Dans la série « Les vieux nostalgiques ont du pognon » : La C64 Mini

Ah ! Les joies du marketing ! Après les NES Classic Edition, les SNES Classic et les annonces d’une AtariBox, voilà que la fibre nostalgique, celle qui chatouille les quadras et leur portefeuille en ce moment, cherche à réveiller les fans du Commodore C64 avec une nouvelle console, la C64 Mini.

La C64 Mini, c’est un minuscule commodore 64, moitié moins gros et qui sera livré avec un mini joystick ressemblant au modèle officiel de l’époque et surtout 64 jeux pré-installés. 64 Jeux qui bénéficieront d’une licence officielle, ce qui explique peut être les 79.99€ demandés… Le lancement prévu de la console est pour le début 2018. Dommage, ils vont louper les fêtes.

Skate Crazy sur C64. Oui, ça a vieilli.

La Liste des 64 jeux reveillera les plus vieux d’entre vous : AlleyKat, Anarchy, Armalyte: Competition Edition, Avenger, Battle Valley, Bounder, California Games, Chip’s Challenge, Confuzion, Cosmic Causeway: Trailblazer II, Creatures, Cyberdyne Warrior, Cybernoid II: The Revenge, Cybernoid: The Fighting Machine, Deflektor, Everyone’s A Wally, Firelord, Gribbly’s Day Out, Hawkeye, Heartland, Herobotix, Highway Encounter, Hunter’s Moon, Hysteria, Impossible Mission, Impossible Mission II, Insects In Space, Mega-Apocalypse, Mission A.D, Monty Mole, Monty on the Run, Nebulus, Netherworld, Nobby the Aardvark, Nodes Of Yesod, Paradroid, Pitstop II, Rana Rama, Robin Of The Wood, Rubicon, Skate Crazy, Skool Daze, Slayer, Snare, Speedball, Speedball II: Brutal Deluxe, Spindizzy, Star Paws, Steel, Stormlord, Street Sports Baseball, Summer Games II, Super Cycle, Temple of Apshai Trilogy, The Arc Of Yesod, Thing Bounces Back, Thing on a Spring, Trailblazer, Uchi Mata, Uridium, Who Dares Wins II, Winter Games, World Games et Zynaps.

2017-09-29 18_48_57-minimachines.net

La C64 Mini ne sera pas aussi frustre que son ancêtre, elle bénéficiera, par exemple, d’une sortie HDMI (et sera même livrée avec un câble HDMI) pour se brancher sur un grand écran de télé moderne et proposera également des ports USB sur lesquels viendront se brancher les joysticks compatibles. Vous pourrez d’ailleurs coller un clavier USB classique sur votre petit ersatz de Commodore 64 pour retrouver des sensations clavier…

C64 Mini

Mais il y a déjà un clavier sur ce C64 Mini !? Ah ben non, c’est juste pour faire joli et bien serrer votre petit coeur de nostalgique, le clavier est la pour la déco, il sert à rien, c’est une maquette en fait.

C64 Mini

Derrière cette superbe opération-hommage on trouve une société appelée Retro Game Ltd et le distributeur Koch Média. Après avoir lancé deux opérations de financement participatif l’année dernière, les deux n’ayant pas atteint leur objectif, la marque se décide à sortir son C64 Mini de manière classique, c’est à dire en ne faisant pas supporter le risque à ses éventuels clients… ceux ayant participé au financement des solutions précédentes auront droit à une C64 Mini en cadeau et recevront – peut être – les autres produits quand  ils seront sortis.

C64 Mini

Je suis tout à fait conscient qu’il est difficile de lutter contre une certaine nostalgie et j’applaudis à deux mains les expériences de certains tentant de faire découvrir les jeux de leur enfance à des plus jeunes dans une communion assez touchante. Mais je ne crois pas que les armoires et postes de télévision puissent supporter 50 mini consoles différentes.

C64 Mini

Ce qui me chagrine le plus, c’est qu’il s’agit probablement d’une pauvre carte mère autour d’un SoC basique et fermé enrobé dans une coque plastique sous licence. Le pire étant que la NES de l’année dernière aurait probablement pu lancer les jeux de la SNES Clmssic et de la C64 Mini. On retrouve ici  le même délire des licences de l’époque.

Je ne juge personne, tout le monde peut trouver dans cette petite machine un peu de bonheur et je suis trop collectionneur / archiviste pour jeter la première nappe sur quiconque. Mais je n’arrive pas à me sortir de la tête qu’une bonne vieille Raspberry Pi 2/3 et un petit boitier peuvent lancer pléthore de jeux divers et anciens sans problèmes. Si vraiment on est hyper nostalgique, les sites de petites annonces regorgent de vieilles consoles Hors Service qu’on pourra dépiauter pour les transformer en un joli boitier DIY pour sa Pi.

 

Cela aura au moins un peu de cachet et surtout vous pourrez lancer quelques milliers de jeux sans trop vous poser de questions ni encombrer votre salon.

Plus d’infos ?

16 commentaires sur ce sujet.
  • 29 septembre 2017 - 19 h 22 min

    Yes sur ta conclu Pierre, mais reste la question de la propriété intellectuelle et du fait de se procurer « légalement » les jeux (je sais, on doit pas être beaucoup avec ce genre de chichis). Il y a dix ans j’aurais soutenu que les abandonware n’avaient aucune chance de prospérer à nouveau, mais émulation ou rétroconsoles montrent tout le contraire. Donc, hors la considération de ceux qui ne veulent pas bricoler et trouvent un aspect pratique à ces mini-nostalgimachines, si on veut rester dans les clous le rapport qualité-prix n’est pas si critiquable que ça.

    Après c’est sûr, tant qu’à faire dans le « mieux avec les larmes du souvenir », je suis bien plus fan du spectrum next : ancien ET nouveau, avec qui plus est de bonnes promesses en matière de nouveaux softs :)

    Répondre
  • 29 septembre 2017 - 19 h 31 min

    @lc_lol: C’est une autre brique du problème. Il y a 18 mois, plein d’éditeurs ne voyaient pas d’un mauvais oeil l’émulation et le revival de jeux qui n’avaient plus aucun potentiel commercial. Aujourd’hui on revient vers eux en rachetant pour une bouchée de pain leurs licences et on les ré-injecte dans le circuit avec des droits tout neufs. Alors ce qui était plus que toléré il y a peu – le potentiel commercial de ces jeux était de 0€ – redevient sensible. Et l’émulation y perd beaucoup…

    Répondre
  • 29 septembre 2017 - 20 h 03 min

    « pré-installé » ?
    Pourquoi ce mot a redondance pléonasmique qui a la particularité d’être antinomique ?
    (En bref c’est comme le « mouillé sec », ça n’est pas possible)

    Répondre
  • 29 septembre 2017 - 21 h 07 min

    Il y a aussi actuellement une grosse tendance à l’implémentation des ordinateurs des années 80 dans des FPGAs.
    Les FPGAs assez grands sont devenus abordables, ils restent beaucoup plus cher que de l’émulation, mais on trouve pour 100-200€ des cartes avec tout ce qu’il faut pour refaire un Atari ou un Amiga.

    Répondre
  • 29 septembre 2017 - 21 h 45 min

    @dgrgt: Cela évite d’écrire « Installé par défaut dès le démarrage de la solution. »

    Répondre
  • 30 septembre 2017 - 9 h 35 min
  • 30 septembre 2017 - 10 h 06 min

    @monsieur Pierre

    Merci pour l’explication mais finalement “Installé par défaut dès le démarrage de la solution” Equivaut largement à “Installé”.
    Donc il serait plus facile d’écrire “64 jeux installés“.
    Ce n’est pas après toi que j’en ai monsieur pierre, mais pratiquement tout le monde façon mouton, utilise ce terme qui n’existe pas (no dico) et qui ne peut exister puisqu’il est antinomique :-)

    Répondre
  • 30 septembre 2017 - 11 h 20 min

    C’est franchement décevant de s’être contenté de coller des faux boutons.

    Répondre
  • 30 septembre 2017 - 12 h 38 min

    Yep. Trop classe les faux boutons :-(

    A quand la mini-amiga, avec son 5.1
    (mais au moins avec un vrai clavier et un workbench) ?

    Répondre
  • 30 septembre 2017 - 17 h 48 min

    C’est sur qu’une machine limité a 64 jeux c’est rigolo .

    Je pense que la nostalgie pourrait inspirer un peu mieux les constructeurs .
    Je garde l’idée d’un Raspberry de base pour cette machine car c’est plus pratique .
    Un « clone » de Commodore 64 avec un clavier fonctionnel se branchant sur un USB interne et une alimentation intégrée a disons 50 euros pour les propriétaire d’un PI se vendrai comme des petits pains .
    Idem je pense pour tout autres machines mystique .

    Voir pourquoi pas vendre des machines offrant une multiple compatibilité ,ATARI 800 XL & C64 dans une seule .

    Répondre
  • 30 septembre 2017 - 23 h 54 min

    Bof… aucune de ces initiatives retro ne se lève pas au niveau de ZX Spectrum Next qui apporte une évolution de la machine avec un nouvel design, des nouveaux fréquences CPU, nouveaux mode graphiques, nouveaux chips de son, nouveau firmware, etc. Lien: http://www.specnext.com

    J’aimerais bien voir la même chose coté C64 surtout qu’aujourd’hui c’est possible grâce à la FPGA.

    Pour Amiga les projets à base de FPGA sont très intéressantes et ambitieux permettant au pauvre A500 ou A600 d’attendre le niveau d’un A1200 et installer AmigaOS 3.1 =)

    Répondre
  • 1 octobre 2017 - 9 h 09 min

    Je viens de (re) finir « Les voyageurs du temps » avec mon fils de 11 ans. Sous dosbox, sur un eeepc !!! Moralement (licence…), je le vis bien, j’ai encore la boite et les disquettes de la version Atari. Prochaine étape : « Another world », puis, pourquoi pas, rebrancher l’Atari et essayer les dizaines de disquettes qui me restent…

    Pas besoin de mini-machins réchauffé vendu par des opportunistes. Du coup, si il accroche, on mettra les sous dans une Raspberry pi.

    Répondre
  • 2 octobre 2017 - 12 h 32 min

    @Piratu : il est déjà commandé :D

    @OuiDocteurBob

    Tu reprendras bien une petite gorgée de Chikapok, alors… :D

    Pour info, la plupart des Point n Click de Delphine Interactive bénéficient d’une émulation ScummVM, ce qui en facilite le paramétrage, le multi-plateformes et le portage d’une machine à l’autre :)

    Répondre
  • 4 octobre 2017 - 14 h 52 min

    Toutes ces mini consoles c est clairement pour une idee de cadeau ou bien a but de collection avec visee speculative, au final ca arrange tout le monde, c est un peu comme le calendrier qu on offre car on sait pas quoi offrir

    Répondre
  • 10 octobre 2017 - 12 h 10 min

    Moi sa m’arrange pas toute c’est mini consoles,car bien souvent c’est en rupture de stock ou vendu à prix d’or.

    Répondre
  • 9 mai 2018 - 14 h 15 min

    […] à savoir le clavier d’origine. C’est exactement la philosophie inverse de la console Commodore C64 Mini qui a repris le design d’origine de l’engin en réduisant son échelle mais en perdant […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *