Chuwi E10 ETBox : un MiniPC en partenariat avec Acer

Drôle de nouvelle, Chuwi et Acer s’associent pour lancer le Chuwi E10 ETBox, un MiniPC sous Core i5-12450H particulièrement travaillé.

Je n’ai pas bien compris ce qu’Acer venait faire dans l’aventure mais le Chuwi E10 ETBox arbore bien le logo du célèbre fabricant international sur son châssis.

Chuwi est un vieux de la vieille du marché des MiniPC et la sortie du Chuwi E10 ETBox aurait pu sans doute se faire sans le logo Acer sur le capot de l’engin. Mais la marque est également un fabricant pour des entreprises tierces et propose ses minimachines sous les couleurs de qui veut bien le payer pour les faire. Je ne sais pas quel est l’accord entre les deux parties mais il est simplement possible que Chuwi distribue cet engin de son côté et que Acer en fasse de même du sien.

Le Chuwi E10 ETBox est un MiniPC assez classique d’un point de vue composants. On retrouve un processeur Intel Core i5-12450H à bord, un processeur Alder Lake de 12e Gen composé de 4 cœurs P et 4 cœurs E et 12 Threads pour des usages très larges. Cette puce saura prendre en charge tout usage bureautique ou web mais aussi piloter des programmes de retouche d’image ou de montage vidéo. Les travaux audio, la compression de données, la modélisation 3D et autres seront possibles. Les capacités de jeu seront moins élevées qu’une solution externe mais son circuit graphique UHD de 12e Gen avec ses 48 EU se comportent assez bien avec des titres qui restent assez loin des jeux les plus exigeants du marché.

L’accès aux composants se fera en retirant la plaque inférieure de la machine… L’image n’est pas du tout contractuelle.

La mémoire vive est confiée à deux slots SODIMM En DDR5 pour 16 Go de base et jusqu’à 64 Go au maximum. Le stockage est un SSD NVMe PCIe 3.0 x4 au format M.2 2280. Un second port M.2 M.2 2280 NVMe PCIE 3.0 sera laissé libre. Par contre, aucune trace d’une baie 2.5″ SATA3. La partie Wi-Fi est confiée à un module Wi-Fi6 et Bluetooth 5.2 classique sans que l’on sache si il s’agit d’un élément amovible ou soudé à la carte mère.

La connectique est très large avec un beau panel de possibilités. En face avant, on retrouve les éléments classiques avec un USB 2.0 Type-A et un Thunderbolt 4.  Etonnant d’avoir mis un USB 2.0 sur ce panneau avant puisqu’on cherchera plutôt à utiliser ce port pour brancher une clé USB rapide. Le port USB 2.0 aurait eu sa place à l’arrière pour la connexion d’un périphérique type clavier. Des ports Jacks audio séparés sont également intégrés ainsi que le bouton de démarrage de l’engin. On note la présence d’un maillage métallique laissant imaginer une aspiration par la facade.

A l’arrière, on note l’alimentation de la machine via un port jack, un DisplayPort 1.2 puis un double port HDMI 1.4. Suivent 4 ports USB 3.2 Type-A répartis entre deux Ethernet Gigabit et Ethernet 2.5 Gigabit. Un port Antivol type Kensington Lock est bien présent mêmes si il est invisible ici.

Des choix assez étranges au final avec des normes vidéo assez anciennes et des jacks audio quasiment systématiquement remplacés par un jack audio combo 3.5 mm plus compact. A l’arrière les alvéoles d’extraction de la chaleur sont clairement visibles et laissent supposer un bon système de refroidissement.

Sur cette vue de l’engin, on découvre un dispositif de refroidissement assez classique avec de très profondes ailettes en aluminium anodisé noir en bas et une ventilation qui vient les refroidir via un mouvement de circulation d’air de l’avant vers l’arrière mais également par le dessus. Des caloducs sont visibles pour transporter la chaleur des différents composants vers les ailettes.

Une série de trous dans la coque supérieure permettra au ventilateur d’aspirer de l’air juste au dessus de lui. La coque elle même participe au refroidissement de l’engin avec un corps métallique et des ailettes pour dissiper passivement quelques watts.

Le Chuwi E10 ETBox est annoncé sous Windows 11 Pro mais sera également compatible avec des distributions Linux. L’ensemble mesure 17.75 cm de large pour 18.8 cm de profondeur et 6.15 cm d’épaisseur. Ce n’est clairement pas le MiniPC équipé de la sorte le plus compact du marché. Mais cet embonpoint peut avoir ses avantages. En particulier si la dissipation passive et la ventilation sont performantes. C’est à dire si ils permettent de faire fonctionner la puce Core i5 à haut régime et sans bruit.

Je n’ai aucune idée du montage entre Acer et Chuwi, si je devais faire un pari je pencherais pour une solution Acer à destination des professionnels et une distribution plus classique pour Chuwi. L’assemblage très solide avec des composants robustes et pas de toute première fraicheur me poussent à cette orientation pro pour la marque internationale. Pour l’heure aucun prix ni aucune date de disponibilité n’est connue pour ce nouveau Chuwi E10 ETBox.


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

Un commentaire.
  • 11 juillet 2024 - 7 h 06 min

    Alors bentôt un Chuwi Acer Minibook?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *