ClusterHAT : un cluster éducatif de Raspberry Pi Zéro

Le clusterHAT est une carte permettant de relier jusqu’à quatre Raspberry Pi Zero à une Raspberry Pi classique pour former un minuscule cluster. L’idée derrière n’est pas de profiter de performances exceptionnelles mais de manier ce type de configuration.

Le ClusterHAT est donc une extension au format classique des cartes Raspberry Pi. elle se fixe par dessus les cartes de la fondation grâce aux entretoises fournies. Une fois en place, le système permet de monter jusqu’à quatre cartes Raspberry Pi Zero par dessus la carte de base pour former un cluster. C’est à dire un ensemble de serveurs travaillant ensemble pour se partager, notamment, des calculs.

2019-07-08 15_20_31-minimachines.net

Le problème des Clusters est qu’ils sont forcément très encombrants. Si on peut trouver des solutions d’occasion relativement abordables, cela prend tout de même souvent une place assez folle de monter une armoire et de disposer de machines en rack à l’intérieur. Ce qui limite souvent l’expérience que l’on a de ces solutions à des sessions où on a la chance de pouvoir prendre en main un Cluster lors d’une formation ou pendant ses études.

2019-07-08 15_18_23-minimachines.net

Mais si vous vous voulez essayer de manipuler ce type de fichiers sans investir ni trop d’argent ni trop d’espace, la solution clusterHAT est intéressante. Avec ce système, vous n’aurez évidemment pas la même puissance de calcul qu’une solution classique mais votre interface et sa logique d’installation et de maintenance sera la même. De telle sorte que vous pourrez faire vos armes sur une solution abordable, posée sur votre bureau, sans risque de faire de grabuge dans les fichiers du cluster de votre école ou de votre centre de formation… 

2019-07-08 15_18_31-minimachines.net

Les créateurs du HAT indiquent que si le format est compatible avec les cartes Raspberry Pi 2 et 3, il est fort possible que cette extension pose soucis aux version 3 qui seront alors sous cadencées du fait de la chaleur qu’elle dégagent. L’emploi d’un système de ventilation pourrait évidemment solutionner le problème. Par défaut, le ClusterHAT est livré avec des entretoises mais sans câbles. Il vous faudra donc acheter la carte d’extension, un câble, de 1 à 4 Raspberry Pi Zéro et autant de cartes MicroSD pour embarquer des systèmes.

La carte est disponible en France chez Kubii en solo à 29.69€ ou en Kit avec 4 Raspberry Pi Zero V1.3 et autant de cartes MicroSDHC 16 Go à 109.90€. Pouir plus d’info, le site ClusterHAT propose une FAQ, un guide et un forum.

11 commentaires sur ce sujet.
  • 8 juillet 2019 - 15 h 50 min

    En voilà un beau projet éducatif pour quelques dizaines d’euros…

    Répondre
  • 8 juillet 2019 - 16 h 17 min

    D’un autre côté, pour l’éducatif, il suffit de créer sur son PC des machins virtuelles reliées à un switch virtuel genre ZeroShell et c’est gratuit. A 100€ plus un Raspberry de base, cela fait déjà cher le jouet !

    Répondre
  • 8 juillet 2019 - 16 h 24 min

    Certainement… toutefois je ne suis pas expert mais j’imagine qu’avec des VMs on a pas toutes les contraintes rencontrées avec un vrai cluster physique, même minimaliste comme celui-ci.

    Répondre
  • 8 juillet 2019 - 17 h 10 min

    J’aurais tendance à dire que, pour bien apprendre, ils faut que les “loupiotes clignotent”.

    Ouaip, un ensemble de VM est une solution parfaite pour des analyses très techniques, mais pour se faire la main, quoi de mieux qu’un vrai cluster, et les contraintes hardware associées ?
    Là, on “touche” véritablement à la bête, ça ne peut que déclencher l’envie.
    (car, sinon, un cluster…. y’a plus sexy comme sujet d’informatique)

    Répondre
  • to
    8 juillet 2019 - 18 h 11 min

    Et pis ca bouffe moins de courant qu’un vrai cluster ;)

    Répondre
  • tof
    8 juillet 2019 - 18 h 15 min

    Très intéressant, mais vu comment sont commercialisées les Pi Zéro ça va être problématique: une seule Pi Zéro possible par commande. La quantité maximum autorisée pour ce produit est 1. chez tous les vendeurs.

    Donc pour remplir ce cluster il faudra faire 4 commandes de Pi Zéro et payer 4 fois les frais de ports.

    Répondre
  • 8 juillet 2019 - 18 h 58 min

    @tof: c’est pas faux, le pi zero (5e) et zero w (10e) sont limités a 1 unité par commandes alors que le zero wh (15e) est quasi illimité en quantité/commande….

    Répondre
  • 8 juillet 2019 - 20 h 38 min

    @tof: Le lien en bas du billet pour le lot complet n’est pas là non plus pour rien :)

    Répondre
  • tof
    9 juillet 2019 - 1 h 55 min

    @Pierre Lecourt: ah oui merci, je n’avais pas tilté le lien sur le kit complet ;)

    Répondre
  • 9 juillet 2019 - 8 h 17 min

    C(omment ç)a communique ?
    La difficulté d’un cluster est de bien gérer les intercommunications pour pas que les machines ne perdent pas de temps à attendre des données d’un autre nœud.
    Si c’est un hub USB2 (émulant du réseau j’espère c’est même pas indiqué ?) on est à des années lumières d’un vrai cluster. N’importe quel PC de moins de 20ans sera plus réalise que ce truc (une carte gigabit sur un simple HUB peut déjà faire un lien direct point-à-point avec un autre noeud ou à l’inverse faire du multicast pour diffuser à tout le monde la même info en un unique envoi).

    Franchement d’accord avec @Bernard émuler plusieurs machines sur un PC sera plus éducatifs : tu mets une couleur par terminal par ex. Tu peux en couper 1 pour voir ce qui se passe…
    Là je ne suis même pas certains qu’on puisse faire autre chose que démarrer/ éteindre les pi0 depuis le PI contrôleur, autant coller 4 LED sur le GPIO et prétendre que c’est 4 PC.

    Répondre
  • Bob
    10 juillet 2019 - 7 h 28 min

    Quand je regarde l’install je ne vois comme le nez au millieu de la figure :
    – Pas de network boot via usb pour les pi0
    – Pas même 1 usb2.0 disponible depuis les header gpio (c’est tres artistique ce cable usb ceci dit!)

    La vrai utilisation probable : 5 encoder h264 hardware pour streamer dans de multiples qualité.
    Il parait que c’est 5x moins energivore que le faire par un intel x64 classique…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *