Intel revend sa division SSD à SK Hynix pour 9 milliards de dollars

Un joli coup pour SK Hynix qui se positionne fermement sur le secteur des SSD. Actuel fabricant numéro deux mondial de semiconducteurs, le Coréen s’offre la totalité de la division NAND d’Intel.

SK Hynix ont le connait surtout au travers de ses composants mémoire DDR que le Coréen fabrique et distribue à l’international. Avec le rachat de la division SSD d’Intel, le fabricant se positionne désormais également fortement sur le segment NAND qu’il occupe et développe depuis longtemps. Le rachat, pour 9 milliards de dollars en deux temps puisqu’une partie importante sera échangée l’année prochaine, le positionne en bonne place sur ce secteur.

SK Hynix

C’est toute la division en charge de la  conception, de l’optimisation et de la fabrication des modules NAND qui change de drapeau. Intel revend tout son circuit à SK Hynix et donc toute la partie SSD d’Intel. La fabricant de processeur ne cède évidemment pas son logo ni sa marque et conserve en son sein une entité particulière, la partie Optane. ces solutions SSD hyper rapides qui ne servent pas à stocker des données mais comme cache pour améliorer les performances de SSD ou de disques mécaniques. Difficile de savoir si cette partie est trop particulière et fait l’objet de brevets importants pour le futur d’Intel comme le suggère Bob Swan son PDG. Ou si, plus simplement, elle est trop spécialisée pour intéresser un acteur comme SK Hynix. La division Optane restera donc la propriété d’Intel.

Intel 540s

Tout le reste va basculer, et avec ce transfert SK Hynix va récupérer les succursales qui développent les SSD d’Intel. Un joli coup pour le Coréen qui va pouvoir hériter des brevets et optimisations d’Intel. Les éléments qui concernent la fabrication des puces NAND doivent être particulièrement intéressants, ils ont probablement eu droit à beaucoup d’attentions et d’optimisations de la part d’Intel. Des armes indispensables pour lutter contre le Japonais Kioxia – ex Toshiba – et  surtout son comparse Coréen Samsung. Corée qui devient le premier producteur mondiale de NAND, les trois sociétés détenant à elles seules 70% du marché de la NAND mondiale.

Intel met en avant sa volonté actuelle de concentration stratégique autour de son métier de base : la fabrication de processeurs pour PC et serveurs. Difficile de savoir si cette décision importante est liée à une volonté réelle de repli sur son métier d’origine ou si la volonté derrière ce mouvement est de satisfaire un appétit boursier. 9 milliards supplémentaires, 2 cette année et 7 pour 2021, voilà qui devrait gonfler les chiffres du géant américain. En espérant que cela ne soit pas une vente à la découpe, une fuite en avant du concepteur de processeurs. Ces milliards de dollars peuvent évidemment servir au développement de nouvelles stratégies, au recrutement de personnels et à la mise en place de nouvelles structures de gravure pour suivre le rythme imposé par ses concurrents.

2019-02-25 11_13_58-minimachines.net

La concentration du marché autour d’acteurs toujours plus réduits n’est pas forcément une bonne chose pour le consommateur. Moins de concurrence, une évolution du marché autour d’une même zone géographique, peuvent amener à des mouvements tarifaires à la hausse. Des épisodes inhabituels peuvent également avoir des conséquences fâcheuses sur ce secteur. Incendie d’usine, problèmes électriques, évènement climatiques… le passé nous a montré que la moindre péripétie technique avait comme conséquence un soubresaut des tarifs sur ce secteur particulier.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Violet
4 commentaires sur ce sujet.
  • 21 octobre 2020 - 21 h 44 min

    Je ne comprends pas pourquoi Intel a vendu sa division SSD qui est rentable pourtant. Et plus avec l’adoption en masse des SSD dans tous nos machines et même dans le monde pro où Intel est fort présent.

    Répondre
  • 21 octobre 2020 - 21 h 49 min

    J’espère qu’ils ne vont pas nous refaire le coup sur le marché du HDD qui ne compte que deux gros géants qui s’arrangent pour garder les prix hautes et un petit qui essaie de tenir la tête hors de l’eau (Toshiba).

    Mais pour l’instant il y a encore beaucoup d’acteur sur ce secteur qui sera plus dure de concentrer.
    Et j’espère que ça restera comme celà.

    Répondre
  • 22 octobre 2020 - 5 h 30 min

    Ca m’a clairement l’air de ce qu’ils cherchent à faire pourtant, histoire de garder un secteur nécessaire juteux !

    Répondre
  • 22 octobre 2020 - 15 h 38 min

    Bonjour, intéressant. J’en profite pour vous faire un petit retour d’expérience intéressant sur le modèle SSD nvme Intel 600p.
    J’ai acheté ce SSD il y a tout juste 3 ans (10/2017), et ces derniers jours, j’ai commencé à subir des ralentissements rendant mon PC carrément inutilisable (on ne parle pas d’un petit freeze, mais carrément de lenteurs de plusieurs minutes pour une opération ne prenant que quelques secondes).

    J’ai essayé de diagnostiquer et j’ai vu des alertes critiques liées à ce SSD au niveau de la Température et du Remplissage devenant insuffisant (appelé “LowSpare” qui, si j’ai bien compris, est une zone dédiée au remplacement des cellules défaillantes)… bref, il est temps de changer.
    Deux expériences apprises ici :

    1. Il ne faut pas négliger la dissipation d’un SSD nvme, j’ai donc l’intention d’installer un dissipateur.
    2. 3 ans de durée, ce n’est pas beaucoup pour un SSD. Je passe donc chez Crucial par expérience (même si je ne sais pas ce qu’ils valent en nvme).

    Bonne journée à tous

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *