Test : Samsung Galaxy Note 8.0

La Samsung Galaxy Note 8.0 n’est pas la tablette la plus performante du moment, même pas la plus réussie esthétiquement ou la plus aboutie en terme d’affichage. C’est pour autant un des objet les plus attachant qu’il m’aie été donné de prendre en main. Peut être parce que je suis un amoureux des carnets et des gribouillages, peut être aussi parce que si elle n’est pas parfaite, c’est en tout cas un outil homogène et d’une rare efficacité.

Difficile de ne pas s’attacher à cette tablette,c’est une sorte de  concentré de fonctions, pas un outil parfait mais une sorte d’extension très aboutie des usages numériques que l’on peut avoir  au quotidien. Véritable couteau suisse d’applications, une des rares tablette a proposer l’intégration d’un stylet Wacom, la petite Samsung Galaxy Note 8.0 est une vraie réussite tant dans son format que dans ses possibilités.

Introduction

Boite sobre, équipement basique, la Galaxy Note 8.0 ne change pas les habitudes de Samsung. Un positionnement de prix assez haut de gamme sabré par une Offre de Remboursement d’office de 50€. 349 – 50, l’opération mathématique est facile, on tombe sur du 299€ si tout se passe bien. Pourquoi Samsung joue t-il ainsi sur le prix de son engin ? Probablement pour créer un sentiment de qualité sur son produit. L’attrait de la Galaxy Note 8.0 ne serait pas le même pour le public si elle était proposée à 299€. Probablement également parce que 100% des ODR ne seront pas validées et que c’est autant de “réductions” en moins a sacrifier par rapport à un prix public plus bas dés le départ. Enfin cela offre une certaine marge de manœuvre a Samsung pour faire tomber le prix de la tablette dans le futur.

Samsung Galaxy Note 8.0 WIFI : 16 Go 349€

Processeur : Exynos 4412 ARM Cortex-A9 quadruple cœur à 1.6 GHz
Chipset graphique : Mali 400 MP4
Mémoire vive : 2 Go
Stockage : 16 Go ou 32 Go
Affichage : 8 pouces 1280 x 800 de type PLS (IPS Samsung) brillant capacitif multipoints 189 PPP
Réseaux: Wi-Fi 802.11 a/b/g/n, Bluetooth 4.0, S-GPS, port infrarouge
Connectique : 1 port MicroUSB OTG, sortie casque
Audio : Microphone, double enceintes
Lecteur de cartes mémoire : MicroSDXC
Webcams: 1.3 Mégapixel face avant / 5 Mégapixels autofocus face arrière
Batterie : 4600 mAh Lithium-Polymer
Poids: 339 grammes
Encombrement : 210.8 x 135.9 x 7.95 mm
Système d’exploitation : Android 4.1.2 Jelly Bean + Touchwiz

Les plus :

  • Bel écran à la définition agréable
  • Android et Touchwiz bien maitrisés
  • Performances plus que correctes
  • Fonction stylet Wacom véritablement performante

Les Moins :

  • Moins de 10Go de stockage libre sur la mémoire 16Go
  • Finition 100% plastique peu valorisante
  • Enceintes stéréo du même côté…

 Vidéo

 

Packaging

    

Paquet classique, peu fourni mais efficace, Samsung livre avec sa tablette un petit chargeur USB à câble détachable. peut être la meilleure option possible puisqu’il réunit les avantages d’être discret, compact et compatible avec toutes sottes de câbles USB.

Le câble livré reprend le design blanc de l’ensemble et Samsung offre quelques embouts de silicones supplémentaires avec son casque. C’est sobre mais complet et la bonne nouvelle vient du fait que la tablette se recharge grâce à un port MicroUSB et non pas une interface propriétaire.

    

Vient ensuite la tablette et son design 100% plastique ABS blanc. Pas de grosse révolution chez Samsung, on est loin des changements opérés sur la Nexus 10. La marque a simplement adapté son design de Smartphone à la taille  de cet écran de 8″ de diagonale, comme si le Galaxy S3 était tombé sur la potion qui fait grandir Alice dans son pays des merveilles.

On retrouve des bords assez larges, permettant de bien tenir en main la tablette mais aussi les boutons physiques sur un des bords de la tablette. Certains aimeront, d’autres pas du tout, qu’ils viennent en doublon de la solution proposée par Android Jelly Bean qui répète ces mêmes boutons sur une barre de l’écran. Ils permettent néanmoins de toujours retomber sur ses pieds avec une pression simple qui retourne sur l’interface de base d’Android et une pression longue qui ouvre un menu de gestion d’applications.

   

La jonction entre les 2 côtés du châssis se fait grâce à une bordure argentée, elle aussi en plastique, qui sert à répartir l’ensemble des connecteurs de la tablette.

On retrouve donc sur un des côtés long, à droite de la tablette quand le logo Samsung est lisible en face avant, les habituels boutons de démarrage et d’extinction de la tablette ainsi que les 2 boutons de volume. Un petit port infrarouge est également présent pour piloter un téléviseur ou autre en tant la tablette en mode portrait. Enfin, un minuscule petit trou laisse passer suffisamment de son pour qu’un microphone fasse son office. C’est clairement pas de la haute fidélité mais on vous comprends à travers une applications de vidéo conférence.

   

Côté gauche on retrouve un petit cache en plastique  qui protège le lecteur MicroSDXC de la tablette. Si ce genre de cache peut ma vieillir le fait de lui avoir offert un lecteur SDXC fait qu’on pourra y oublier une carte de très grande capacité et donc ne pas l’ouvrir trop souvent. Avec 32 ou 64 Go de mémoire de stockage supplémentaire, la Galaxy Note 8.0 a de quoi voir venir.

   

Enfin, sous l’engin, un port Micro USB servant à l’alimentation et au partage des données, supportant aussi bien un stockage de type clé qu’un clavier USB est présent. A ses côtés un port jack 3.5 mm classique sert à brancher un casque.

Fonctionnalités

2 webcams sont présentes sur la tablette, si celle de façade est absolument classique elle à le mérite de se comporter convenablement avec une vidéo conférence  correcte du haut de ses 1.3 mégapixel. La webcam au dos est plus convaincante même si une fois encore la qualité de son capteur 5 mégapixels ne lui permet pas de venir supplanter un vrai appareil photo numérique.

Son autofocus reste néanmoins efficace et les clichés pris par l’engin sauront être efficace dans un rôle documentaire. La possibilité de “photocopier” des documents et de les rendre lisible sur l’écran reste toujours un vrai plus. Les clichés plus familiaux seront possibles mais il faudra veiller à la saturation parfois marquée des couleurs et surtout d’une grande sensibilité à la lumière que la tablette met parfois beaucoup de temps a compenser.

Le rendu est net, sans trop de bavures même si beaucoup de clichés restent malheureusement très souvent débordés aberrations chromatiques. On est pas dans la photo d’art mais plutôt dans le cliché souvenir.

   

Le principal atout de la Galaxy Note 8.0 reste son stylet, une fonctionnalité qui ne saute pas forcément aux yeux de l’utilisateur tant l’intégration de cette option a bien été réalisée par Samsung.

Le stylet se loge dans la tablette et se retire du bout d’un ongle. Difficile d’imaginer la perte du stylet à l’usage, son profilé épouse parfaitement la forme de la tablette.

Lorsque la Note 8.0 est allumée et lorsque l’option a été activée, le fait de retirer ce stylet Wacom provoque un bruit et lance l’application Notes de Samsung automatiquement. On est alors immédiatement prêt pour exploiter l’engin dans cette fonction.

L’intégration est excellente avec la prise en compte de plusieurs niveaux de pression néanmoins, suivant les applications tout ne sera pas toujours rose. Si l’application de Samsung a été particulièrement optimisée avec une saisie en temps réel de vos mouvements, d’autres ont plus de mal avec le stylet et il peut exister de légers décalages entre votre geste et le trait qui s’affiche. Agaçant.

C’est néanmoins un vrai plus de part la précision que ce stylet permet à l’écran et par la vivacité et la finesse de votre prise de note. L’écran 8″ se révèle être un excellent format de prise de note, suffisamment large pour des phrases plus longues que celles gribouillées sur les smartphones de la marque et plus compacte et moins fatigante que la Galaxy Note 10 qui oblige quasiment tout le temps a poser sa tablette sur  un support. Tenir la 8″ d’une main et écrire de l’autre ne sera pas forcément de tout repos mais reste possible et cela pour d’assez longues périodes.

Combinée au multitâche proposé par Samsung, cette prise de note se révèle très pratique. I lest ainsi possible d’afficher 2 portions d’écrans et de noter des informations gribouiller des dessins d’un côté pendant qu’on surfe ou regarde une vidéo de l’autre.

   

Cette fonctionnalité s’active via un raccourcis accessible dans les notifications de la tablette et permet de glisser une application d’un côté ou de l’autre de l’écran de diminuer la taille de chaque partie ou de transférer l’une vers l’autre très facilement. Possible donc sur la Galaxy Note 8.0 de lire un PDF avec une calculatrice de l’autre côté des 1280 x 800 pixels des 8″ de l’écran.

Wifi et GPS

Le Wifi est stable, dispose d’une belle couverture et propose donc une très bonne expérience de surf, de vidéo ou de multimédia connecté. Que cela soit en DLNA depuis un NAS ou à travers le réseau, les vidéos les plus lourdes sont bien affichées et lues et les pages web s’enchaînent sans broncher. Le S-GPS est rapide et fiable, bien reconnu par les diverses applications Android. Un sans faute donc, amélioré par la ribambelle de fonctions proposées par Samsung qui vont du DLNA avec AllShare au Wifi Direct.

Affichage

Ce n’est pas le meilleur écran du marché  mais il est agréable et surtout d’une excellente homogénéité. On pourra toujours lui trouver des défauts de couleur un peu criardes et des tons pastels qui ne ressemblent à rien mais ce n’est pas spécialement géant au quotidien. Personne n’utilisera cette tablette pour juger de la qualité d’un cliché photo professionnel, le choix fait par Samsung semble donc orienté multimédia ce qui est ma foi bien plus cohérent.

    

en échange de roses parfois un peu électriques ou de couleurs lavandes très acidulés vous obtenez des noirs profonds, une excellente luminosité et un contraste très appréciable pour les images du quotidien. Et il faut bien cela sur cette tablette à la dalle brillante car en dehors d’un affichage préservé de lumière directe, un affichage moins tranché serait absolument inexploitable en extérieur.

Soyons clair cet écran PLS n’est pas le meilleur mais il est très appréciable de tenir une image qu’il produit dans la main. C’est d’ailleurs ce qui reste en mémoire de cette tablette après l’avoir reposée. Ni son design externe qui se fait totalement oublier, ni ses fonctionnalités annexes ou même son poids, tout s’oublie face à la qualité de cet affichage.

    

Les angles de vision sont excellents, tous. Et si les reflets sont nombreux ces angles sont suffisamment bons pour toujours trouver une solution  efficace pour lire la tablette. Cette impression persistante de tenir une image de 8 mm d’épaisseur reste très forte pour l’utilisateur.

   

 L’objet et l’image qu’il produit sont impressionnants et la Samsung Galaxy Note est franchement une réussite à ce niveau. Si la définition en point par pouce est logiquement moins bonne que sur une tablette 7″ de même définition, le format, la lisibilité et la finesse des détails forment un excellent affichage.

   

Si vous observez bien cette image vous verrez un détail du jeu Real Racing 3 et les effets de crénelage de la voiture affichée en 3D. Pour vous donner une idée de l’échelle de cet affichage et de sa précision vous avez aussi une magnifique empreinte de doigt dans le pare brise arrière de la voiture. Si les pixels sont visibles sur cette image il faut vraiment utiliser les grands moyens pour les voir.

Audio

test-Samsung-Galaxy-Note-8_067

Comme d’habitude, comme sur la plupart des tablettes du marché, la partie audio est largement laissée pour compte par le fabricant. L’espace disponible n’est pas énorme sur la Galaxy Note 8.0, surtout avec une épaisseur inférieure à 8 mm, mais les efforts fournis ne sont pas extraordinaires non plus. Le fait de placer les 2 enceintes du même côté de la tablette gomment tout effet stéréophonique. La double enceinte n’a alors plus qu’un intérêt de puissance sonore.

Samsung a su trouver d’autres solutions sur la Nexus 10 avec des enceintes en façade mais ne semble pas avoir décidé de proposer ce type de design sur cette tablette. On reste donc sur un système comparable aux autre tablettes du moment, c’est à dire largement perfectible, juste  bonne a signaler des événements ou lire une courte vidéo. Pour un film ou une série, il faudra recourir au casque. Détail d’importance, la prise casque est située en haut de la tablette en mode portrait, du côté de la webcam, ce qui vous assure de bons moments d’intimité avec un joli fil de casque qui se balade devant l’oeil de la camera.

La gestion du son de la tablette est dans la moyenne des autres modèles une fois le casque branché, c’est sobre et relativement plat, assez bien amplifié. Du niveau d’un smartphone classique de la marque.

Performances

    

Jeux, vidéo HD, applications, le Samsung Exynos 4412 de la tablette est à l’aise partout et dans toutes les applications du marché. Cette puce n’est évidemment pas aussi performante que les dernières nées de la marque et le Cortex-A15 aurait fait meilleure figure. Elle est néanmoins tout à fait apte a tout faire tourner sans ralentissements.

Mais pou parvenir à ces bons résultats, Samsung dégrade quelque peu l’affichage : rien de bien grave mais des titres moins beaux que sur d’autres tablettes comme la Nexus 7 de même définition. Les textures sont moins piquées, les effets de lumière moins précis ce qui enlève du reliefs à certains titres. Enfin et surtout les effets d’escaliers sont plus présents sur la plupart des titres. Rien de dramatique et cela ne rebutera ni le joueur occasionnel ni le joueur confirmé qui retrouvera des sensations agréable sur les jeux du market Android.

Le choix effectué par Samsung parait clair, entre un effet d’escalier la plupart du temps invisible dans un titre comme Real Racing ou Shadowgun ou de la performance et un affichage efficace en nombre d’image par seconde, Samsung a choisi la sensation de jeu. Seuls quelques férus de jeux vidéo verront là une énorme différence mais cette Galaxy Note 8.0 ne leur est a priori pas destinée.

test-Samsung-Galaxy-Note-8_045

Ces performances sont bien sur également dues à la présence de 2 Go de mémoire vive, présence rendue nécessaire par la fonction de gestion multitâche proposée par Samsung mais également bien utile pour lancer de nombreux titres. Reste que la machine souffre de temps en temps, notamment lors d’accès simultanés à son stockage comme la plupart des tablettes android. Ainsi si vous laissez la synchronisation active lors de phases de jeu, si des applications se mettent à jour et s’installent en arrière plan, la tablette se fige par moment ou ralenti lors de virages cruciaux.

Sur tous les titres que j’ai pu essayer avec la tablette, les performance sont au rendez vous. Les seuls ralentissements notables restent le décalage entre le dessin au stylet et l’affichage d’un trait en cas de grosses pointes de pinceau. Pour tout le reste et notamment pour la vidéo, la Galaxy Note 8.0 s’en sort remarquablement bien avec un lecteur vidéo de Samsung qui ouvre sans peine la plupart des fichiers.

Samsung aurait pu proposer mieux avec un Exynos en Cortex-A15 à l’intérieur de cette tablette mais le tarif se serait probablement envolé beaucoup plus haut tout en n’intéressant finalement qu’une cible assez réduite de férus de jeu “tous détails à fond” la marque a préféré viser plus large avec une puce légèrement en retrait mais des fonctions annexes plus abouties. Un processeur plus performant n’aurait pas vraiment influé sur le coeur de métier de cette tablette, les pages web, la prise de note et le multimédia n’auraient pas vraiment été plus rapides. La marque a donc fait le chois de l’homogénéité et du tarif.

Autonomie

test-Samsung-Galaxy-Note-8_001

Combien de temps avant d’appeler le chargeur à la rescousse, la petite Galaxy Note 8.0 s’en sort plutôt bien et ses 4600 MAh sont bien optimisés par Samsung et son Android. Presque 8 heures en usages mixte Wifi : Surf, jeu, vidéo, la tablette vous suit partout sur une journée sans broncher. En mode saisie, avec le wifi éteint et dans l’application Note de Samsung, c’est excellent, la tablette ne semble pas souffrir et l’engin vous suit pendant de très nombreuses heures sans broncher.

Avec 7H10 de lecture vidéo 720P en continu avant de s’éteindre, la 8″ assure là aussi d’excellents services. Ce score est obtenu avec un écran rétro-éclairé à 70% et le Wifi et les synchronisation actifs. En supprimant le Wifi on grappille une bonne grosse demie heure pour quasiment atteindre les 8 heures de vidéo effective en 720p. A noter que dans la pratique afficher un film 720p, 1080p ou non HD ne pose pas plus de problèmes que cela à la tablette et n’a pas d’incidence réelle sur l’autonomie. ce score excellent en vidéo en font un très bon engin “pour la banquette arrière” ou pour les longs voyages en avion ou train.

Enfin, la Samsung n’a pas ou peu de fuite d’énergie en veille. Au bout de 12 heures d’affilée, à peine 4% de la batterie est entamée sur la tablette lorsque son Wifi est inactif. On peut donc reprendre en main un engin qui a traîné sur un bureau pendant un long Week End sans systématiquement constater une décharge totale.

Conclusion

Cohérence, c’est le maître mot qui revient sans cesse avec cette Galaxy Note 8.0 de Samsung. Plus portable que sa grande sœur en 10″, plus agréable pour la prise de note que les smartphones de la marque, la petite 8″ n’est faible sur aucun point sans être brillante que sur la prise de notes. On a vu meilleur écran ou meilleur processeur mais jamais aucun ensemble proposant ces fonctionnalité n’avait été assemblé.

Autonome, performante agréable a prendre en main bien qu’un peu fatigante à la longue, la petite Note 8.0 est une réussite. Pour tous ceux qui aiment griffonner des petits schémas, ceux pour qui la prise de note au clavier n’est pas suffisante pour être efficace, cette tablette est sans conteste un des meilleur achat que l’on puisse faire sur le marché. elle n’a pas vraiment de concurrence et Samsung, au fil de ses déclinaisons, devient à chaque fois un peu plus expert sur ces fonctions. La Galaxy Note 8.0 en est déjà un aboutissement.

Cliquez sur le lien pour trouver la Samsung Galaxy Note 8.0 au meilleur prix.

58 commentaires sur ce sujet.
  • 9 juillet 2013 - 17 h 06 min

    Super test !

    La video est top et plus complete que tes precedentes je trouve (et je suis bluffé par ton coup de crayon)…

    Plus serieusement cette tablette est top mais je suis pas d’accord avec ton analyse sur le prix de vente. Samsung la vend à 349 e juste pour gratter un peu plus de sous-sous. Et maintenant que la nexus7 (qui est la reference quand meme) a baissé de prix, 299e aurait été plus judicieux en terme de placement pour cette GN8.

    Pour la partie ODR je suis 100% d’accord avec toi.

    Enfin, pour ma part je n’ai jamais acheté samsung car je trouve qu’ils ont toujours été mal placé en terme de prix (trop cher// a la concurence).

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 17 h 10 min

    Arghhhh ! Un test qui fait envie !

    Il ne manquerait plus qu’une fonction 3G/téléphonie et alors je craquerais… Mais bon, je suppose que le prix en prendrait un coup aussi (Ce qui est rageant car je reste persuadé que le soc de cette table a tout et qu’il suffirait de souder un petit bout d’antenne :) )

    En tout cas, je reste toujours pantois devant la possibilité de produire des engins aussi fins… 8mm et 4600 mAh, ça me fait rêver.

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 17 h 31 min
  • 9 juillet 2013 - 17 h 36 min

    @Pierre Lecourt:

    Ouch ! ça fait mal le port SIM… Et en plus on ne peut même pas appeler avec :D

    Bon, je vais garder mon S3 alors ;)

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 17 h 37 min

    Encore un super test!!merci Pierre cela me donne envie de la tester..
    Une petite coquille dans la partie performance : qui retrouvera des sensations “agré&able” sur les jeux du market Android.

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 18 h 02 min

    Merci Pierre pour ce test, bien complet :-)

    Je reste avec ma Fonepad, en attendant la sortie cet été de la Nexus 7 n°2, avec fonction téléphone maybe !?

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 18 h 13 min

    Encore un bon test bien complet, comme d’hab ;-)

    J’ai noté un petit détail qui me chagrine un peu : dans la vidéo tu indiques que la tablette a une fuite d’énergie en veille, qui fait qu’il faut repasser par une recharge grosso-modo au bout de 48H, et dans les commentaires écrits tu parles de 4% par tranche de 12H et qu’elle peut largement tenir un long week end inactive pour la reprendre et l’utiliser sans soucis. J’ai mal compris ?
    De mon coté, j’ai constaté effectivement une conso en veille de l’ordre de 3 à 4% par tranche de 12 heures. Pour une mise en veille de 48H, euuuuhhhh, j’avoue que je ne suis pas sûr de pouvoir laisser ma Note tranquille aussi longtemps ;-) .

    J’ai pallié le manque de cordon MHL/HDMI non fourni in-the-box, par un recyclage de mon dongle Allshare qui est compatible. Mais bon, je l’utilise rarement, le Miracast à la sauce Samsung c’est bien pour du statique (photo, surf), mais pas satisfaisant pour la vidéo et le jeu.

    Du coté du port infra-rouge = bof, bof, l’appli TV livrée avec n’est pas génial, génial ; ce qui fait que malgré le fait que j’ai la TV Samsung qui aille avec, j’ai lâché l’affaire. C’est plus gadget qu’autre chose.

    Pour le son, je ne partage pas ton avis pour la musique (enfin pour du MP3) : le rendu est plutôt pas mal, pour peu qu’on n’utilise pas le player de base Google (pas convaincant du tout). Je lui préfère le player Samsung qui offre alors des préréglages de tonalités assez sympa, sans tendre à être de la HiFi bien sûr car cela manque sérieusement de basses ;-) Pour le visionnage vidéo, c’est vrai que c’est quand même limite, car là, aux HP internes je préfère alors un bon petit casque Bluetooth.

    Par ailleurs, comme d’habitude, Samsung fourni avec quelques softs intéressants, notamment aNote HD (nickel avec le stylet), Paper Artist (sympa pour les “effets spéciaux” avec le capteur photo dorsal), Polaris Office (une suite bureautique sympa).

    Il est à noter que l’étui adapté, proposé par la marque, est plutôt bien fichu. Il permet de mettre la tablette en veille rien qu’en refermant le rabat (cela évite de solliciter le bouton arrêt/marche trop fréquement). Il offre aussi une meilleur préhension car il est texturé, en opposition de l’aspect ultra-glissant de la coque. Par contre, comme pour tout avec Samsung c’est très cher pour un bout de plastique et un peu de feutrine !

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 18 h 25 min

    @Mxte29Fr: En fait lors de la vidéo j’avais fait des tests de base mais rien de sérieux et j’étais sur une impression biaisée par le Wifi toujours actif et surtout de la synchronisation multicomptes. Ça ça te bouffe une batterie en moins de deux,; comme tu dis, une fois réglé plus finement la fuite n’existe plus.

    Pour le son, c’est très personnel évidemment mais j’ai vraiment du mal avec les propositions des tablettes. C’est plat, c’est creux et tu t’en sort qu’en gonflant artificiellement le tout logiciellement. J’ai du mal avec ça.

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 18 h 34 min

    pour infos elle est largement mieux avec une rom alternative, la rom par defaut a des icones énormes c’est vraiment horrible graphiquement parlant

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 19 h 12 min

    Super article merci :)

    Répondre
  • uko
    9 juillet 2013 - 20 h 39 min

    8% pour 24h, ça me semble être énorme comme fuites pour une tablette dont le wifi est coupé :/

    Mon appareil de référence en ce domaine, un iPad2 sous iOS 5 me semble très largement meilleur sur ce point. La fuite ne dépasse pas les 2% par tranche de 24h, wifi activé mais MAJ désactivées. Je ne le recharge qu’une fois toutes les 2-3 semaines en l’utilisant 15-30mn par jour, alors qu’il a tout de même plus de 2 ans.

    Je rendais la mauvaise qualité de ma tablette Ainol Novo 7 responsable des fuites de batterie que j’ai pu constater au quotidien. A lire cet article, je dirais qu’elle est dans la norme… et qu’Android serait le principal responsable, avec une gestion bien moins efficace du mode veille qu’iOS. Ça me chagrine beaucoup: mois qui m’étais promis de ne jamais retourner chez Apple, je vais regarder d’un nouvel oeil l’arrivée de la prochaine génération d’iPad Minis, avec option Jailbreak pour m’affranchir de cette #?&!$ d’iTunes.

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 21 h 37 min

    @uko: C’et vrai que ne charger sa tablette que toutes les 2-3 semaine,s c’est archi vital :-p

    Plus sérieusement, la Note vait téléphone, quand on prend l’option 3G.

    Perso j’ai une Note 10.1. Le suel reproche que je lui fait c’est les HP pas assez puissants: je l’entends pas en faisant la vaisselle.

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 21 h 57 min

    J’ai cette tblette en version 3G (regarder sur amazon.de), elle est juste parfaites et j’ai eut qq tablettes déja (ipad, ipad mini, asus transformer, nexus 7, galaxy tab, htc flyer et qq autres), tres franchement de toute celle que j’ai eut, c’est the best.
    J’attend de voir ce qui sortira mais pour le moment c’est la meilleur.

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 22 h 12 min

    Merci encore pour ce super test

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 22 h 16 min

    et encore un bravo pour ce long très long test

    Répondre
  • uko
    9 juillet 2013 - 22 h 17 min

    @obarthelemy:
    Non bien sur rien de vital, et je comprends parfaitement que cette fuite soit insignifiante pour la plupart de ses utilisateurs. ;) Je me satisfais d’ailleurs de fuites bien plus importantes sur mon Smartphone.

    Mais pour moi qui passe le plus clair de mon temps devant mon PC et utilise 3 tablettes différentes à coté, c’est assez pénible de retrouver une tablette vide alors que j’avais l’impression de l’avoir rechargée récemment et ne l’avais pas utilisée depuis.

    La Ainol, je l’éteins complètement pour limiter ce problème et qu’elle soit utilisable quand je veux l’utiliser. La playbook que j’utilise plus souvent, je m’y fais: Je coupe le Wifi quand je ne m’en sers pas, et au besoin je l’utilise en charge comme lecteur vidéo à côté du PC.
    L’iPad par contre, c’est le luxe: Je ne me pose pas la question, le wifi reste connecté et si je l’oublie une semaine ou deux il est toujours dispo pour une utilisation continue pendant 7-8h. C’est un souci de moins à garder à l’esprit, et perso j’apprécie.

    Sinon pour en revenir au sujet, j’ai pu manipuler la Note 8.0 en magasin. C’est vrai qu’elle est chouette, le stylet est un vrai plaisir à utiliser et elle semble des plus réactives. Si j’avais un usage du stylet, j’aurais probablement déjà craqué.

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 22 h 25 min

    @Pierre Lecourt

    C’est quoi cette manette!!!? Need!!!

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 22 h 27 min

    Super test. Malheureusement, le prix de la tablette n’est pas vraiment justifié je trouve. Et puis, la manip de l’ODR, c’est pas super fair-play.
    Peut être qu’un prix autour de 259€ serait plus cohérent? Ou alors peut être que je m’enflamme :D

    Répondre
  • 9 juillet 2013 - 23 h 03 min

    @Pierre Lecourt: @Pierre Lecourt

    Logitech F710 couplé à un cable+hub usb?

    Répondre
  • wou
    10 juillet 2013 - 7 h 54 min

    que j’aime les com ou je parle de petites fleurs et de chevaux qui galopent dansla nuit :)

    Répondre
  • SGT
    10 juillet 2013 - 8 h 53 min

    Merci bien pour cet excellent test et cette analyse très pertinente.

    C’est effectivement une bien belle machine que j’ai eu l’occasion de prendre en mains. Son prix est justifiable par rapport à son équipement complet et de l’apport de plus en plus naturel du stylet Wacom. Et on a du 16:10 qui est très largement préférable à du 16;9 pour travailler.

    J’étais interessé par la version 3G avec fonction téléphonie mais je n’ai pas craqué ; ses larges bords latéraux en mode portrait sont un noway pour moi. Samsung aurait pu continuer sur sa lancée et reprendre le style de design de ses phablettes Note. Apple l’a fait avec son iPad mini (au prix d’une légère modification d’iOS pour permettre la gestion des doigts lorsque l’on tient d’une main la tablette en l’utilisant de l’autre. Donc Samsung avait les moyens de faire à minima de même. De plus le prix élevé de la version 3G n’est pas justifiable.

    Pourquoi ce rejet ? Tout simplement qu’à cause de cela cette tablette ne peut tenir dans des poches intérieure de veste et que la préhension à une mains est franchement désagréable (et j’ai de grandes mains). Et donc que la notion de mobilité en prend un sérieux coup.
    Résultat des courses on se retrouve entre deux eaux… ni vraiment tablette, ni vraiment phablette. Bref c’est pour moi le détail qui tue.

    Je passe mon tour en attendant le Note 3 (qui sera hélas très certainement en 16:9) ou le Note 8 V2. Le prochain Sony ZU n’est pas convaincant pour de nombreuses raisons (faible batterie, techno stylet peu performante,angles pointus, bords bas et haut trop grands, absence de flash et surtout prix démesuré…).

    En terme de mobilité vivement les écrans pliants qui permettront des écrans plus grands dans des formats plus contenus.

    Répondre
  • 10 juillet 2013 - 9 h 21 min

    @wou:

    Je dirais volontiers que si tu te sens “biaisé”, c’est toi le “com”, mais bon, ça n’engage que moi…

    @Pierre

    à ton avis, Samsung va-t-il baisser ses prix pour la rentrée sur ce type de tablette ?

    Répondre
  • 10 juillet 2013 - 9 h 21 min

    […] La Samsung Galaxy Note 8.0 n’est pas la tablette la plus performante du moment, même pas la plus réussie esthétiquement ou la plus aboutie en terme d’affichage. C’est pour autant un des objet les plus attachant qu’il m’aie été donné de prendre en main. Peut être parce que je suis un amoureux des carnets et des gribouillages, peut être aussi parce que si elle n’est pas parfaite, c’est en tout cas un outil homogène et d’une rare efficacité.  […]

  • 10 juillet 2013 - 11 h 26 min
  • 10 juillet 2013 - 12 h 45 min

    “c’est en tout cas un outil homogène et d’une rare efficacité.”

    Pour ma part, toute cette efficacité limitée à l’export d’un PDF dès lors que je veux extraire des “Notes” de ma Galaxy, c’est … zéro pointé.

    Répondre
  • 10 juillet 2013 - 12 h 58 min
  • 10 juillet 2013 - 15 h 26 min

    Et bien Pierre, rien à dire sur l’interopérabilité du concept ?

    Répondre
  • 12 juillet 2013 - 9 h 10 min

    Non ?

    Répondre
  • 12 juillet 2013 - 10 h 26 min

    @Lapinou: Non quoi ? Je me suis tapé plusieurs milliers de signes pour expliquer ce que je pense de l’objet, tu te pointes avec une paire de guillemets et une affirmation pour dire que “c’est zéro”, variante polie du “c’est de la merde”. Ça ressemble plus à un troll qu’a autre chose. C’est ton avis et je ne vois ni question ni réflexion, juste de la provoc. Du coup je ne te dois aucune réponse, cherches peut être à comprendre pourquoi.

    Répondre
  • 12 juillet 2013 - 14 h 49 min

    L’agressivité de ton message révèle que tu n’as pas compris mon intervention.

    Je me suis donc permis de faire remarquer que tout ce que l’on produit avec une Galaxy Note ne peut être exporté, à ma connaissance, que sous forme de pdf.

    Etant donné le concept de cet appareil, essentiellement justifié dans un environnement professionnel, cela me semble extrêmement important. Pas de provoc, juste un peu de réflexion. Désolé si tu ne le vois pas. Je n’espère pas d’excuses de ta part.

    Je te soumets donc la question pour deux raisons :

    – Tu passes pour une référence dans le domaine, tu a peut-être quelque chose à dire sur la question.
    – Bien que tu passes pour une référence dans le domaine, ta nouvelle tentative d’accès au Pulitzer de “plusieurs milliers de signes” fait l’impasse totale sur la question, une fois n’est pas coutume avec les produits “Note” de Samsung.

    Je suis tombé il y a quelques jours sur un article Blogeee de 2009 ; c’était bien écrit, relu, très complet et pertinent. Tu étais beaucoup moins prétentieux, et tu n’étais même pas agressif avec tes lecteurs.

    Répondre
  • 12 juillet 2013 - 16 h 13 min

    @Lapinou: Tu te pointes avec un “c’est zéro” sans poser de question et puis tu enchaînes avec 2 rappels pour avoir une réponse, c’est ce que je juge quand à moi agressif.

    Je ne suis pas obligé de te répondre et surtout je ne vois point de question ici. Juste une remarque de ta part. En fait tu cherches, tu provoques et après tu te lèches les babines en te posant en victime. C’est toi agresses ici, qui exige des comptes.

    Moi je ne fait que te répondre. Et crois moi, il y a 5 ans je t’aurais répondu pareil. Maintenant ta tentative pour dire, ton travail c’est de la merde parce que “temps de Blogeee” c’était “Bien écrit, relu, très complet et pertinent”… Je dois vieillir puisque aujourd’hui c’est probablement mal écrit, pas relu, incomplet et à côté de la plaque. La différence ptet c’est qu’à l’époque de Blogeee mon compte tentait a rester dans le vert parce que le Blog me faisait vivre et qu’aujourd’hui celui-ci tend a me ruiner et que j’enchaîne d’autres boulots à côté. Je ne vois d’ailleurs bien tous les jours pourquoi je m’acharne :). Ca me fout les nerfs en pelote.

    Ok maintenant qu’elle est formulée, je peux répondre a ta question.

    La dernière réunion pro à laquelle tu as assisté, ça c’est passé comment ? Comment ça se passe dans la vie autour de toi ? Les chantiers, les hopitaux, les réunions sur le terrain, les expertises d’assurance, les cours de physique en amphi, les réunions marathon avec moult powerpoint, les conférence de presse et j’en passe ?

    Tapes “réunion + bureau” sous google image et regarde le résultat. Il y a en général pas mal de papier et derrière 1 PC avec Micheline a qui on a confié la tache de “tu notes tout hein Micheline” et la pauvre fera ce qu’elle pourra. La plupart des gens auront des notes griffonnées sur du papier. Papier qu’ils perdront, qu’ils dissémineront et qu’ils ne transformeront jamais ni en PDF ni même en notes retapées. Micheline aura beau faire le max, elle ne comprendra ptet pas tous les tenants et aboutissants de la réunion, ça ira trop vite et elle perdra le fil. Au mieux elle tapera en vrac ce qu’elle pourra, au pire elle jouera sur l’effet “bug informatique” et personne n’aura de traces de la réunion au final. Typique.

    Moi je croise des gens avec des tablettes classiques ou des portables, surtout en conférence de presse, mais la majorité prennent des notes sur du… papier. Alors oui, la Galaxy Note, sans recours a des logiciels tiers, ne permet QUE de saisir des trucs exportables en PDF. Mais cela dit, c’est un peu mieux que de devoir scanner ou recopier des notes écrites sur papier à mon sens. Ça les indexes, ça permet de les retrouver rapidement sur son bureau et ça fait le job intéressant de mixer audio, plus photos + texte pianoté et notes griffonnées.

    Alors dire que je fait l’impasse sur la question de la prise de note ne va pas. en fait je ne parle pas d’un point,en expliquant l’autre point. Je dis qu’on peut exporter en PDF mais je ne disserte pas sur l’incapacité a faire de l’OCR en live.
    Plutôt que de regarder tout ce que la Galaxy Note ne fait pas (c’est a dire plein de trucs) je dis plutôt ce qu’elle fait. Oui elle ne fait pas de reconnaissance d’écriture, c’est fort dommage d’ailleurs je suis d’accord. Mais elle ne fait pas télé non plus, elle ne gère pas le positionnement du stylet dans l’espace et elle n’est pas plein d’autres trucs encore.

    De là à dire que “c’est zéro”, je te laisse franchir le pas. ce n’est pas mon avis, loin de là.

    D’ailleurs encore une fois cela n’appelait pas a une réponse, cela correspond juste à ton avis. Et de cet avis personnel tu tentes de prendre en otage (à 3 reprises) toute ma réflexion et mon test qui m’a coûté quelques heures non rémunérées. C’est ça que je voulais te dire en mettant dans la balance tes guillemets et mes milliers de signes. Je ne fait pas un concours du plus gros kiki sinon je ferais un blog sur d’autres sujets et j’aurais 5 gros bandeaux de pub sur chaque page.

    Alors ptet que ton premier commentaire ne t’apparaît pas provocateur, mais inverse juste les rôles 1 minute et relis toi. Si tu estimes que tu es blanc comme neige et que ta remarque n’est pas là pour mettre de l’huile sur le feu…. Acceptes mes excuses. Sinon comprends que je sois quelque peu agacé par cette attitude qui m’oblige a te répondre alors que tu ne poses même pas de question.

    Je sais que nos relations sont tendues mais crois moi, si je me sent mal à l’aise depuis ton premier commentaire ou je me suis forcé a ne pas te répondre pour éviter d’envenimer la situation, c’est juste que depuis Blogeee, nous ne nous comprenons plus. alors que nous sommes à mon avis très proches dans notre vision des outils et des usages. Hopla.

    Répondre
  • 12 juillet 2013 - 18 h 07 min

    Le zéro pointé concerne la limite de l’export des notes en PDF. Pas de sous-entendu ni d’arrière pensée, juste ce qui est écrit.

    Ma question, je l’ai posée le 10 juillet à 15h26.

    Quant au ton agressif de mon intervention, si ton agressif il y a, c’est parce que tu avais déjà ignoré cette question auparavant, en commentaire d’un autre article sur un produit Note de Samsung. Et tout de même, j’ai déjà lu un petit millier de commentaires largement aussi lapidaires sur ton blog sans que ça ne choque personne.

    Pour finir, quelle que soit ton expérience professionnelle avec les tablettes (par Google interposé ou “pour de vrai”) :

    – la mienne est manifestement différente, depuis les premiers Pocket PC sous Windows CE il y a 13 ans, et je ne parle pas qu’à titre personnel,
    – et puisque l’on reste (malgré tout) sur des objets et des usages innovants, il me paraît important de ne pas se priver de souligner les limites de ces innovations, histoire d’inciter les marques à innover dans le bon sens.

    Il y a 13 ans, je prenais des notes en réunion sur mon Pocket PC. Je produisais un document Word ou Excel, et de retour au bureau je posais le machin sur son dock et il expédiait ce document, modifiable, par courrier électronique, à toutes les personnes concernées par cette réunion. Vrai de vrai. Promis craché.

    Aujourd’hui les produits Note permettent de construire en temps réel des documents extrêmement plus élaborés, que l’on ne peut plus transmettre que dans un format non adapté à l’édition. Je trouve que c’est absolument contre productif en milieu professionnel, ce qui n’empêche pas Samsung de produire des vidéos de pub directement orientées vers les entreprises.

    Ma dernière réunion professionnelle, c’était hier matin, et j’ai pris des notes en temps réel, manuscrites, sur ma tablette Asus sous Windows 8. Avec un stylet pour écran capacitif, c’est plutôt pourri comme confort d’écriture, mais ça me permet de produire des documents Word et Excel tellement vite que ça en vaut la chandelle, crois-moi.

    Pour tout le reste, les prises d’otage, les kikkis, les bandeaux de pub et l’incompréhension, ben … rien. Il faut garder la

    Répondre
  • 12 juillet 2013 - 18 h 19 min

    … problème de frappe … tête froide sans dramatiser, ça ne vaut pas la peine. Les lecteurs historiques de Blogeee ont sûrement constaté -et accepté- les changements de ton blog, et les raisons de ces changements. Si tout ça doit générer du stress, de l’incompréhension et des prises de bec, alors il faut trouver quelque chose pour te détendre.

    Répondre
  • 12 juillet 2013 - 18 h 40 min

    @Lapinou: Ouai, un salaire.

    Sinon j’ai eu un Palm Pilot 500 quand c’est sorti et je faisait tout ça. Et j’ai testé pas mal de solutions du type tablette Windows + Wacom aussi.? Ca ne conviendra pas a tout le monde non plus. En fait dans ma tête comme toujours je n’ai pas un podium avec un “King of the hil”l ou un produit trône par dessus tous les autres, mais plutôt un produit adapté à chaque fonction et plein de gens adoreront le côté image portable et carnet du la Note 8.0 comme d’autres apprécieront le côté trousse à outil de ta tablette Asus.

    Pour clore le truc, je n’ignore pas volonairement les commentaires, si je regarde ma journée d’hier j’ai fait du 8H / 5H du mat, ce matin je me suis relevé à 8H et j’ai commencé par un reboot de mon serveur :) Je passe de looongue journée et je ne cherche en général pas a éviter les sujets mais entre les trolls et les spams il m’arrive d’en rater. Là c’était volontaire car j’ai pris pour une attaque ce qui ne l’était pas vraiment. Mais aujourd’hui Minim’ affiche un peu plus de 40 000 commentaires au compteurs et je ne peux pas tout voir.

    Voila donc excuses moi si je t’ai bléssé, essaye juste d’être un chouilla plus clair dans tes formulations pour que le mec un peu sensible que je suis en ce moment puisse ne pas se méprendre.

    Répondre
  • 12 juillet 2013 - 20 h 08 min

    @Lapinou et @Pierre.
    Un petit truc m’interpelle dans vos propos à tous les deux :

    – Lapinou, sur ta Note, tu n’as pas Polaris Office installé par défaut ? Car chez moi, oui, et cela gère (comprendre génère, lit, modifie) une multitude de formats dont les docs Word, Excel et Power Point (en version 93-2003 et 2007). Bien sûr, cela reste moins confortable qu’une utilisation sur un “vrai” ordi ;-) Mais cela permet de “dégrossir” une ébauche de document avec même quelques fonctions de mises en forme.
    – Pierre, sur ta Note, tu n’as pas la fonction clavier “reconnaissance d’écriture” quand tu dois saisir du texte ? Quand aux OCR, il y en a quelques uns sur Google Play (je n’ai pas testé par contre).

    Bref, pour moi, la Note est bien plus efficace en reconnaissance d’écriture que ne l’était mon ancien Palm, et la suite Polaris est bien plus proche de la Suite Ms Office que ne l’étaient les différents softs que j’ai pu utiliser sur ce même Palm.

    Plus généralement, je trouve que la Note, question saisie, est vraiment très riche de possibilités. Dans la suite Polaris par exemple, il y a pas moins de 6 façons différentes de faire de la saisie de textes : vocale (retranscription de la parole, plutôt pas mal pour peu qu’on articule bien), script (reconnaissance de l’écriture, plutôt efficace), 3 claviers différents (clavier complet, clavier réduit flottant, clavier divisé en deux pour la saisie au pouce), sans oublier la saisie de type Swype. Il y a là de quoi satisfaire quelques exigences ;-) même si cela ne remplacera bien évidemment pas un bon clavier.

    Répondre
  • 13 juillet 2013 - 1 h 15 min

    Sans avoir testé la dernière version de Polaris Office, je suis plutôt fâché avec les suites bureautiques sous Android. J’ai testé essentiellement avec un clavier et j’ai trouvé ça très frustrant, mais je suis limité par ma Galaxy Tab et son Gingerbread. Je n’ai pas acheté la Note 8″ justement à cause de ça (après avoir manipulé en magasin, quand même). L’opportunité de faire tourner LibreOffice sur une tablette m’a même fait franchir le pas vers les 10″ et je ne regrette pas une seconde, en définitive il me fallait un PC dans une tablette.

    Pour Pierre : j’ai justement essayé d’être laconique cette fois-ci, parce que j’ai souvent l’impression que mes commentaires plus verbeux tombent à l’eau (et je ne dis pas ça spécifiquement pour toi, hein). Enfin, en tous les cas, rien de grave, c’est l’été, les journées et les nuits sont chaudes !

    Répondre
  • 13 juillet 2013 - 1 h 54 min

    @Lapinou: En général je ne te trouve pas verbeux et je préfère franchement l’argumentation et le vrai point de vue qu laconique petit message à double sens. Bonne nuit mon lapinou.

    Répondre
  • 22 juillet 2013 - 1 h 39 min

    @Mxte29Fr: Idem: sur ma Note 10.1, on n’est pas limité a la reconnaissance d’écriture dans les “S-Apps” de Samsung: il y a aussi un clavier “reconnaissance d’écriture” (un peu tordu a activer la premiere fois) qui remplace le clavier habituel Android, et qui permet ainsi d’avoir la reco d’écriture dans toutes les Apps: Google Docs… C’est moins pratique que les S-Apps pour la mise en page, mais pour la saisie au kilometre, c’est bien pratique.

    Répondre
  • 2 août 2013 - 10 h 29 min

    Tout le monde a l’air de trouver le placement des prix de Samsung haut et à les cataloguer dans le haut de gamme. Personnellement je trouve ça raisonnable et d’un très bon rapport qualité/prix, quand on compare à Apple ou Archos c’est autre chose les prix …

    Répondre
  • uko
    2 août 2013 - 10 h 43 min

    @Celtica: Je ne suis pas certain de te suivre. En 8″, le positionnement tarifaire de la Note est supérieur à celui de l’iPad Mini. En ce qui concerne la Tab 8″, elle est sortie à un prix identique à l’iPad Mini.

    Et pour les Archos, je comprends encore moins la comparaison: 350€ pour la Note chez Samsung, 150€ pour la Titanium 8″ chez Archos ?
    http://www.pcworld.fr/tablettes/tests,test-archos-80-titanium,537291,1.htm

    Répondre
  • 2 août 2013 - 11 h 44 min

    @Celtica: Je dirais plutôt que c’est Samsung qui veulent se positionner en haut de gamme. Pas nous qui les cataloguons. ;-)
    Pour ce qui est de leur tarif, chacun vois midi à sa porte selon son budget et son utilisation, mais des tablettes comme les tab3… Excuse moi, mais je les trouve beaucoup trop chères pour leurs hardwares. Et là, c’est juste abuser de leur image et de l’ignorance des gens pour faire des marges importantes. Rien que pour ça, et leur tendance aux odr, je boycotte.

    Répondre
  • 4 août 2013 - 11 h 10 min

    Bonjour,
    La tablette est plutôt sympa, actuellement à 250e avec son odr, je trouve pas si cher pour du haut de gamme (note 10.1 à 300e avec son odr)
    Sachant que c’est des valeur sure, avec stylet, connectique complete même port infrarouge pour faire télécommande de salon

    @uko
    L’archos est sans doute très bien pour son prix, par contre je crois rien à voir en terme de puissance, autonomie divisée par deux, stockage divisé par deux, pas de bluetooth
    L’autonomie est le point faible des tablettes low-cost et celle de l’archos ne se charge pas par usb

    Je trouve normal de payer +50e pour une nexus 7 16Go +100e pour une note 8 16Go si on veut de l”autonomie, du confort, des mises à jours. La tabllete durera plus longtemps. On a rien sans rien

    Répondre
  • uko
    4 août 2013 - 12 h 50 min

    @Gunnm:
    250€ ? Tu m’intéresses, tu as un vendeur à 300 avant ODR ?

    En ce qui concerne Archos, je suis tout à fait d’accord: On est pas loin de la qualité no-name chinoise, à mon sens leurs produits ne sont en rien comparables à ce que propose Samsung.

    Reste que pour Samsung, à la base la Note coûte 350€, la Tab 3 8″ 330€ et la Tab 3 7″ 220€. Pour la Note, ça peut se justifier par le niveau acceptable des composants embarqués et le surcoût du stylet, de la dalle Wacom et de la batterie plus performante. Sachant que c’est la tablette 7-8″ la plus chère du marché actuellement, on peut considérer qu’elle se positionne sur un tarif haut, comme dit Celtica.

    Pour les deux autres par contre, rien ne me semble justifier des tarifs aussi élevés: La Tab 3 8″ est pas mal, mais son processeur commence sérieusement à dater (plus de 2 ans de retard ça fait bcp), et elle se positionne au même niveau tarifaire que l’iPad Mini. La Tab 3 7″ est pour sa part médiocre à tous les niveaux, je ne vois vraiment pas ce qui peut justifier son achat face à une Nexus 7 ou une Fonepad.

    Répondre
  • uko
    4 août 2013 - 16 h 34 min
  • 4 août 2013 - 18 h 12 min

    @uko: Attention que celle de Cdiscount rentre bien dans le cadre de l’ODR. Parfois ce n’est pas partout le cas. ;-)

    Répondre
  • uko
    4 août 2013 - 19 h 32 min

    @Nytho0:
    Si j’en crois l’annonce sur la page d’accueil de leur site, c’est bien le cas :)
    “249,99€*”
    “*avec offre de remboursement de 50€”

    J’ai finalement craqué sur la version marron, pour tout un tas de raisons subjectives. Tant pis pour les traces de doigts ^^:
    – Le rendu serait très classe selon les feedbacks
    – Je n’aime pas l’effet visuel de tablette “ovale” qui est très sensible sur la blanche. L’effet semble moins prononcé sur la marron.
    – Une couleur sombre en contour, ça reste plus sympa pour regarder un film dans la pénombre.
    – J’ai pu constater de mauvaises finitions sur les Notes blanches exposées en magasin. Les Tab sorties 6 mois plus tard ne souffraient pas du même problème. Peut-être que certains ajustements ont amélioré la qualité de construction des produits. Comme je vis dans le monde des bisounours, je me dis que la version marron, plus récente, est susceptible de bénéficier d’éventuelles progrès sur la chaine de montage. Et si ce n’est pas le cas, une fente noire entre deux éléments reste moins visible sur une tablette marron que sur une blanche.

    En tout cas je suis content, si j’arrive à faire passer l’ODR (et dans mon entourage les ODR Samsung sont toujours passées), une Note à 250€ je trouve ça très raisonnable.

    Répondre
  • 4 août 2013 - 21 h 10 min

    @uko: Oui, ça reste une des meilleurs tablettes du segment avec la nexus 7 et l’ipad mini. A 250€, c’est une excellente affaire.

    Je suis parti pour attendre les alternatives sous W8.1, sinon j’aurais aussi pu craquer en remplacement de la N7 que j’ai actuellement.
    Pour mon futur achat, je pense en choisir une qui dispose d’un port hdmi.
    Du coup, je vais attendre encore un peu, histoire de voir ce qu’apporte la chromecast (et donc si je peux me passer du hdmi) et comment ils intègrent les bay trail (avec ma nexus 7 toujours efficace, ça pourrait le faire).
    En fonction de tout cela, ça se jouera entre la shield, la new N7 et les produits w8. Et pourquoi pas d’autre comme cette Note 8″! ;-)

    Répondre
  • uko
    4 août 2013 - 22 h 01 min

    @Nytho0:
    Tout pareil ici.

    Ce n’est probablement pas très original, mais je compte aussi me procurer la SHIELD, la new N7, ainsi qu’un modèle Bay Trail W8.1.
    Pire, j’envisage même sérieusement la prochaine génération d’iPad Mini Rétina pour remplacer mon iPad2.

    Bref, je sens que ma CB et Leboncoin vont chauffer ;)

    Répondre
  • 4 août 2013 - 23 h 39 min

    @uko: La chance! J’aimerais aussi pouvoir tous les prendre, mais madame me forcera à faire des choix. ^o^
    Sinon je devrais tous les utiliser tous les jours (on a trop d’appareils dans les placards déjà, si j’en rajoute par coup de cœur, ça va chauffer). :-P

    Répondre
  • uko
    5 août 2013 - 0 h 34 min

    @Nytho0:
    Ahhh, les bienfaits des comptes séparés. On se félicite fréquemment de cet arrangement, ma compagne et moi. Aucun compte à se rendre mutuellement sur nos achats ;)

    Ceci dit, rien ne dit que je vais tous les prendre au final: ça dépendra des sorties, je sais me montrer raisonnable :p

    Mais est-ce que tu as envisagé la revente d’occasion ? Si ton placard est plein, ça peut être un bon argument pour madame: Je vends pour racheter !
    Sur leboncoin, tout part. Et les tablettes sont particulièrement propices à la revente: Faciles à backup et à réinitialiser en paramètres d’usine, et bien moins sentimentalement intégrées à la famille qu’un bon vieux PC.

    Pour ma part, je compte profiter du renouvellement de m j’envisage déjà de revendre la Nouvelle Nexus 7 que je n’ai pas encore achetée.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *