Beelink redécouvre les processeurs Intel Core i5-8259U

Pas moins de deux minimachines sont annoncées avec un Core i5-8259U chez Beelink. Deux modèles de MiniPC qui visent un marché assez vaste en comptant sur une puce ancienne mais toujours robuste.

Les Beelink SEI i5-8259U et Beelink GTI i5-8259U sont dse MiniPC classiques chez la marque qui reprend ici ses châssis habituels en intégrant à l’intérieur de nouvelles cartes mères. Les deux machines emploient le même processeur Core i5-8259U de huitième génération. Des “Coffee Lake” prévus pour les machines mobiles et sortis en 2018.

Beelink SEI i5-8259U

Gravées en 14 nanomètres, ces puces i5-8259U ne sont pas des modèles bas de gamme. Avec 4 coeurs et 8 threads, ils proposent des fréquences variant de 1.1 à 3.8 GHz pour un TDP de 28 watts qu’il sera possible d’établir à 20 Watts logiciellement. Le processeur embarque 6 Mo de cache et surtout un circuit graphique Intel Iris Plus 655 aux capacités assez vastes. Cette puce fonctionnant de 300 MHz a 1.05 GHz s’avère assez impressionnante à l’usage. Pour l’avoir testée sur plusieurs machines mobiles, sans être au niveau d’une MX350 de Nvidia, ce petit circuit offre un beau niveau de performances en 2D, vidéo et en 3D pour peu que vous soyez un joueur plutôt nostalgique. C’est ce type de processeur que l’on retrouvait dans les excellents NUC Bean Canyon d’Intel.

Aparté : Recourir à ce type de processeur un peu ancien permet à Beelink de proposer un bon niveau de performances pour un prix intéressant. A chaque “libération” de ce type de puce, les constructeurs OEM de ce type fondent dessus pour les intégrer dans leurs matériels. Je ne sais toujours pas pourquoi le marché se retrouve d’un coup submergé de nouvelles gammes de processeurs. Il y a en général deux explications classiques. Soit parce qu’Intel a vendu ses puces à un revendeur en direct au lieu de les proposer à un constructeur de renom comme HP ou Lenovo parce que plus personne ne veut de ces processeurs sur le marché du neuf. Ce qui permet ensuite à des entités comme Beelink d’en obtenir un lot. Soit parce que de gros fabricants de portables ont des stocks dont ils se débarrassent en seconde main en les revendant sur le marché gris. Il est plus rare que des marques de ce gabarit puissent passer commande en direct à Intel. Non pas parce que la porte est fermée mais bien parce que les volumes restent assez légers et que la machine en elle même ne présente pas d’intérêt technique pour le fondeur. Une société comme GPD ou une autre comme One Netbook proposent des formats plus originaux et novateurs. Ils ont droit aux puces de dernière génération d’Intel. Je pense que la marque les voit d’un bon oeil avec leurs innovations. /Aparté

Beelink SEI i5-8259U

Pour accompagner ce processeur i5-8259U donc, deux slots de mémoire vive au format SoDIMM DDR4-2400. La machine pourra accepter jusqu’à 32 Go de ram. Le stockage sera confié à un port M.2 2280 PCIe NVMe. Une baie d’extension 2.5″ est également présente pour ajouter un SSD ou un disque mécanique supplémentaire en le fixant au panneau bas de la machine.

Beelink SEI i5-8259U

La connectique est assez complète avec, en façade, deux ports USB 3.0 Type-A et un port USB Type-C1 ainsi qu’un port jack audio 3.5 mm.

Beelink SEI i5-8259U

Sur le côté, on retrouve un lecteur de cartes MicroSDXC et sur la partie arrière un port Ethernet gigabit, deux USB 3.0 Type-A supplémentaires et deux sorties HDMI plein format. L’engin pourra donc prendre en charge deux écrans. A l’intérieur du châssis, un module Wifi6 associé à un module Bluetooth non détaillé. Probablement du 5.0 mais peut être du 5.1.

Beelink SEI i5-8259U

Le Beelink SEI i5-8259U tient dans un châssis de 12.4 cm de large pour 11.3 cm de profondeur et 4.1 cm d’épaisseur. Il est ventilé activement avec un système classique de caloducs et ailettes. La machine pèse 345.5 grammes et elle est livrée avec le traditionnel petit accessoire pour la fixer derrière un écran.

Pas de tarif ni de date de disponibilité pour le moment.

Beelink GTI i5-8259U

Beelink annonce sur la même base, le même processeur i5, le GTI i5-8259U. Lui aussi reprend le format des MiniPC “GT” de la marque. Un format un peu plus encombrant avec 16.9 cm de large pour 12 cm de profondeur et une épaisseur de 3.9 cm. 

Plus d’espace qui permet une intégration d’options supplémentaires. On garde un système de ventilation par caloducs mais avec 2 ventilateurs séparés situés de chaque  côté de l’engin. La mémoire est confiée au même duo de slots SoDimm DDR4-2400 mais le stockage évolue avec 2 ports M.2 2280 : Un PCIe NVMe et un SATA 3.0. Plus assez d’espace en hauteur pour une baie d’extension 2.5″, par contre. 

Beelink GTI i5-8259U

La connectique évolue avec peu de différences en façade mis à part la présence d’un double micro pour des usages d’assistant vocal.

Beelink GTI i5-8259U

Sur la face arrière, on a plus de choix avec deux ports Ethernet Gigabit et quatre USB Type-A : Deux en USB 2.0 et deux autres en USB 3.0. On retrouve un duo de sorties vidéo avec une sortie HDMI et un Displayport mais pour cette machine, Beelink détaille un peu plus la prise USB Type-C en indiquant qu’elle est capable de piloter un affichage en DisplayPort également. Le MiniPC pourra donc afficher sur trois écrans.

Le dessus du capot accueille également le lecteur d’empreintes propre à cette gamme et que l’on a croisé sur les versions GT-R équipées en AMD Ryzen. On retrouve un Wifi6 et probablement un BLuetooth 5.0 ou 5.1. Le tout peut également se fixer au dos d’un écran ou sur un support grâce au petit accessoire VESA fourni.

Là encore, pas de prix ni de disponibilité précise.

Notes :

  1. Les constructeurs comme Beelink n’ont toujours pas pris le pli de préciser les caractéristiques exactes de ce type de port. Ce qui devient urgent désormais avec les possibilités très variées qu’il offre.

secret
7 commentaires sur ce sujet.
  • 22 janvier 2021 - 19 h 37 min

    C’est drôle de mettre un bouton clear cmos en facade à côté du bouton power.

    Répondre
  • 22 janvier 2021 - 20 h 51 min

    @gandf:

    C’est pas vraiment un bouton c’est un pin enfoncé dans le châssis. Il n’y a aucun risque à l’actionner accidentellement.

    Répondre
  • 23 janvier 2021 - 13 h 35 min

    ça peut faire un excelent serveur avec ses 2ports ethernet :)
    Et un CPU de 2ans c’est parfait niveau support dans le noyau Linux.
    Tres curieux de voir le prix.

    Répondre
  • Tof
    24 janvier 2021 - 18 h 38 min

    @gandf: ça doit être l’habitude d’avoir des BIOS buggués qui amène à ça chez certains constructeurs… ça évite d’avoir à s’occuper de support client: la machine a un problème, ne redémarre plus: clear CMOS!
    Lenovo l’a fait pour certains de ses laptops d’entrée de gamme, avec l’accès au Clear CMOS directement sur le côté du laptop.

    Répondre
  • 3 février 2021 - 11 h 49 min

    […] Plus gros, plus performant, le NucBox2 embarque un processeur Intel Core i5-8259U. Une solution de 2018 avec nu TDP de 28 watts qui développe sur 4 coeurs des fréquences de 1.1 à 3.8 GHz et un circuit graphique Intel Iris Plus 655. Une puce récemment aperçue dans les productions de Beelink avec les SEI et GTI portant le même no….  […]

  • 5 février 2021 - 11 h 10 min

    […] qui est la troisième machine de suite disponible sous processeur Core i5-8259U après les nouveaux Beelink SEI et GTI et le GMK NucBox2. Mais la marque propose également un UM850 avec une puce Comet Lake Core […]

  • 24 mars 2021 - 12 h 00 min

    […] Beelink Sei8, je vous en ai brièvement parlé en Janvier, lorsque la marque a redécouvert cette puce Intel Core de huitième génération. L’engin […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *