Xiaomi veut lancer son enceinte connectée en Europe

La Mi smart Speaker de Xiaomi est présente depuis des mois en Chine et a débarqué récemment en Inde. Prochaine étape, l’Europe où Xiaomi veut déployer ce concurrent aux solutions d’Amazon et de Google.

Bon courage Xiaomi ! Bon courage pour ta Mi smart Speaker ! Pour venir t’implanter dans nos contrées avec ton enceinte connectée. Je n’ai rien contre ton produit mais j’ai un peu plus de mal avec tes traductions. Je ne sais pas si la marque veut se lancer en France ou si sa vision de l’Europe ne concerne en réalité que les pays anglophones.

Mi smart Speaker

MAJ : Plusieurs d’entre vous m’ont signalé que la Mi smart Speaker fonctionne en réalité sous Google Home, ce qui change évidemment la teneur du billet ci-dessous. Je vous le laisse cependant pour la postérité.

 

L’enceinte vendue en Chine et en Inde pour un tarif qui équivaut à cinquante de nos euros débarquerait ici pour une soixantaine d’euros si l’on en croit Winfuture. Elle serait dans tous les cas proposée sur un marché particulièrement difficile. Non seulement Google, Apple et surtout Amazon verrouillent le secteur avec des produits clairement identifiés et bien implantés par de nombreux services, mais les gens ont une étonnante façon de traiter les Gafam de manière différente. 

Vous aurez peut être remarqué que je ne relaie jamais les promos pour les Amazon Echo ou autres Google Home. Les enceintes connectées ne sont pas affichées sur Minimachines ni sur Mistermatos. Cela pour une raison simple, je ne veux pas les promouvoir. Chacun est libre de les installer chez soi, je ne juge personne, mais leur achat doit être fait à tête reposée sans être poussé par une promotion. C’est à mon sens la bonne manière de s’intéresser à ces produits qui, si ils peuvent être très séduisants, ont tout de même un fort impact potentiel sur votre vie privée. Mais je remarque tout de même que les gens ont une approche étrange de ces engins. Ce qui vient des US, les solutions d’Amazon, d’Apple et de Google, ne soulèvent que peu de commentaires concernant la vie privée. Par contre, ce qui vient d’Asie et surtout de Chine, ne manque jamais d’un ou de plusieurs remarques acerbes sur l’écoute qui sera faite par le “gouvernement Chinois”. De là à prédire que le lancement de l’enceinte de Xiaomi se soldera par les mêmes remarques, il n’y a qu’un tout petit pas prédictif que je franchis allégrement.

Mi smart Speaker

Sur le papier, la solution de Xiaomi est séduisante, pour 60€ environ on retrouve une enceinte pourvue d’un haut-parleur de 2,5″ affichant 12W de puissance et une connexion Wifi5 assez classique. La solution Mi smart Speaker pourra également être utilisée comme une enceinte Bluetooth avec un module interne en 5.0 pour diffuser en direct du son depuis une source compatible. Le tout est piloté par un SoC Amlogic A113X proposant quatre cœurs ARM Cortex-A53 et un demi Go de mémoire vive. L’engin propose deux microphones longue portée pour capter les ordres des utilisateurs. Le Mi smart Speaker mesure 15 cm de haut et pèse 850 grammes.

Mi smart Speaker

Quelle rentabilité pour Xiaomi dans une distribution locale de ce produit ? Elle est difficile à concevoir. Qui dit enceinte connectée dit Intelligence Artificielle et développement d’une reconnaissance de langage poussée associée à des serveurs. Si possible locaux pour éviter un temps de traitement trop long. Cela a du sens pour des acteurs comme Amazon ou Google qui vendent d’autres, beaucoup d’autres, services autour de ce dispositif de base. Beaucoup moins pour Xiaomi qui ne pousse aucun contenu externe ni ne vend des produits accessoires autres que ceux qui se vendent déjà très bien sur le territoire. Comment financer l’infrastructure nécessaire au déploiement de ces solutions avec des produits low-cost comme le Mi smart Speaker ? Développer une reconnaissance vocale en Allemand ? En Français ? En Italien ? En Polonais et en Portugais ? La rentabilité serait difficile voir impossible et cela même sans parler de la concurrence que ne manquerait pas d’exacerber cette tentative chez Amazon et consorts.

J’ai du mal à voir comment, à moins de limiter les interactions au minimum ou de livrer un produit clairement en dessous de la concurrence, la marque pourrait venir jouer sur le territoire Européen ? A moins d’une implantation du service massive, c’est à dire en ajoutant une couche supplémentaire de services à ses smartphones et en développant des synergies économiques secondaires, cela n’a absolument aucun sens.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Jaune
2 commentaires sur ce sujet.
  • 21 octobre 2020 - 13 h 27 min

    Perso, je rêve d’une enceinte connectée (wifi) sans assistant (sans micro) et multiroom – mais sans avoir à passer par une tablette (ou une autre source) pour choisir sur quelle enceinte envoyer la musique. 40 voire 50 euros par pièce. Bref, un clone des Harman Kardon Omni plus.

    Répondre
  • 21 octobre 2020 - 15 h 30 min

    Slt en faite pensez que Xiaomi arrivé avec son ia est faux , cette enceinte arrivé sous Google home.

    https://youtu.be/pM_5ilNMgqQ

    Et donc viens concurrencer plutôt les mini et écho.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *