L’aventurier du casque Bluetooth maudit

Cette histoire est un témoignage étonnant d’un internaute qui ne comprend plus comment le Bluetooth – et notre monde – fonctionnent.

L’histoire commence par un accident classique. Josh Whiton est un internaute en voyage au Chili quand il égare ses écouteurs d’iPhone. Pas un gros problème puisqu’aujourd’hui, sur toute la planète ou presque, là où des avions atterrissent et décollent du moins, on trouve toujours quelqu’un ou quelque chose pour nous vendre une paire d’écouteurs. 

Au Chili, à l’aéroport, Josh se dirige donc vers une boutique de cadeaux comme celle ci-dessus pour acheter un nouveau casque. Il trouve ce qu’il cherche et le paye. Avant de repartir prendre son avion, il le déballe. C’est un modèle filaire très classique en lightning. Il le connecte à son iPhone et lance sa musique. Ce ne sera pas un casque anti bruit qui lui aurait soulagé les oreilles pendant son vol mais au moins il passera quelques heures en musique.

Sauf que… le casque ne fonctionne pas. Comme les passagers de son vol n’ont pas encore été appelés par l’équipe d’embarquement, Josh se dit qu’il a le temps de retourner voir la boutique de cadeaux. Il explique son souci et échange son casque défectueux contre un autre. D’une autre marque. Pas idiot, il les déballe alors immédiatement sur place. Et, surprise, ceux-là ne fonctionnent pas non plus.

Petit attroupement dans la boutique, d’autres clients et le patron se pressent autour de l’audiophile contrarié. Tout le monde à l’air bien embêté de cette situation quand tout d’un coup quelqu’un déclare en espagnol « Il faut activer le Bluetooth ». Une phrase qui est accueillie par un acquiescement général. Tout le monde hoche la tâte d’un air entendu, comme si c’était une évidence. Josh les observe, interdit, en contemplant tour à tour leur mine attentive et le fil qui relie son casque physiquement à la prise de son smartphone. Les casque filaires pour iPhone nécessitent évidemment une liaison Bluetooth. C’est du moins ce que semblent dire tous ces inconnus autour de lui.

Cela n’a absolument aucun sens pour Josh. Pour lui un casque filaire n’a pas besoin de Bluetooth et un casque Bluetooth n’a pas besoin de fil. C’est l’un ou l’autre. L’intérêt même du filaire est de se passer du Bluetooth et inversement.

Mais devant cette petite équipe de gens qui ne se connaissent pas et qui lui expliquent tous que le Bluetooth est nécessaire… Josh l’active. Et contre toute attente, ça fonctionne ! Le smartphone « voit » le casque et demande si son propriétaire veut s’y connecter. La troupe de badauds qui entourent Josh de sourire d’un air entendu. C’est bien ce qu’ils avaient dit. « Vous voyez ? » lui disent-ils en le regardant comme si c’était la personne la plus idiote du monde.

En prenant un tout petit peu de recul, Josh se rend compte que cette troupe ne comprend pas vraiment ce qu’est le Bluetooth, son fonctionnement SANS FIL justement. Josh a de son côté pris part à des développements dans ce format au cours de son activité professionnelle. Il a même remonté des bugs rencontrés sur ce format à Ericsson au début des années 2000. Comment, avec un diplôme d’informatique en poche, Josh peut-il avoir tort et comment ces gens qui ne comprennent pas le fonctionnement du Bluetooth peuvent-ils avoir raison ?

Abasourdi et en infériorité numérique, Josh improvise une solution de retraite en faisant diversion. Son avion ne va pas tarder à décoller. Il ne veut pourtant pas de casque sans fil et surtout pas un casque sans fil avec un fil ou quoi que soit de tordu de ce genre. Il décide donc de tenter une expérience quasi scientifique. Il réussit à les convaincre de lui vendre une solution alternative. Un casque filaire à l’ancienne avec un Jack 3.5 mm et un adaptateur lightning vers Jack. Il branche le tout ensemble sous les yeux de ses nouveaux amis expérimentateurs dans ce laboratoire-boutique de cadeau improvisé. Il appuie sur « play » et, bien sûr, cela ne fonctionne pas.

On suggère timidement alors à Josh d’allumer le… Bluetooth. Cela va à l’encontre de tous les principes théoriques et pratiques de ce mode de communication. La beauté du fil est justement dans sa passivité, dans sa sobriété. Son absence de technologies complexes. Ce montage tarabiscoté avec un adaptateur lightning ne peut pas nécessiter de liaison sans fil supplémentaire. C’est juste les prises gauche et droite d’un bon vieux câble jack qui sont en jeu. Un branchement basique qui va directement se caler sur les connecteurs audio du format Apple géré par la puce intégrée dans l’adaptateur. Et pourtant « Si » lui assure t-on. Il faut du Bluetooth.

Alors, la mort dans l’âme et par souci scientifique, Josh active la liaison sans fil suggérée. Quitte à ce que  cette prière technologique contre nature invoque un monstre des profondeurs. Et évidemment le smartphone fait son petit bruit de détection et propose d’utiliser ce nouveau casque sans fil détecté à proximité. Casque qui est accroché au bout de son câble jack à son téléphone. Il n’en revient pas.

Comme il ne veut pas de Bluetooh, il rend tout ce matériel à la boutique. Court jusqu’à sa porte d’embarquement, grimpe dans l’avion, trouve sa place et passe la moitié de son voyage à gamberger sur son aventure. Se demandant si il n’a pas échoué, sans s’en rendre compte, dans une autre dimension. Arrivé chez lui, il se lance dans des recherches et comprend enfin ce qu’il s’est passé.

Des tonnes de casques « lightning » à bas prix ont inondé certains marchés, fabriqués par des assembleurs Chinois peu scrupuleux qui ont développé une recette maudite. Le problème est assez simple. Les véritables produits lightning certifiés par Apple sont chers à fabriquer. Les puces nécessaires, l’assemblage de l’ensemble, tout coute assez cher. Alors au lieu de se conformer au standard de la marque et payer d’éventuelles royalties, ces sociétés ont décidé de fabriquer des casques lightning exploitant en réalité un signal Bluetooth pour recevoir la partie audio.

Mais, pour obtenir le prix de revient minimum, le composant Bluetooth ne tire pas son énergie d’une batterie intégrée dans le casque, non. C’est le câble relié au smartphone qui alimente la puce Bluetooth du casque directement. Cela évite de devoir intégrer une batterie couteuse dans l’équation. Sur certains marchés, ces fabricants n’ont aucun scrupule à imprimer un logo Lightning ou iPhone sur la boite de leurs casques sans jamais mentionner l’exploitation du Bluetooth. Ils savent pertinemment que pour Apple, c’est une cause perdue. Qu’ils ne feront rien pour endiguer ces produits une fois sur le terrain.

Josh est estomaqué par la proposition parce que d’un simple point de vue moral ou technologique, cela lui parait totalement inapproprié. Ces sociétés ont fabriqué la solution de casque pour iPhone la plus économique possible en terme d’industrialisation en contournant tous les gardes fous  mis  en place par Apple. Et évidement, ils demandent entre 12 et 15$ par casque en échange. En comptant clairement sur l’ignorance technique de leurs clients pour ne pas avoir de soucis.

Le pire dans tout cela pour Josh est le fait que désormais dans le monde il y a des centaines de milliers voire des millions de personnes qui pensent que les casques filaires nécessitent du Bluetooth pour jouer de la musique. Un mode de fonctionnement qui n’a évidemment aucun sens. Et Josh de souhaiter qu’Apple mette sur le coup un ou deux employés pour faire tomber cette abomination technique et psychologique. Espérant que l’humanité utilise l’ingénierie pour le bien et non pas pour ce genre de « déception opportuniste ».

L’histoire est amusante et on imagine un Josh incapable de comprendre la logique totalement contre intuitive de ces casques. L’idée de passer par du Bluetooth pour circonvenir aux différents « problèmes » économiques liés au format est somme toute assez logique. Extraire du son d’une prise Lightning nécessite une puce particulière alors qu’il est possible de piloter un circuit externe en se branchant sur les broches d’alimentation fournies par le format de connecteur d’Apple.

Ce casque filaire/Bluetooth semble surprendre Josh mais en réalité le monde qui nous entoure aujourd’hui est rempli de telles absurdités techniques. Depuis fort longtemps, on utilise l’ingénierie non pas pour le bien commun mais par pure opportunité économique. Et ce mouvement semble depuis quelques années s’accélérer de plus en plus. 


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

41 commentaires sur ce sujet.
  • 31 mai 2024 - 10 h 53 min

    Merci pour ce beau conte moderne Pierre.
    C’est effectivement assez ahurissant et je serai prudent si je dois acheterun casque lightning

    Répondre
  • 31 mai 2024 - 11 h 05 min

    Autre ironie de l’histoire, le mini dac Apple ne coûte que 10€…

    Répondre
  • 31 mai 2024 - 11 h 13 min

    Pour moi c’est à la fois un problème et une solution. Mal exploitée, cette solution peut mener à des absurdités comme celle a laquelle notre ami Josh a fait façe. Mais cela est davantage dû au fait que ces entreprises sont totalement de mauvaise foi qu’autre chose.

    En revanche, si le produit indique bien son fonctionnement (comme c’est le cas quand on l’achète sur internet), ça peut être pratique car moins cher, et dans certains cas de figure ça peut vraiment dépanner. C’est par exemple le cas des boutons Home de remplacement des iPhones 7, 8, SE et S2. Seul le bouton d’origine autorise TouchID, mais aussi la fonction « Bouton » (puisque je le rappelle, c’est un faux bouton et le vibreur « Taptic Engine » simule la pression du bouton). Solution : Les contructeurs de pièces ont trouvé l’idée d’un bouton hybride alimenté par la carte mère et qui fonctionne comme un bouton Home via le bluetooth.

    Je pense qu’à mesure que le monde se modernise, il faut chercher à se renseigner au maximum sur l’écosystème et les solutions existantes sur les appareils que l’on possède (ce qui exige un temps précieux que tout le monde n’a pas).

    Répondre
  • Alf
    31 mai 2024 - 11 h 23 min

    J’ai senti le bricolage honteux venir de loin quand il a allumé le Bluetooth la 1ère fois et que ça a fonctionné.
    Je voulais pas écarter totalement le but foireux d’iOS ou le « PEBKAC » (ça mérite un modernisation ce terme à l’époque du smartphone…) du style les jauges de volume distinctes entre le son filaire et et le son Bluetooth… mais ça aurait pas mérité un article ici si c’était un problème aussi basique.

    Le bricolage est astucieux, c’est rigolo comme solution pour faire un prototype jetable qui n’est pas voué à être réellement utilisé, ou en dépannage de dernier recours pour ne pas jeter un appareil avec une prise défectueuse.

    Mais commercialisé à grande échelle, c’est honteux.

    J’allais aussi critiquer la perte de qualité substantielle en passant par du Bluetooth… mais en fait sur des casques de ce type, les hauts parleurs doivent être extrêmement mauvais de toute façon, donc ça change rien. Il y a juste quelques audiophiles qui risquent d’être déçus avec l’adaptateur vers jack s’il est branché sur du matériel de qualité.

    Répondre
  • Alf
    31 mai 2024 - 11 h 24 min

    @Madwill: Oui, mais il est sûrement pas en vente dans ces coins là.

    Répondre
  • Cid
    31 mai 2024 - 11 h 32 min

    @Madwill:
    Ca veut bien dire que l’intégration d’une puce bluetooth coute encore moins chère :(

    Des entourloupes techniques je pense qu’il doit y avoir d’autres ailleurs.
    Bon étant chez Apple, je privilégie les accessoires de la marque, pour l’expérience utilisateur et la qualité du produit. Par exemple, j’ai trouvé dans la rue des écouteurs Oppo et c’était un peu la misère pour les associer en plus de l’absence de réglage dispo car pas d’app compatible.

    Répondre
  • Cid
    31 mai 2024 - 11 h 35 min

    @Alf: Je ne pense pas que l’adaptateur jack officiel nécessite le BT, dans l’article il s’agit de copies exotiques.
    L’officiel est recommandé par des audiophiles enfin des amateurs de qualité de son :)

    Répondre
  • 31 mai 2024 - 11 h 38 min

    la faute à Apple qui a supprimé le classique port jack stéréo et n’a pas blindé son port lightning contre ce contournement évident :)

    le bluetooth n’a rien à voir là dedans ^^

    Répondre
  • bob
    31 mai 2024 - 11 h 55 min

    VOilà, le problème c’esxt Apple. Juste des bips qui another_bip les gens à longueur de journée et les gens aiment ça et en redemandent. Je ne vais pas plaindre les utilisateurs, qu’ils continuent à acheter des produits irréparables aux pas de vis spécifiques, aux batteries méga collées et aux machines ralenties par une petite mise à jour de l’OS.

    Répondre
  • 31 mai 2024 - 12 h 22 min

    @Cid:
    En effet non, mais l’utilisation correct de Lightning nécessite de payer pour.
    Cela ne fera que pousser Apple dans son délire de supprimer les connecteurs pour ne laisser aucune possibilité à ceux qui ne payent pas la licence.

    Répondre
  • 31 mai 2024 - 13 h 14 min

    En électronique les prix sont aussi defois difficile a comprendre.
    En iot une carte de base wifi coûte bien moins cher qu’avec un port rj45.
    Un certains nombre de composants sont à la limite de la gratuité (cf https://youtu.be/1wouPyBpsKQ?si=DSZfkpqxl6W2i1ei)
    Et sans défendre Apple, un certains nombre de produits ont des compatibilité compliqué ( le nombre de client qui achètent des portables au raz des pâquerettes, les mettents sur des stations usb-c et appellent pour dire que l’écran ne marche pas.
    Ok mais sur un pc de cette gamme, il est incapable de passer une sortie vidéo sur l’usb-c, sur les grandes marque les docs le stipulent, chez d’autre c’est un beau flou artistique…

    Répondre
  • CHP
    31 mai 2024 - 13 h 18 min

    Voyageant pas mal pour mon travail, j’ai déjà été confronté à ces produits « frelatés » (principalement d’origine Chinoises) que l’on peut trouver partout hors Europe.
    Les gens ne se rendent pas compte à quel point on est protégés contre les contrefaçons et produits non conformes grâce aux règles et normes en vigueur en Europe.

    Mais MDR, le point qui m’a le plus interpelé dans cette histoire est le fait que les gens (tellement habitués à ces produits frelatés) ne savent même plus ou confondent les spécifications des produits (BT, filaire)

    Répondre
  • 31 mai 2024 - 13 h 35 min

    j’attends le cable ethernet qui a besoin du wifi :D

    Répondre
  • 31 mai 2024 - 14 h 05 min

    Si Apple avait laissé un jack… Et au delà, s’ils ont récemment viré leur bidule proprio pour aller vers l’USB-C c’est parce que l’Europe leur a tordu le bras.

    Après, il suffit de ne pas acheter cette marque née dans l’ouverture d’un garage et ayant de mon point de vue fort mal tournée: Même des trucs standards, comme des barrettes de DDR, ils avaient a une époque réussi l’exploit de faire leur propre format de SPD-EEPROM de configuration afin qu’on ne puisse pas acheter des barrettes de PC standard ailleurs que chez eux « à prix d’ami ». Heureusement, la supercherie avait été vite vue et Crucial en particulier proposait les 2 options de programmation de SPD.

    Ce que j’ai personnellement du mal à comprendre, c’est que des informaticiens de profession ne soient pas totalement rebutés par ce type de pratique consistant à prendre l’acheteur pour une pomme.

    La réaction des clients en ce sens est d’ailleurs assez édifiante: BT et filaire ne leur cause nulle dissonance cognitive, la clientèle type de la marque (à l’opposé des années 80) étant justement celui qui confonds technique et sorcellerie!

    Répondre
  • gUI
    31 mai 2024 - 14 h 09 min

    @yann: Les Google Pixel aussi ont perdu leur prise jack. Et je le trouve ennuyeux surtout sur un point : tu peux pas écouter de la musique en filaire tout en le rechargeant.

    Répondre
  • hle
    31 mai 2024 - 14 h 15 min

    A tester avec les casques filaire USB-C, en coupant le bluetooth.

    Répondre
  • 31 mai 2024 - 14 h 27 min

    @gUI: La plupart des smartphones milieu/haut-de-gamme n’ont plus cette prise mini-jack (tout comme l’emplacement µSD). C’est Apple qui a lancé le mouvement et les autres ont suivi (comme souvent). J’ai un avis partagé sur la question : un bon DAC usb me suivra « ad vitam » ce qui garanti un son correct quelque soit l’appareil. Mais comme tu l’indiques, ça condamne la prise usb. La seule alternative étant la recharge sans fil…

    @Cid: je pense que le souci ici ne vient pas des écouteurs, leur appairage ne posant vraisemblablement aucune difficulté sur un autre appareil (y compris PC). 🧌

    Répondre
  • 31 mai 2024 - 14 h 29 min

    ET à titre personnel, je trouve assez incroyable de trouver ce genre de produit dans un aéroport !
    Le mode « avion » sur un téléphone ne coupe plus le Bluetooth ?

    Répondre
  • 31 mai 2024 - 14 h 32 min

    Le problème n’est pas propre à apple et au lightning.
    Toutes les technologies fermées peuvent engendrer ce type de solution.
    J’ai un chargeur GaN 65W USB-C qui me sert pour ordi portable et téléphone et sur certains ordis HP, j’ai un message me disant qu’il serait préférable d’utiliser un chargeur HP.
    Mon oneplus (technologie warp charge) ne se charge pas avec certains binômes câble/chargeur et du coup les gens qui n’ont pas nos connaissances sont désemparés et se limite à « ce qui marche ».
    C’est triste mais quand le cout est le critère 1er, on en arrive là.

    Répondre
  • 31 mai 2024 - 14 h 41 min

    @Lionel: Une fois que tu es dans l’avion, peu de chance que tu puisses venir faire une réclamation à la boutique !

    Répondre
  • PM
    31 mai 2024 - 17 h 15 min

    @yann Cela a commencé dès leur début (‘expérience): leur mantra « ne pas faire comme les autres ». On rajoute un marketing d’enfer: la pub pour les photos, mais rien sur les capacités du smartpĥone. Quelques brevets « délirants » mais qui permettent de ramasser de la « thune », et de l’envoyer dans des paradis fiscaux… Et, ensuite, une fois l’hameçon bien ancré, on est tranquille pour le reste de sa vie…

    Répondre
  • Sly
    31 mai 2024 - 17 h 33 min

    J’adore!
    Merci :-)

    Répondre
  • 31 mai 2024 - 17 h 38 min

    @B Dh:
    Dell ça un peu plus loin en désactivant des cœurs ou en limitant la vitesse cpu si leur alim n’est pas détecté ( pré usb-c)

    Répondre
  • 31 mai 2024 - 17 h 55 min

    Le problème ce n’est pas le fabricant chinois, mais Apple qui ferme totalement son écosystème et qui oblige à faire ce genre de bidouille pour un truc aussi bête que brancher un casque.

    Répondre
  • 31 mai 2024 - 18 h 24 min

    L’alimentation via le mobile et un câble, donc pas de batterie (seul connecteur disponible : le port Lightning).
    La data par un chip Bluetooth bon marché, donc pas de licence Apple/Lightning.
    Mon tout, vendu quelques dizaines de dollars, rémunère le fabriquant et le circuit de distribution.
    C’est malin, low/mid tech, et probablement fiable.
    What did you expect? :)

    PS : activer le Bluetooth est très probablement indiqué sur l’emballage (#RTFE)

    Répondre
  • Alf
    31 mai 2024 - 22 h 02 min

    @Lionel: Ça se réactive en 1 clic tout en conservant le mode avion actif.
    Dans les avions que j’ai pris récemment, le Bluetooth était autorisé une fois que l’avion a fini la phase de décollage.

    Sinon, je vois beaucoup de commentateurs profiter de l’histoire rigolote pour cracher sur Apple.
    Vous auriez réagit comment si l’article parlait d’écouteurs avec une prise USB-C mais qui passent par du Bluetooth ?
    C’est tout autant plausible : il y de nombreux appareils USB-C qui ne respectent pas la norme, et qui pourraient très bien trouver que c’est trop compliqué/trop cher de gérer le mode USB audio alors que c’est plus simple de coller une puce Bluetooth.

    Quand je vois des appareils électroniques très bas de gamme achetés récemment, je me suis dit que face aux milliers de références anonymes, j’allais privilégier des appareils qui ont une prise USB-C pour la charge plutôt que l’ancien micro-USB, en me disant que ça serait mieux… ahahah quelle erreur de débutant, ces port USB-C sont incompatibles avec la plupart de mes câbles et chargeurs.

    Et dans le même genre, on peut aussi citer les appareils dotés d’une mémoire interne. Au lieu de se creuser la tête pour avoir une belle carte mère avec de la mémoire adapté au stockage pérenne, on trouve parfois des cartes SD/microSD collées sur la carte mère avec des contacts soudés, parce que ça coute visiblement moins cher comme ça.

    Bref, il y a beaucoup de choses à redire sur les agissements d’Apple, mais ici je ne pense pas que ça soit vraiment de leur faute…

    Répondre
  • 1 juin 2024 - 1 h 03 min

    @Alf: la comparaison entre un produit Apple et un produit bas de gamme n’est pas vraiment pertinente à mon avis.
    Le second objet vise l’économie puisque le critère de vente principal c’est le tarif. Le respect des normes passe après (je ne cautionne pas du tout mais la démarche est « logique »).
    Par contre, qu’un appareil haut de gamme ne respecte pas les standards me choquerait.
    Et si c’est fait pour imposer l’achat d’un matériel de même marque ou toucher des royalties, je trouverais ça abject.
    Apple est maître dans ce domaine mais de nombreuses marques aimeraient faire/font la même chose : compatibilité des docks/chargeurs usb, fonctionnalités disponibles seulement sur les appareils de même marque, cartouches d’imprimantes, etc.

    Bref, ce genre de déconvenue n’est pas prête de disparaître.

    Répondre
  • 1 juin 2024 - 1 h 35 min

    Josh est vieux maintenant. Aujourd’hui c’est Noël. Josh regarde ses arrière petits enfants déballer leurs cadeaux, des jouets dotés de technologies incroyables que le jeune Josh aurait à peine osé imaginer.

    Regardez aujourd’hui la Petite Chloé discuter avec sa Poupée au travers de son «casque à connexion neuronale” et le jeune Charles, devant son écran holographique, qui s’apprête à décoller vers une nouvelle Planète.

    «De son temps», on se contentait du Bluetooth ou du Lightning, pour les plus fortunés. Comme un éclair, ce souvenir lui est revenu de ce jour dans un aéroport au Chili. Alors qu’une larme se met à rouler sur sa joue, Josh ferme les yeux, avale lentement sa salive et regrette de ne pas avoir acheté un de ces casques surprenants. Pas pour la curiosité technologique, non.

    Parce qu’il réalise maintenant qu’il a manqué une opportunité unique, ce jour-là, de combler de Joie ces Gens adorables qui n’avaient d’autre dessein que lui rendre service. Il aimerait tenir un de ces casques entre ses mains, se souvenir du sourire rayonnant de ses Amis d’un jour, repenser aux quelques moqueries en espagnol lancées sans malice au moment où il quittait la boutique.

    Au lieu de cela, c’est cette image terrifiante du sourire qui s’éteint pour laisser place à la gêne, à l’amertume mais surtout à la peine… d’avoir échoué à aider le jeune Josh.

    Heureusement, Josh n’en était pas resté là. Il n’avait pas pu aider ces Gens à sortir de l’ignorance du sort qui leur était réservé par des entités peu scrupuleuses. Le peu de temps dont il disposait ne lui aurait pas permis de toute façon. Mais, à partir de ce jour, Josh avait consacré son temps à lutter contre ces agissements, à tenter d’éclairer le Monde sur la réalité, non, autant pour moi, sur la Vérité.

    Parce que la culture de l’Exploitation commence par planter une graine, celle de l’Ignorance.

    Répondre
  • PM
    1 juin 2024 - 1 h 37 min

    @alf on peut trouver pour 200+ EUR des portables 5G, munis de 128Go de RAM ET de carte microSD démontable (ou 2e SIM), dotés de prise jack 3.5. Le bluetooth et wifi basique. Qui sont, bien sûr gréés de prise USB-C. Pour info, des adaptateurs (comme cela été le cas avec les mini USB et les micro USB) ça ne coûte quelques EUR, et ça marche très bien… Ah oui, il n’y a pas de pomme dessinée dessus; ça doit jouer.

    Répondre
  • bob
    1 juin 2024 - 6 h 33 min

    Et si la question c’est l’audio sur le Smartphone, il y a toujours le modèle de Moondrop avec deux prises casques et un DAC haut de gamme dédié. MIAD01.

    Présentation ici : https://moondroplab.com/en/products/miad01

    Répondre
  • 1 juin 2024 - 15 h 16 min

    @Alf:

    N’importe quel smartphone Android (même ceux à 30€) supporte les casques USB pour les simples et bonnes raisons que l’USB est géré matériellement par le soc et logicielement par un noyeau linux (adapté par G).

    Répondre
  • 1 juin 2024 - 19 h 32 min

    En même temps, l’arnaque originelle ne vient-elle pas d’Apple qui ne fournit pas de prises jack et oblige à passer par une puce Apple pour… transmettre du son ?

    Répondre
  • 1 juin 2024 - 20 h 05 min

    @erijou: C’est bizarre comme point de vue quand même. Si demain une marque te propose un ordinateur portable sans aucune connectique, qu’il te dit que le seul OS qui va marcher n’est pas compatible avec tes besoins, que l’écran est un 4″ en 320 x 200 pixels et que le clavier a 3 touches : X 7 et O.

    Et imaginons que tu l’achètes en étant bien au courant de tous ces éléments. Est-ce que ce sera une « arnaque » ou est-ce que ce sera ton choix ?

    Qui oblige qui que ce soit a acheter un iPhone sans prise jack ? Personne. Chacun est libre de ne pas les acheter. Tout le monde sait que les nouveaux iPhones sont sans prise jack. Ou devrait le savoir avant d’acheter puisque ce n’est pas caché ? Alors on peut trouver ça débile, pas adapté, contraire à ses choix. Mais parler d’arnaque ?

    Répondre
  • 2 juin 2024 - 0 h 44 min

    @Pierre Lecourt : La différence, c’est le consentement éclairé, dans un contexte de connaissance par l’acheteur que l’article décrit assez bien. C’est le « en étant bien au courant de tous ces éléments » qui pose problème.
    Et profiter de l’ignorance des clients pour obliger le son à passer par une puce à 15 ou 20 € ne peut en aucun cas se justifier par « ben, allez voir ailleurs ».
    Sinon, les airbags de Citroën sont défaillants ? Ben achetez autre chose ? Tel homme politique a volé dans la caisse ? Ben votez pour un autre.
    Plus besoin de loi, plus besoin d’éthique, il suffit de changer de trottoir.
    Drôle de vision de la vie…

    Répondre
  • Alf
    2 juin 2024 - 0 h 55 min

    @PM:

    @wanou:
    Vous n’avez pas compris mon propos, je ne parlais pas du côté smartphone, mais du côté écouteurs.

    Prenez le même écouteur que dans l’article qui utilise la prise du téléphone uniquement pour l’alimentation et qui récupère le son par le Bluetooth, mais au lieu d’être une connectique Lightning, ça serait une connectique USB-C.

    Il n’y a absolument rien qui empêche de faire cette aberration de l’ingénierie sur de l’USB-C.

    Il suffit qu’un industriel peu scrupuleux s’aperçoive qu’il peut produire de la camelote pour 1 centime moins cher que ses concurrents en utilisant du Bluetooth au lieu du signal audio de l’USB-C et c’est parti.

    Répondre
  • 2 juin 2024 - 1 h 33 min

    @erijou: Je persiste.

    Pourquoi parler d’arnaque ? Mot qui sous entend une escroquerie, une tromperie, une volonté de tromper une personne en cachant sciemment des faits. Vous trichez un peu dans votre réponse en tapant à côté du sujet. Le « consentement éclairé » existe justement sur ce détail. Depuis l’iPhone 7 il n’y a plus de prise jack sur les téléphones d’Apple. Depuis 2016. Cela fait 8 ans. Tout le monde, je pense, est au courant. Tout le monde. Ce n’est pas comme si d’un coup Apple le faisait sans prévenir personne et que les gens le découvraient en ouvrant la boite.

    Moi je tique sur un passage précis de votre message d’origine qui est : « l’arnaque originelle ne vient-elle pas d’Apple qui ne fournit pas de prises jack et oblige à passer par une puce Apple pour… transmettre du son ? »

    Et je persiste a dire que, comme il n’y a pas tromperie sur cette absence de jack, il n’y a pas d’arnaque. On peut ne pas être d’accord, on peut trouver ça totalement idiot. Mais parler de tromperie ? Dire que le fait de proposer un téléphone sans jack serait contraire à la loi ? Parce que oui, il y a une dimension légale dans l’emploi du mot arnaque. Dire que quelqu’un est un arnaqueur c’est le qualifier d’escroc. S i Apple communique sur cette absence, il n’y a pas tromperie. Si demain je vend un smartphone sans NFC à quelqu’un et qu’il me reproche qu’il n’y ait pas cette fonction alors que j’ai indiqué dans mon annonce la référence précise du modèle, cela fait-il de moi un arnaqueur ? Si je vend un téléviseur FullHD d’occasion et que j’indique sa référence, recopie sa fiche technique pour l’acheteur potentiel en omettant d’indiquer « UltraHD » dans ses capacités puisque le téléviseur ne le gère pas, comme Apple omet d’indiquer « Jack 3.5mm » dans la sienne puisqu’il n’y est pas, peut-on m’accuser d’avoir arnaqué quelqu’un parce qu’il n’a pas d’UltraHD ?

    Apple ne fourni par de prise jack oui. Mais est-ce qu’il le cache ? Est-ce que le client d’Apple n’est pas conscient qu’il n’y a pas de prise jack lors de son achat ? Si oui est-ce que c’est la faute d’Apple ? Vous parlez de « consentement éclairé » mais il me semble que Apple a clamé haut et fort sa volonté de faire disparaitre cette fonctionnalité, la marque en a fait des caisses dessus, elle l’a utilisé comme argument commercial. Ses concurrents s’en sont même moqué avant de faire la même chose. Autrement dit, Apple a effectivement indiqué à l’acheteur, et cela avant qu’il ne puisse acheter un iPhone, qu’il n’y aurait plus de prise jack dessus.

    Où est l’arnaque ? La tromperie ? L’escroquerie ? Encore une fois si mon boulanger vend des chaussons au navet et indique sur sa vitrine « chausson au navet », me dit qu’il s’agit d’un chausson au navet et que je lui dit « ok j’achète ! ». Même si je n’aime pas le navet, Où est l’arnaque ? J’aurais bien du mal a faire condamner ce boulanger même si ses pâtisseries sont ignobles.

    Si je n’aime pas le navet ou si je compte monter un casque jack sur un iPhone récent qui n’a pas de prise, suis-je floué par mon boulanger ou Apple ? Ou dois-je m’en prendre uniquement à moi même ?

    L’autre truc qui me fait tiquer c’est l’utilisation du mot « oblige« . Alors non. Personnellement je n’ai jamais acheté d’iPhone et Apple ne m’a jamais mis un couteau sous la gorge pour m’obliger à le faire. Ils font même tout l’inverse puisque leurs tarifs me tiennent fortement à l’écart de ce genre d’achat. Apple n’oblige personne a acheter un iPhone. C’est illégal d’obliger les gens a acheter un iPhone, jack ou pas.

    Par contre, effectivement, comme lorsque l’on tend 2€ au boulanger pour payer son chausson au navet, une fois qu’on l’a payé, ben il faut l’assumer. Des gens choisissent d’acheter des iPhones sans Jack et ils sont censés assumer ce choix.

    Dire qu’Apple profite de l’ignorance des clients c’est assez tordu. Dans un Apple store, dans les boutiques physique des opérateurs, sur les photos des produits, dans les pub, dans les fiches technique, dans les clips vidéo et dans les centaines de milliers de papiers des journaux spécialisés et grand public on apprend qu’il n’y a pas de port jack sur les iPhones depuis des années. Quelqu’un qui achète un iPhone et qui ne le sait pas sort clairement d’une grotte où il a fait dodo depuis 8 ans. Si au départ il est vrai que des clients ont pu être surpris et le découvrir après l’achat, ce n’est plus vraiment la situation ici. Dans tous les cas, pour une question aussi triviale, la loi considère que c’est au client de se renseigner et de poser des questions en amont. On ne parle pas ici d’un élément technique complexe mais de la simple question qui est « est-ce que je pourrais brancher mon casque ? »

    Aujourd’hui les smartphones sans prise jack sont majoritaires sur le marché il me semble – je ne suis pas un spécialiste de ce domaine – si on tient à ce détail technique alors il faut partir en quête d’un modèle devenu rare. Difficile de tenir rigueur à Apple d’une étrangeté qui est plutôt désormais aujourd’hui la norme.

    Pour ce qui est du rapport avec un produit défaillant, comme des airbags, c’est fortement tiré par les cheveux. Puisque la défaillance n’est apprise qu’après l’achat, par (mauvaise) surprise ou au cours d’un rappel de produit. Elle est ignorée avant l’achat. C’est donc très différent du cas qui nous préoccupe ici.

    L’homme politique qui dirait « je vais voler dans la caisse » et qui aurait des électeurs le portant au pouvoir ne s’attendrait surement pas a recevoir des huées des gens qu’il représente si il appliquait son programme. Là encore on n’est en général informé du vol dans la caisse qu’après avoir voté pour un politique se prétendant honnête. Pas avant. C’est pas comme Apple qui fait une photo de ses produits sans port jack.

    Là nuance est là. Apple a parfaitement informé ses clients sur l’absence de ce port et il n’y a donc pas d’arnaque, pas de tromperie. Ils n’ont également obligé personne a subir cette absence.

    Vous voyez où je veux en venir ?

    Répondre
  • 2 juin 2024 - 23 h 26 min

    @ Pierre Lecourt : Oui, je vois ou vous voulez en venir. Et je vous remercie d’avoir pris autant de temps pour me répondre.

    Le sujet du consentement éclairé subsiste. (Celui de la vente forcée aussi, la vente forcée ça ne veut pas dire qu’on vous force à acheter)

    Répondre
  • 3 juin 2024 - 0 h 17 min

    @erijou:

    Mmmmh en réalité le « consentement éclairé » c’est un terme qui correspond à une situation médicale. Un terme qui désigne l’information nécessaire à un malade pour qu’il fasse un choix de soin. Par exemple avant une chirurgie, on informe le patient du risque lié à l’opération. Cela n’a pas grand chose à voir avec le commerce. J’avais compris l’emploi du « consentement éclairé » dans votre commentaire comme une manière de parler du « devoir de conseil » des professionnels.

    Ce « devoir de conseil » des professionnels existe. C’est un point défini par l’Article L441-2 du Code du Commerce. Un point qui touche aussi bien un commerçant que tout autre professionnel. Par exemple, un vendeur de vélo qui vous vend un vélo pour un enfant doit vous expliquer qu’il est nécessaire de rouler avec un casque. Par contre il ne vous dira pas comment pédaler et n’aura aucune obligation de vous expliquer que le véhicule ne fonctionne pas à l’essence mais à l’énergie musculaire. Parce que c’est réputé être un élément connu et assimilé par le client.

    C’est un peu la même chose avec le port jack absent des iPhone. Au début, en boutique, je suppose que les vendeurs précisaient ce détail. Mais aujourd’hui, alors que c’est devenu la norme sur beaucoup de modèles, cela ne doit plus être le cas. Les vendeurs n’ont pas d’obligation de préciser ce qu’un appareil ne fait pas mais plutôt ce qu’il peut faire. Sinon ils n’en finiraient pas.

    La vente forcée existe, oui. C’est vrai. C’est par exemple quand on vous force a acheter un produit avec un autre et qu’on vous refuse l’achat seul. Par exemple un ordinateur avec un logiciel, un Raspberry Pi avec un kit d’accessoires, un iPhone avec un casque Bluetooth. Par contre on ne force personne a acheter un iPhone. Le concept de vente forcée n’a rien a voir avec le cas qui nous préoccupe. Personne ne force personne a acheter un iPhone. Parce que c’est totalement illégal. Je n’ai pas souvenir de plainte reçue de commandos de vendeurs qui captureraient des gens dans la rue pour les forcer a acheter un smartphone. Des gens qui forcent d’autres gens a acheter un logiciel avec un ordinateur oui, mais pas l’ordi seul. C’est l’article L121-12 du code de la consommation.

    Répondre
  • 3 juin 2024 - 8 h 45 min
  • 3 juin 2024 - 10 h 34 min

    @aethera: Ah ben pour être précis, ce sont toutes les règles de l’entièreté des Codes qui s’appliquent. Sans exception.

    Répondre
  • 3 juin 2024 - 12 h 30 min

    @Pierre Lecourt: Absolument! De tous les Codes, dans toute l’acception du terme.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *