Nvidia veut frapper fort avec sa nouvelle offre GeForce mobile

Nvidia veut s’imposer dans le monde du PC portable avec une offre GeForce Mobile qui vise aussi bien les machines sous processeurs AMD que les solutions Intel. Prix, technologies, mises à jour, performances et marketing… La marque sort le grand jeu.

C’est officiel, Nvidia lance une nouvelle génération de puces GeForce Mobile avec au passage un renouvellement de plusieurs de ses technologies. Un attirail de fonctionnalités pensées pour intéresser presque tous les profils.

La marque a tout d’abord travaillé ses tarifs puisqu’elle nous promet des machines GeForce Mobile à partir de 699$ (749€ en France) d’un côté et des modèles équipés de solutions GeForce RTX 2060 à partir de 999$ (1099€ en France) de l’autre. Un prix public qui, adossé à des promotions et des baisses, pourrait largement populariser ce type de solution auprès d’un public plus large. Plusieurs machines sont déjà évoquées avec ce type d’équipement.

Nvidia RTX

On retrouve l’ASUS ROG G512, le HP Omen 15, le Acer Nitro 5, le Lenovo Y540 et le MSI GF65 Thin. La marque indique que d’autres modèles pourraient glisser sous cette barre symbolique des 1000$ à court terme. On ne sait pas comment cela se traduira en euros chez tout le monde mais certains constructeurs vont suivre le mouvement pour glisser à leur tour sous la barre des 1000€ en Europe.

Predator Triton 500

C’est une excellentes nouvelle qui devrait donc toucher des engins déjà existants mais également ouvrir la porte à plus de nouvelles solutions dans le futur. Cela intéressera non seulement les joueurs qui devraient voir la note s’alléger sur certains modèles du marché, mais également d’autres types d’utilisateurs qui pourraient prendre appui sur les capacités de ce type de chipsets graphiques pour piloter des logiciels de création gourmands en calcul.

Nvidia Geforce RTX LT

Nvidia lance dans cette optique de nouveaux modèles de puces dans sa gamme “Super”, une gamme clairement à destination des créateurs de contenus. La marque surfe sur le  lancement conjoint des puces AMD Ryzen 9 4000 et des nouveaux Intel Comet Lake-H pour adosser sa solution graphique. 

Et c’est le jackpot pour la marque qui a été retenue par la totalité des constructeurs au sein de leurs futurs portables. Nvidia indique que plus de 100 nouvelles solutions vont sortir équipés de ses puces. Tous les constructeurs de la planète semblent être sur les rangs : HP, Lenovo, Acer, Asus, MSI, Gigabyte, Razer, Clevo et bien sur Dell pour ne citer que les plus connus. Un nombre impressionnant d’annonces de nouvelles solutions GeForce Mobile ont été dévoilées dans la foulée.

Un reboot de Turing boosté par le DLSS 2.0

D’un point de vue technique, on reste sur des machines exploitant l’architecture Nvidia Turing des RTX 20×0 déclinées dans différentes configurations avec l’emploi massif de la solution Max-Q qui ajuste fréquences et TDP pour intégrer des designs plus fins et compacts. Des modèles 14″ à bordures fines sont particulièrement prometteurs.

Nvidia

 

Nvidia abrite une ribambelle de fonctions en avant dans cette appellation globale Max-Q. Une solution permettant au consommateur d’identifier facilement une machine qui correspondra à ses besoins. On retrouve donc, pour commencer, l’emploi du “Dynamic Boost” qui n’est autre qu’un agent de circulation exploitant parallèlement les capacités du processeur embarqué et celles du circuit graphique. Fonctionnant de manière transparente, cette fonctionnalité établit pour chaque image à calculer un dosage entre les différentes capacités de calcul de l’engin afin d’adapter au mieux les performances disponibles. L’idée est de trouver un bon ratio entre la puissance à fournir et la consommation d’énergie. Les TDP des différents composants pouvant être dosés finement pour lisser la consommation globale vers une moyenne la plus basse possible.

Nvidia

La fonction “Advanced Optimus” vise également à améliorer l’endurance des machines en jonglant selon les besoins de l’utilisateur d’un système graphique à l’autre. Le portable équipé pourra basculer du circuit embarqué dans le processeur pour les tâches les plus légères et, dès que l’efficacité de la puce Nvidia sera plus optimale, basculera dessus. Cela peut être pour des raisons de performances mais également pour des besoins purement énergétiques. 

Nvidia présente également le DLSS 2.0 pour “Deep Learning Super Sampling 2.0” qui est piloté par des circuits d’intelligence artificielle dédiés et entraînés, présents sur les cartes RTX. Ces Tensor Cores proposent système d’apprentissage permettant d’accélérer le nombre d’images par seconde calculées en temps réel par la machine. Nvidia assure que son DLSS 2.0 augmente la performance de calcul pur de ses circuits tout en proposant des images optimisées.

DLSS 2.0

Cela a également un impact sur l’autonomie de chaque engin puisque les Tensor Core permettent d’éviter de sur-exploiter les cœurs de calculs plus énergivores. La marque parle de 20% d’autonomie en plus pour ses machines, ce qui est un gain énorme sur ce type d’engin. Cette technologie est sur le papier très impressionnante et je vais essayer de trouver le temps et les moyens de faire un dossier plus complet sur le sujet.

L’appellation Max-Q est également un engagement matériel pour Nvidia qui demande à ses partenaires d’opter pour de la mémoire GDDR6 Low Voltage. Cela permet non seulement d’améliorer l’efficacité globale de la solution mais également de consommer moins d’énergie. Les régulateurs de voltage sont également mis à jour pour améliorer les performances et l’efficacité des machines.

Nvidia

Cette sortie s’appuie également sur le travail mené par la marque à destination des graphistes, entamé avec le lancement des cartes graphiques Super. Nvidia annonce le lancement de 10 portables RTX Studio pilotés par des puces RTX Super. Nvidia travaille avec de nombreux constructeurs pour concevoir ces engins sur les fondations de processeurs Intel Comet Lake-H. Acer, Gigabyte, MSI et Razer sont les premiers à avoir travaillé dans ce sens. Leurs portables seront capables d’offrir de très bonnes performances de calcul en mobilité à la fois en vidéo et en 3D. 

Legion Y540

Nvidia s’offre un pont d’or avec cette nouvelle gamme GeForce Mobile

Compatibles avec les solutions de nouvelle génération chez AMD comme chez Intel. Visant autant un public de joueurs pour un prix abordable que des machines d’exceptions pour du très haut de gamme. Lorgnant adroitement sur le marché des créateurs de contenu. Facilitant le travail pour les constructeurs avec des engins mobiles optimisés à la fois en terme de calcul et d’efficacité, cette nouvelle génération de GeForce Mobile frappe fort et large.

Nvidia

Si le calendrier global est quelque peu bousculé par la pandémie de Covid-19, si l’annonce de disponibilités pour le mois d’Avril chez les constructeurs peut être chamboulé, il semble pour le moment que de nombreux portables GeForce mobile concernés soient livrés aux dates anticipées.

De nombreuses excellentes machines sont en approche, pas forcément les moins chères mais des solutions vraiment très capables en terme de calcul. Des 13.3 et 14″ pour commencer mais également des 15.6″ compacts et assez légers. Cette génération d’engins est très prometteuse et, grâce aux sorties conjointes d’Intel et d’AMD, pourrait renouveler fortement un marché qui eu tendance à végéter sur le plan des performances.

Une bonne raison de faire évoluer son matériel dans les mois qui viennent ? Je ne sais pas encore mais ce nouveau catalogue me donne furieusement envie de tout tester !

Soutenez Minimachines, partagez le !


Violet
14 commentaires sur ce sujet.
  • 3 avril 2020 - 15 h 16 min

    Geforce Now devrait rendre moins utiles ces portables hors de prix qui chauffent énormément même bien refroidis.

    Répondre
  • 3 avril 2020 - 15 h 25 min

    @Le Breton: Pour certains profils oui. Mais GeForce Now ne te permet pas de travailler par exemple.

    Répondre
  • 3 avril 2020 - 16 h 35 min

    INTÉRESSANT mais un peu inquiétant aussi .
    Je trouve Inquiétant que pour l’instant seul Nvidia semble détenir cette technologie ou plutôt cette grosse avance sur ce qui est puce graphique .

    La sortie du dernier ASUS G-14 présente une très belle avancée technologique sur un prix variant de 1000 a 2000 euros selon le modèle .

    Par contre cela fait peur face a une solution AMD qui semble obligée d’utiliser du Nvidia car ATI est sur la touche .
    Attendre d’un INTEL qu’il s’offre ATI ne serait ce que pour renverser la vapeur et offrir des processeurs disposant de GPU ATI .

    C’est sur que perso ,j’attends un gros renouvellement de l’entrée et du moyen de gamme en Carte Graphique et GPU .
    La plus part des PC PORTABLE ou NON offre souvent que des performances castrées question graphique car obligation d’utiliser le GPU intégré au processeur ou manque de place pour une bonne carte graphique Moyen de Gamme .

    C’est évident que tout résoudre d’un coup n’est pas évident ,encore que les processeurs étant a leurs niveaux maximums c’est aujourd’hui sur la partie Graphique que le travail doit se voir réalisé .

    Répondre
  • 3 avril 2020 - 18 h 04 min

    @ptitpaj: Intel rachète ATI qui n’existe plus puisque ATI a été racheté par AMD pendant qu’Intel conçoit ses propres puces ?

    Répondre
  • 3 avril 2020 - 18 h 46 min

    Quand il est évoqué les 20×0 il s’agit des modeles super ou des anciens?
    A moins que les super ne soient pas destinées aux portables?

    Répondre
  • 4 avril 2020 - 10 h 59 min

    En fait les esprits sont saturés intellectuellement et AMD prend son temps à juste titre: les premiers Ryzen sont sortis en 2016 de mémoire et il a fallu attendre fin 2019 début 2020 pour oublier les FX (chose que n’a pas connu AMD malgré les excellents Pentium 4…)
    Aujourd’hui, dans la tête des gens, pour jouer, il faut une GeForce; limite si t’as pas ta RTX et son ray-tracing, t’as raté ta vie, oubliant au passage les PS4, XB1 toutes sous AMD et la Switch qui tourne sous une solution graphique, certes NVIDIA, donc géniale, mais sacrément légère en perfs, et les futures PS5, XSX, aussi sous Radeon et ZEN.
    AMD ne peut pas lutter contre le sectarisme et le conditionnement intellectuel, car ce que lui demande une communauté aussi biaisée, c’est plus performant pour moins cher pour faire baisser les prix d’NVIDIA.
    Il faut laisser du temps au temps: Lisa Su a relevé la partie CPU, gageons que la partie GPU soit à présent dans ses projets.
    Et on n’en a pas parlé, mais NVIDIA risque gros avec les derniers APU AMD et les Xe d’intel qui risquent de rendre inutiles ses petits GPUs, à l’exception d’un logo commercial peut-être.

    Répondre
  • 4 avril 2020 - 11 h 02 min

    Bonjour,

    Personnellement à force de tergiverser pour acheter un PC qui permet de travailler et jouer un peu mais sans dépasser les 650/700€ quitte à rester sur des générations précédentes ou prendre un reconditionné, je viens de m’orienter vers Shadow de base me disant que de toute façon pour le moment au prix de l’abonnement j’ai le temps d’amortir l’achat d’un vrai pc. Quid de la connexion, petit retour prévu en juin juillet

    Répondre
  • 4 avril 2020 - 11 h 18 min

    @Kim Raoult: “AMD ne peut pas lutter contre le sectarisme et le conditionnement intellectuel” ben il a l’air de bien le faire ici pourtant !

    C’est fou comme les gens qui sont eux-même dans un biais ne peuvent pas s’empêcher d’y intégrer les autres.

    @sourioplafond: Les évolutions logicielles se répercutent sur les gammes existantes. Le DLSS 2.0 c’est pour tout le monde par exemple.

    Répondre
  • 4 avril 2020 - 15 h 18 min

    Kim Raoult le ray tracing a été un bide au début de génération de ces cartes graphiques, il a fallu attendre un certains temps pour qu’ils maîtrisent la technologie et cela donne à présent de bons résultats là ou c’était catastrophique les 6 premiers mois. Pour autant la cap entre les 1xxx et 2xxx était faible, je suis resté sur ma 1070, bon depuis un mois je n’ai plus mon écran full hd mais un écran 32 pouces 2560×1440 144 htz. Jusque là j’espérait même peut être tenir encore 2-3 ans, et non pas acheter les nouvelles cartes graphiques qui sortiront cette année mais la génération suivante encore. J’ai quelques doutes entre le changement d’écran, les rumeurs sur un gros cap sur les cg cette année et vu la puissances des nouvelles consoles.

    A voir, je joue à peu de jeux très récents ayant beaucoup de jeux de retard qui date de x années. Et j’attends toujours des baisses conséquentes de prix pour les jeux récent, donc minimum un an après leur sortie. Maintenant oui certains sont beaucoup plus passionnés que moi en hardware, et ont les moyens pour suivre l’évolution technologique et vont acheter chaque nouvelle technologie.

    Le ray tracing est un bonus actuellement, cela apportera à terme une révolution dans le monde des jeux vidéos mais aujourd’hui cela les rends juste un peu plus beau. Vu comment le technologie a bidé au début de la génération de ces cartes graphiques, je pense pas que les gens y soient très attachés. Ceci dit amd se doit de la proposer aussi maintenant qu’elle apporte un bonus et n’est plus un handicap, on choisit toujours le produit le plus performant et polyvalent s’il fait très bien ces autres choses.

    Répondre
  • 4 avril 2020 - 15 h 29 min

    Sinon pour le monde du portable, il serait temps que cela bouge un peu ! C’est très compliqué d’avoir une solution nomade à un prix correct, j’ai une vielle tablette asus eee pad transformer prime tf300t qu’il faudrait que je root(et je ne parle pas anglais…) pour qu’elle puisse à nouveau accueillir des applications basiques comme twitch et autres, je m’en sers que pour regarder des vidéos. J’étais bien intéresser par des pc 2 en 1 de 14 pouces, le seul que j’ai trouver qui semble bien correspondre c’est le XIDU PhilBook… Il est souvent dans les 360 euros sur amazon, mais j’aurait pas dit non à l’existence d’un modèle un peu plus chère et embarquant l’équivalent d’une 1050 pour faire du gaming occasionnel dessus. Une 1660 ce serait trop chère à mon avis…

    Mais quand on voit le prix des pc portable et les cartes graphiques embarquées, les fabricants ont des années de retard…Ce marché n’évolue pas, on ne trouve pas de pc à prix plus abordable avec des cg d’ancienne génération, pas d’entre deux pour faire des économies… J’espère qu’un jour quelqu’un donnera un gros coup de ce marché car il y a grandement besoin d’un peu de concurrence. Mais j’ai l’impression qu’en dehors des smartphones les formats plus nomade comme les tablettes et pc portables c’est un peu mort…

    Répondre
  • 4 avril 2020 - 16 h 47 min

    tension pas voltage en français :p
    Sinon comme à l’accoutumée, merci pour ton excellent article !

    Répondre
  • 7 avril 2020 - 8 h 06 min

    @Kim Raoult: que de condescendance …

    Mais pour te dire, toute personne achetant un GPU gaming, ne le fait pas pour jouer. De même, bien qu’il existe une certaine forme de formatage grandement lié au miracle du marketing, pour mon usage, AMD est dans les choux niveau GPU.

    J’ai du remplacer mon portable il y’a moins d’une semaine (problème avec une image de firmware EC, bref, kaput) et j’ai hésité entre un MSI Alpha 15 (R5 3750H/RX 5500XT) et un MSI GF65 Thin 9SX (I5-9300H/RTX2060) et j’ai du prendre le deuxième malgré le désir de dégager intel de tout mes pc entre failles de sécurité, chauffe ou encore marketing toujours plus douteux et hypocrite

    Pourquoi?
    Pas pour le RTX, je joue très peu, et j’ai eu une RTX2070 dans les premiers mois, et payer ce prix là pour avoir un simple BF, que tous les studios abandonnent leurs communautés en annulant le support malgré les annonces officielles parfois de manière totalement silencieuses et j’en passe. Ma RTX à été vendue avant la sortie des Super …

    Pour l’encodage vidéo, j’utiliserai bien AMF/VCE, mais en H264, le résultat est juste infâme, pas de méprise, l’encodage vidéo par GPU n’est jamais au niveau d’un encodage lent et mono-thread sur CPU, mais en petite résolution, il à mérite de faire gagner énormément de temps pour une qualité suffisante et un bitrate acceptable pour les vidéos hébergées et diffusées sur le web

    Le Support CUDA, bien que les GPU AMD aient une sacré puissance brute, elle ne dispose pas du support CUDA parfois nécessaire pour certains logiciels pro (suite Adobe entre autre)

    Et enfin, en mobilité, la consommation électrique, bien qu’énormément de progrès aient été fait par AMD coté CPU, niveau GPU, ça reste gourmand et chaud, les portables gamers ont déjà du mal à contenir parfois les températures d’un i7 décemment (souvent du mal même) alors rajouter de la chauffe en plus et moins d’autonomie en plus du support de fonctions, qui ne me sont certes pas toujours nécessaires, mais quand même bien utile, NON

    Amd se rattrapera peut être avec RDNA2, et c’est également avec lui et son intégration sur console que le RTRT se développera dans le JV de manière efficace et généralisée

    Mais non, le plus souvent, les gens n’achètent pas Nvidia par limitation ou “saturation” intellectuelle, mais juste pour des usages qui ne sont pas nécessairement les tiens. Car aujourd’hui, beaucoup d’ordinateur gamers sont vendu à des pros et semi pro car les gammes creators sont une vaste fumisterie qui te surtaxe la suppression de la taxe RGB pour aucune amélioration notable sur autre chose que le design esthétique de la machine, sans compter la quasi impossibilité de faire encore comme il y’a 5 ou 6 ans et d’acheter une machine avec un GPU “symbolique” capable d’encodage et un très gros CPU pour les activités gourmandes mais sans usages graphiques majeurs (*repense à son Acer avec son petit GPU mais un i7-2630QM pour 600€*, cette époque est bien lointaine …)

    Répondre
  • 10 avril 2020 - 15 h 33 min

    […] ACTU Nvidia veut frapper fort avec sa nouvelle offre GeForce mobile […]

  • 19 octobre 2020 - 12 h 46 min

    […] ajoute de la profondeur dans les univers de jeux. La seconde par contre est un vrai sujet, le DLSS, je vous en ai déjà parlé, est à mon avis l ‘aube d’une vraie révolution dans l’industrie graphique du […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *