Asus PN40 et PB40 : Deux MiniPC Gemini Lake 100% fanless

Deux nouveaux MiniPC très intéressants en approche, les Asus PN40 et Asus PB40 mixent des Celeron Gemini Lake et des design dépourvus de toute ventilation. De quoi proposer des engins parfaitement silencieux et capables d’accomplir toutes les tâches du quotidien.

L’Asus PN40 comme l’Asus PB40 sont deux nouvelles machines qui font partie de cette petite famille de MiniPC fanless capables de remplir le cahier des charges des engins qu’on utilise au quotidien. Sans proposer de fonctions 3D délirantes ni de capacités suffisantes pour un usage professionnel en traitement d’images ou en vidéo, ils sauront piloter des applications bureautiques, un usage web ou des fonctions multimédia complètes sans sourciller et sans aucun bruit.

kv_pd

L’Asus PN40 vise cet usage classique d’un micro ordinateur familial avec deux gros avantages par rapport à la tour classique : Il est extrêmement compact avec 11.5 centimètres de côté pour 4.9 cm de hauteur. Sa fiche technique indique qu’il embarque deux type de processeurs Gemini Lake. Un Celeron N4000 pour commencer, une puce double coeur cadencée de 1.1 à 2.6 GHz avec 4 Mo de  cache et 6 watts de TDP qui propose un circuit graphique Intel UHD 600. L’autre variante emploiera un Celeron J4005 avec le même type de coeur mais un peu plus rapide avec des fréquences allant de 2 à 2.7 Ghz, toujours 4 Mo de cache et un UHD 600 mais 10 watts de TDP.

2018-05-01 10_34_01-minimachines.net

Leur mémoire vive débutera à 2 Go pour un maximum de 8 Go sur deux slots de mémoire vive DDR4-2400MHz. La partie stockage sera confiée à trois éléments distincts. Un eMMC soudé à la carte mère qui proposera 32 ou 64 Go de stockage de base pour le système, de 128 à 256 Go de stockage au format M.2 NGFF et un espace 2.5″ pour un stockage SATA III. Asus propose un disque mécanique optionnel allant de 500 Go à 1 To pour cette partie, ruinant au passage l’intérêt du côté fanless des engins… On imagine que des versions non équipées de ce troisième élément de stockage seront proposées à la vente.

2018-05-01 10_33_46-minimachines.net

Une baie d’extension 2.5″ facilement accessible via un support coulissant

L’Asus PN40 proposera un Wifi de type 802.11AC associé à un module Bluetooth 5.0 et un réseau Ethernet Gigabit. La connectique proposera un port USB 2.0, et quatre ports USB 3.1 Gen 1 dont un au format Type C.

2018-05-01 10_34_24-minimachines.net

Deux sorties vidéo seront disponibles avec un HDMI et un Mini DisplayPort, un port jack audio 3.5 mm stéréo sera également présent. Des options supplémentaires comme des ports VGA ou Série seront proposées, probablement sur demande pour des commandes à destination de solutions industrielles. Un support VESA sera livré avec l’engin. Vous trouverez sa fiche technique ici.

kv_pd

L’Asus PB40 propose un design différent, moins épais avec 3.42 cm de haut, mais plus large de côté puisque cet engin mesure 17.5 cm de large comme de profondeur. On retrouve les mêmes puces Gemini Lake que sur l’Asus PN40. Même dissipation sans ventilateur. Mêmes supports mémoire, même emplacement M.2 et option eMMC et même option pour un stockage 2.5″ SATA III supplémentaire.

2018-05-01 10_32_25-minimachines.net

Seule différence outre le format, la connectique proposée. On retrouvera six ports USB Type-A dont un en USB 2.02 et 5 en USB 3.1 Gen 1. Un port USB 3.1 Gen 1 type-C. Une sortie vidéo DisplayPort unique est disponible associée à un port VGA qui peut être remplacé par un port COM ou un second DisplayPort. Ethernet Gigabit, sorties et entrées jack audio 3.5 mm  et port Antivol Kensington Lock complètent ce dispositif. Plus de ports USB mais point de HDMI donc, un choix qui conviendra pour des stations plus classiques en écran simple. A moins d’opter pour une version double sortie vidéo en faisant sauter le port série. Le Wifi est évidemment en 802.11AC associée à un module Bluetooth 5.0.

2018-05-01 10_32_09-minimachines.net

Ces machines visent les professionnels et les choix qui y sont faits montrent une certaine polyvalence. Ils peuvent aussi bien viser le pilotage de robots, d’affichages numériques, de kiosques ou de distributeurs automatiques de manière discrète tant par leur empreinte que par leur fonctionnement silencieux. Avec leur sortie Série et leur fonctionnement fanless, ils sont adaptés à ce type d’usage. Mais en opérant quelques changements mineurs de connectique, ils peuvent se révéler également des éléments utilisables comme machines de bureau. 

Pas de prix ni de dates mais les fiches techniques des deux engins sont apparues en ligne. On imagine que les tarifs dépendront des capacités de stockage et des différentes options de ces machines. 

Source : FanlessTech

7 commentaires sur ce sujet.
  • 1 mai 2018 - 13 h 31 min

    @Pierre: “ruinant au passage l’intérêt du côté fanless des engins…”.
    Je trouve que tu as à la fois bcp raison et un peu tord. Si on veut un ordi 100% silencieux, tu as totalement raison. Maintenant, l’intérêt du fanless est de réduire drastiquement le bruit, car à mon sens les ventilater sur un CPU (et ou un GPU quand y en a)sont les elements les plus bruyants dans un ordis. Le bruit du disque dur est assez négligeable à coté (je trouve).
    Si on veut juste un ordi qui fait peu de bruit, un disque méca c’est pas la mort (je pense par exemple à un ordi, oui là c’est domage.
    En revanche je suis BCP plus inquié sur le thermal throttling. Le fanless ça ne pardonne pas la moindre erreur de conception en dissipation thermique. Et ça serait dommage car ces petites bécannes m’ont l’air très sympatiques.

    Répondre
  • 1 mai 2018 - 16 h 02 min

    1er Mai, vas te reposer ! On t’attend au tournant demain ^^

    Répondre
  • 2 mai 2018 - 14 h 06 min

    J’aime bien le design qui rappelle la Xbox One (la 1ere) surtout au niveau des aérations.

    Répondre
  • 2 mai 2018 - 16 h 43 min

    Malhereusement pas de HDR pour ce qui est de la vidéo :-/

    Répondre
  • Xo7
    2 mai 2018 - 18 h 53 min

    ….”Sans proposer de fonctions 3D délirantes ni de capacités suffisantes pour un usage professionnel en traitement d’images ou en vidéo ” désolé Pierre mais cette phrase me fout le bourdon, je suis d’accord avec toi pour celui-ci , mais voilà plus de 20 ans que j’entends ces arguments alors que les capacités de calcul et de stockage ne font que progresser. Bon d’accord les logiciels ( applis ) sont aussi de plus en plus gourmands ! Prochainement j’envisage de remplacer mon pc principal sur quoi puis je compter pour faire de la vidéo et des photos ? Quels sont les équipements minimum ?

    Répondre
  • 2 mai 2018 - 20 h 07 min

    @Xo7: C’est compliqué a expliquer mai le problème en gros c’est que le monde pro vit en concurrence. Si un de tes concurrent peut traiter 50 fois plus vite un problème que toi, tu n’auras pas de clients car ton tarif horaire sera bien plus important. Imagine que tu montes un film de 30 minutes pour une boite et qu’il te faille 3 semaines pour se faire en luttant contre ton PC alors qu’un concurrent pourrait le faire en une semaine et demie en navigant dans la 4K comme dans du beurre… Il sera en outre deux fois moins cher car deux fois plus rapide et rentable.

    Alors ok, un PC qui permettait de mener a bien l’envol d’un véhicule spatial en 1980 parait ridicule en comparaison d’une machine à 250€ aujourd’hui d’un point de vue équipement mais a l’époque les besoins étaient différents.
    Les programmes sont plus gourmands c’est un fait mais l’adéquation d’un Pc au marché pro dépend surtout de cette fameuse mise en concurrence des différents acteurs du marché.

    Tu vises quel usage ?

    Répondre
  • Xo7
    3 mai 2018 - 19 h 27 min

    @Pierre Lecourt: Pour faire un peu de traitement video (petits montages) et beaucoup de photshop / classement photo. Les mini PC et tablettes se chargent du reste . Merci pour ton travail

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *