Odyssey X86J4105, une petite carte à la fois x86 et Arduino

La Odyssey X86J4105 est une carte qui propose, sur 11 cm de côté, un Celeron Gemini Lake Intel et un microcontrôleur Arduino. Le tout de manière passive et avec une foule de connecteurs.

Proposée par SEED Studio pour 188$, la Odyssey X86J4105 embarque un Celeron J4105 de la gamme Gemini Lake d’Intel. Un quadruple coeur cadencé de 1.5 GHz à 2.5 GHz avec 4 Mo de mémoire cache et un TDP de 10 watts. Une carte suffisante pour faire tourner un système d’exploitation comme Windows 10 ou Linux avec un circuit graphique Intel UHD 600 embarqué.

Sur la Odyssey, on retrouve également 8 Go de mémoire vive DDR4 soudée et une option pour ajouter jusqu’à 64 Go de stockage eMMC de base. Un module Wifi5, du Bluetooth 5.0, deux ports Ethernet Gigabit avec prise en charge du PXE et du Wake On Lan. Le reste de la connectique comprend un jack audio combo, deux ports USB 2.0 Type-A, un USB 3.1 Type-A et un USB 3.1 Type-C.

ODYSSEY X86J4105

Une sortie HDMI 2.0a, un lecteur de cartes MicroSDXC sont présents ainsi qu’un emplacement pour une carte SIM. A noter que le port USB Type-C gère l’ensemble des fonctions du format, il pourra donc transmettre des données et porter un signal vidéo. Le processeur étant capable de piloter 2 écrans, on peut imaginer une configuration double affichage en UltraHD.

Odyssey X86J4105

La carte propose également des solutions d’extension avec un port M.2 2242/2280) en SATA 3.0 et un brochage USB 2.0, un emplacement PCIe 2.0 x4 2280 qui pourra servir à ajouter une carte modem 4G ou une extension SATA 3.0, par exemple. Un port SATA 3.0 classique est également présent.

ODYSSEY X86J4105

Enfin, le microcontrôleur est un Microchip ATSAMD21G18 32-Bit ARM Cortex M0+. Il pilotera 40 broches au format Raspberry Pi, 28 broches SAMD21G18, un classique système audio déporté, brochage UART, une alimentation pour ventilateur sur 4 fils, une alimentation SATA et des broches de démarrage et de reset pour piloter la carte dans un boitier classique.

ODYSSEY X86J4105

Le tout entre dans une carte de 11 cm de côté que l’on pourra alimenter soit avec un jack audio 12V dédié, soit avec une alimentation Power Delivery via la prise USB Type-C. Un ensemble très intéressant donc, notamment pour des montages industriels, robotiques ou domotiques mais aussi pour monter une solution réseau, un NAS maison.

ODYSSEY X86J4105La carte Odyssey X86J4105 pouvant fonctionner de manière totalement passive elle est parfaite pour de nombreux usages dans des projets de “salon”. Que ce soit pour piloter une VPN, une centrale domotique, des projets de stockage réseau ou autres. Elle peut tout aussi bien s’interfacer avec un système d’exploitation performant d’un côté et piloter facilement des circuits électroniques ou récupérer des informations analogiques de l’autre.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Soutenez Minimachines.net !
5 commentaires sur ce sujet.
  • 3 avril 2020 - 18 h 45 min

    Intéressant !
    Je ne vois pas de DisplayPort 1.2a. => double affichage HDMI + USB-C

    Répondre
  • 3 avril 2020 - 18 h 54 min

    @Rimin: Oui je me suis planté. J’ai mis à jour mais tu dois avoir le cache. En fait le DP est géré par l’USB Type-C il n’y a pas de possibilité de triple écran. Désolé.

    Répondre
  • 3 avril 2020 - 19 h 01 min

    ;) oui, le temps d’aller voir le site de SEEED ODYSSEY et remonter l’info, la page de minimachines est restée inchangée dans son onglet.

    Répondre
  • zer
    5 avril 2020 - 22 h 25 min

    Pas mal du tout ça.

    Au dela de l’aspect hybride, rien que le couple CPU/RAM/2 Lan est à un rapport qualité/prix impressionnant.

    Sur le site de seeed, ils vendent un boitier à 15$, soit 202$ au total. A ce prix, on a droit à un core i3 avec 4Go de RAM et 1 seul lan sur Aliexpress…

    Je sent que j’ai trouvé mon nouveau joujou pour monter un proxy artica transparent moi :)

    Répondre
  • 7 avril 2020 - 14 h 38 min

    C’est une très belle carte pour la bidouille ça : d’un côté, un PC assez pêchu pour faire tourner Linux ou Windows (pour un frontal graphique facile, c’est cool), avec la ram et les ssd qui vont bien. De l’autre, un arduino 32 bits qui a plein d’E/S et qui permet de déporter un traitement typé “temps réel” => pour le pilotage des CNC et autres joyeusetés du genre, ça peut permettre de réaliser des équivalents des BeagleBone Black.
    Ca peut aussi être intéressant pour faire des bornes d’arcade : un bloc processeur pour l’émulation et l’affichage, et de l’autre un arduino pour gérer toute la boutonique, les affichages, etc…. le tout en une seule carte !
    Et, évidemment, je ne parle même pas d’un PC embarqué dans un véhicule.
    La prise 12V direct est un véritable plus.
    Bref, très cool comme carte, une belle alternative aux cartes ARM (RPi et autres).

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *