Nvidia exige des mentions plus claires sur les portables RTX 3000

Le casse tête d’un achat de portable sous circuit graphique Nvidia RTX 3000 va devenir moins compliqué. La marque exige désormais que ses partenaires spécifient clairement quel type de puce est embarqué dans chaque machine.

Si vous n’avez pas suivi les évènements récents liés aux portables équipés de solutions Nvidia RTX 3000, beaucoup de machines étaient jugées illisibles par les utilisateurs – comme par les revendeurs – du fait du manque de transparence dans les spécifications techniques des fabricants.

RTX 3080

Tout se joue sur quelques points techniques. Les fabricants peuvent intégrer la même puce graphique dans divers appareils sans que ceux-ci ne délivrent pour autant les mêmes performances. Et cela pour une raison simple, chaque puce graphique peut être réglée comme ayant des capacités différentes en fonction de sa consommation électrique et de sa dissipation de chaleur. Son TDP détermine, comme toujours, ses performances.

Ainsi un circuit GeForce RTX 3080 pourra être intégré avec un TDP de 80 watts minimum mais pourra également être déployé avec une consommation de plus de 150 Watts. Cet écart qui peut aller du simple au double ne demande pas les mêmes compétences en terme de dissipation thermique et n’aura pas les mêmes conséquences en terme de confort.

Il va sans dire qu’un engin portable avec une puce graphique qui consomme à elle seule 150 watts de TDP n’aura pas la même autonomie qu’un ordinateur en 60 Watts de TDP. De la même façon, son poids et son encombrement en seront affectés. On ne peut pas intégrer un circuit GeForce RTX 3080 de 150 watt dans une machine aussi fine qu’une 60 Watts. Enfin, il y a de fortes chances que pour dissiper le processeur graphique le plus gourmand, votre ordinateur portable soit en ventilation poussée plus souvent que pour un modèle plus économe en énergie.

Tout cela est fort logique et un consommateur avisé fera rapidement la différence entre un portable RTX 3000 fin et assez léger avec un autre plus gros et lourd. Mais si cela vous parait évident, ce n’est pas forcément le cas pour un consommateur classique. Ce dernier, se basant sur le  test d’un ordinateur portable équipé d’une puce RTX 3080 en 150 watts pourrait se focaliser sur cette appellation pour commander une machine implantée différemment et recevoir une solution en 80 Watts moins puissante.

  GeForce RTX 3080 mobile GeForce RTX 3070 mobile GeForce RTX 3060 mobile
Coeurs CUDA 6144 5120 3840
Fréquence Boost 1245 – 1710 MHz 1290 – 1620 MHz 1283 – 1703 MHz
Consommation  80-150 Watts 80-125 Watts 60-115 Watts
Mémoire GDDR6 8/16 Go 8Go 6Go
Interface mémoire 256-Bit 256-Bit 192-Bit

Surtout si les fabricants ne font en aucun cas mention de ces différences techniques noir sur blanc sur leurs fiches techniques. Et quand on voit le Delta de caractéristiques sur les trois puces de cette génération que sont les RTX 3080, 3070 et 3060… On se dit que les déceptions pourraient être importantes.

C’est un biais assez classique du monde des ingénieurs. que ce soit des ingénieurs techniques ou des commerciaux, les constructeurs et leurs équipes connaissent tellement sur le bout des doigts les différences entre les produits qu’ils ne se rendent pas compte à quel point celles-ci restent obscures pour le client lambda. Proposer un portable GeForce RTX 30×0 fin et un autre avec exactement les même caractéristiques peu détaillées plus épais ne donnera pas d’indication suffisante à l’utilisateur. Ce dernier choisira évidemment la machine fine en pensant acheter le niveau de performances le plus élevé.

Pour pallier à ce problème, qu’il a lui même laissé naitre, Nvidia a donc décidé de rectifier le tir. La marque ne va pas demander à ses partenaires de rajouter les caractéristiques détaillées de chaque circuit graphique. La marque va exiger leur présence dans leurs communications.

Chaque constructeur devra donc notifier clairement les fréquences que pourront atteindre les puces graphiques ainsi que le nombre de watts qu’elles dégageront. De quoi renseigner de manière efficace sur les compétences, avantages et défauts de chaque machine.

RTX 3000 Mobile

C’est évidemment une bonne décision de Nvidia. Faire le point sur les différents composants et leur capacités réelles est un vrai parcours du combattant au quotidien pour les acheteurs. Malgré les efforts de nombreux testeurs, il est difficile de faire comprendre qu’un chipset graphique GeForce RTX 3060 est différent d’un autre portant le même nom. En accolant les éléments exacts de son intégration, cela devrait faciliter les choses ou en tout cas mettre la puce à l’oreille des futurs acheteurs.

Il sera en tout cas possible de comprendre qu’une solution RTX 3070 peut s’avérer plus performante qu’une machine en RTX 3080 suivant son implantation. Les différentes marques ont commencé a modifier leurs pages et leurs sites web, en espérant que les revendeurs jouent le jeu et corrigent leurs fiches techniques pour éclairer du mieux possibles leurs clients.

GeForce RTX 3000 Mobile

L’appellation Max-Q ne disparait pas mais change de signification

Nvidia fait évoluer son appellation Max-Q qui ne désigne plus aujourd’hui les performances des puces RTX 30×0 mais indique plutôt un catalogue de fonctionnalités. Le Whisper Mode 2 qui indique une optimisation de la ventilation en terme de nuisance sonore. Le Dynamic Boost 2 qui permet de modifier les puissances du processeur et du circuit graphique pour profiter des capacités maximales de dissipation des engins. Et enfin, la fonction Optimus qui permet d’engager, au besoin, la puce graphique Nvidia en remplacement de la solution graphique Intel ou AMD embarquée. 

Cela représente un changement majeur par rapport à la signification de cette norme Max-Q qui désignait auparavant un certain « niveau » de performances .


secret
12 commentaires sur ce sujet.
  • 6 février 2021 - 12 h 13 min

    Est-ce que sera plus simple qu’avec les MX150 et MX250 ?

    Répondre
  • 6 février 2021 - 12 h 16 min

    Bonjour,

    Est-ce que cela sera au final plus simple qu’avec les MX150 et MX250 où il était très difficile de faire la différence entre les modèles (basse fréquence et haute fréquence) ?

    Répondre
  • 7 février 2021 - 13 h 51 min

    Pierre et d’autres commentateurs sur Minimachines nous avaient déjà avertis il y un certains temps et me semble t il vous aviez aussi demandé à Nvidia et d’autres d’ailleurs d’être plus précis.
    Autant je pense que les ingénieurs qui connaissent leurs références par cœur on peut leur laisser le bénéfice du doute autant les commerciaux et marketing profitent bien de se flou inutile car cause de frustration.
    Effectivement @Selda , espérons que « précision » rime avec clarté

    Répondre
  • 7 février 2021 - 15 h 35 min

    Et en pratique, a partir de quand cette information de TDP sera indiquée ?

    Par exemple sur le MSI GF75 Thin 10UEK 17,3″ qui est dans les bons plans, je ne vois rien dans la description, et je n’ai pas vu sur le site de msi non plus.

    Répondre
  • 8 février 2021 - 0 h 07 min

    C’est impressionnant de ce dire que l’on à des GPU entre 60 et 150W de tdp, alors que l’on se limite à des CPU entre 15 et 45W… Oo

    Répondre
  • 8 février 2021 - 11 h 50 min

    Pour le coup Nvidia a beau essayé de rattraper le coup mais à mon sens il va mettre un énorme KO dans gamme.
    Comment comprendre pour un consommateur qu’une RTX 3070 peut être plus performante qu’une 3080 en fonction de la bride qu’on impose au deux CG.
    Et si le client le comprend, comment justifier l’achat d’une 3080 totalement bridée face à une 3070 libérée/délivrée?

    Il faut espérer que le client ne s’intéresse qu’à une seule gamme (Pc fin par exemple) histoire de garder la cohérence de la numérotation, encore que.

    Répondre
  • 8 février 2021 - 11 h 56 min

    @marques mathieu: Je pense qu’un consommateur comprend la différence entre une camionnette et un coupé et que la puissance de leur moteur doit correspondre à leur poids et encombrement.

    Si on cherche un portable RTX 3070 « débridé », on aura un châssis de camionnette : épais, lourd et probablement bruyant. Si on choisit un portable RTX 3080 « bridé » on pourra choisir un châssis de coupé, mince, plus léger et moins bruyant.

    Je te rassure, le tarif sera un très bon moyen de comprendre ces différences.

    Répondre
  • 8 février 2021 - 23 h 53 min

    @Pierre Lecourt: je me souviens d’une époque pas si lointaine où une 970m était une 970m quelque soit le PC que tu achetais, que ce soit MSI Ghost GS 60 ou un Asus Rog G751. La puissance était la même sur mon GS60 tout fin que sur mon Rog 751 beaucoup plus épais. La différence était le confort induit par la chauffe du châssis du GS60, je n’avais toutefois pas de throttle.
    Donc à cette époque pas si lointaine la camionnette et le coupé avec les mêmes perfs avec un même GPU, mais ça c’était avant. Je vais devoir oublier cette époque :).

    Répondre
  • 9 février 2021 - 0 h 01 min

    @Mathieu Marques:

    Ben oui, les 970M faisaient toutes 100 watts de TDP et on avait pas le choix. Je sais pas si on serait gagnants d’avoir des RTX coincées sur un seul TDP alors que leur force est de pouvoir jouer sur celui-ci pour proposer différents profils de machines. Un archi va préférer une RTX 3080 à bas TDP qu’une RTX 3070 à haut TDP. Ca sera plus transportable et plus adapté à son usage. Un jeune joueur préféra une RTX 3070 à haut TDP car ca sera puissant et pas aussi cher qu’une RTX 3080…

    Et quelle autre solution pour Nvidia ? Cela aurait été donc de multiplier les références ? De Sortir la RTX 3070, la RTX 3070 Plus, la RTX 3070 PRO, la RTX 3070 SUPER, et la RTX 3070 Extra. Rebelote avec la RTX 3080 et la RTX 3060 et la RTX 3060 Ti. Au final on aurait eu la même complainte au sujet des références trop nombreuses.

    Là je trouve la démarche positive pour tout le monde :

    Nvidia sort une gamme de produits qui permettent d’étager entre performances, consommation et chauffe de manière assez fine.

    ET

    Nvidia exige que les différences soient indiquées noir sur blanc sur les fiches techniques des marques.

    Au final on est tous gagnants non ? Je préfère ça qu’une unique RTX 30X0 pour chaque gamme…

    Répondre
  • 9 février 2021 - 13 h 31 min

    @Pierre Lecourt
    Ton point de vue se défend largement et je le trouve très juste.
    Ma seule crainte est celle ci: que le consommateur lambda se perde dans ces histoires de TDP et se contente de lire le nom du circuit graphique sans se rendre compte qu’il aura potentiellement moins de performances avec sa 3070 face à une 3060. ( à recouper avec mon histoire de 970M pour ne pas inclure la problématique de châssis.)

    Personnellement je suis d’accord avec toi car la précision me serait bien utile si je voulais acheter un PC portable, mais je ne suis pas sur que tant de gens soient au fait de toutes ces histoires de TDP.

    PS: sur un registre totalement différent merci pour la review de l’autonomous ergochair 2, ma compagne en a désormais une à son cabinet et est très satisfaite de ce produit, son dos fragile apprécie :)

    Répondre
  • 2 juin 2021 - 15 h 32 min

    […] comme le Thunderbolt, le Wifi6 et bientôt de la 5G… En plus des fonctions graphiques proposées par le Max-Q de Nvidia, AMD a bien du mal a trouver des […]

  • 15 juin 2021 - 12 h 14 min

    […] en composants mais différentes en dissipation, ne seront pas a prendre en compte pour ces engins. On notera d’ailleurs que les vœux de Nvidia concernant la transparence énergétique de ses solutions mobiles de la part des constructeurs sont […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *