L’Acer C720 est un Chromebook Core i3, ok mais pourquoi faire ?

Au cas où vous auriez échappé à l’information, le gros titre du jour c’est qu’un Chromebook Acer C720 équipé d’un processeur Core i3 est disponible sur le marché. C’est super mais à quoi ça sert ?

En imaginant que vous soyez passés entre les gouttes de cette info, c’est à dire l’arrivée annoncée d’un Chromebook sous processeur Intel Core i3, vous vous demandez peut être quelle mouche a piqué Acer pour glisser un processeur de portable traditionnel dans cette machine sous ChromeOS ?

Acer Chromebook C720

Parce que pour le moment, les Chromebooks équipés de processeurs ARM ou d’autres puces low-cost d’Intel, se débrouillent parfaitement sous ChromeOS. Le passage vers un Core i3-4005U, une puce 64 bits double coeurs 4 threads à 1.7 GHz avec 4 Mo de cache listée à 275$ chez Intel n’apportera finalement pas grand chose à la machine.

 Chromebook Acer C720

J’en vois déjà une poignée se réjouir au fond de la salle, les iconoclastes qui sourient en se caressant la barbe, les libristes qui imaginent déjà ce qu’ils pourront faire d’un tel engin une fois passé sous Linux. Mais hormis ces irréductibles, qui peut donc avoir un intérêt à passer à une puce aussi performante que ce Core i3 ?

 acer-chromebook-core-i3

Si on ne va pas cracher dans la soupe au vu du tarif des 3 machines proposées (de 350 à 380$ suivant les options) on est tout de même en droit de se demander quel sera l’usage de cette puce , Parce que les 3 Chromebook embarquent désormais un Core i3 plus taillé pour des applications bien lourdingues que pour juste « exécuter un navigateur ». Il faudrait d’ailleurs commencer par tordre le coup à cette affirmation, voilà bien longtemps que ChromeOS propose d’autres éléments qu’un simple navigateur Chrome.

Chromebook
Mais c’est peut être les annonces les plus récentes qui éclairent le mieux sur le pourquoi de cette évolution des performances embarquées dans ces engins. La dernière Google I/O a en effet montré le début des fiancailles entre Chrome et Android.

Google annonce en effet l’arrivée d’applications Android dans le monde de ChromeOS. Evernote et Vine sont des exemples parfaits de cette intégration, il sera possible de faire une petite vidéo Vine depuis votre Chromebook de la même manière que sous Android. Le début d’un mouvement qui va permettre à ChromeOS d’ajouter à son catalogue un gros paquet d’applications phares issues du monde d’Android.

Chromebook
On imagine bien le problème soulevé par cette intégration, les besoins en ressources sous ChromeOS pour afficher certaines applications Android seront bien plus importants que sous un Android pur. D’abord parce que les puces employées dans les Chromebooks ne sont pas les mêmes, et que ce que peuvent faire certaines fonctionnalités matérielles des solutions ARM est très délicat pour une puce x86 basique. Ensuite parce qu’on ne sait pas encore comment les applications Android seront exécutées sous ChromeOS et qu’une simple application basique demande plus de ressources dans cette configuration que sous son moteur d’origine.

Chromebook

Et si ? soyons fous, et si le changement de moteur d’Android, qui va passer de Dalvick à Art était une autre pièce de ce puzzle ? Art pourrait t-il être intégré en partie à Chrome pour faire fonctionner ces applications Android ? On sait que le nouveau moteur est aussi à son aise avec un processeur x86 qu’avec une puce ARM. Ce changement de moteur pourrait donc également faire partie de cette stratégie.

Si les Chromebooks se réveillaient demain avec le catalogue des machines Android, du moins les blockbusters, on comprendrait mieux pourquoi Acer colle jusqu’à 4 Go de mémoire vive et un Core i3 dans son nouveau C720. Reste le problème du tactile, si Google indiquait que la souris ou le pavé tactile pouvait émuler ces fonctions, cela ferme tout de même la porte à de nombreuses applications exigeant gyroscope et multipoint.

21 commentaires sur ce sujet.
  • 11 juillet 2014 - 21 h 12 min

    Je suis au fond de la salle, et je me réjouis….

    Répondre
  • 11 juillet 2014 - 21 h 38 min

    @Marsou: Marsou ! Vous passerez me voir à la fin du cours…

    Répondre
  • 11 juillet 2014 - 22 h 08 min

    Typiquement un chromebook ARM n’aurait aucun problème a exécuter une instance dalvik ou art… un x86 non plus : certains smartphones et tablettes en sont équipés sous android et cela ne pose pas plus de problème de « puissance », tout au plus de compatibilité sur de rares jeux.

    Android et Chrome reposent sur la même base : linux, le pont est déjà présent donc. Le plus long sera d’intégrer et interfacer tout cela.. comment cela va-t-il cohabiter ?

    on va se retrouver avec une interface fenetrée/onglets mélangée à des apps faites pour tablettes, ça vous rappelle pas Metro ? pardon Modern UI.

    J’ai hâte de voir la direction que va prendre google…

    Répondre
  • 11 juillet 2014 - 22 h 42 min

    Wouai….

    Le titre aurait du être : L’Acer C720 est un Chromebook, ok mais pourquoi faire ?

    Cordialement,
    un processeur de chromebook…

    Répondre
  • 12 juillet 2014 - 0 h 17 min

    Et si ce n’tait pas , tout simplement, pour avoir une fiche technique qui veut dire quelque chose et performances dans les magasins?
    L’acheteur classique choisit « bêtement » le produit qui est « le mieux », l’OS passe en second dans biens des cas malheureusement.

    L’idée de ART sous ChromeOS ne me déplaît pas toutefois!

    Répondre
  • 12 juillet 2014 - 1 h 11 min

    Si on peux installer autre chose qu’une bouse de chromeOS……

    Répondre
  • 12 juillet 2014 - 8 h 09 min
  • 12 juillet 2014 - 10 h 23 min

    En tant qu’iconoclaste je me rejouis aussi :)

    Et une petite evolution est toujours bonne a prendre, ca change des autres nouveaux modeles avec cpu baytrail moins puissant et un peu moins chers pour le constructeur…

    Répondre
  • 12 juillet 2014 - 12 h 26 min

    Refroidissement passif ?

    Répondre
  • 12 juillet 2014 - 18 h 24 min

    @mike:

    En suivant le guide d’un post sur le blog de chrubuntu, on peux installer un ubuntu propre tout en gardant chrome os utilisable a cote.

    Ce chrome os est pas mal finalement, ca serait dommage de s’en priver.

    Répondre
  • 12 juillet 2014 - 23 h 11 min

    @mike: Avec cette méthode, on redémarre direct sur Ubuntu au démarrage ou c’est comme en chroot où on doit presser plusieurs touches au démarrage?
    En tous cas merci pour ce tuto, bien plus simple que ceux que j’avais trouvés jusqu’alors!

    Répondre
  • 12 juillet 2014 - 23 h 16 min

    @BaffTech: Je sais pas lire, c’est marqué à la fin qu’il faut appuyer sur ctrl+i à chaque démarrage; au temps pour moi.

    Répondre
  • 13 juillet 2014 - 14 h 09 min

    @karmacoma : c’est pas mal mais chromeOs est limité , et ca ne fait rien de plus que chrome tout court .
    @BaffTech oui il faut appuyer sur ctrl + L au démarage mais c’est rapide , ca ne géne pas .

    Répondre
  • 13 juillet 2014 - 19 h 05 min

    Salut,

    j’ai une question, on peux imprimer avec un chromebook sans connexion internet? J’ai ma grand mére qui à un chromebook et pas de connecxion internet chez elle, je cherche une solution.

    Répondre
  • 13 juillet 2014 - 19 h 38 min

    Je viens de booter mon PC portable sur ChromeOS, et bien, on ne fait pas grand chose avec … :(

    Alors un « vrai » ChromeBook ? Je ne vois pas encore l’utilité ?

    Répondre
  • 14 juillet 2014 - 17 h 06 min

    @plumachau:
    l’interet c’est d’installer ubuntu dessus

    Répondre
  • 14 juillet 2014 - 17 h 57 min

    […] y a quelques jours sortait un Chromebook Acer sous Core i3 d’Intel. Une puce habituellement réservée au monde des portables sous Windows, elle musclait […]

  • 14 juillet 2014 - 19 h 16 min

    @mike: C’est pas pour defendre google, mais je trouve leur systeme minimaliste autour de chrome bien foutu, il fait pas beaucoup mais ce qu’il fait il le fait tres bien.

    Et j’ai l’impression que l’autonomie est un peu meilleur sous chrome os.

    J’utilise probablement plus ubuntu que chrome os sur mon chromebook, mais quand je veux voir un truc rapidement sur internet, chrome os est pratique aussi, je suis content de l’avoir garder perso.

    Répondre
  • 15 juillet 2014 - 17 h 44 min

    Le Chrome Os est crédible alors qu’Ubuntu est réservé à des geeks et à une minorité de professionnels. Il sera aussi marginal que Linux. Je ne pense pas que l’Ubuntuphone soit très en vogue quand il sortira. Par contre quand je vois les chromebook et chromebox je me dis que ce type de machine a un grand avenir pour toute personne voulant un usage basé sur internet et le cloud. Avec le Chrome Web Store, il est possible de télécharger un tas d’applications gratuites. Acheter un PC presque à moitié prix sous Chrome OS par rapport à Windows 8 quand on a pas besoin de tant de logiciels, périphériques, c’est rentable.

    Répondre
  • 16 juillet 2014 - 2 h 27 min

    le javascript est de plus en plus utilisé et demande donc plus de puissance côté client

    Répondre
  • 28 juillet 2014 - 11 h 30 min

    […] comme pour le Acer C720 sous Core i3-4005U, on a là un engin plutôt musclé pour faire tourner un Os léger dédié à des usages pour […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *