Crucial P1 : Un premier SSD M.2 PCIe qui vise large

Le Crucial P1 cherche à séduire monsieur et madame tout le monde avec une recette classique : Des performances solides, un prix attractif et une marque reconnue. Sans égaler les plus puissants des SSD M.2 du marché, le P1 positionne la marque Micron sur ce segment.

C’est étonnant mais c’est vrai, la marque Crucial propose depuis des années des SSD au format 2.5″ avec ses MX500 et BX500 mais n’avait jamais lancé de SSD au format M.2 PCIe NVMe. Son catalogue s’étoffe donc désormais avec le Crucial P1, premier d’une future séries de stockage à ce format. La marque de SSD de Micron va probablement en profiter pour grignoter des parts de marché.

2018-10-18 14_02_18-minimachines.net

Pour ce premier jet, Micron a décidé de proposer une solution qui soit, non pas l’état de l’art avec les meilleures performances possibles, mais plutôt un SSD qui puisse séduire par un bon ratio de performances et de prix. Il s’agit de s’implanter sur ce secteur de plus en plus apprécié des utilisateurs et déployé par les fabricants.

On retrouve donc des composants inférieurs aux modèles haut de gamme du marché chez Samsung ou Western Digital par exemple. Les Crucial P1 en 500 Go, 1 To et 2 To1 proposent toutefois des capacités différentes.

  • Crucial P1 500 Go CT500P1SSD8 1900 Mo/s en lecture séquentielle et 950 Mo/s en écriture séquentielle.
  • Crucial P1 1 To CT1000P1SSD8 2000 Mo/s en lecture séquentielle et 1700 Mo/s en écriture séquentielle.
  • Crucial P1 2 To CT2000P1SSD8 2000 Mo/s en lecture séquentielle et 1750 Mo/s en écriture séquentielle.

C’est plus que correct mais inférieur aux modèles haut de gamme des concurrents. L’ensemble des caractéristiques est situé sur un bon milieu de gamme en terme de vitesse comme en temps d’accès. 

2018-10-18 14_02_25-minimachines.net

Les Crucial P1 embarquent des éléments de protection aussi bien logiques que mécaniques : Un algorithme Multistep Data Integrity surveille les pertes éventuelles de données. La technologie RAIN est également en place2. Enfin une protection contre la surchauffe est intégrée pour éviter que le SSD se transforme en toasteur.

2018-10-18 14_03_35-minimachines.net

Il faut comprendre que c’est une première pour la marque qui doit d’abord se forger une place sur ce nouveau terrain de jeu. La concurrence est féroce et proposer un produit qui ne serait acheté que par une toute petite cible n’est évidemment pas la meilleure idée. Le Crucial P1 joue donc en division inférieure tout en correspondant parfaitement à ce qu’attendent la majorité des utilisateurs. Pour parvenir à ce résultat Crucial a repris la recette des SSD Intel qui fonctionnent bien sur ce secteur : Les modèles 660P emploient le même contrôleur Silicon Motion SM2263ENG et des composants mémoire NAND 3D QLC. Des composants mémoire qui empilent 4 bits de données par cellule et non plus 3 ce qui augmente la densité de stockage.

Autre particularité de ces composants mémoire ? Ils sont le fruit d’une collaboration entre Micron et Intel. Est-ce qu’un moratoire a été négocié entre les deux marques pour laisser à Intel les coudées franches pendant quelques années avant que Micron puisse employer ces puces sur des formats M.2 PCi NVMe ? Je n’en sais rien mais il est étonnant de ne voir Crucial sur ce segment que si tard alors que toute la planète stockage s’est ruée dessus. Le fait que les caractéristiques de ce Crucial P1 soient quasiment identiques à celles d’un Intel 660P me laissent penser à une négociation de ce genre.

 

2018-10-18 14_03_49-minimachines.net

Pour parfaire son offre et sécuriser le client, le Crucial P1 est garanti 5 années complètes avec une endurance correcte. 100 To pour le 500 Go, 200 To pour le 1 To et 400 To d’écritures pour le 2 To. Une compétence qui correspond plus que parfaitement aux écritures quotidiennes d’un stockage de particulier pendant les 5 ans de garantie. Crucial propose en outre un logiciel de clonage Acronis True Image HD dédié pour cloner votre ancien disque vers votre nouveau SSD.

Pourquoi investir dans un Crucial P1 alors si il y a mieux avec des Samsung ou chez Western Digital ? Peut être parce que financièrement on y retrouvera son compte. Les SSD se négocient à des prix publics assez bas : Le 1 To est à 239€ tandis que le 500 Go est à 139€. On trouve déjà ces modèles moins cher – le prix des SSD fluctuent beaucoup – en ligne chez Crucial himself et chez Amazon.

SSD M.2 Crucial P1 500 Go

SSD M.2 Crucial P1 500 Go

SSD M.2 2280 - PCIe x4 NVMe Gen 3 - 3D NAND - 1900 MB/s Lecture, 950 MB/s - Logiciel Acronis true image - Garanti 5 ans.Écriture -

Disponible à 115.19€


SSD M.2 Crucial P1 1 To

SSD M.2 Crucial P1 1 To

SSD M.2 2280 - PCIe x4 NVMe Gen 3 - 3D NAND - 2000 MB/s Lecture, 1750 MB/s - Logiciel Acronis true image - Garanti 5 ans.Écriture -

Disponible à 230.39€


Avec une marque reconnue, des composants de qualité, une bonne garantie et des prix corrects, les Crucial P1 vont très certainement séduire.

 

Guide : choisir, installer et cloner un SSD

Notes :

  1. Le modèle 2 To n’est pas disponible pour le moment.
  2. il s’agit d’une fonction qui “disperse” les données enregistrées sur tous les composants. L’idée est assez simple, en enregistrant vos données sur plusieurs éléments physiques, vous éviterez en cas de problème sur l’un de ceux-ci de perdre l’ensemble de vos données. Il est possible que sur une série de 100 images par exemple, vous n’en perdiez que quelques unes liées à ce composant défectueux.
2 commentaires sur ce sujet.
  • 18 octobre 2018 - 15 h 43 min

    Crucial est une excellente marque de SSD. Je suis curieux de connaître le prix du 2TB s’il est possible de l’avoir prochainement.
    Intel et Micron ont communiqué qu’ils programment l’arrêt de leur joint-venture de NAND 3D en mi-2019, apparemment à la fin de la 2ème génération de NAND 3D.

    Répondre
  • 19 octobre 2018 - 7 h 29 min

    “Pour parfaire son offre et sécuriser le client, le Crucial P1 est garanti 5 années complètes avec une endurance correcte. 100 To pour le 500 Go…”

    Ce qui fait 100*1000/500=200 Go d’endurance en écriture par Go de stockage. C’est le 1er calcul que je fais quand les données TBW (endurance exprimée en Tera-Byte Written) sont données.

    Ceci correspond, au phénomène de “write amplification” près, au nombre de cycles d’effacements secteur garantis par la mémoire flash intégrée!

    Pour comparaison, sur les flash SLC à l’origine on était à 100k cycles, sur de des MLC d’il y a qq années, entre 3 et 4k cycles… Ici tomber à 200 cycles c’est en réalité une endurance totalement déplorable.

    Ces SSD ne seront endurants que si on les utilise peu et très en deçà de leur capacité réelle, pourvu que le contrôleur fasse un bon boulot.

    Ce n’est pas forcément rédhibitoire selon l’usage, mais c’est à prendre en compte. Et in fine, le prix du stockage ramené au GB n’a plus aucun sens si on doit prendre 10x la capacité nécessaire pour arriver aux endurances d’il y a quelques années.

    A mon sens, on en arrive au paradoxe de SSD rapides… qu’il vaudra mieux utiliser en pratique pour du stockage de long terme (mais là encore, la flash n’est pas optimale pour d’autres raisons) que comme média de boot/travail!

    Je trouve plus pertinent d’avoir un M.2 au cinquième, voir plus, de cette capacité (et alors possiblement dans les formats moins longs) secondé par un HDD classique… ou ce type de SSD (sur un petit laptop), sur un second slot.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *