Firefly ITX-3588J : une carte Mini ITX sous Rockchip RK3588

Le SoC Rockchip RK3588 a décidemment le vent en poupe, la Firefly ITX-3588J est une nouvelle solution qui l’intègre dans une format de carte mère Mini-ITX standard.

La Firefly ITX-3588J reprend à son compte le standard PC Mini-ITX mais au lieu d’embarquer un processeur x86 classique, elle lui préfère un SoC ARM Rockchip RK3588. Une puce 64 bits composée de quatre coeurs ARM Cortex-A76 et quatre coeurs Cortex-A55. Un circuit graphique Mali-G610 MP3 et un circuit dédié à l’IA complétant cette offre. Cette puce que l’on a vu dans quelques solutions dernièrement comme le nouveau Compute Module de Banana Pi  semble avoir le vent en poupe de part sa prise en charge de nombreux éléments en entrées et sorties.

La Firefly ITX-3588J est assez impressionnante en terme de connectique et de possibilités techniques. Son format Mini-ITX de 17 x 17 cm propose une ribambelle de ports et de connecteurs. On retrouve ainsi des fonctions et services invisibles sur la plupart des solution du type carte de développement mais également sur les carte-mères traditionnelles. Elle propose d’embarquer le Rockchip RK3588 sur une carte fille à la manière d’un Compute Module également. De telle sorte que l’on puisse faire évoluer ce SoC dans le futur.

A commencer par une entrée vidéo HDMI, en plus  de deux lignes MIPI-CSI et une entrée audio. De quoi envoyer des signaux vidéo vers la carte pour un traitement interne. Les sorties vidéos sont également très nombreuses avec deux ports HDMI, le premier en 2.1 et le second en 2.0. Un DisplayPort 1.4, un port VGA et deux MIPI-DSI. De quoi connecter la carte aussi bien à un vieil appareil en VGA que de l’intégrer dans une chaîne moderne de diffusion ou dans un projet embarqué.

D’autres connecteurs sont classiques avec cinq ports USB 3.0 Type-A, quatre USB 2.0 Type-A, deux ports Ethernet Gigabit dont un compatible POE, du Wifi6 et du Bluetooth 5.0 et même une option pour une extension 4G.

Sur la carte, on retrouve également un PCIe 3.0 x4, un port M.2 SATA 3.0 et quatre ports SATA 3.0. De quoi connecter de nombreuses solutions comme des cartes externes et des unités de stockage rapide. On retrouve également des broches plus ou moins classiques sur la carte avec, en vrac, des sorties audio pour enceintes, une sortie audio classique et une entrée micro mais également une sortie téléphone (?), des brochages RS485 et RS232, 8 broches GPIO, 4 I2C, 1 SPI, 3 ADC, 2 UART et un brochage de debug. L’alimentation d’un ventilateur en 12V est également prévue.

Pour le moment annoncée comme compatible avec Android 12 et diverses distributions Linux comme Ubuntu, Debian et Buildroot, la Firefly ITX-3588J offre beaucoup de perspectives de développement. Aucun prix ni aucune date n’ont été annoncés pour le moment mais la carte se dirige vers une carrière plus industrielle que grand public.

Sources : Firefly et Tom’s Hardware

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

6 commentaires sur ce sujet.
  • 7 mars 2022 - 15 h 14 min

    4 SATA, du M2 et un PICE en prime : serait-ce enfin la carte pour se faire un NAS basse conso ?
    Merci de l’info Pierre, je vais la suivre de prêt celle-ci.

    Répondre
  • 7 mars 2022 - 17 h 46 min

    ENFIN ,une carte comme je cherche .
    L’inconnu est le prix qui reste aussi le fait d’acheter ou pas le produit .
    Intéressant d’avoir de vrais ports SATA ,histoire de recycler ses vieux SDD .
    Besoin d’une machine LINUX voir LINUX/ANDROID donc un produit tout en un .

    Répondre
  • 7 mars 2022 - 23 h 25 min
  • Luc
    8 mars 2022 - 8 h 51 min

    J’adore ! La connectique est impressionnante pour une carte de cette taille.

    A voir comment tout ce matériel marche pour de vrai: physiquement (qualité de la conception et de la fabrication) mais surtout au niveau logiciel. Un bon support du RK3399 (et des cartes qui en sont équipées) a mis 2 3 ans pour arriver à maturité.

    Répondre
  • 8 mars 2022 - 13 h 20 min

    Cette carte semble même être du Thin mini ITX, avec un connecteur d’alimentation 12V-24V intégré. Si c’est le cas, ça permet de la loger dans un boitier encore plus fin!

    Répondre
  • Luc
    11 mars 2022 - 9 h 24 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *