une rotation de la partie écran à 360° pour une utilisation en mode tablette.

2019-09-12 12_15_55-minimachines.net

La mémoire vive de cet engin serait très confortable avec 8 Go embarqués. Voilà qui devrait offrir un certain confort à l’ensemble avec la possibilité de vraiment exploiter cette grande définition en ouvrant en parallèle de nombreux programmes. Le Stockage embarqué serait un SSD non détaillé de 128 Go. Je me méfie de cette appellation SSD puisque de nombreux constructeurs englobent dans ce mot fourre-tout les eMMC comme les solutions haut de gamme PCIe NVMe.

2019-09-12 12_17_45-minimachines.net

Mais, parce qu’il y a un premier mais, un bémol survient à la lecture du type de processeur embarqué. Le Peakago est décrit comme proposant un Intel Cherry 8350. Une manière de tourner autour du pot autour de l’Atom X5-Z8350… Pas un mauvais processeur mais une solution qui accuse son âge désormais et qu’on comprend assez mal dans une machine neuve. Cette puce, qui équipait par exemple le très bon Asus Transformer Book T100, est très capable. elle sait faire beaucoup de choses et pour peu qu’elle soit bien épaulée comme ici, conviendra parfaitement à ce type de diagonale. Mais un passage par la case Gemini Lake des Celeron N4100 ou l’emploi d’un Core M3 aurait été un gros plus pour une machine de ce type.

2019-09-12 12_17_11-minimachines.net

Le reste de la configuration comporte également quelques déceptions avec, par exemple, l’emploi d’un Wifi4 qui aurait pu passer en Wifi5 pour quelques dollars de plus. Le chipset fournit également un Bluetooth 4.0. En parallèle de ce chipset réseau poussiéreux, on découvre un port USB Type-C qui devrait surtout servir à alimenter l’engin, un port USB 3.0, un port casque jack audio 3.5 mm et un lecteur MicroSD. Une webcam 0.3 mégapixels est également intégrée sur le côté de l’écran.

2019-09-12 12_17_20-minimachines.net

La batterie est indiquée comme une 4500 mAh et l’engin comme pesant 700 grammes pour des dimensions de 18.1 cm de large pour 11.3 cm de profondeur et 19.6 mm d’épaisseur. Le tout tournerait sous Windows 10 S, un mode particulier et limité qu’il est possible de faire sauter facilement pour retrouver toutes les fonctionnalités de Windows.

2019-09-12 12_15_48-minimachines.net

Intéressant ? Oui ! Pour 299$, cela pourrait convenir à de nombreux utilisateurs malgré sa petite taille. Programmer, administrer un réseau, prendre des notes, jouer, surfer et les 1000 autres usages d’une véritable combinaison clavier et écran dans un format de poche. Mieux encore, la marque promet une baisse de 40% du prix dès le lancement de sa campagne si vous leur laissez votre email…

2019-09-12 12_15_36-minimachines.net

Mais, car il y a un second mais, personne ne connait Peakago. Pire, la marque compte bien passer par une campagne de financement participatif chez Indiegogo afin de financer son projet. La dernière fois que mes sens d’araignée ont été mis en alerte de cette manière, c’était pour le Mi MiniPC. Une solution de miniPC de bureau promettant un prix très attractif. Passée au travers d’une campagne chez Indiegogo en financement flexible, la “marque” a réussi à lever plus de 1 300 000$ auprès de consommateurs naïfs avant de disparaitre dans la nature. Son concept était assez simple: reprendre le design d’une machine existante, sabrer son tarif et promettre la lune puis envoyer le tout sur Indiegogo.

Ici, on pourrait avoir exactement le même schéma de fonctionnement. Une proposition de base alléchante, une mise en ligne en financement flexible1 et des mises à jour délirantes comme le passage d’un processeur Intel Atom à un Core M3 gratuitement histoire de ralentir la date de livraison…

Je n’accuse pas Peakago d’être le masque d’un escroc, je dis juste que l’expérience nous montre à quel point il faut être vigilant avec le financement participatif. Encore plus avec Indiegogo. Ici il suffit à un type peu scrupuleux d’acheter un engin existant, de le glisser entre les mains de différentes personnes, de faire des photos et de lancer une page web2 pour créer l’illusion d’un vrai produit original. Il ne reste plus ensuite qu’a créer une page web et lancer sa campagne pour commencer à attirer des gens. Tous ceux qui miseront sur ce genre de produit sans aucune preuve de son existence et du sérieux de cette entreprise seront dans la même position qu’un pigeon face à un joueur de bonneteau. Prêts à se faire plumer.

Sources : Peakago et Liliputing

Notes :

  1. Un mode de financement qui fait que toutes les participations au crowdfunding partent dans la poche de la marque qui fait campagne, même si le montant minimal pour la réalisation de l’engin n’est pas atteint. Sans qu’aucune garantie de livraison ne soit faite ni aucun prototype présenté.
  2. Le dépôt du nom de domaine Peakago.com date du 24 Juillet 2019…
22 commentaires sur ce sujet.
  • 12 septembre 2019 - 12 h 40 min

    Avec un linux dessus à la place de windows… ca ferait baisser le prix encore ?

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 12 h 50 min

    @Myke: En FreeDOS oui, avec un Linux faut payer quelqu’un pour qu’il vérifie que ça marche.

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 13 h 46 min

    Ce qui me chagrine avec tous ces netbooks, c’est l’épaisseur du châssis…
    On dirait des produits dessinés il y a 30 ans. Alors je sais, il y a certains impératifs et j’imagine bien que vu la taille de ces appareils, il faut bien caser une batterie digne de ce nom entre autre. Mais bon, ça ne fait pas trop rêver !

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 13 h 54 min

    @Bruno31: Ça sert à quoi, à part rêver, d’avoir un châssis plus fin ?

    ✅ A faire plus joli
    ✅ A le rendre portable dans une poche si on mesure plus de 1.80m
    ✅ A souder le maximum de composants
    ✅ A limiter l’accessibilité et la possibilité de réparer l’engin
    ✅ A limiter drastiquement l’autonomie de l’ensemble
    ✅ A limiter la connectique à des ports ultrafins
    ✅ A augmenter le tarif
    ✅ A le rendre plus sensible à la casse, aux efforts sans que cela passe en garantie
    ❌ A réduire le poids de l’engin
    ❌ A améliorer sa portabilité dans un sac

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 14 h 17 min

    PERSO ,j’ai pas vraiment d’intérêt pour un portable 7 pouces .
    ICI ,le prix est sympa mais le contenu de la boite varie beaucoup trop .
    8 Go de RAM OK mais si c’est pour castrer le SDD avec une puce de merde pas vraiment utile de mettre 8 Go .
    L’écran est sympa si vrai IPS et un 1900*1080 ,par contre quel intérêt de fournir un WINDOWS 10 de type S sur cette machine .
    Une simple clé USB offrant les drivers ou un CD-ROM suffirai .
    Là ou le bas blesse ,c’est le choix d’un processeur largement dépassé ,un N-4100 aurait été un minimum .
    300 euros sur une machine d’apparence sympa .
    Le positionnement tarifaire face a ces nombreux portable de 13 a 15 pouces offert en N-4100 pour une gamme de prix variant de 300 a 350 euros place largement cette machine comme inutile pour mes usages favoris .
    Donc un produit que comme beaucoup ,je n’achèterai pas meme si gagnant d’un super LOTO .

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 14 h 30 min

    – Un écran 7″ tactile qui affiche en 1920 x 1200 pixels
    – La mémoire vive de 8 Go
    – Un SSD de 128 Go
    – Un châssis permettant une rotation de la partie écran à 360°
    Tout ça pour 299$….
    La mariée est presque trop belle.

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 15 h 07 min

    >l’Atom X5-Z8350… Pas un mauvais processeur
    On est en 2019, c’était peut être acceptable en 2013 mais avoir dans un ordinateur sous windows un CPU qui fait un score Geekbench inférieur à mon Xiaomi Redmi Note 4 payé 135 euros il y a deux ans, les utilisateurs vont souffrir, rien que pour naviguer sur les sites bourrés de javascript de nos jours.

    La plupart des téléphones chinois à moins de 200 euros sont deux fois plus puissants que ce netbook, un comble.

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 15 h 38 min

    M’enfin !

    Si Indiegogo, c’est le mal absolu en terme d’arnaque crowfundée, un acte de salubrité consisterait à ne plus parler – faire la promotion – de ces produits. En y consacrer des articles, c’est toujours faire de la pub à ce service de crowdfunding.

    Quitte à me faire de nouveau taxer d’Applemaniaque*, et pour vouloir être dans l’actualité à tout prix ou éviter d’induire le consommateur en erreur malgré la traditionnelle précaution, le tout nouvel iPad premier prix avec écran plus grand aurait mieux sa place ici. Il a été présenté mardi soir.

    Contrairement à ce truc virtuel, au profil d’escroquerie soupesée, cet iPad est lui disponible en tant que vrai produit du monde réel et avec un vrai service consommateur.

    De plus, avec iOS 13, disponible dans quelques jours, cela augmentera les possibilités de la tablette qui pourra enfin accueillir des périphériques USB (disques, clés USB…), voire une souris.

    * Billet tapé sur une Surface Go, et j’utilise un smartphone Android

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 15 h 57 min

    @Pierre: Euh, les benchs c’est super hein. mais la vraie vie c’est pas mal aussi. Avec un X5-Z8350 et 4Go de ram je peux dans la vraie vie :

    Surfer confortablement en FullHD, faire de la retouche légère sous Photoshop ou Gimp, lancer tout LibreOffice, lire des vidéos sans soucis, jouer à de vieux titres, lancer un CURA pour piloter une imprimante 3D, imprimer en 2D, écouter de la musique… Cela reste un très bon processeur même si il est vrai que de l’eau a coulé sous ponts.

    Les Benchs me font tiquer parce que si on en crois les benchs, les mission Apollo n’ont jamais existé. Les ordinateurs employés à l’époque ne feraient même pas 0.1 de score sur Geekbench. En pratique ces machines sont dépassées mais elles ont tout de même réussi a envoyer des bonhommes sur la lune. Le Z8350 est dans le même cas de figure. C’est un SPU au score dépassé mais qui parvient toujours a remplir 90% des usages d’un utilisateur lambda.

    Regarder par la lorgnette des benchs c’est regarder au travers d’un prisme de consommation qui t’explique que l’engin que tu utilises pourtant tous les jours à une maladie dégénérative qui t’oblige a t’en débarrasser.

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 17 h 00 min

    @Bruno31: Disons que, vue les dimensions, si tu veux plus fin, c’est possible….mais il faudra renoncer a au moins une option, tu as le choix:
    -la batterie?
    -le clavier?
    -l’écran?
    -la coque?
    -la carte mere????

    Je plaisante, surtout qu’il y a de grandes chances qu’au final, il soit beaucoup plus fin, tellement fin, que l’on ne verra meme pas lol

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 18 h 16 min

    @Madwill: Tu m’as fait ma soirée :)

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 18 h 58 min

    @Pierre Lecourt: Disons que ça sert à ne pas avoir une brique dans les mains, surtout en position tablette.(A quoi bon d’ailleurs une charnière 360 sinon ?) Pourquoi les PC portables ont-ils su évoluer dans le bon sens et pas ces netbooks qui gardent le même aspect depuis bien trop longtemps.
    En l’état, je prédis un fiasco !

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 19 h 13 min

    @ Pierre Lecourt : qu’est ce que vous voulez dire par “avec un Linux faut payer quelqu’un pour qu’il vérifie que ça marche”?

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 19 h 22 min

    @Bruno 31: Avec indigogo, pour cette machine précisément,oui, ce sera un fiasco mais seulement pour les clients!
    Mais pour ce qui est du format (avec cette épaisseur),en gardant a l’esprit qu’il s’agit d’un “marché de niche”, c’est déjà un succès!!
    Regarde du coté de GPD, Chuwy et consorts, ça marche plutôt bien ;) de plus, sur des machines “hautes gammes” (600 a 900e), alors si certains nous sortent des bécanes à 300/400e avec fiche tech sympa genre: n4100, 4g de ram (upgradables) ssd 128g, nul doute (en tout cas sur MINImachines ;)) que les ventes seront bonnes.
    Les petites marques chinoise sont plus à répondre a une demande précise qu’à balancer des offres a tout va, une démarche plus pérenne et sécurisante, a mon avis.

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 19 h 34 min

    @Bruno 31: Ben chai pas,

    le GPD Pocket mesure 18 mm d’épaisseur : https://www.minimachines.net/actu/gpd-pocket-specifications-48528
    Le One Mix Yoga 2 mesure 17 mm d’épaisseur : https://www.minimachines.net/actu/one-mix-2-une-version-core-du-7-pouces-tactile-hybride-69992

    A un moment il faut bien loger les composants dans un sandwich déjà complexe :

    -châssis haut
    -dalle LCD
    -châssis haut
    -châssis bas
    -clavier
    -carte mère / batterie
    -châssis bas

    Les PC portables font en général 11.6″ minimum. Soit entre 28 et 30 cm de large et 20-21 cm de profondeur. Le One Mix Yoga mesure 18 x 11 cm ce qui fait qu’on peut disposer d’un côté la batterie, de l’autre la carte mère et relier le tout avec des nappes et des câbles. On n’empile pas, on juxtapose.

    2019-09-10 12_41_32-minimachines.net

    Cette photo du NUC QC71B montre bien le phénomène : Tout est éparpillé comme un Puzzle. Mais on a plein de place pour se faire plaisir.

    2019-09-12 19_25_57-minimachines.net

    Les constructeurs de ce genre de machines 7″ font la même chose – ci-dessus un One Mix 2S Yoga par exemple – mais ils se heurtent à un petit problème : Avec 28 cm de large sur un 11.6″ on peut glisser une bonne batterie de 9-10 mm d’épaisseur sur tout l’espace disponible.

    Avec un engin de 18 cm de large et 11 cm de profondeur tu dois composer avec un espace très très exigu. Et pour offrir une autonomie correcte tu ne peux pas glisser une batterie de 3 mm d’épaisseur. Elle te coûterait plus cher et n’offrirait pas les mêmes performances.

    Bref, on arrive à une limite physique des possibilités du format. Soit on prend plus large et on a moins épais. Soit on prend plus compact et on a plus épais. La troisième voie serait de prendre à la fois compact et fin et de ne proposer que 30 minutes d’autonomie.

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 19 h 35 min

    @Gnome: Exactement ce que j’ai dis : Monter un portable sous Linux cela demande de payer un type pour qu’il fasse une image stable d’une version d’une distribution de Linux a injecter sur le eMMC de l’engin. Avec Windows 10S, Joe le stagiaire peut le faire.

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 20 h 03 min

    @Pierre Lecourt: c’est souvent la même histoire avec la recherche de la finesse, on perd en fonctionnalité, quand on voit le coup de vouloir absolument ne mettre qu’1 ou 2 ports usb c pour la finesse, quasiment obligé de te trimballer un hub, ce que tu gagne d’un côté, tu le perds de l’autre. C’est vrai que la finesse a son charme mais cela vaut il le coup de se priver de plus de fonctionnalités ?? C’est la différence entre un pc et tablettes/smartphones… La fonctionnalité !!!

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 21 h 34 min

    @ Pierre Lecourt : ok il faut payer un dèv ou passer un contrat avec Canonical ou Fedora par exemple, mais pour Windows il ne suffit pas juste de demander au stagiaire non plus, il faut payer la licence Microsoft. Et puis en sélectionnant judicieusement les composants, on peut même n’avoir rien à faire du tout que d’installer n’importe quel distro linux. Alors l’un dans l’autre, mettre un Linux n’est pas forcement plus cher que de mettre un Windows… Si ça avait était le cas, les Asus, GPD et compagnie n’auraient pas fait le choix de Linux. Pour moi ça n’a rien à voir avec les coûts le choix de l’OS (ou alors en faveur de Linux), c’est une question de marketing avant tout. A tort ou à raison, les constructeurs et assembleurs pensent qu’un ordi vendu avec Linux part avec un désavantage et se vendra en quantité moindre.

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 22 h 29 min

    @Gnome: Tu regardes ça avec un prisme Européen.

    En Chine ils demandent rien du tout à personne. Ils injectent un Windows sur ce type de machine et c’est tout. Avec licence achetée à un revendeur de licence, sans licence du tout… Pas de problèmes pour eux.

    Tu parles de “sélectionner judicieusement les composants”. Oui, très vrai. Mais c’est un handicap pour eux. Eux ils achètent des composants “compatibles” au moins cher. Si le chipset réseau doit changer en cours de production parce qu’on leur propose un autre aux mêmes performances pour 2$ de moins, ça ne leur pose aucun soucis. Par contre si d’un coup ton nouveau chipset est incompatible avec ta Debian, là c’est un problème. Si le chipset utilisé pour les 800 premières machines est indispo pour terminer les 200 qui restent d’ici la fin de la semaine, c’est pas grave, on achète un autre… Voilà pourquoi sur certaines machines dans la page “pilotes” tu as 3 ou 4 versions de drivers de Wifi de modèles et de marques différents.

    Enfin, oui, tu parles de marketing. Windows “vend” mieux la machine auprès du grand public. Pas besoin d’explications, pas besoin de rassurer, pas besoin de se creuser la tête. Un PC sous Windows se vend beaucoup plus facilement. Pas besoin de dépenser pour expliquer quoi que ce soit non plus.

    Tout cela – et plein d’autres trucs – font que le choix de Windows reste le plus économique pour eux.

    -Pas de licence ou pas chère.
    -Pas de questions à se poser sur les composants.
    -Pas de frais de marketing supplémentaires.

    Est-ce que c’est une bonne chose ? C’est un autre débat.

    Répondre
  • 13 septembre 2019 - 9 h 19 min

    @Myke: Non en gros Windows 10S est quasi offert et très limité (moteur de recherche, windows store etc..)

    Répondre
  • 13 septembre 2019 - 9 h 30 min

    @Pierre Lecourt: Non s’ils se fichaient de la licence il auraient choisi un vrai W10 pas un S.

    Répondre
  • 13 septembre 2019 - 11 h 19 min

    @ekimia: non, c’est fini ça depuis plus d’un an. Windows S est désormais un “mode” qui est soit disant “préventif” pour les utilisateurs. Il suffit de cliquer sur un bouton pour le basculer – gratuitement – à Windows 10 normal. Comme si tu installais une distribution avec une interface basique sans accès aux fonctions complexes mais qu’à tout moment il pouvait basculer en fonction Expert.

    https://www.minimachines.net/actu/microsoft-windows-10-mode-s-61529

    @ekimia: Mais tu es en train de raisonner comme si ce produit existait. C’est comme si je te disais que le problème de la surpopulation mondiale était résolu parce que dans Alice au pays des merveilles il y a une potion qui fait rapetisser. Crois tu vraiment que ce MiniPC existe et donc que des choix ont été fait en raison de positions économiques ? Pour rappel un des premier truc qui arrive sur la page du site web de cette machine c’est “mettez votre email pour bénéficier d’une remise de 40% automatique”.

    40% de 299€ pour un miniPC de ce type c’est un peu dingo. 299€ – 116€ = 183€ pour un MiniPC de ce type, cela ne te fait pas tiquer ?

    Et quand bien même, on trouve aujourd’hui des licences OEM de Windows 10 à 2€ pour les particuliers dans le commerce. Les constructeurs ont tout le loisir de s’offrir les mêmes licences ou de les acheter par pack de 1000 à un grossiste sur le marché gris. Donc non, encore une fois, ce n’est pas un soucis économique pour eux Windows, c’est même la meilleure solution.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *