Cirrus 7 Nimbini V2.5 : Un boitier fanless pour NUC Coffee Lake

Cirrus 7 que l’on connait déjà pour ses nombreuses solutions fanless, lance le Nimbini V2.5 pour accueillir les NUC8 équipés de processeurs Intel Coffee Lake Core i3, i5 et i7. L’engin est parfaitement silencieux et se paye le luxe d’une meilleure dissipation thermique que le NUC d’origine d’Intel.

Les NUC8 sont la huitième génération de minimachines d’Intel. Des ordinateurs complets qui tiennent littéralement dans la main. Compacité oblige, ils manquent un peu d’espace pour dissiper de manière passive leur processeur et le spécialiste du genre Cirrus7 vient y remédier avec un nouveau boitier baptisé Nimbini V2.5.

2018-11-13 11_32_58-minimachines.net

Cirrus7 n’en est pas à son coup d’essai puisque le premier Nimbini que nous avons croisé date de 2015. A l’époque, la marque dissipait passivement les MiniPC sous processeurs Intel Broadwell… Pourquoi autant de temps entre les modèles ? Parce que la politique d’intel n’a pas été facile à suivre avec des Next Unit of Computing qui ont muté, des modèles qui ont été distribués uniquement en forme de kit et non pas en carte mère seule et des solutions qui ont beaucoup changé entre les prototypes et les versions commercialisées.

NUC June Canyon

Le NUC8 d’Intel

Tous les acteurs du monde du fanless qui développent des solutions pour le NUC ont souffert pendant quelques trimestres. La donne a changé, Intel semble s’être calmé sur ses développements et les développements reprennent.

2018-11-13 11_15_49-minimachines.net

Les différents designs d’ailettes que Cirrus7 a essayés : En bas on voit la carte du NUC accrochée dessus.

Ce nouveau modèle est un poil plus massif que le précédent avec 15.7 cm de côté pour 12 cm de large, ce qui reste ma foi assez compact. Son système d’ailettes verticales et sa réalisation à 100% en aluminium massif permettent de dissiper tout à fait naturellement la chaleur des composants embarqués. C’est la principale nuance d’avec le design Intel : Au lieu de concevoir un MiniPC que l’on pose à plat ou au dos d’un écran en VESA, le Nimbini V2.5 ne supporte qu’une disposition verticale. Cela permet de profiter au mieux des ailettes de la machine qui vont conduire la chaleur vers l’extérieur de l’engin. Mais Cirrus7 a également amélioré grandement le design global de son engin en intégrant du cuivre dans son châssis et en perforant ses ailettes avec pour améliorer encore le transfert de chaleur. Plus de 40 designs ont été testés avant de trouver la formule optimale.

2018-11-13 11_16_15-minimachines.net

A vrai dire, ce design permet au boitier de dissiper plus efficacement passivement que la solution d’origine d’Intel. Sous un logiciel de test qui fait chauffer au maximum le processeur, le résultat est édifiant. En bleu la courbe de température proposée par le Nimbini V2.5, en orange, la courbe de la même carte mère dans un Intel NUC8i7BEH d’origine ventilé activement… La température proposée par la solution passive est toujours meilleure que la solution ventilée ce qui assurera donc un travail au maximum des possibilités de la machine sans un bruit.

2018-11-13 11_32_44-minimachines.net

Cela permet donc de monter une machine impressionnante avec des processeurs Core i3-8109U, i5-8259U et bientôt i7-8559U de la génération Coffee Lake d’Intel. Ils embarqueront des circuits graphiques Intel HD 620 ou Iris Plus 655 et pourront piloter jusqu’à 2 écrans en UltraHD à 60 Hz. La connectique est reprise à l’identique avec des sorties HDMI 2.0a, un Thunderbolt 3.0 et un port USB 3.1 Type-C prenant en charge une sortie DisplayPort. Le reste comprend 4 ports USB 3.0, un Ethernet Gigabit, une prise jack audio 3.5 mm et un récepteur infrarouge pour piloter le tout à la télécommande. L’engin dispose en outre d’une connectique Wifi5 (802.11AC) et d’un Bluetooth 4.2. Deux ports USB 2.0 supplémentaires sont proposés en option.

2018-11-13 11_32_30-minimachines.net

Les engins peuvent accueillir jusqu’à 32 Go de mémoire vive DDR4, un SSD M.2 2280 PCIe NVMe et disposent d’un emplacement 2.5″ SATA pour un second stockage.

L’usinage du dissipateur processeur du Nimbini

Cirrus7 propose le Nimbini V2.5 à partir de 499€ en version Core i3 avec 4Go de mémoire vive, un configurateur permet d’évaluer les tarifs de différentes solutions. Cela peut paraître un poil cher mais le travail effectué est à prendre en compte. L’engin est parfaitement silencieux, il n’est pas forcément très simple à monter et il est testé en usine avant d’être expédié. La mission de Cirrus7 est depuis des années de proposer du confort et de la tranquillité. Avant l’achat avec des configurations largement évaluées par leurs ingénieurs et après l’achat en vous proposant de travailler en silence. 

Source : FanlessTech

3 commentaires sur ce sujet.
  • 13 novembre 2018 - 11 h 52 min

    Lovin’it :) On pourrait presque imaginer une conception modulaire avec un 2e bloc à ajouter au premier pour positionner une CG moyen/haut de gamme :D

    Répondre
  • dja
    13 novembre 2018 - 13 h 28 min

    Depuis que Pierre a fait un billet sur le Hystou, je m’en suis pris un pour tester et disons que ca fait relativiser un peu l’intérêt de mettre 700 euros dans un desktop fanless.
    A 300euros, on a le même résultat avec un i5 7200U à 8/16Go de ram.
    C’est beaucoup plus moche mais ca se visse sous le bureau et on l’oublie.

    Pour un nuc, il y a toujours les akasa newton à 70 euros c’est fanless. Peut-être moins efficace en dissipation que le cirrus mais ca ne change pas grand chose in fine si le nuc n’est pas surchargé. J’en ai un depuis 2 ans en htpc et ca ne bouge pas.
    La solution Cirrus, c’est beau et c’est probablement plus efficace. Peut-être pour un nuc qui fera un peu de calcul ou de la 3d. A vu de nez, 250 euros leur boitier, c’est le prix des petites séries et pour se faire plaisir. La conception et l’usinage ont l’air top.

    Ne pas perdre de vue quand même que ce genre de boitier n’a pas l’air évolutif en CM nuc. La backplate semble figée et donc propriétaire à la version de la board NUC qui est utilisée.

    Répondre
  • 13 novembre 2018 - 16 h 26 min

    @dja: Je confirme l’akasa (que j’ai depuis 1 an dans un tiroir et avec lequel je souhaite faire un projet type Atari VCS fanless, mais je suis bloqué l’étape découpe laser : je sais pas où réaliser ça).
    Bref, l’akasa, est excellent pour le NUC que j’ai, alors je ne doute pas de ce Cirrus 7 vu la qualité de finition !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *