Huawei Matebook 14s : un ultraportable 14″ qui corrige ses erreurs

Avec le Matebook 14s, Huawei livre un ultraportable complet et efficace. Si il n’est pas sans défauts, il corrige quelques erreurs passées.

Huawei est toujours dans la tempête et les sanctions américaines ne l’aident pas à rester à flot. Sur le segment informatique, cela semble toutefois aller mieux et la marque a pu ainsi présenter le Huawei Matebook 14s, un ultraportable fin, léger et complet qui semble bien positionné pour les fêtes de fin d’année.

Huawei Matebook 14sLe Huawei Matebook 14s est un engin intéressant car il montre comment une marque peut se sortir d’une ornière dans laquelle elle s’est elle même coincée. L’exemple le plus frappant, ici, est de jeter aux orties un concept développé par la marque et qui a été plébiscité par son marketing pendant plusieurs générations de machines. Cela ne semble être qu’un détail mais la webcam de ce nouveaux modèle a enfin quitté le clavier où elle ne justifiait que difficilement sa place.

2019-11-26 12_56_18-minimachines.net

La fameuse webcam disposée sous une touche de la marque

Intégrer une webcam sous une touche n’a rien d’évident, tant en terme d’ergonomie qu’en usage pratique. Cela crée une touche qui n’en est pas une au milieu des autres et surtout cela ne permet qu’un angle assez étrange lorsque vous utilisez votre machine. Ce type de design est ce qu’on appelle une signature pour une marque. Un élément différenciant qui va permettre de comprendre d’un coup d’oeil qui est le fabricant de l’engin. A première vue l’idée est assez bonne même si elle apparait surtout comme gadget. Huawei intègre la webcam dans le clavier pour pouvoir proposer des bordures d’écran ultrafines. Mais face à la réalité des usages, réalité qui a explosé avec l’augmentation massive du télétravail, on se rend assez vite compte du problème posé par cette solution. On se filme par en dessous, ce qui n’est pas flatteur pour la personne qui se filme et pas agréable pour les personnes avec qui on discute. Le gros plus d’une webcam intégrée en haut de l’écran vient du fait qu’une vignette vidéo de vos interlocuteurs donne l’impression que la personne vous regarde dans les yeux. Ce n’est pas le cas mais c’est assez petit en général pour vous mettre à l’aise face aux personnes avec qui vous discutez en vidéoconférence. Avec une webcam dans le clavier ce n’est jamais le cas, et c’est très dérangeant à la longue.

Autre problème, cette nouvelle webcam embarque un module infrarouge pour de la reconnaissance faciale sous Windows. Un fonctionnement qui s’appuie  sur la forme de votre visage capturé… de face. C’est probablement la seconde importante motivation dans la disparition de l’ancien système. Se filmer par en dessous ne permet pas de faire ce type de reconnaissance. 

Huawei Matebook 14s

Le Huawei Matebook 14s corrige donc le tir et, comme d’autres constructeurs, arrive désormais à glisser une webcam dans une bordure d’écran très fine. Cela n’est pas anodin car cette décision signifie à la fois de perdre cette signature distinctive et de jeter le couteux développement de ce type de caméra clavier à la poubelle. Un choix qui obligera également le marketing de la marque à tordre son discours vantant les mérites de sa solution passée pour reprendre celui de ses détracteurs…

C’est donc courageux et en même temps cela a quelque chose d’assez décevant. Si Huawei corrige cet égarement, la marque le fait sans panache en ne proposant aucune des fonctions développées par les autres marques. La webcam reste un modèle HD 720P entrée de gamme et on ne retrouve pas d’œilleton de confidentialité pour l’obstruer. Un détail pourtant logiquement présent dans le modèle précédent puisque la touche, une fois fermée, ne pouvait logiquement plus voir vos faits et gestes.

Huawei Matebook 14s

L’autre évolution notable de ce Huawei Matebook 14s est lié à sa connectique, là encore un retour en arrière des offres passées qui sacrifiaient la praticité de l’offre à une « mode » un peu hors sol et très gadget. Le tout « USB Type-C » qui ne permet pas de brancher une bête clé USB sans sortir un adaptateur quelconque est ici remplacé par une solution un peu plus proche du terrain. Les deux ports USB Type-C sont toujours bien présents mais ils sont accompagnés d’un HDMI et d’un port USB 3.2 Gen 1 Type-A. De quoi parer aux éventualités les plus classiques sans trimballer tout un attirail d’accessoires supplémentaires. A noter que le modèle le plus haut de gamme de l’engin, le Core i7 16Go/1 To propose en outre une connectique Thunderbolt 4 sur les deux ports USB Type-C. Détail qui lui permet d’hériter d’une certification Intel EVO.

Huawei Matebook 14s

A bord du Huawei Matebook 14s

La machine est déclinée en deux versions pour le marché français. Toutes deux autour d’un écran LPTS qui proposera un angle de 178° de 14.2 pouces en 2520 x 1680 pixels pour 213 points par pouce. Un écran en 3:2 donc qui affichera en option 90 Hz. Un détail pas anodin, le recours au 90 Hz sera volontaire de la part de l’utilisateur qui devra l’activer. L’idée est de rester en 60 Hz pour économiser des ressources en autonomie, le mode 90 Hz demandant plus d’énergie, il pourra être lancé en mode sédentaire mais la machine affichera par défaut avec un classique 60 Hz.

Huawei Matebook 14s

La dalle LPTS promet une couverture sRGB de 100% et une luminosité de 400 nits. Suffisant ? Pas sûr. L’affichage est recouvert par une surcouche tactile 10 points de contact très brillante qui prendra beaucoup de reflets et qui ne correspond donc pas vraiment à un usage en extérieur. Le recours à ce ratio d’affichage 3:2 est une très bonne nouvelle qui démarque le Matebook 14s de nombreux concurrents. Il permet de conserver un encombrement très intéressant : l’engin mesure 31.38 cm de large pour 22.97 cm de profondeur et 16,7 mm d’épaisseur. Le clavier ne dispose pas d’assez d’espace pour intégrer un pavé numérique mais en profite tout de même pour proposer un chiclet rétro éclairé assez généreux avec une course de touche de 1.5 mm. Le pavé tactile est très large mais surtout très profond, profitant du recul apporté par le ratio de l’écran dans le châssis pour s’étendre. On retrouve un bouton de démarrage qui abrite également un lecteur d’empreintes digitales pour une authentification accessoire à la reconnaissance faciale.

C’est, avec un poids de 1.43 Kg, un format parfait pour emporter le Matebook 14s partout au quotidien. Là où l’engin pourra rendre de nombreux services à en juger par son équipement technique.

Huawei Matebook 14s

A bord de la machine on retrouve en effet deux puces Intel Tiger Lake. Le Core i5-11300H pour commencer et le Core i7-11370H pour le modèle le plus performant. Les deux embarquent un chipset graphique Intel Iris Xe, de 8 à 16 Go de mémoire vive double canal LPDDR4X soudée à la carte mère et de 512 Go à 1 To de stockage SSD PCIe NVMe. Un équipement suffisant pour piloter la totalité des applications du marché. Un ensemble complété par un module Wifi6 et Bluetooth 5.1 et piloté par une batterie 60 Wh. A noter un effort consenti pour la partie son puisque l’engin est livré avec 4 haut-parleurs et un ensemble de quatre microphones pour capturer le son de votre voix en filtrant le bruit ambiant. La recharge se fera via un adaptateur secteur USB Type-C 90 watts. L’engin est censé offrir 13 heures d’autonomie et se recharger pour 3 heures avec 15 minutes de charge seulement.

Le Matebook 14s est livré sous… Windows 10 malgré la sortie annoncée de Windows 11. Les engins auront droit à une mise à jour gratuite vers Windows 11 que l’utilisateur pourra opérer selon son bon vouloir. Un choix qui n’en est peut être pas vraiment un de la part de Huawei. Les sorties actuelles étant impactées par de nombreux éléments, ils est fort possible que la machine ait un peu de retard sur le calendrier prévu. Il est également possible que la marque ait choisi de poursuivre avec Windows 10 pour ne pas heurter sa clientèle potentielle avec un système encore inconnu. dans le futur la machine sera peut a peu livrée sous Windows 11 directement.

Huawei Matebook 14s

Trois premières versions seront disponibles dans les jours qui viennent avec une distribution qui devrait être assez large. Le Matebook 14s de base, en Core i5 avec 16 Go de mémoire vive et 512 Go de stockage est annoncé à 1149€. La version i7 équipé de la même manière passe à 1349€. Le modèle le plus haut de gamme, certifié EVO en  Core i7 16Go/1To sera proposé à 1549€.

Je suppose que des modèles 8 Go de mémoire vive et 512 Go en Core i5 apparaitront plus tard, lorsque l’engin sera poussé chez les revendeurs. Avec peut être l’espoir d’une offre à moins de 1000€ ?

 


Pas de Pub
3 commentaires sur ce sujet.
  • 13 octobre 2021 - 17 h 46 min

    Si certains veulent le Honor magicbook, état neuf, encore sous garantie, équivalent de l’ancienne génération, je le vends sur le forum à 489 euros

    Répondre
  • 13 octobre 2021 - 18 h 26 min

    Dommage que Huawei soit aux prises avec l’administration américaine. Ils font du bon matos et j’apprécie particulièrement leur laptop pour leur écran au format microsoftien de 3:2 :)

    Répondre
  • 13 octobre 2021 - 23 h 15 min

    Le meme sans écran tactile : bouffe masse batterie pour rien et toujours accompagné d’une dalle brillante…
    Ou bien le même avec une batterie de 80.

    Pas mal sinon.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *