Plus d’infos sur les circuits graphiques Intel Gen11

La Game Developers Conference 2019 a été l’occasion pour Intel de communiquer autour de ses nouveaux circuits graphiques Intel Gen11. L’occasion également de semer les graines permettant de remonter jusqu’à plus d’infos.

Un des nouveaux chevaux de bataille d’Intel est cette fameuse Gen 11, une appellation qui distingue cette onzième génération de circuit graphique chez Intel. Après l’embauche d’une vraie Dream Team de développeurs, dont beaucoup de transfuges d’AMD, tout au long de l’année dernière, le fondeur serait sur la  fin de son marathon de développement.

2019-03-26 10_32_59-minimachines.net

La GDC ne nous a pas révélé grand chose de palpitant. Il faut dire que la concurrence a fait fort sur le segment. Nvidia a lâché des tonnes de news sur ses circuits graphiques haut de gamme et tenté de contrer le marketing tapageur de Google avec Stadia. De son côté, AMD est partenaire de Stadia puisque ce sont ses circuits graphiques qui vont équiper les data center de Google. Et Intel dans tout ça ?

Outre l’annonce d’un supercalculateur maison baptisé Aurora et fonctionnant avec les processeurs et solutions graphiques Intel, le public aura surtout eu droit à une grand messe plus qu’à des produits.

2019-03-26 10_32_37-minimachines.net

Intel a présenté “The Odyssey” un programme destiné à renouer le dialogue entre les développeurs et Intel au sens propre mais également entre les programmes développés et l’architecture des puces de cette fameuse Gen11. The Odyssey est probablement une étape nécessaire pour de nombreux acteurs qui doivent penser à la force de frappe d’Intel en matière de solutions graphiques. Présent de facto dans de nombreuses machines puisque intégré au processeur d’origine, les puces Intel Gen 11 permettront aux studios de travailler leurs titres pour le plus grand nombre. Pour aider à cette prise en charge maximale des circuits Intel, le fondeur va également lancer un programme de financement marketing classique : Aider au développement de la partie graphique Intel comme AMD ou Nvidia aident les constructeurs à intégrer leurs technologies.

2019-03-26 10_31_24-minimachines.net

Intel va changer son – très vieillissant – panneau de contrôle graphique. Alors que Nvidia et AMD ont transformé les leurs en véritables salles de contrôles d’usine à gaz, celui d’Intel est presque resté naïf. Une nouvelle solution devrait donc voir le jour et concerner toutes les puces de la marque depuis la sixième génération. Bien sûr, il ne s’agit là que de cosmétique. Ce nouveau système n’améliorera pas les performances des puces passées. On peut espérer qu’il permette, à terme, des réglages plus fins des puces futures.

2019-03-26 10_30_26-minimachines.net

Autre annonce à la GDC, une solution pour améliorer la modération dans le monde du jeu vidéo. Un sujet important encore une fois pour Intel puisque ses puces touchent un très vaste éventail de profils. En polissant les comportements en ligne au sein des jeux, par exemple en utilisant un moteur pour détecter des phrases ou réactions à l’encontre d’un type de joueur ou de l’acharnement contre un autre, Intel pourrait servir de garde fou pour les développeurs. Cette approche est intéressante et si elle utilise les ressources disponibles des circuits Intel inutilisés quand une puce graphique est en action, cela serait bénéfique pour tout le monde.

2019-03-26 10_36_35-minimachines.net

Plusieurs documents ont été distribués lors de la GDC dont un en particulier qui détaille l’architecture Gen11 et qui est disponible en libre accès chez Intel. Ce PDF n’est pas spécialement grand public et les arcanes du fonctionnement de ces puces n’est pas des plus simple à comprendre. Mais, nichés au sein de certaines pages, des références à des noms de code de puces ont été distillées. Ce jeu de piste ressemble presque à un marketing malin de la part d’Intel. Une solution pour distiller de l’information en deux temps et sous le vernis d’une “fuite”. Vernis qui rutile toujours un peu plus et fait automatiquement la une de nombreux sites.

2019-03-26 10_48_52-minimachines.net

Le site TechPowerUp relève donc deux références dans ce document : IVL pour Ice Lake et LKF pour Lakefield. Deux des noms de code des futures architectures Intel embarquant cette fameuse Intel Gen11. Ce sont au final dix sept puces différentes qui sont listées sur les deux archi avec une grosse majorité de IceLake (13 refs).

Pas de surprises quant à la dénomination des processeurs graphiques : On retrouve les appellations Iris Plus Graphics mais dans des variantes 910, 920, 930, 940 et 950. Celles-ci correspondront à différents niveaux de performances. Ces circuits étant aussi bien destinés aux Core haut de gamme qui démarreront en Celeron jusqu’aux Core les plus musclés.

Les noms de codes sont pour le moment intraduisibles avec certitude. Sans la Pierre de Rosette d’Intel pour nous aider à comprendre ce que ICL11LPGT2Y64 ou ICL11LPGT2Y48LM veut dire, on peut faire des projections sur le nombre d’unités de traitement ou la gamme de processeurs qui les embarquera. Il faudra sans doute attendre encore un moment pour connaitre en détail la signification exacte de ces codes et la destination de chaque Gen11.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*