Ultimate Writer ou comment fabriquer une machine a écrire moderne

Il y a peu nous découvrions une machine à écrire moderne avec la FreeWriter Traveler en financement participatif. Les plus bricoleurs d’entre vous à la recherche d’une solution du même type seront ravis de découvrir la Ultimate Writer.

La Ultimate Writer est une solution très classique combinant simplement une carte Raspberry Pi, un clavier 61 touches et un écran e Ink. Son but avoué est de proposer une solution d’écriture sans distractions intempestives. La possibilité de créer l’objet de toutes pièces est également intéressante car cela peut être un projet simple a réaliser dans un atelier d’initiation à l’informatique ou un fablab.

2018-10-18 15_26_12-minimachines.net

Dans la caisse en bois employée pour accueillir la Ultimate Writer on retrouve donc une base de carte Raspberry Pi 3 Model B sous Raspbian. Le code et les procédures d’installation sont disponibles sous Github. Bien entendu, avec un affichage de type eInk il  ne faut pas s’attendre a pouvoir faire la même chose qu’avec un affichage LCD. Avec un rafraîchissement d’image demandant 3 bonnes secondes, la lecture de vidéo sera impossible tout comme le jeu et même une simple navigation sera pénible.

2018-10-18 15_26_02-minimachines.net

Hormis la consultation d’images en faibles nuances de gris, l’affichage est surtout prévu pou afficher du texte en n’importe quelle conditions. Il est bien entendu possible – et nettement plus facile – de connecter un petit écran LCD à la place de cet affichage mais on perd en lisibilité et en repos oculaire. On perd également et peut être surtout en tranquillité d’esprit.

2018-10-18 15_25_38-minimachines.net

Avoir sous la main un appareil capable de regarder une vidéo ou de surfer à droite ou à gauche est diablement tentateur hors le but de cet Ultimate Writer est de vous garder concentré sur un objectif d’écriture.

2018-10-18 15_25_31-minimachines.net

Le concepteur de cette solution emploie un kit d’écran e Ink composé de trois élément. L’écran lui même, un HAT pour la carte Raspberry Pi et un connecteur entre les deux éléments. Malheureusement le temps de rafraîchissement est très mauvais ce qui rend la solution utilisable mais fort peu confortable. Le créateur de l’Ultimate Writer a pas mal creusé la chose et même essayé de poursuivre les efforts d’autres ingénieurs pour modifier les firmwares de ces écrans mais en vain puisque les modèles de grande diagonales (enfin de plus de 4.5″) qu’il emploie ont leurs firmwares en mémoire morte. Il est actuellement à la recherche de solutions avec divers fabricants.

2018-10-18 15_11_38-minimachines.net

Le tout est enfermé avec une batterie offrant 16 heures d’autonomie à l’engin dans une caisse en cyprès créée sur mesures et qui donne un côté vintage assez sympathique à l’objet.  L’objectif étant de fabriquer une petite série, plus compacte, quand le problème du rafraîchissement sera résolu.

2018-10-18 15_11_53-minimachines.net

La Raspberry Pi 3 B est confortable sur ce type de machine mais puisqu’elle est destinée a ne lancer qu’une solution de traitement de texte – et éventuellement un terminal – beaucoup d’autres cartes de développement moins chères sont exploitables. 

2018-10-18 15_25_20-minimachines.net

Je trouve la réalisation sympathique et le projet convient bien à un travail de groupe mélangeant menuiserie, électronique et code. Si le soucis de l’écran eInk vous fait peur cela peut être contourné avec une solution de recyclage en récupérant un écran de portable ou de netbook et en le connectant à la Pi au travers d’un contrôleur via HDMI. Une boite de ce type pourrait parfaitement jouer le rôle de machine à écrire mais serait également une solution idéale pour devenir un livre d’Or à l’entrée d’un Fablab…

Derniers détails : Le concepteur de ce projet s’est auto baptisé “Ninjatrappeur”, il est Français et dispose d’un compte twitter @Ninjatrappeur. Son site s’appelle Alternativebit

Source : Liliputing 

8 commentaires sur ce sujet.
  • 18 octobre 2018 - 17 h 15 min

    Tres fort! Difficile d avoir de vraies idees si on est constamment agresse par du contenu non desire, et plus encore de les developper.
    La machine a grandpapa c est bien joli mais allez ecrire avec au milieu de la nuit (sans vous faire flinguer)…

    Répondre
  • to
    18 octobre 2018 - 17 h 58 min

    C”est marrant mais quand je vois le resultat (super boulot de realisation) je pense plus a steampunk ou retro que moderne, en gros tous les inconvenients d”une machine a ecrire a l’ancienne sans les avantages de la modernite. En plus, ca imprime pas!!!! ;)

    Pour moi une machine a ecrire moderne, c”est plus un ipad avec aide syntaxique, suggestion assistee de mots par dictionnaire semantique, mind map integree, assistance wikipedia etc
    Bref, le genre de truc que Tom Cruise utiliserait dans un film futuriste un fragment de memoire de Philip K Dick.

    Répondre
  • 18 octobre 2018 - 19 h 51 min

    @to: Ca me rappelle les portables avec imprimante à jet d’encre intégrée dans le chassis…

    Au lieu de prendre une Pi, qui boote sur l’écran, affiche plein de trucs inutiles avant de pouvoir disposer d’un soft de saisie, on pourrait utiliser une carte plus simple, par exemple à base de STM32, en boot immédiat sur un logiciel simple de saisie clavier (mais beauuuucoup plus de boulot de programmation). Et là, les batteries devraient même tenir un paquet de jours…

    Répondre
  • 18 octobre 2018 - 21 h 17 min

    On vient de m’envoyer ce lien, j’en profite pour faire valoir mon droit de réponse :P

    @StarDreamer: Yep, y’a des projets en cours ré-utilisant cette base avec un stm32. La charge de travail est clairement pas la même. Le potentiel solarpunk est clairement meilleur.

    Le but ici c’était de faire un entre deux: consommation énergitique pas trop dégueulasse mais confort d’utilisation d’un unix moderne. Tu peux synchroniser tes textes via un réseau wifi à l’aide de syncthing, utiliser vim, etc.

    @to: ça imprime super bien sur les sites web ;) Plus sérieusement: un cyprès qui avait rien demandé y est déjà passé, on va pas aggraver l’empreinte bois du projet. On va se contenter de remplir les batteries avec de l’énergie nucléaire.

    Répondre
  • 18 octobre 2018 - 22 h 06 min

    ce qui est génial avec ce type d’écran, c’est qu’il coupe réellement l’impression de travailler sur un ordinateur. Je connais un auteur à qui cela plairait bien (mais pas autant qu’une vieille machine à écrire, justement).

    En plus, il ne faudrait pas ici raffraichir tout l’écran, mais limiter celui-ci à une zone précise, pour l’ajout d’un caractère. ce qui trouverait tout son sens (sauf à voir pour la durée de vie de l’écran…)

    Répondre
  • Xo7
    18 octobre 2018 - 22 h 40 min

    J’ai une machine à écrire electronique avec écran LCD a la cave. On ne pouvait visualiser que quelques bouts de phrases à la fois. Je suis passé en 1991 au pc pour disposer d’une plus grande visualisation du texte et pour bénéficier d’un traitement de texte. L’idée et le projet sont tres sympathique ( j’ai même tenter de brancher des claviers depuis le précédent post sur mes liseuses sans succès !) Mais une machine a frapper du texte au kilomètre sans bénéficier d’un traitement ou d’édition de texte me rend mal a l’aise…j’ai l’impression de perdre trente ans de vie. Pour ne pas être tenté par le net ou autre distractions informatiques on peut aussi recycler nos anciens netbooks et bénéficier d’un bon traitement de texte.(c’était une des utilisation de mon 701) Si j’ai bien compris nous ne sommes qu’au début du projet.j’espere qu’il ira au bout de son projet et il faut aller voir son site pour comprendre les diffîcultes qu’il comporte. Bon courage car c’est en forgeant que l’on devient forgeron. On est bien loin des sites participatifs qui ne vendent que du rêve et j’aime ça .

    Répondre
  • 19 octobre 2018 - 7 h 43 min

    Comme l’auteur de l’article, j’aime beaucoup le côté “do it yourself”. Le visuel de l’appareil est amusant et il peut effectivement être un pilote pour quelque chose de plus abouti niveau “sensation” ;)

    Répondre
  • 19 octobre 2018 - 13 h 36 min

    chouette projet :) mais je suis carrement surpris des 3 secondes de rafraîchissement

    vais continuer de me contenter d’un bon vieux alt+space X et de bosser dans un émulateur de terminal multiplexé maximisé :p

    @Ninjatrappeur: haha t’a dû bien t’amuser, j’suis fan bonne continuation

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *