HP Elite Folio : un portable original sous Windows et Snapdragon 8cx

J’enfile mes moufles et mes pincettes, le HP Elite Folio est très intéressant sur le papier avec une approche originale et différents modes de saisie. Mais c’est également un engin qui mêle ARM et Windows et pour le moment je suis un peu allergique au mélange.

Le HP Elite Folio est un engin très original avec une approche technique complexe au service de vrais usages. Transformable en tablette tactile mais également exploitable comme une sorte de lutrin moderne ou comme portable plus classique, il propose une multitude de positionnements différents. Pour autant, c’est un engin qui mélange le monde de Windows avec celui d’ARM en embarquant un SoC Qualcomm Snapdragon 8Cx.

HP Elite folio

Je n’ai rien contre ce mélange, dans l’absolu le duo est intéressant avec un SoC à très basse consommation qui proposera des fonctions avancées comme de la 5G et une autonomie extraordinaire. Mon souci vient du fait que les puces ARM n’offrent, pour le moment, que des performances médiocres sur les applications x86 émulées par Windows. Performances très en retrait de celles des puces classiques d’Intel ou d’AMD.

HP Elite folio

Mais commençons par le design du HP Elite Folio

Sous ses airs sages de machine ultrafine, le portable hybride cache un élément aussi discret qu’important. une charnière double qui permet à son écran de pivoter en son centre et donc de s’avancer sur le clavier pour venir se coller au pavé tactile. Cette première position permettra de profiter au mieux de cet écran 13.5 pouces FullHD tactile capacitif mais également de prendre des notes ou de dessiner sur la surface grâce au stylet actif livré et intégré dans la partie haute du châssis.

HP Elite folio

C’est une très bonne idée de design avec des possibilités assez vastes d’usage : du portable standard pour de la saisie de texte  à la chaine à la tablette une fois l’écran totalement aplati sur le clavier en passant par la solution graphique ou multimédia. L’ensemble, avec ce stylet Wacom réputé pour la qualité de sa prise en charge, proposera donc des modes intéressants. On a déjà vu des solutions de ce type par le passé avec les Acer Aspire R13 et R14 présentés à l’IFA 2014… Des engins qui n’ont pas vraiment eu le succès escompté malgré des tarifs assez accessibles.

HP Elite folio

HP reprend donc le flambeau mais propose des fonctionnalités avancées comme la détection de l’utilisation du stylet. Une fois sorti de son espace, celui-ci sera capable de lancer votre application favorite. Une bonne idée pour une prise de notes rapide. On imagine le portable en position classique et son utilisateur qui ôte son stylet, rabat l’écran et positionne son HP Elite folio en tablette format portrait pour commencer à gribouiller. Idem avec le positionnement de l’écran vers l’avant où on pourra dessiner facilement une fois votre logiciel de création d’images favori automatiquement chargé en plein écran. L’affichage est un FullHD classique, HP n’a pas voulu monter de dalle plus haute définition sur cette machine.

HP Elite folioHP Elite folio

La connectique est assez maigre avec deux ports USB 3.2 Type-C et un lecteur de cartes MicroSDXC en plus du lecteur de cartes SIM pour piloter le module 5G embarqué. Pas de sortie vidéo standard ni de port USB Type-A pour brancher une bête clé USB. L’éventuelle souris de votre choix devra être Bluetooth ou compter sur un HUB USB Type-C pour fonctionner. 

HP Elite folio

Une excellente équipe technique sur le papier

A l’intérieur du HP Elite Folio, 16 Go de mémoire vive LPDDR4X et jusqu’à 512 Go de stockage PCIe NVMe. je doute que cet équipement soit  facilement accessible à l’utilisateur au vu de la finesse de l’engin. Le SoC embarqué est un Snapdragon 8Cx de Qualcomm. Une solution ARM, donc, qui apportera à la machine jusqu’à 24 heures d’autonomie et une charge rapide. Qualcomm promet de remettre la batterie sur pied à 90% en 1H30 de connexion au secteur. Ajoutez à cela la possibilité de se connecter en 4 ou 5G en plus de son Wifi6 et d’un module Bluetooth 5.0 et vous obtenez un engin vraiment très intéressant en théorie.

Mais c’est également un SoC qui ne sera réellement rapide et efficace qu’avec les applications issues du Windows Store. Les programmes classiques du monde Windows, pensés pour les solutions Intel et AMD en x86 auront droit à une émulation qui pour le moment n’est, c’est un euphémisme, vraiment pas exceptionnelle.

HP Elite folio

On se retrouve en général avec des performances équivalentes à ce que proposent des Celeron ou Pentium entrée de gamme. Ce qui ne serait pas un mal si les machines étaient vendues aux positions tarifaires d’un engin sous Celeron ou Pentium. A savoir une fourchette de prix assez basse. Mais malheureusement les engins sous Snapdragon de ce type ont la tendance inverse. Celle qui consiste à considérer leurs capacités comme des éléments haut de gamme et à coller à cette vision sur le tarif global de la machine. Autant j’imagine que beaucoup de monde serait d’accord avec l’idée d’avoir les performances d’un PC entrée de gamme avec un prix qui collerait à ce positionnement, autant il semblerait que les utilisateurs n’aient pas envie d’attendre leur processeur quand ils déboursent une certaine somme dans leur PC.

HP Elite folio

Une certaine somme

On ne connait pas le prix de cet engin, il sera annoncé en Février peut avant sa sortie effective. Et c’est à mon avis là tout le nœud du problème des machines Windows sous ARM actuellement. Je mettrais le fil de ma souris à couper que cet engin ne sera pas abordable. Le HP Elite Folio, avec son stylet Wacom, son écran ultrafin et les éléments techniques de sa charnière, sera positionné comme un engin haut de gamme.

Il sera donc plus cher qu’un portable sous Pentium, probablement plus cher que de l’entrée de gamme en processeur Core ou Ryzen. Ce qui a du sens au regard des capacités de la machine et de ses fonctionnalités. Le problème sera qu’il accusera une certaine lenteur, dans les applications émulées évidemment, qui rendra son utilisation compliquée.

Je sais que beaucoup espèrent que l’arrivée d’Apple et de ses puces ARM M1 fassent évoluer le marché actuel des solutions natives sur cette plateforme. C’est déjà le cas et on voit des éditeurs se pencher à nouveau sur la question avec ce marché qui éclot grâce aux Macs. Mais c’est également un danger pour la solution Microsoft/Qualcomm car les machines d’Apple sont… abordables ! Les Mac Mini, les Macbook Air et  MacBook Pro 13″ de première génération sous Apple M1 sont étonnamment efficaces pour leur prix. Avec une émulation très réussie de leur côté des puces Intel et de bonnes performances sur tous les segments. 

Le problème de ce HP Elite Folio est donc double. D’un côté, son positionnement tarifaire le placera probablement dans le haut de gamme, là où l’on peut espérer un engin réellement rapide et efficace au quotidien. Moins sympathique dans ses possibilités techniques, moins autonome et sûrement sans 5G mais vraiment plus performant. De l’autre, il fera face à une offre Apple déjà très aboutie sur le segment des engins ARM.

Cela risque donc d’être compliqué pour HP de positionner cette nouveauté. Du moins, pour le moment.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Jaune
4 commentaires sur ce sujet.
  • 11 janvier 2021 - 20 h 55 min

    J’ai du mal à voir l’intérêt de la proposition comparé à un surface, qui a pour moi l’avantage de permettre le détachement complet du clavier pour en faire une vraie tablette (en plus de l’archi x86)

    Répondre
  • 11 janvier 2021 - 22 h 47 min

    @nouknouk:
    Oui mais ce Elite Folio (aboutissement du design du Spectre Folio) est lui un vrai laptop avec lequel tu peux réellement travailler posé sur tes genoux. Avec la “tablette” Surface Pro et sa béquille, c’est qd même moins confortable. Bref, on peut pas tt avoir ;)
    Non le vrai pb de cette machine, c’est son architecture cpu comme dit ds l’article, qui aura du mal à convaincre à ce prix. Comme la surface Pro X, flop en perspective vu les tarifs attendus…

    Répondre
  • 26 janvier 2021 - 11 h 52 min

    […] pas ce qui a fait tilt dans ma tête à le lecture du mail. C’est la comparaison avec le HP Elite Folio très récemment annoncé lors du CES 2021. Le Xidu propose le même design de charnière d’écran qui se bascule sur un axe situé au […]

  • 26 janvier 2021 - 13 h 55 min

    Cette proposition entre pour moi en résonance avec certaines autres préférences annoncées vers AMD. J’aimerais beaucoup faire tourner un noyau linux compilé en instructions AMD natives sur ce type d’engin, et pas en mode traduction x86 à la ryzen. L’intérêt étant la recherche de l’efficacité énergétique, qui montre pour l’instant chez d’autres la supériorité du jeu d’instruction AMD sur celui des x86 pour la même tache, y compris à des fréquences bien plus basses, sans parler des différences d’architecture évidente. Un outil aussi polyvalent, avec une gestion de profil de consommation fine serait sans doute bien plus satisfaisant que les déclinaisons x86 équivalentes. Si le prix pouvait aussi se démarquer ce serait évidemment un plus, séparé des exigences sclérosantes de positionnement de Microsoft.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *