One Netbook A1 Pro : passage au Core i7-1160G7

En 2020, One Netbook lançait un premier MiniPC Portable de 7″ de diagonale sur un marché alors totalement nouveau. La marque proposait alors une solution parfaite pour les pros.

Le nouveau One Netbook A1 Pro passe d’un Core M3-8100Y, peut être la meilleure puce accessible à cette époque pour ce type d’engin, à une solution pouvant atteindre le Core i7-1160G7. La première puce fonctionnait avec un TDP de 5 watts, la nouvelle fonctionne dans une enveloppe de 7 à 15 watts. Plus gourmand donc mais également beaucoup plus puissant.

Cette solution de onzième génération Tiger Lake développe 4 coeurs et 8 Threads avec 12 Mo de cache et tournant de 2.1 à 4.4 GHz. Il propose un circuit graphique Intel Xe avec 96 EU cadencé à 1.1 GHz. Une autre option en Core i5-1130G7 un peu moins performant sera également disponible.
La mémoire sera confiée à 16 Go de LPDDR4x à 3200 MHz. Le stockage pourra grimper jusqu’à 512 Go en NVMe PCIe 3.0 x4.

L’écran du One Netbook A1 Pro reste de même diagonale, un 7″ tactile de type IPS qui affichera en 1920 x 1200 pixels. Il pourra pivoter à 180° pour se positionner par dessus le clavier afin d’être saisi en tablette. La prise en compte d’un stylet actif permettra de dessiner ou de prendre des notes dans ce mode de manière assez confortable avec une capture de 2048 niveaux de pression.

Mais le gros point fort de ce One Netbook A1 Pro, c’est sa connectique qui semble toute droit sortir d’un autre millénaire. Autour de ce petit châssis, on retrouve une ribambelle de ports et de connecteurs. En plus d’un module Wifi 5 et Bluetooth 4.2, la machine embarque un port Ethernet Gigabit, deux ports USB 3.0, une sortie vidéo MicroHDMI, un USB Type-C avec fonctions complètes, un lecteur de cartes MicroSDXC, un jack audio 3.5 mm combo, et même un port série RS-232. C’est cette connectique qui change la donne et fait du One Netbook A1 Pro un outil parfait pour certains métiers de terrain. 

L’engin peut se fixer sur un support VESA 75×75 classique

Sur cette nouvelle version il sera possible de profiter d’une plus grande vitesse de traitement grâce à ce processeur plus rapide mais, dans l’absolu, le poste le plus intéressant est de pouvoir se connecter à de nombreuses interfaces nativement. L’autonomie n’est pas annoncée mais l’engin à une batterie 6000 mAh en 3.7 voltes et sa prise USB Type-C servant à l’alimenter peut également accepter une batterie mobile PowerDelivery. Le clavier reste un QWERTY rétroéclairé avec une course de touche de 1.5 mm.

Comme sur le précédent modèle, le pavé tactile a été remplacé par un capteur optique accompagné de deux boutons pour les clics gauche et droit. Un capteur d’empreintes est présent pour identifier l’utilisateur. Le tout entre dans un format de 17.3 cm de large pour 13.6 cm de profondeur et 1.9 cm d’épaisseur. Le One Netbook A1 Pro ne pèse que 550 grammes. 

Reste le problème du tarif. Ce nouveau modèle est apparu sur AliExpress à environ 1160€ TTC en version Core i5 avec 16 Go de mémoire vive et 512 Go de stockage. C’est beaucoup pour un engin qui n’intéressera finalement que peu de personnes. Le précédent modèle était presque deux fois moins cher en 8/256 Go avec des tarifs sous les 520€ régulièrement. La version 8/512 Go s’est également négociée à des prix inférieurs à 550€…

L’engin est également disponible chez Geekbuying : Le modèle Core i7-1160G7 est à 1067.99€ en version 16/512Go. Le modèle i5-1130G7 16/512 Go est à 961.19€. Dans les deux cas il faudra compter sur une trentaine d’euros de frais de port.

Tout le problème de ce genre de configurations avec un design très particulier et un ensemble de composants très performants vient de là.  Si le design annonce des possibilités originales, il ne solutionne pas pour autant tous les besoins informatiques d’un utilisateur. Lorsque les netbooks sont sortis et qu’on parlait à l’époque de  « cannibalisation » du marché portables, je me fatiguais à expliquer que ces engins n’entraient pas en concurrence des machines traditionnelles mais servaient plutôt de couteaux suisses ultraportables. Ce type de machine poursuit le même raisonnement, elle viendra en plus d’un autre ordinateur pour remplir des missions spécifiques. Afin d’éviter d’avoir à transporter des accessoires et adaptateurs en plus d’un ultraportable classique.

Mais avec une note aussi salée, les utilisateurs réfléchiront certainement autrement. Avec un budget de 1100€, on peut acheter un ultraportable plus classique, en ajoutant la moitié de cette somme à une machine existante, on change de niveau de finition ou de puissance. Ce genre de minimachine gadget devrait plus s’orienter vers des puces entrée de gamme  que de tenter de rivaliser inutilement avec des solutions haut de gamme. Le même engin sous Celeron ou Pentium, avec un accès suffisant à ses entrailles, sera finalement peut être plus pertinent qu’un 7″ FullHD+ plus musclé.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

4 commentaires sur ce sujet.
  • 21 janvier 2022 - 9 h 16 min

    Effectivement, c’est trop cher. Et vu le faible encombrement de la machine, je doute que le système de dissipation thermique soit à la hauteur du cpu. Donc, throttling en perspective ce qui rend encore plus caduc le choix de proco haut de gamme.
    Avec un écran compris entre 8′ et 9′, un cpu à base de Celeron/Pentium et un prix bien inférieur à celui d’une Surface Go 3, ce produit a ses chances.

    Répondre
  • Gat
    21 janvier 2022 - 13 h 35 min

    Voilà pourquoi j ai acheté une surface go
    Sur le coincoin a 120e
    Avec le clavier

    Répondre
  • 22 janvier 2022 - 23 h 30 min

    Le prix vient aussi des Procs 11gen qui coutent super cher … Pour ma part j’ai pris un Razer Stealth 13″ + eGPU pour avoir le format compacte et la puissance desktop. Ce genre de machin est intéressante car encore plus portable en mobilité.

    Répondre
  • 25 janvier 2022 - 2 h 08 min

    Je l’ai avec le Core M3-8100Y. C’est mon ordi de voyage.C’est suffisamment rapide pour une utilisation de base, écran tactile, écriture avec stylet. Seul bémol, la batterie va rarement au-delà des 3h (il faut apporter un powerbank)et si on le pousse au-delà du raisonnable le ventilateur proteste furieusement.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *