Une PirateBox à partir d’une Raspberry Pi 4eme partie

Suite et fin de ce trop long guide autour du thème de la PirateBox et le la carte Raspberry Pi. Le projet est désormais terminé, il me fallait conclure en intégrant la solution dans un boitier quelconque. J’ai jeté mon dévolu sur une vieille radio Belson hors d’usage.

Une vieille radio assez compacte qui me laissait la place de monter un petit projet permettant d’être autonome sur batterie. L’idée est d’avoir un poste qui peut suivre un événement avec suffisamment  d’autonomie pour tenir une demie journée. Ma PirateBox devait permettre de partager des données entre amis ou de laisser des gens télécharger des données autour d’un point Wifi qu’elle aurait créé.

Piratebox Raspberry Pi

Et voilà ma PirateBox en action. Pour rappel, elle héberge une page Web qui permet de lire des données stockées sur une carte SD intégrée à l’engin, elle émet un signal Wifi qui permet de se connecter dessus facilement, sans mot de passe, afin d’envoyer ses propres fichiers. Tous les détails de ses capacités et comment la construire sont disponibles sur le site en commençant par cette première étape.

Piratebox Raspberry Pi

 

En ouvrant la radio, un vieux modèle Belson totalement HS, on découvre un montage ultra-basique autour d’une carte Raspberry Pi B+. On peut y voir plusieurs câbles entrer et partir de celle-ci. A commencer par la partie droite avec, en haut, le petit bouton destiné à éteindre la carte proprement, que l’on a vu dans l’épisode bonus.

Piratebox Raspberry Pi

Ce dernier sorti sur le côté du châssis, derrière la prise d’antenne amovible du Wifi.

Piratebox Raspberry Pi     Piratebox Raspberry Pi

Retour sur la carte simplement montée sur une double plaque de carton triple-cannelure pour plus de rigidité. J’aurais aimé monter la carte sur un support en plexiglas pour garder le reste des éléments de l’engin visibles mais je n’en avais pas sous la main. Peut être à l’avenir.

En attendant, j’ai utilisé des petits fils gainés en métal pour accrocher la carte directement au carton. Avec 2 entretoises et un bout de plexi  l’effet sera plus réussi. La petite clé USB Wifi accrochée à la carte est reliée à une rallonge de câble SMA pour déporter la prise à l’extérieur.

Piratebox Raspberry Pi

L’idée de ce projet est de positionner une batterie dans l’engin pour alimenter la carte Raspberry Pi et de pouvoir recharger celle-ci facilement depuis l’extérieur, sans avoir à tout démonter. J’ai donc positionné un bête chargeur USB qui transforme le 220 en 5 volts qui est relié à la batterie. Cette dernière étant ensuite reliée à la carte Raspberry.

Piratebox Raspberry Pi

Pour recharger l’engin, on utilise un simple support 220V qui a été soudé directement au chargeur USB modifié pour l’occasion.

Piratebox Raspberry Pi

Au dessus on trouve un des interrupteur d’origine de la radio  qui permettait de choisir entre une alimentation sur pile ou sur secteur. Désormais il a été greffé au câble reliant la batterie à la carte et coupe le circuit pour arrêter l’alimentation après avoir éteint le système en appuyant sur le bouton. Une fois la carte privée d’alimentation, la batterie s’arrête.

Piratebox Raspberry Pi

En façade, une petite led utilise les pins de la carte pour afficher un relais de la led de signal de son alimentation. Simple témoin lumineux de l’activité de l’engin au demeurant parfaitement silencieux, il m’a fallu glisser la led dans le support en plastique du sélecteur de fréquence et donc bloquer celui-ci. Son potentiomètre était HS. Le second potentiomètre de la solution est actif même si il ne sert pour le moment à rien. Dans l’idéal, il serait sympathique d’intégrer un petit haut parleur sur la machine et un circuit radio qui serait activé par ce second bouton.

Bilan de l’opération ? Une Piratebox avec une autonomie de plus de 12 heures en additionnant les coûts d’une petite batterie USB, une carte Raspberry Pi, un dongle Wifi adapté à ce montage, un peu de récup pour le boitier et le chargeur secteur USB ainsi que quelques soudures. Le tout, dans un boitier discret, est assez sympathique.

Un projet sympa à monter avec un enfant de 10 ans et plus, on peut y aborder des principes assez simples de montage, la transformation du courant électrique, la création d’un serveur Wifi et quelques opérations simples comme des soudures.

Pour lire les autres parties de ce guide :

En cas de souci technique ou matériel, n’oubliez pas que le forum est actif et que des membres peuvent vous aider !

29 commentaires sur ce sujet.
  • 23 juin 2015 - 12 h 04 min

    Merci beaucoup pierre, ça donne très envie de se lancer la dedans.

    Une prise HDMI en plus et c’est la classe international pour les présentation PPT au boulot :)

    Répondre
  • 23 juin 2015 - 12 h 06 min

    @karenax: La classe pour les PPT c’est d’avoir un truc invisible comme une clé HDMI Microsoft ou autre, et une micro télécommande dans le creux de la main :)

    Répondre
  • 23 juin 2015 - 12 h 17 min

    Merci !

    Répondre
  • 23 juin 2015 - 12 h 32 min
  • 23 juin 2015 - 12 h 37 min

    Well, merci pour ces lignes.

    Par contre, je ne vois pas la batterie sur la photo : où se trouve t-elle ?

    Merci.

    Répondre
  • 23 juin 2015 - 12 h 46 min

    @StarLord: Tout est derrière le carton, c’est juste une bête batterie avec un câble USB qui sort du chargeur secteur vers MicroUSB de la batterie puis de la batterie vers la Box en passant par l’interrupteur.

    Répondre
  • 23 juin 2015 - 13 h 00 min

    60’s a mort :)

    Répondre
  • 23 juin 2015 - 13 h 12 min

    Dis Pierro , je peux mettre tes articles sur la pirateBox sur le Forum HDfever ? merco

    Répondre
  • 23 juin 2015 - 14 h 16 min

    très belle intégration :-)
    le retro ca reste stylé de nos jours.

    Répondre
  • 23 juin 2015 - 14 h 36 min

    Un petit plan:

    J’ai acheté chez Amazon un petit afficheur LCD 84×48 pixels à base de PCD8544 pour environ 12€. Se clipse directement sur une framboise ou une banane. Il utilise l’API wiring.pi. Assez sympa quand on a besoin d’afficher quelques infos ( CPU, Ram, réseau, …).
    C’est par ici :
    http://www.amazon.fr/SunFounder-Raspberry-Display-PCD8544-Shield/dp/B00NHJMLIK/ref=sr_1_2
    ou rechercher “raspberry pi lcd sunfounder”

    Répondre
  • 23 juin 2015 - 15 h 12 min
  • 23 juin 2015 - 16 h 38 min

    Rien à dire, le boitier est d’une classe internationale :)

    Joli boulot !

    Répondre
  • 23 juin 2015 - 20 h 44 min

    Bonjour,

    Quel est la portée de la clé wifi.
    Sinon la boite est très sympa.

    À+

    David

    Répondre
  • 24 juin 2015 - 10 h 07 min

    Félicitations. Bien belle réalisation.

    Répondre
  • 24 juin 2015 - 10 h 59 min

    Salut, Superbe boulot tes tutos :)
    Si jamais tu as le temps et l’envie, penses tu faire une version pdf regroupant les 4 tutos ?

    Répondre
  • 24 juin 2015 - 14 h 17 min

    Probablement l’invention la plus intéressante de l’ère moderne, fuck le système etc.
    Pas facile a trouver prêt à l’emploi.

    Répondre
  • 25 juin 2015 - 9 h 25 min

    Très beau boitier !!!! J’adore
    J’integrerai bien une radio wifi
    Avec un dock pour l’iPhone dessus
    Beau boulot Pierre

    Répondre
  • 25 juin 2015 - 17 h 36 min

    […] énorme boulot très documenté disponible, comme d’habitude, sur Instructables. A coté mon mod de PirateBox sur petite radio portable fait bien peine à […]

  • 27 juin 2015 - 2 h 40 min

    mes félicitations, du DIY tout comme j’aime

    Répondre
  • 5 juillet 2015 - 15 h 28 min

    Pierre merci pour ces titis….

    Tu ne pourrais pas nous proposer les composants de base sous forme d’un lit dans la mini boutique?

    Ce serait assez chouette….

    Bien cordialement

    Répondre
  • 11 juillet 2015 - 16 h 19 min

    Bonjour,
    Je suis en train de passer commande et je voudrais y rajouter un disk dur usb.
    Pourriez vous me donner les manip logiciel pour implementer le disc dur?

    Répondre
  • 14 septembre 2015 - 9 h 05 min

    […] But du jeu pour moi qui vient de la commander. Changer la batterie pour en faire un produit plus autonome, passer d’un haut-parleur 3 watts à un modèle plus efficace quitte à le ré-amplifier. Voir si on ne peut pas en profiter pour récupérer un signal stéréo et intégrer e tout dans un équipement plus sympa à l’instar du bidouillage effectué avec la PirateBox sur Rasberry Pi. […]

  • 7 mars 2016 - 0 h 44 min

    super série de tuto pour les newbies

    C’est juste parfait et sera utile à très court terme ;-)

    Merci beaucoup !

    Répondre
  • 31 mai 2016 - 12 h 48 min

    Bonjour pierre, merci pour votre tuto, mais j ai une petite question :
    Comment faire pour que les fichiers qui sont envoyés sur la piratebox se dirigent vers un raid1 que j ai monté sur mon raspberry?
    car la ils se mettent dans un autre dossier.

    Répondre
  • 31 mai 2016 - 13 h 04 min
  • 31 mai 2016 - 18 h 26 min
  • 7 octobre 2016 - 0 h 57 min

    […] Une PirateBox à partir d’une Raspberry Pi 4/4 […]

  • 13 novembre 2016 - 0 h 18 min

    J’ai suivi ton tuto a la lettre sur un pi 3 avec raspbian, mais je n’arrive pas a me connecter au wifi, il est bien détecter par ma tablette (NVIDIA shield k1) mais il tourne en boucle sur l’étape récupération de l’adresse IP…
    Quelqu’un aurais une idée?
    Merci d’avance :)

    Répondre
  • 13 décembre 2016 - 20 h 10 min

    Bonjour
    Comment fait on pour supprimer la pirate box ou arrêter car je n arrive pu à me connecter au wifi

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *