Banana Pi Pico : un clone de Pico bien équipé

Le Banana Pi Pico est un version alternative au Raspberry Pi Pico original. Il se présente avec le même microcontrôleur mais quelques subtiles différences techniques.

Le Banana Pi Pico est un clone qui ne cache clairement pas son inspiration. Dans son nom comme dans son format, la solution est clairement une réponse à la proposition de la fondation. L’objet emploie le même microcontrôleur Raspberry Pi RP2040, un double coeur ARM Cortex-M0+ avec 264 Ko de SRAM et 2 Mo de QSPI Flash.

Pourquoi lancer un Banana Pi Pico quasiment au même format et avec la même puce ? Peut être parce que la marque à la banane a choisi de placer quelques petits éléments différenciant comme un port USB Type-C contrairement au MicroUSB de la fondation ? Mais également une LED RGB programmable et 4 broches permettant également de profiter d’un Bus I2C. Hormis ces petites différence, la solution est parfaitement identique à celle proposée par la fondation. Les connecteurs sont les mêmes et on pourra remplacer un Pico original par un modèle « Banana » sans changer la position d’une seule broche. Le format est, par contre, un peu plus long avec 56 mm de long contre 51 pour la version Raspberry Pi. Elle mesure toujours 21 mm de large, ce qui permettra parfois d’utiliser les mêmes châssis d’intégration. On retrouve donc les 40 broches séparées en deux groupes de 20 de chaque côté de la petite carte. 

Le port USB Type-C change de format mais reste en USB 1.1, un protocole largement suffisant pour programmer le maigre stockage de la puce et l’alimenter en 3.3 Volts. Un bouton et une petite LED de base en plus d’une LED RGB Neopixel programmable sont également présents. Cette LED RGB sera bien pratique pour indiquer les états de la carte suivant sa programmation. La carte sera compatible Arduino et MicroPython.

La sortie de cette Banana Pi Pico me semble un peu trop tardive pour être réellement intéressante. Même si elle a quelques avantages par rapport à la carte originelle, elle reste plus chère et franchement moins disponible que de nombreux autres concurrentes. Avec des frais de port de plus de 7 € sur AliExpress et la carte seule à plus de 6 €, la facture est beaucoup trop salée pour  ce type de micro contrôleur.

Sources : Banana Pi et CNX Software

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

6 commentaires sur ce sujet.
  • 28 décembre 2022 - 15 h 52 min

    « 4 broches permettant également de profiter d’un Bus I2C. »
    Qui du coup font disparaître le port de debug.

    Répondre
  • 28 décembre 2022 - 15 h 58 min

    @fdufnews: Aaaaaaah mais ! Tu as raison ! C’est complètement idiot !

    Répondre
  • 29 décembre 2022 - 9 h 08 min

    oui et le sdk C/C++, python? développé, documenté et maintenu par la fondation raspberry pi, banana en tire t’il les bénéfices, si oui et sans contrepartie, alors il ne faut pas les acheter, le port i2c est deja exploité dans la pico

    Répondre
  • 30 décembre 2022 - 18 h 13 min

    Bon alors on se calme. Le port debug est moins utilisé que le i2c par la plupart de ceux qui vont preferer la version banane a la version framboise. En suite, pas la peine de s exciter les deux versions se valent, faudra comparer les prix.

    Répondre
  • 30 décembre 2022 - 18 h 48 min

    @Antonimus: On est tous très très sereins il me semble ?

    Répondre
  • 31 décembre 2022 - 21 h 00 min

    Oué, trois points d’exclamation dans le même message et en plus un « complètement idiot! »… ca bombarde sec… la sérénité

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *