Compal Airttach : un concept de triple écran nomade

Le Compal Airttach est un encore un projet dans les cartons de la marque, une idée de portables à multiples écrans détachables qui semble ici assez aboutie.

Comme pour les deux précédents projets présentés la semaine passée, le Compal Airttach est un concept. Un produit totalement virtuel mis en scène par la marque pour être présenté au concours IF Design mais qui n’a aucune réalité tangible.

Compal Airttach

Le projet de base est un ordinateur portable classique de 13 pouces auquel Compal additionne deux écrans supplémentaires de part et d’autre pour afficher en 48:9. Un écran d’autant plus spectaculaire que les bordures sont minimalistes. L’ajout de ces écrans se fait via des béquilles qui portent l’ensemble, le poids de deux écrans en plus ne pouvant être toléré par la charnière du portable seul. 

Compal Airttach

Le concept est donc de déballer son Compal Airttach en mode purement sédentaire, en mobilité l’usage du portable sera classique. Une fois bien installé sur un bureau, le déploiement du produit permettra de retrouver un excellent confort d’affichage pour certaines tâches. 

Compal Airttach

Mais l’usage du concept est également lié au fait que les écrans sont connectés à l’unité centrale via un système sans fil. On pourra donc détacher les écrans et les utiliser de manière indépendante. Pourquoi pas en “prêtant un écran” à une tierce personne pour qu’elle suive une présentation confortablement. Ou plus simplement en laissant un 13″ à un enfant pour qu’il fasse ses devoirs par exemple.

Compal Airttach

On retrouve les bordures d’écran courbes du concept Compal ZeroEdge. Une solution qui permet de faire disparaitre au maximum la séparation de chaque affichage. Je me demande tout de même dans quelle mesure tout ce concept tient debout. Au sens propre comme au figuré.

Compal Airttach

Comment cette simple béquille, disposée du côté du portable, parvient à maintenir chaque écran externe avec un angle qui ne soit pas de 45°. Si on se réfère à la première image de ce billet, chaque écran est posé sur une béquille mais totalement en équilibre avec comme seuls points de contact sur le bureau la partie basse contre le portable et la béquille. Laissant tout le poids de l’affichage porté par un miracle que je ne m’explique pas encore. Même en supposant l’ajout d’aimants néodymes dans les différents éléments, je ne vois pas comment le dispositif tiendrait debout tout seul. Si l’utilisateur est obligé de garder un angle de 45° à ses écrans pour utiliser l’engin, l’ergonomie globale sera déplorable.

Autre question, la gestion des écrans sans fil est toujours un souci aujourd’hui avec très fréquemment des problèmes de latence. Un retard de quelques millisecondes le plus souvent, ce qui ne pose pas de soucis avec un écran détaché de son support… mais j’imagine la gène de ce type de délai dans une solution triple écran face à l’utilisateur. Si l’affichage central est “câblé” et que les écrans supplémentaires sont sans fil, la différence de comportement entre les écrans risque d’être insupportable.

Ecran externe

Ce n’est pas le premier constructeur à proposer ce type de projet, Razer a été plus loin en présentant non pas un concept mais un prototype avec Project Valerie en 2017. Un produit présentant trois écrans de 17.3 pouces en UltraHD sans aucune vocation commerciale. Je suis en réalité assez dubitatif sur le potentiel commercial de ce type de dispositif. Non seulement le tarif de ce genre de produit serait probablement très élevé mais le poids et l’encombrement de l’ensemble le rendrait probablement fort peu mobile en définitive. Si il s’agit de retrouver un bureau triple affichage, le recours à une solution classique via HDMI ou Thunderbolt sera sans doute plus confortable en mode sédentaire. L’idée d’un écran supplémentaire n’est pas mauvaise en mobilité mais il existe déjà des solutions sur le marché, connectées en filaire, abordables et efficaces. Le problème lié à ce type de solution est d’être propriétaire. Que faire de ses écrans en cas de panne ou d’incompétence de la machine ? Le système sans fil de Compal oblige probablement à utiliser le 13″ de base de la marque. Rendant les écrans externes inaccessibles à d’autres machines.

La chose que je retiens de ce concept de Compal Airttach, ce n’est pas le projet de triple écran. C’est l’idée d’intégrer un système sans fil à un écran externe indépendant. sans passer par une solution sans fil type Microsoft Wireless Display, par exemple. Un système secondaire qui permettrait un usage détaché de l’appareil de base même si il faudrait conserver une alimentation externe. 

Source : IF Design via Liliputing

 


secret
5 commentaires sur ce sujet.
  • 1 mars 2021 - 11 h 49 min

    Le strabisme divergeant va faire un retour triomphant.

    Répondre
  • 1 mars 2021 - 20 h 26 min

    Sympathique ce concept. Mais je reste pleinement satisfait de mon mini ecran secondaire tactile zeuslap 14 pouces payé une centaine d’euros. C’est quand meme un sacre volume à transporter 3 ecrans

    Répondre
  • 2 mars 2021 - 12 h 21 min

    @Tibo

    Pour agrandir mon espace de travail à l’extérieur, pareil, je me contente d’un 15 pouces Asus sur port USB, acheté d’occase pour 100€.

    Mais quelle bête quand même !

    Répondre
  • Xo7
    2 mars 2021 - 19 h 30 min

    C’est joli…. Et c’est tout. Les points noirs avec mon écran portable supplémentaire c’est la gestion des câbles et la gestion des couleurs. Problèmes inexistant dans le concept proposé. Reste l’ergonomie d’usage… Ce que l’on se s’autorise avec un simple portable ( travail sur le pouce) ne peut être reproduite avec un poste de travail ici les écrans sont trop bas.

    Répondre
  • 3 mars 2021 - 15 h 36 min

    […] de la marque présenté aux IF Design. Après les diverses propositions de la marque que sont les Airttach, ZeroEdge et Envision, ce dernier projet est peut être le moins […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *