Asus PN51 : un MiniPC sous processeurs AMD Ryzen 5000U

Après l’excellent PN40 qui a créé le format, le PN50 qui a démarré la gamme AMD Ryzen, voici l’Asus PN51 qui la fait évoluer vers les puces AMD Ryzen 5000U.

L’Asus PN51 est un MiniPC classique, compact et discret, qui propose un processeur AMD Ryzen 5000U pouvant aller jusqu’au Ryzen 7 5700U. Des puces performantes et, ici, bien entourées pour construire des machines capables de remplacer la totalité des tours de bureau non spécialisées.

Asus PN51

L’idée d’Asus avec cette gamme PN, c’est celle d’Intel avec les NUC, reprise par le constructeur. Mais si les premiers modèles étaient effectivement sous pavillon Intel avec des puces Celeron Gemini Lake et un petit côté fanless vraiment pas déplaisant, la marque a décidé de les étendre vers des modèles plus ambitieux niveaux performances avec la série 50. Les PN50 employaient des Ryzen 4000U et apportaient donc plus de capacités aux machines.

L’Asus PN51 reprend le même flambeau mais avec la nouvelle gamme de processeurs AMD Ryzen 5000U. Les nouveaux venus peuvent embarquer des puces allant jusqu’au Ryzen 7 5700U. Une gamme de performances à même de répondre à tous les besoins d’un utilisateur classique, non spécialisé, dans un format qui reste minimaliste.

Asus PN51

L’Asus PN51 mesure 11.5 cm de côté pour 4.9 cm de haut, un format compact qui reste ultra léger avec un poids plume de 700 grammes. Un engin assez solide puisque Asus le certifie autant au niveau des vibrations que des chocs -légers- et pouvant tourner 24 Heures sur 24 et 7 Jours sur 7. Autre détail pas désagréable, l’engin est consolidé au niveau de ses ports pour résister à un emploi fréquent de périphériques USB ou au changement de sa connectique générale.

Asus PN51

Petit et solide donc, l’Asus PN51 trouvera toutes sortes d’emplois avec trois puces annoncées : Le Ryzen 3 5300U en entrée de gamme, le Ryzen 5 5500U et le Ryzen 7 5700U pour le modèle le plus rapide. Ces trois puces proposant des performances graphiques étagées avec des chipsets Radeon Vega plus ou moins véloces. La mémoire vive proposée évoluera de 8 à 32 Go de DDR4 3200 MHz avec la particularité de pouvoir occuper pour toutes ces capacités 1 ou 2 slots de mémoire SoDIMM. Ce qui veut dire que la solution livrée en 32 Go sur une seul banque de mémoire pourra évoluer vers 64 Go, au besoin.

Asus PN51

Le stockage est plus complexe encore dans ses choix puisque le Asus PN51 propose différentes options de SSD au format M.2 PCIe NVMe avec des version baptisées “Normal” ou “performances” allant de 128 Go à 1 To. Un emplacement 2.5″ SATA 3.0 pourra également être peuplé ou non d’un disque mécanique de 1 To en 7200 tours. A noter qu’Asus a prévu la gestion du SSD embarqué avec un dissipateur embarqué à cet effet.

Asus PN51

L’engin propose un module Wifi6 et Bluetooth 5.0 ou un Wifi5 et du Bluetooth 4.2. Suivant vos besoins, Asus pourra même le livrer sans carte Wifi. Quand je dis “vos” besoins, je parle plus précisément de demandes en gros de la part de professionnels qui n’ont pas forcément besoin d’un module Wifi dans leur réseau étant donné que la machine est également munie d’un port Ethernet. Ces pros qui vont passer commande d’une certaine quantité de machines pourront négocier avec la marque la mise à disposition d’une version sur mesures. Les particuliers qui achèteront des Asus PN51 dans le commerce auront surement droit à des versions Wifi6/Bt 5.0.

Asus PN51

La partie Ethernet, donc, sera livrée au choix en Gigabit classique ou en 2.5 Gigabit. Le reste de la connectique est plus classique avec à l’arrière deux ports USB 3.2 Gen1 Type-A, un Ethernet, un HDMI, un port USB 3.2 Gen2 Type-C prenant en charge le signal vidéo DisplayPort et un port configurable  qui sera livré suivant le besoins des clients en série, VGA, Ethernet, ou DisplayPort. Sur la face avant on retrouve un port jack audio combo, un USB 3.2 Gen1 Type-A, un lecteur de cartes MicroSDXC, un USB 3.2 Gen2 Type-C avec charge et DisplayPort également et un capteur infrarouge en plus d’un microphone pour piloter l’Asus PN51 à distance. L’engin sera donc à même de piloter jusqu’à 4 affichages au besoin. Bémol, pas de Thunderbolt ni d’USB 4.0. Pas forcément un gros besoin pour la cible de ces machines mais un manque à souligner en 2021.

 

Asus PN51

Difficile de prendre la machine en défaut même si, bien sûr, il faudra d’abord juger son comportement. Notamment le bruit qu’elle pourra générer à l’usage pour une intégration de salon. Mais avec ce type de puces, un équipement de ce niveau, la possibilité de la piloter à la télécommande et une connectique bien pensée, l’Asus PN51 est un très beau modèle de MiniPC. On jugera par son prix son intérêt final mais je vois dans ce type de machine une vraie possibilité d’évolution pour de nombreux postes “classiques”. Mis à part les utilisateurs spécialisés ayant besoin de plus de performances pour des tâches complexes, le trio Ryzen 5000U, 16 Go de ram et plus et SSD permet de venir à bout de la totalité des tâches classiques. Et de le faire dans un certain confort.

Les travaux multimédia et bureautique seront parfaitement gérés. Les tâches de calcul plus complexes demanderont sans doute un peu plus de temps qu’une machine spécialisées mais ne seront pas non plus hors de portée et tout type de travail pourra être pris en charge par cet engin : retouche d’images, calculs lourds, création3D et même montage et rendu vidéo. C’est typiquement le genre de petite machine qui peut gommer les grandes tours bruyantes et énergivores des bureaux classiques, ou apparaitre comme poste de travail chez des salariés en télétravail sans trop occuper leur espace de vie.

L’Asus PN51 sera livré sous Windows 10 Home ou Pro à une date et un prix encore inconnus.

Source : Asus

Soutenez Minimachines, partagez le !


Jaune
13 commentaires sur ce sujet.
  • 8 avril 2021 - 13 h 29 min

    Bonjour,

    Il s’agit d’une fausse nouveauté, puisque les anciens PN50 équipé de Ryzen 4000 étaient déjà du “Zen 2”. Aujourd’hui les PN51 passent bien aux Ryzen 5000, sauf que ce sont des Ryzen 5000 (5700U, 5500U et 5300U) qui restent en “Zen 2”. Les Ryzen 5000 qui passent en “Zen3” sont les 5800U et 5600U. Vive le renommage ! Mais dommage !

    Répondre
  • 8 avril 2021 - 14 h 03 min

    Hello, merci Pierre pour ce joli modèle, il a bien des qualités ! Dis moi, dans ta phrase “Bémol, pas de Thunderbolt ni d’USB 4.0” tu sous-entends que l’USB 4.0 est sorti ? Tu as eu des retours à son sujet (en gros révolution ou simple évolution par rapport à l’USB 3.2 ?). Merci beaucoup !

    Répondre
  • 8 avril 2021 - 15 h 14 min
  • 8 avril 2021 - 18 h 53 min

    @Keneda: aligato kozaimasu, j’ai une question, ça dit que ça prendrait en charge les fonctionnalités Thunderbolt 3. Or, ce dernier supporte le flux HDMI et Displayport, donc est-ce que ça voudrait dire qu’on pourrait brancher des moniteurs externes et les alimenter en même temps avec un seul et même port USB 4 ? Ce serait énorme.

    Répondre
  • 8 avril 2021 - 23 h 02 min
  • 9 avril 2021 - 4 h 41 min

    @prog-amateur

    Ça fonctionne déjà très bien, j’ai un zen screen de chez acer branché sur un lenovo P51. 1 seul cable et un gain de place pour le télétravail.

    Répondre
  • 9 avril 2021 - 8 h 09 min
  • 9 avril 2021 - 12 h 34 min
  • 10 avril 2021 - 11 h 21 min
  • 13 avril 2021 - 13 h 28 min

    @Moup:
    Merci pour la précision qui a son importance !

    Répondre
  • 13 avril 2021 - 22 h 00 min

    Toujours du Zen2. Donc en gros les mêmes que les PN50. Dommage, j’attendais bêtement ce refreash pour me décider, bah ce sera soit un PN50 de l’an passé, soit un Asrock DeskMini à base de Zen3 G.

    Répondre
  • Moi
    15 avril 2021 - 1 h 19 min

    @Moup:

    Le 5400U est également un Zen 3.

    Répondre
  • 15 avril 2021 - 13 h 28 min

    @Moi:
    Oui, justement, on aurait bien aimé un PN51 avec du 5400U ou supérieur avec du Zen3.
    Mais là pour le coup, tout les 5000 qu’ils proposent sont des Luciennes.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *