Asus officialise sa VivoMini, une minimachine de 13 cm de côté

Asus officialise sa VivoMini, une minimachine de 13 cm de côté

Le croisement entre l’Asus VivoPC et la Chromebox de la marque a été effectué et cela nous donne l’Asus VivoMini que l’on avait déjà croisé il y a quelques semaines. Cette nouvelle gamme d’engins réunit des compétences techniques avancées dans un format très compact. Découverte en images.

Asus officialise donc son Nuc like aujourd’hui en 2 versions baptisées UN42 et UN62. Deux engins très compacts avec 13.1 cm de côté pour 4.2 cm d’épaisseur et des composants internes offrant un assez bel éventail de possibilités. Assez pour couvrir la plupart des besoins. Le tout emballé dans un beau bloc d’alu percé d’une foule de connecteurs pesant juste 1 kilo.

Asus vivoMini

Les Asus VivoMini UN42 et Asus VivoMini UN62 sont construits sur le même châssis et proposent la même expérience d’un point de vue pratique. De petits châssis ventilés conçu pour fonctionner plutôt silencieusement que l’on pourra poser sur un bureau ou fixer derrière un écran via un système VESA classique.

Asus vivoMini

Les machines embarquent des processeurs Intel de 4eme génération en Core i3-4030U, Core i54210U pour la version UN62 ou Celeron 2957U pour la version UN42. L’objectif d’Asus est de proposer des fonctions avancées comme la lecture 4K en vidéo sans avoir  à proposer un gros boitier bruyant : Un VivoMini ne devrait pas dépasser les 26.3 Db en fonctionnement maximal tandis qu’il devrait rester sous les 7 watts de consommation en veille

On retrouve le design habituel des machines de la gamme Zen du constructeur Taiwanais.  Un aluminium brossé avec une déclinaison de marques circulaires partant du centre de l’objet vers sa périphérie. Asus destine cet engin autant pour un usage entreprise que pour toute la famille avec des objectifs très variés : Son format en fait autant un PC de caisse qu’une machine de poste d’accueil ou de bureau, un engin qui pourra relayer des infos sur grand écran ou une petite station de travail discrète et peu encombrante. Chez un particulier, c’est à la fois une machine familiale pour tous les usages habituels  qu’un media center ou une petite console de jeu.

Asus vivoMini

 

Asus a largement travaillé la connectique des VivoMini avec pas mal de points intéressants : Cela commence évidemment par une sortie 4K/UHD (version VivoMini UN62 seulement avec chipset Intel HD Graphics 4400). Mais la machine propose également de piloter 3 écrans en simultané grâce à une sortie HDMI d’un côté et un Displayport++ capable de chaîner 2 écrans de l’autre.

Asus vivoMini

Il sera possible d’exploiter ces écrans en mode miroir ou d’étendre un affichage sur 3 écrans même si dans ce derniers cas il vaudra mieux prévoir les versions les plus robustes des machines. On retrouve également 4 ports USB 3.0 dont deux facilement accessibles ayant une technologie Asus Fast charge pour se servir de l’engin comme d’une base de rechargement de deux périphériques : Smartphones ou tablettes par exemple. Un lecteur de cartes SDHC est présent ainsi qu’un port combinant sortie casque et entrée micro. Les différentes versions de la machine embarqueront un Wifi de type 802.11 a/b/g/n/ac, un réseau Ethernet Gigabit et un module Bluetooth 4.0.

Asus vivoMini

 

Avec un consommation basse de moins de 7 watts, l’engin sera capable de venir à bout de tâches courantes classiques : Les mises à jour automatiques de Windows par exemple mais également des sessions de téléchargement, des sauvegardes de données ou autres opérations ne nécessitant pas de calculs lourds. Avec moins de 27 dB au maximum de ses capacités, la machine pourra aussi être un compagnon de travail et de jeu discret, facilement camouflé par une petite musique d’ambiance.

Asus vivoMini

La version UN42 devrait ressembler de près à une Chromebox avec probablement un petit tarif mais 2 Go de ram extensibles à 16 Go sur 2 canaux en DDR3L et 32 Go de stockage sous Windows 8.1. La version VivoMini UN62 devrait, quant à elle, être mieux équipée, grâce à des stockages SSD au format mSATA allant de 32 à 256 Go. Leur mémoire de base sera de 4 Go sur 2 canaux toujours en DDR3L extensible à 16 Go.

 

24 commentaires sur ce sujet.
  • 1 décembre 2014 - 19 h 37 min

    Truc que je comprends pas vraiment , ou sont les nuc broadwell ? (on pourrait avoir des vrais minimachines aussi compactes qu’un iphone ^^)

    Répondre
  • 1 décembre 2014 - 20 h 16 min

    Et les tarifs ??

    Répondre
  • 1 décembre 2014 - 20 h 20 min

    @jujudk:

    +1 perso j’ai un nuc Haswell et c’est le top

    Répondre
  • 1 décembre 2014 - 20 h 28 min

    Ah ça c’est sur ils l’auront rentabilisé leur HD 4xxx chez Intel! Si c’était pour vendre la capacité à lire du 4k, pourquoi ils auraient pas développé une puce exprès pour la lecture vidéo. Le traitement est dégueulasse sur du intel HD, le NVidia ION faisait mieux à l’époque.

    Répondre
  • 1 décembre 2014 - 21 h 06 min

    Bravo d’avoir réinventé le Mac Mini (ancienne génération quand même) il manque juste Mac OSX, à moins qu’un petit Hackintosh ou plus simple du côté de Linux avec Elementary OS.
    Après, les goûts et les couleurs, je suis sûr qu’on peut même utiliser Windows…

    Répondre
  • 1 décembre 2014 - 21 h 35 min
  • 1 décembre 2014 - 22 h 01 min

    @youlbreener Peut être pas aussi petit mais presque ^^

    C’est possible avec les core M du moins !

    Répondre
  • pof
    1 décembre 2014 - 22 h 39 min

    Euh j ai un vc60 asus et ai eu un 2955u nuc like gigabyte.
    La a part le design joli ça n apporte rien. Ca reprend même la bizarrerie d avoir des ports sur le côté. Ca doit servir qu’en vesa mais en vesa on se fout un peu du look du minipc, non?

    Ama asus trop tard sur le marché et avec des produits servant a pousser les cpu intel deja ou bientôt périmés.
    Au fait un peu déçu du vc60 même si hackintosh : Surtout par le manque de double sata ou de msata + sata.

    Répondre
  • 1 décembre 2014 - 23 h 45 min

    « l’engin sera capable de venir à bout de tâches courantes classiques : Les mises à jour automatiques de Windows par exemple mais également des sessions de téléchargement »

    pour rire c’est : un minimum

    Répondre
  • 1 décembre 2014 - 23 h 47 min

    Dommage qu’il ne soit pas fanless

    Une idee des tarifs ?

    Répondre
  • 1 décembre 2014 - 23 h 58 min

    @titi: La vraie phrase c’est « Avec un consommation basse de moins de 7 watts, l’engin sera capable de venir à bout de tâches courantes classiques : Les mises à jour automatiques de Windows par exemple mais également des sessions de téléchargement » Je ne suis pas sur que ces 7 watts soient tenus par la grande majorité des PC aujourd’hui. L’idée ici n’est pas de parler de performances, un Core I3 ou i5 est capable de bcp plus, mais bien de fonctionner pour une dépense énergétique de l’ordre d’une ampoule de bureau là où les PC d’entreprises mangent gentiment 45 à 55 watts pour la même tâche par exemple.

    Répondre
  • 2 décembre 2014 - 7 h 59 min
  • 2 décembre 2014 - 9 h 11 min

    @Emmanuel: Si c’est ce tarif là en Core i3 en France, ils peuvent toujours espérer en vendre un seul… La concurrence propose bien mieux pour moins cher :/

    Répondre
  • 2 décembre 2014 - 9 h 26 min

    @Pierre Lecourt: aussi compact et aussi bien fini ? J’en doute…

    Répondre
  • 2 décembre 2014 - 9 h 46 min

    @Pote: Ben si c’est pour le coller derrière un écran VESA ^^

    Répondre
  • 2 décembre 2014 - 10 h 20 min

    Moi je comprends pas l’interet de pousser en proco si ce n’est pas pour mettre du Iris/hd5000 derrière du proco plus véloce que les atom…

    Pote : tu prends les gigabyte Brix i3 ils sont plutot bien fini et bien moins chers. Idem pour les Nuc qui sont la reference secteur.

    Et pire avec toutes les box z3735 qui vont débarquer, je vois mal en effet comment ils vont vendre leur boitier à un prix.

    Si il faut au final investir plus de 400e, je prefere pour ma part me tourner vers du haut de gamme comme l’asrock vision 420d, mais là on tape vraiment dans des machines desktop mini

    Répondre
  • 2 décembre 2014 - 10 h 32 min

    @CryingFreeman: Tout le monde n’a pas forcément besoin d’un Iris, je pense que le public gaming ira plutôt vers des solutions de chipsets embarqués type nvidia/ATI.

    Répondre
  • 2 décembre 2014 - 10 h 35 min

    Pas possible 450€…enfin si c’est le cas, ils n’en vendront que 5 !

    Dommage, le boitier est sobre comme j’aime^^

    Répondre
  • 2 décembre 2014 - 11 h 09 min

    @Pierre Lecourt: C’est pas une question de besoin mais plutot qu’à ce prix faudrait au moins se démarquer de la concurrence. Car je rejoins completement ton analyse sur le fait qu’ils en vendront pas.

    Au final on se retrouve avec une copie quasi conforme aux intel NUC sans le coté modulaire pour plus cher.

    Si c’est surtout pour décoder du 4k et faire du media center, je pense qu’ils se trompent dans leur positionnement. Mais ce n’est que mon avis.

    Répondre
  • 3 décembre 2014 - 17 h 17 min

    […] via Hexus and Minimachines […]

  • 3 décembre 2014 - 18 h 19 min

    […] très bonne nouvelle ! Le Asus vivoMini présenté hier sera décliné en plusieurs version dont plusieurs sans OS ! Des Barebones qui seront livrés sans […]

  • 5 janvier 2015 - 9 h 30 min

    […] vrai dire l’Acer Revo One RL85 ressemble plus à une réponse du constructeur à la proposition d’Asus avec son VivoMini, avec quelques fonctionnalités différentes. Il s’agit d’un PC de bureau équipé […]

  • 26 février 2015 - 16 h 05 min

    […] Pour en savoir plus sur l’Asus VivoMini […]

  • 27 mars 2015 - 18 h 28 min

    […] Pour rappel les Asus Vivomini sont bien pourvus en connectique, permettent de gérer jusqu’à 3 écrans, embarque une ventilation et ne mesurent que 13.1 cm de côté pour 4.2 cm d’épaisseur. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *