Le Samsung Note 7 et la batterie qui valait 10 milliards de dollars

Le Samsung Note 7 et la batterie qui valait 10 milliards de dollars

Vous n’avez pas pu échapper à la nouvelle ces dernières semaines, le Samsung Note 7 est victime d’un problème grave de batterie. La phablette de la marque Coréenne chauffe et peut même exploser de manière très dangereuse. Au point que le géant a demandé le rappel de tous les terminaux vendus afin de les modifier et d’envoyer à la place des modèles sûrs. Hier, la marque décidait de ne pas prendre plus de risques, suite à l’explosion de certains de ces nouveaux modèles rectifiés, elle cesse la commercialisation de son Note 7.

Le bilan de ces problèmes liés au Note 7 est catastrophique pour Samsung, après une décote en bourse importante, le titre plonge de 8%  à la bourse de Séoul aujourd’hui. Plus grave encore, l’image de marque du constructeur va être considérablement entachée par ce problème. Si la première erreur peut être considérée comme un aléa dans la production qui peut arriver à n’importe quel concurrent du secteur, le fait de renvoyer des modèles aussi dangereux que les premiers passe pour une véritable incompétence aux yeux des clients qui ont fait confiance en la marque.

Samsung Note 7

Le coût de cette aventure va être pharaonique. Entre les rappels techniques, le remboursement des clients, les frais de procédures avec les différents plaintes posées par des consommateurs, le manque à gagner des commerçants et l’image entachée de la marque, le bilan est dramatique. Cela n’inclut pas les frais de marketing énormes déployés par Samsung ces dernières semaines pour promouvoir son modèle très haut de gamme.

Publicités géantes, spots télé, matraquage dans les médias, la grosse artillerie commerciale a été déployée pour lancer ce Note 7 face au nouvel iPhone d’Apple. Une analyste de Strategy Analytics, Linda Sui,  évalue l’impact global de cette affaire de batterie à 10 milliards de dollars pour le Coréen. Evidemment, cette dépense n’a pas été budgétée par Samsung qui pensait plutôt redresser la barre de ses bénéfices avec un succès commercial pour son Note 7.

Aujourd’hui, la marque se retrouve au  bord d’un gouffre. Elle n’a plus de modèle à présenter sur le marché du secteur haut de gamme où se plaçait le Note 7. Elle a également, probablement, perdu la confiance de pas mal de clients potentiels. La concurrence ne va probablement pas laisser passer cette occasion pour rafler les parts de marché habituellement réservées par Samsung. Personne n’imagine une seule seconde qu’un client qui vient de renvoyer un Note 7 se tournera vers un smartphone Samsung pour le remplacer.

Je me fiche complètement du Samsung Note 7 mais cette mésaventure pour la marque montre deux choses importantes à mon sens.

Samsung Note 7

D’abord, que les batteries ne sont pas une plaisanterie. On considère trop souvent ces éléments comme des composants comme les autres. Comme un stockage ou un processeur… En ne s’intéressant qu’aux valeurs mises en avant par les fabricants : tension, capacités etc. Mais une batterie est avant tout une usine chimique dont la réaction permet de stocker de l’énergie.Ce n’est pas un élément neutre et sa production, son intégration comme son usage sont donc soumis à des contraintes énormes. D’autant plus que celles-ci peuvent subir de gros changements de températures, des chocs et des variations d’humidité ou de pression importantes. Chaque batterie recèle un danger potentiel et il faut donc garder en tête que tous les appareils électroniques employant ce type de dispositif peut, réellement, exploser.

Cette mésaventure arrive à Samsung, elle peut arriver à n’importe quel autre fabricant. On reproche souvent aux petits constructeurs des batteries problématiques mais la donne est la même pour tout le monde. Je n’aimerais pas être aujourd’hui dans les couloirs du département batterie chez Samsung, mais j’imagine que de nombreux fabricants concurrents décortiquent en ce moment même des Note 7 pour  comprendre ce qui pose problème sur ce modèle haut de gamme.

Chateau de cartes

Second point, on pense souvent que le secteur de la High Tech est trusté par certaines marques que rien ne peut bousculer. Certes Samsung est un géant colossal mais on l’a déjà vu largement reculer sur certains marchés. Sa sortie du secteur Européen en matière de PC est un bon exemple qui montre que certains pieds de la marque peuvent être fragiles. Cette mésaventures du Note 7 risque de lui coûter énormément dans le temps en terme d’image et de ventes et pourrait provoquer un séisme assez fort jusqu’à la direction du groupe.

La place dégagée sur le secteur par cette sortie de ring du Note 7 permet de rebattre les cartes entre les autres acteurs du marché. On imagine bien que les plus gros vont manger les plus belles parts du gâteau mais des plus petits vont certainement grignoter de belles miettes également. Où se situera Samsung en terme de ventes à la fin 2016 par rapport à 2015 ? Combien de dollars faudra t-il réinjecter dans la machine pour avancer à nouveau sur le marché ? En terme de recherche et développement ? En terme de marketing et de publicité ? Samsung en a t-il les moyens ou la volonté ?

Si demain, cela peut arriver, un autre géant du secteur connait les mêmes déboires avec un problème de batterie, d’écran, de processeur ou autre, le château de cartes entier pourrait retomber et bouleverser tous les secteurs du mobile. Si vous pensez qu’une marque peut y échapper, c’est que vous imaginez mal les procédures de Samsung en terme de sécurité qui doivent être au moins aussi importantes que ses concurrents pour la sortie d’un appareil aussi stratégique pour eux qu’un Note 7. Un concours de circonstances identique peut venir frapper Apple, LG, Huawei, Lenovo ou tout autre constructeur. Nécessitant le rappel de millions de smartphones et entachant leur réputation de manière indélébile.

27 commentaires sur ce sujet.
  • 11 octobre 2016 - 13 h 28 min

    si ça pouvait leur donner la bonne idée de revenir aux batteries amovibles :-)

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 13 h 48 min

    @bruno: +1000 ! :D

    après… au bord du gouffre, cela va encore, 10M€ c’est juste 6mois de bénef… ;)

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 13 h 54 min

    @Augure , bonne remarque, comme quoi tout est relatif.
    par contre le coût sur l’image de la marque est certainement supérieur.

    vive mon vieux S5 batterie amovible et bientôt mon lg g5

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 14 h 17 min

    C’est surtout la suite qu’ils vont y donner, le remboursement le suivi etc etc…
    Pour ma part j’ai un note 7 acheté d’occasion et safe, comment cela va se passer??? aucune idée.
    Samsung pour le moment n’a pas été tres bon, la suite….

    Ce qui me chagrine c’est qu’il n’y a aucun autre smartphone concurrent pour le moment :(

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 14 h 18 min

    Vive la société de consommation dans laquelle on vit maintenant !
    Voilà à quoi nous en sommes réduit !
    Etre des beta-testeurs à l’échelle mondiale… quand avant, tout cela ce faisait en interne et le produit mettait plus d’un an à sortir sur le marché.
    Les consommateurs en demande toujours plus, donc comme ne pas sortir un produit non fini tous les 6 mois ?
    Voilà le résultat ! et c’est dans tous les domaines pareils…

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 14 h 19 min

    @Augure: Je ne parlais pas d’un gouffre financier mais du trou laissé par l’absence de modèle pour replacer le Note 7.

    « Aujourd’hui la marque se retrouve au bord d’un gouffre, elle n’a plus de modèle à présenter sur le marché le secteur haut de gamme où se plaçait le Note 7. »

    Et comme la nature à horreur du vide, ce trou va être bouché par des concurrents…

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 14 h 39 min

    En fait, 2 choses: soit c’est Samsung qui a fait une erreur de conception et ils vont devoir subir la totalité de l’impact financier, soit c’est leur fournisseur de batteries qui a eu un problème et Samsung ne va pas manquer de se retourner contre lui. Bref, les juristes et avocats de ces compagnies vont avoir du pain sur la planche.
    En ce qui concerne l’impact sur la marque, je ne suis pas sur que cela va changer grand chose. Surement une petite baisse des ventes dans le segment phablette haut de gamme, mais la « galaxie » ( ( :-) ) Samsung ne se resume ni au N7 ni aux smartphones… Et puis, voir l’affaire ‘VW’.. Malgré une tromperie reconnue comme volontaire, VW est encore loin de boire le bouillon.

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 15 h 26 min

    Je racheterais bien un Note 7 pour 20e. For science.

    ps: samsung va-t-il pivoter sur son image, le prochain flagship s’appelera IceCube, reprendra les ingés du feu (sic) projet Ara, tout modulaire, avec un module thermometre.

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 15 h 38 min

    Pierre Lecourt < pour le moment aucun reel concurent au note 7 n'etait prévu donc ca va pas arriver de suite.

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 16 h 02 min

    @agumonkey: Effectivement pour 20€ tu aurais un portable haut de gamme… Avec 24 risques sur un million d’avoir un problème… Ca se risque :)
    Bon, je ne le filerai pas à ma gosse non plus!

    Répondre
  • SGT
    11 octobre 2016 - 16 h 10 min

    TRès bien vu Pierre c’est une histoire qui aurait pu arriver à tout le monde. D’ailleurs aucun constructeur de smartphone ne s’est moqué des déboires de Samsung.

    Concernant les spécificités des Galaxy Note, j’avais acheté le Note 1 et depuis Samsung a constamment régressé : passage au 16:9 (plus multimedia que document), stagnation du format alors que le 5,5″ devenait la norme, gonflements et pb de mauvaise tenue en charge des batteries, problème récurrent d’autonomie, fermeture et non distribution du note 5 qui de toute façpn commençait à vendre de la forme au lieu du fond.

    Le pompon a été les bords arrondis du Note 7 et son prix prohibitif. Certes cela a satisfait au gros truc marketing à la sauce Apple du « plus c’est cher mieux c’est » et aux critères du truc wahou pour ceux qui aiment esthétiquement les écrans courbes mais c’est anti ergonomique au possible et on perd de la place. Même en version 7 (6) le stylet ne semblait toujours pas fluide. Reconnaissons que toutefois la carte mémoire était revenue et que l’appareil était enfin étanche, un truc bien pour les pros.

    Donc avant de se viander sur ses batteries, Samsung qui avait découvert par hasard un très bon concept, s’est employé joyeusement à le massacrer au fil du temps. Samsung a continuellement mélangé besoin pro et grand public et volonté d’imiter Apple. Résultat des courses les Galaxy Note ont perdu leur âme et ne répondent plus aux besoins pros et… à la prise de note !

    Maintenant je ne vois pas de smartphone grand écran avec bon stylet actif se profiler… l’attente risque d’être longue…

    Peut-être chez Huawei, ASus ou un futur hypothétique Surface phone (avec émulation Android) ou souhaitons le pour Samsung un Galaxy Pro qui remplacerai les Note qui depuis belle lurette ne méritent plus leur nom.

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 18 h 57 min

    @myke: « les consommateurs en demandent toujours plus » ? A vrai dire,je ne suis pas sûr que ce soit les consommateurs qui poussent en avant la société de consommation… Certes, s’il y a de la nouveauté, certains se jettent dessus… Mais combien se satisfont d’un téléphone ou n’importe quel autre objet technologique un peu ancien (si tant est que l’obsolescence programmée n’en altère pas son fonctionnement) ?
    Je pense que c’est davantage les société/compagnies elles-mêmes qui veulent vendre toujours plus et s’imposent donc à elles-mêmes ce rythme effrayant…
    (mais je suis peut-être naïf…)

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 20 h 55 min

    @Tigrosaure:

    je suis entierement d’accord avec toi.

    mise a part, je ne vais pas faire mon troll, mais apple a eu quelques déboire de batterie sur leur nouvel iphone 7…
    Certain iphone ont explosé aussi, certe largement moins de les notes 7, car on peux les compter sur les doigts d’une main…

    Pour samsung, je ne sais ce qu’il s’est passé, et je m’en contre fiche, mais normalementil y a des normes, il y a des controles qui sont la pour tester les produits avant la mise sur le marché.

    on peut se demander:

    1) Soit les tests ne sont pas fait ( du coté de samsung, du coté des labo independant…)
    2) soit ils sont truqué comme l’affaire « WV »
    3) soit il y a eu changement de batterie entre les tests et la mise sur le marché

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 22 h 04 min

    C’est clair que les batteries lithium restent un domaine délicat.
    Les téléphones en sont victimes mais aussi les PC (Sony me semble-t-il il y a quelques années) et même les avions : Boeing qui a eu de problèmes de batteries qui prenaient feu sur le 787 : https://en.wikipedia.org/wiki/Boeing_787_Dreamliner_battery_problems.
    Et quand ça arrive en l’air, c’est autre chose qu’un téléphone. Heureusement il n’y a pas eu d’accident grave mais les 787 sont restés cloués au sol quelques temps.

    On peut difficilement imaginer qu’il n’y ait pas de tests.
    Mais comme le dit Pierre, une batterie c’est une usine chimique, qui évolue au fil du temps en fonction des conditions de son utilisation : charge, décharge partielle/totale, température, pression, peut-être même position etc…
    Il y a autant de cas d’emploi que d’utilisateurs, et les tests se basent sur des scenarii typiques, mais ne peuvent pas tout couvrir.
    Parfois malheureusement il y a des cas d’emploi réels qui n’ont pas été testés et se révèlent dangereux.

    Répondre
  • 11 octobre 2016 - 22 h 46 min

    Etant possesseur du Note7, j’arrive pas a me resigner que je vais devoir une nouvelle fois renvoyer mon tel…J’en suis tellement satisfait.

    Pierre concernant ta phrase « Personne n’imagine une seule seconde qu’un client qui vient de renvoyer un Note 7 se tournera vers un smartphone Samsung pour le remplacer. »

    Et bien j’en suis pas sur…le truc c’est que le Note7 n’a aucun concurrent sérieux, certainement le meilleur produit de 2016 (je precise que je n’ai eu aucun soucis de batterie sur mes deux modèles) donc même si ma confiance en Samsung en tant que marque « premium » est aujourd’hui très largement entaché (leur SAV est indigne de ce que l’on à chez Apple par exemple sur les macbook), il y a de forte chance que je me rabatte sur un S7Edge ou un Note5 d’importation car personne ne propose de stylet aussi avancé pour la prise de note ou d’écran OLED aussi beau, l’appreil photo est le plus rapide du marché (plus important pour moi que de faire la plus belle photo pour ca j’ai un reflex) que j’ai une montre gear s2 et aussi dépensé une 30aine d’euros sur le Oculus Store avec le GearVR (le casque été offert avec le Note7 de remplacement, je trouvais le truc gadget mais finalement j’adore).

    Donc je vais resté chez eux…avec un sale arrière gout quand meme.

    Répondre
  • 12 octobre 2016 - 6 h 12 min

    Pierre concernant ta phrase « Personne n’imagine une seule seconde qu’un client qui vient de renvoyer un Note 7 se tournera vers un smartphone Samsung pour le remplacer. »
    Ben je dois faire partie des exceptions, le note n’a aucun concurrent dans les autres marques et les autres produits Samsung ne connaissent aucun problème et récoltent les meilleurs notes dans les test.Toutes les marques ont leur mouton noir et même si la confiance est moindre, je ne me vois pas passer à Apple ou au pixel mais plutôt sur le note 5 ou le S7, A9 pro etc…

    Répondre
  • 12 octobre 2016 - 7 h 18 min

    Ca doit être grave les boules pour Samsung, parce que mine de rien , le smartphone, c’est de la pub gratuite,de la confiance accordée à la marque…
    J’en connais plein qui comme pour les iphones, ont eut tous les galaxy S à chaque fois qu’ils changeaient de tel.
    C’etait aussi ces même gens qui en premier lieu vont regarder une tv samsung en premier parce que samsung c bien…
    Pareil pour le frigo… l’aspirateur…etc….
    Si l’image de Samsung en prend reellement un coup, c’est toutes leurs ventes qui vont chuter…(pas enorme mais sur des millions ça fait..)
    (rigolez pas, j’en ai même qui ne jure que par Wiko… t’as beau leur montrer que leur wiko c’est un micromax pourri renommé et vendu moitié du prix de l’autre coté du monde…)

    Mais sans rire, il vont perdre plus que sur le marché du smartphone, c’est LG qui doit être content…seul réelle pieuvre technologique mondiale présente sur tous les secteurs ou samsung est implanté…c’est surtout eux qui devraient laché un max sur le budget comme et leur flagship.

    Répondre
  • 12 octobre 2016 - 7 h 26 min

    Aaaaah mais j’ai compris, en fait les techno genre quick charge, pump express ou autre charge extra rapide…c’est juste pour que la batterie explose plus vite en étant tout le temps au max de la limite de rendement autant en charge…qu’en décharge (oui car un cpu de dernière gen +gps +etc..quand tu lance tout en même temps sur pokémon GO je pense que la gourmandise énergétique globale doit bien tirer du jus et mettre tout le circuit electrique sous pression)
    Ajoutez a cela la faible ventilation, les possible oubli au soleil et vous avez là toutes les conditions pour bien mettre à mal toute la chimie d’une batterie….
    surtout si le circuit électrique de la carte mère prefère tirer a fond sur la batterie pour economiser des condos par ci par là (oui pour simplifier le design, gagner de la place et pouvoir mettre une batterie plus grande , plus fine et qui sera donc encore plus facilement stressé à coeur par tous les phénomèmes précités…

    Répondre
  • 12 octobre 2016 - 7 h 56 min

    RIDICULE tout ça
    il y a une chsoe que vous ne semblez pas savoir :

    TOUTES LES BATTERIES li-ion sont dans ce cas
    il suffit d’exercer une pression sur le corps de la batterie comme si vous vous liez essayer de la plier
    meme tres legerement
    et vous verrez !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  • 12 octobre 2016 - 11 h 23 min

    Vu sur Clubic
    « Suite un problème de batterie défectueuses, le Galaxy Note 7 fait actuellement l’objet d’un rappel massif. Notez que seuls les modèles embarquant une batterie fabriquée par Samsung SDI sont concernés, les 30% restants équipés d’une batterie ATL ne présentent pas de risques. »

    Répondre
  • 12 octobre 2016 - 11 h 25 min

    Erreur , vu sur Phonandroid

    Répondre
  • 12 octobre 2016 - 11 h 30 min

    @franck: Un conseil tout de même, avant de dire que tel ou tel truc est ridicule (en caps-lock en plus) il vaut mieux lire.

    Répondre
  • 12 octobre 2016 - 12 h 50 min

    Samsung, c’est les rois de l’EEPROM de programmateur électronique qui lâche sur l’electroménager ou du condo qui claque sur les TV à 2 ans et 1 mois.
    Là ils se sont juste loupés sur l’obsolescence programmée, un peu plus délicate à gérer sur des produits plus malmenés.
    Pas de fumée sans feu… c’est le cas de le dire!
    J’ai personnellement bani cette marque de mes options d’achat depuis des années.

    Répondre
  • 12 octobre 2016 - 13 h 50 min

    C’est bien triste… Mais malheureusement, le problème n’est pas forcément nouveau. Je suis passé au Note4 (oui, le stylet est ce qui fait le gros plus de la série…) il y a un an.

    Venant d’un note 3 Néo (la version light du Note3), j’ai de suite remarqué que le note 4 (en tout cas la version Qualcom) chauffe parfois énormément (encore plus en quick charge que j’ai désactivé du coup). Quand on enlève le cache batterie, on a souvent cette odeur caractéristique de composant qui chauffe. Je ne trouve pas cela très rassurant, mais comme dit par certain ici, il n’y a pas vraiment de modèle équivalent à cause du stylet…).

    J’aurais dû garder le note 3 néo qui n’avait absolument pas ces problèmes de chauffe (ou alors j’aurais dû trouver un Note4 équipé en Exynos qui semble avoir moins de problème de chauffe batterie :3)

    Et je ne parle pas de l’inutilité d’avoir un écran QHD… Allez… Un Note7 stage 2 en 1920×1080, une batterie amovible, un CPU « normal » (perso, avoir un CPU de téléphone qui tourne à plus de 2Ghz, je vois pas l’intérêt. Même le petit CPU du Note3 néo était capable de faire tourner Open Office avec de gros documents de façon plus que correcte !) et je craque :D

    Répondre
  • 13 octobre 2016 - 9 h 05 min

    moi j’espere qu’ils reviendront à des versions batteries amovibles comme sur le S5 un peu vieux mais genialement ‘ouvert’. J’ai donné ma chance à LG G5 à cause de la batterie amovible mais après la « communauté » n’est pas vraiment grande et on galere sur autre chose (en version dual sim bien sur) le slot microsd /sim est hybride (à peine noté dans les specs) du coup faut bidouiller hardwarement pour tout faire rentrer, pas d’equivalent d’odin super simple à utiliser, pas de root (sur la version dual sim), bref un galaxy s8 serait le bonheur si il le concevait comme le S5. Franchement le mono block à la iphone a beaucoup d’inconvenient. j’espere que ça leur servira de leçon.

    Répondre
  • 15 octobre 2016 - 13 h 33 min

    @SGT:
    Sans stylé mais adapté à la prise de notes avec un écran dont le format permet une lecture confortable des documents bureautiques, il y a le Blackberry Passport et le futur « Mercury » sous Android.

    Répondre
  • 17 octobre 2016 - 15 h 54 min

    […] L’autonomie annoncée est de 10 heures d’usage ce qui est excellent pour un engin avec un affichage d’une telle densité. Samsung promet que la batterie employée sera performante en terme de durée mais également de longévité. La marque assure que son Chromebook Pro offrira toujours 7 heures d’autonomie trois années après l’achat. Un chiffre qui sort un peu du chapeau puisqu’on ne connait pas quel type d’usage est demandé pour obtenir cette longévité mais la marque se veut en tout cas rassurante au sujet de sa batterie (ce qui peut se comprendre). […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *