Test : Samsung Galaxy Note 8.0

La Samsung Galaxy Note 8.0 n’est pas la tablette la plus performante du moment, même pas la plus réussie esthétiquement ou la plus aboutie en terme d’affichage. C’est pour autant un des objet les plus attachant qu’il m’aie été donné de prendre en main. Peut être parce que je suis un amoureux des carnets et des gribouillages, peut être aussi parce que si elle n’est pas parfaite, c’est en tout cas un outil homogène et d’une rare efficacité.

Difficile de ne pas s’attacher à cette tablette,c’est une sorte de  concentré de fonctions, pas un outil parfait mais une sorte d’extension très aboutie des usages numériques que l’on peut avoir  au quotidien. Véritable couteau suisse d’applications, une des rares tablette a proposer l’intégration d’un stylet Wacom, la petite Samsung Galaxy Note 8.0 est une vraie réussite tant dans son format que dans ses possibilités.

Introduction

Boite sobre, équipement basique, la Galaxy Note 8.0 ne change pas les habitudes de Samsung. Un positionnement de prix assez haut de gamme sabré par une Offre de Remboursement d’office de 50€. 349 – 50, l’opération mathématique est facile, on tombe sur du 299€ si tout se passe bien. Pourquoi Samsung joue t-il ainsi sur le prix de son engin ? Probablement pour créer un sentiment de qualité sur son produit. L’attrait de la Galaxy Note 8.0 ne serait pas le même pour le public si elle était proposée à 299€. Probablement également parce que 100% des ODR ne seront pas validées et que c’est autant de “réductions” en moins a sacrifier par rapport à un prix public plus bas dés le départ. Enfin cela offre une certaine marge de manœuvre a Samsung pour faire tomber le prix de la tablette dans le futur.

Samsung Galaxy Note 8.0 WIFI : 16 Go 349€

Processeur : Exynos 4412 ARM Cortex-A9 quadruple cœur à 1.6 GHz
Chipset graphique : Mali 400 MP4
Mémoire vive : 2 Go
Stockage : 16 Go ou 32 Go
Affichage : 8 pouces 1280 x 800 de type PLS (IPS Samsung) brillant capacitif multipoints 189 PPP
Réseaux: Wi-Fi 802.11 a/b/g/n, Bluetooth 4.0, S-GPS, port infrarouge
Connectique : 1 port MicroUSB OTG, sortie casque
Audio : Microphone, double enceintes
Lecteur de cartes mémoire : MicroSDXC
Webcams: 1.3 Mégapixel face avant / 5 Mégapixels autofocus face arrière
Batterie : 4600 mAh Lithium-Polymer
Poids: 339 grammes
Encombrement : 210.8 x 135.9 x 7.95 mm
Système d’exploitation : Android 4.1.2 Jelly Bean + Touchwiz

Les plus :

  • Bel écran à la définition agréable
  • Android et Touchwiz bien maitrisés
  • Performances plus que correctes
  • Fonction stylet Wacom véritablement performante

Les Moins :

  • Moins de 10Go de stockage libre sur la mémoire 16Go
  • Finition 100% plastique peu valorisante
  • Enceintes stéréo du même côté…

 Vidéo

 

Packaging

    

Paquet classique, peu fourni mais efficace, Samsung livre avec sa tablette un petit chargeur USB à câble détachable. peut être la meilleure option possible puisqu’il réunit les avantages d’être discret, compact et compatible avec toutes sottes de câbles USB.

Le câble livré reprend le design blanc de l’ensemble et Samsung offre quelques embouts de silicones supplémentaires avec son casque. C’est sobre mais complet et la bonne nouvelle vient du fait que la tablette se recharge grâce à un port MicroUSB et non pas une interface propriétaire.

    

Vient ensuite la tablette et son design 100% plastique ABS blanc. Pas de grosse révolution chez Samsung, on est loin des changements opérés sur la Nexus 10. La marque a simplement adapté son design de Smartphone à la taille  de cet écran de 8″ de diagonale, comme si le Galaxy S3 était tombé sur la potion qui fait grandir Alice dans son pays des merveilles.

On retrouve des bords assez larges, permettant de bien tenir en main la tablette mais aussi les boutons physiques sur un des bords de la tablette. Certains aimeront, d’autres pas du tout, qu’ils viennent en doublon de la solution proposée par Android Jelly Bean qui répète ces mêmes boutons sur une barre de l’écran. Ils permettent néanmoins de toujours retomber sur ses pieds avec une pression simple qui retourne sur l’interface de base d’Android et une pression longue qui ouvre un menu de gestion d’applications.

   

La jonction entre les 2 côtés du châssis se fait grâce à une bordure argentée, elle aussi en plastique, qui sert à répartir l’ensemble des connecteurs de la tablette.

On retrouve donc sur un des côtés long, à droite de la tablette quand le logo Samsung est lisible en face avant, les habituels boutons de démarrage et d’extinction de la tablette ainsi que les 2 boutons de volume. Un petit port infrarouge est également présent pour piloter un téléviseur ou autre en tant la tablette en mode portrait. Enfin, un minuscule petit trou laisse passer suffisamment de son pour qu’un microphone fasse son office. C’est clairement pas de la haute fidélité mais on vous comprends à travers une applications de vidéo conférence.

   

Côté gauche on retrouve un petit cache en plastique  qui protège le lecteur MicroSDXC de la tablette. Si ce genre de cache peut ma vieillir le fait de lui avoir offert un lecteur SDXC fait qu’on pourra y oublier une carte de très grande capacité et donc ne pas l’ouvrir trop souvent. Avec 32 ou 64 Go de mémoire de stockage supplémentaire, la Galaxy Note 8.0 a de quoi voir venir.

   

Enfin, sous l’engin, un port Micro USB servant à l’alimentation et au partage des données, supportant aussi bien un stockage de type clé qu’un clavier USB est présent. A ses côtés un port jack 3.5 mm classique sert à brancher un casque.

Fonctionnalités

2 webcams sont présentes sur la tablette, si celle de façade est absolument classique elle à le mérite de se comporter convenablement avec une vidéo conférence  correcte du haut de ses 1.3 mégapixel. La webcam au dos est plus convaincante même si une fois encore la qualité de son capteur 5 mégapixels ne lui permet pas de venir supplanter un vrai appareil photo numérique.

Son autofocus reste néanmoins efficace et les clichés pris par l’engin sauront être efficace dans un rôle documentaire. La possibilité de “photocopier” des documents et de les rendre lisible sur l’écran reste toujours un vrai plus. Les clichés plus familiaux seront possibles mais il faudra veiller à la saturation parfois marquée des couleurs et surtout d’une grande sensibilité à la lumière que la tablette met parfois beaucoup de temps a compenser.

Le rendu est net, sans trop de bavures même si beaucoup de clichés restent malheureusement très souvent débordés aberrations chromatiques. On est pas dans la photo d’art mais plutôt dans le cliché souvenir.

   

Le principal atout de la Galaxy Note 8.0 reste son stylet, une fonctionnalité qui ne saute pas forcément aux yeux de l’utilisateur tant l’intégration de cette option a bien été réalisée par Samsung.

Le stylet se loge dans la tablette et se retire du bout d’un ongle. Difficile d’imaginer la perte du stylet à l’usage, son profilé épouse parfaitement la forme de la tablette.

Lorsque la Note 8.0 est allumée et lorsque l’option a été activée, le fait de retirer ce stylet Wacom provoque un bruit et lance l’application Notes de Samsung automatiquement. On est alors immédiatement prêt pour exploiter l’engin dans cette fonction.

L’intégration est excellente avec la prise en compte de plusieurs niveaux de pression néanmoins, suivant les applications tout ne sera pas toujours rose. Si l’application de Samsung a été particulièrement optimisée avec une saisie en temps réel de vos mouvements, d’autres ont plus de mal avec le stylet et il peut exister de légers décalages entre votre geste et le trait qui s’affiche. Agaçant.

C’est néanmoins un vrai plus de part la précision que ce stylet permet à l’écran et par la vivacité et la finesse de votre prise de note. L’écran 8″ se révèle être un excellent format de prise de note, suffisamment large pour des phrases plus longues que celles gribouillées sur les smartphones de la marque et plus compacte et moins fatigante que la Galaxy Note 10 qui oblige quasiment tout le temps a poser sa tablette sur  un support. Tenir la 8″ d’une main et écrire de l’autre ne sera pas forcément de tout repos mais reste possible et cela pour d’assez longues périodes.

Combinée au multitâche proposé par Samsung, cette prise de note se révèle très pratique. I lest ainsi possible d’afficher 2 portions d’écrans et de noter des informations gribouiller des dessins d’un côté pendant qu’on surfe ou regarde une vidéo de l’autre.

   

Cette fonctionnalité s’active via un raccourcis accessible dans les notifications de la tablette et permet de glisser une application d’un côté ou de l’autre de l’écran de diminuer la taille de chaque partie ou de transférer l’une vers l’autre très facilement. Possible donc sur la Galaxy Note 8.0 de lire un PDF avec une calculatrice de l’autre côté des 1280 x 800 pixels des 8″ de l’écran.

Wifi et GPS

Le Wifi est stable, dispose d’une belle couverture et propose donc une très bonne expérience de surf, de vidéo ou de multimédia connecté. Que cela soit en DLNA depuis un NAS ou à travers le réseau, les vidéos les plus lourdes sont bien affichées et lues et les pages web s’enchaînent sans broncher. Le S-GPS est rapide et fiable, bien reconnu par les diverses applications Android. Un sans faute donc, amélioré par la ribambelle de fonctions proposées par Samsung qui vont du DLNA avec AllShare au Wifi Direct.

Affichage

Ce n’est pas le meilleur écran du marché  mais il est agréable et surtout d’une excellente homogénéité. On pourra toujours lui trouver des défauts de couleur un peu criardes et des tons pastels qui ne ressemblent à rien mais ce n’est pas spécialement géant au quotidien. Personne n’utilisera cette tablette pour juger de la qualité d’un cliché photo professionnel, le choix fait par Samsung semble donc orienté multimédia ce qui est ma foi bien plus cohérent.

    

en échange de roses parfois un peu électriques ou de couleurs lavandes très acidulés vous obtenez des noirs profonds, une excellente luminosité et un contraste très appréciable pour les images du quotidien. Et il faut bien cela sur cette tablette à la dalle brillante car en dehors d’un affichage préservé de lumière directe, un affichage moins tranché serait absolument inexploitable en extérieur.

Soyons clair cet écran PLS n’est pas le meilleur mais il est très appréciable de tenir une image qu’il produit dans la main. C’est d’ailleurs ce qui reste en mémoire de cette tablette après l’avoir reposée. Ni son design externe qui se fait totalement oublier, ni ses fonctionnalités annexes ou même son poids, tout s’oublie face à la qualité de cet affichage.

    

Les angles de vision sont excellents, tous. Et si les reflets sont nombreux ces angles sont suffisamment bons pour toujours trouver une solution  efficace pour lire la tablette. Cette impression persistante de tenir une image de 8 mm d’épaisseur reste très forte pour l’utilisateur.

   

 L’objet et l’image qu’il produit sont impressionnants et la Samsung Galaxy Note est franchement une réussite à ce niveau. Si la définition en point par pouce est logiquement moins bonne que sur une tablette 7″ de même définition, le format, la lisibilité et la finesse des détails forment un excellent affichage.

   

Si vous observez bien cette image vous verrez un détail du jeu Real Racing 3 et les effets de crénelage de la voiture affichée en 3D. Pour vous donner une idée de l’échelle de cet affichage et de sa précision vous avez aussi une magnifique empreinte de doigt dans le pare brise arrière de la voiture. Si les pixels sont visibles sur cette image il faut vraiment utiliser les grands moyens pour les voir.

Audio

test-Samsung-Galaxy-Note-8_067

Comme d’habitude, comme sur la plupart des tablettes du marché, la partie audio est largement laissée pour compte par le fabricant. L’espace disponible n’est pas énorme sur la Galaxy Note 8.0, surtout avec une épaisseur inférieure à 8 mm, mais les efforts fournis ne sont pas extraordinaires non plus. Le fait de placer les 2 enceintes du même côté de la tablette gomment tout effet stéréophonique. La double enceinte n’a alors plus qu’un intérêt de puissance sonore.

Samsung a su trouver d’autres solutions sur la Nexus 10 avec des enceintes en façade mais ne semble pas avoir décidé de proposer ce type de design sur cette tablette. On reste donc sur un système comparable aux autre tablettes du moment, c’est à dire largement perfectible, juste  bonne a signaler des événements ou lire une courte vidéo. Pour un film ou une série, il faudra recourir au casque. Détail d’importance, la prise casque est située en haut de la tablette en mode portrait, du côté de la webcam, ce qui vous assure de bons moments d’intimité avec un joli fil de casque qui se balade devant l’oeil de la camera.

La gestion du son de la tablette est dans la moyenne des autres modèles une fois le casque branché, c’est sobre et relativement plat, assez bien amplifié. Du niveau d’un smartphone classique de la marque.

Performances

    

Jeux, vidéo HD, applications, le Samsung Exynos 4412 de la tablette est à l’aise partout et dans toutes les applications du marché. Cette puce n’est évidemment pas aussi performante que les dernières nées de la marque et le Cortex-A15 aurait fait meilleure figure. Elle est néanmoins tout à fait apte a tout faire tourner sans ralentissements.

Mais pou parvenir à ces bons résultats, Samsung dégrade quelque peu l’affichage : rien de bien grave mais des titres moins beaux que sur d’autres tablettes comme la Nexus 7 de même définition. Les textures sont moins piquées, les effets de lumière moins précis ce qui enlève du reliefs à certains titres. Enfin et surtout les effets d’escaliers sont plus présents sur la plupart des titres. Rien de dramatique et cela ne rebutera ni le joueur occasionnel ni le joueur confirmé qui retrouvera des sensations agréable sur les jeux du market Android.

Le choix effectué par Samsung parait clair, entre un effet d’escalier la plupart du temps invisible dans un titre comme Real Racing ou Shadowgun ou de la performance et un affichage efficace en nombre d’image par seconde, Samsung a choisi la sensation de jeu. Seuls quelques férus de jeux vidéo verront là une énorme différence mais cette Galaxy Note 8.0 ne leur est a priori pas destinée.

test-Samsung-Galaxy-Note-8_045

Ces performances sont bien sur également dues à la présence de 2 Go de mémoire vive, présence rendue nécessaire par la fonction de gestion multitâche proposée par Samsung mais également bien utile pour lancer de nombreux titres. Reste que la machine souffre de temps en temps, notamment lors d’accès simultanés à son stockage comme la plupart des tablettes android. Ainsi si vous laissez la synchronisation active lors de phases de jeu, si des applications se mettent à jour et s’installent en arrière plan, la tablette se fige par moment ou ralenti lors de virages cruciaux.

Sur tous les titres que j’ai pu essayer avec la tablette, les performance sont au rendez vous. Les seuls ralentissements notables restent le décalage entre le dessin au stylet et l’affichage d’un trait en cas de grosses pointes de pinceau. Pour tout le reste et notamment pour la vidéo, la Galaxy Note 8.0 s’en sort remarquablement bien avec un lecteur vidéo de Samsung qui ouvre sans peine la plupart des fichiers.

Samsung aurait pu proposer mieux avec un Exynos en Cortex-A15 à l’intérieur de cette tablette mais le tarif se serait probablement envolé beaucoup plus haut tout en n’intéressant finalement qu’une cible assez réduite de férus de jeu “tous détails à fond” la marque a préféré viser plus large avec une puce légèrement en retrait mais des fonctions annexes plus abouties. Un processeur plus performant n’aurait pas vraiment influé sur le coeur de métier de cette tablette, les pages web, la prise de note et le multimédia n’auraient pas vraiment été plus rapides. La marque a donc fait le chois de l’homogénéité et du tarif.

Autonomie

test-Samsung-Galaxy-Note-8_001

Combien de temps avant d’appeler le chargeur à la rescousse, la petite Galaxy Note 8.0 s’en sort plutôt bien et ses 4600 MAh sont bien optimisés par Samsung et son Android. Presque 8 heures en usages mixte Wifi : Surf, jeu, vidéo, la tablette vous suit partout sur une journée sans broncher. En mode saisie, avec le wifi éteint et dans l’application Note de Samsung, c’est excellent, la tablette ne semble pas souffrir et l’engin vous suit pendant de très nombreuses heures sans broncher.

Avec 7H10 de lecture vidéo 720P en continu avant de s’éteindre, la 8″ assure là aussi d’excellents services. Ce score est obtenu avec un écran rétro-éclairé à 70% et le Wifi et les synchronisation actifs. En supprimant le Wifi on grappille une bonne grosse demie heure pour quasiment atteindre les 8 heures de vidéo effective en 720p. A noter que dans la pratique afficher un film 720p, 1080p ou non HD ne pose pas plus de problèmes que cela à la tablette et n’a pas d’incidence réelle sur l’autonomie. ce score excellent en vidéo en font un très bon engin “pour la banquette arrière” ou pour les longs voyages en avion ou train.

Enfin, la Samsung n’a pas ou peu de fuite d’énergie en veille. Au bout de 12 heures d’affilée, à peine 4% de la batterie est entamée sur la tablette lorsque son Wifi est inactif. On peut donc reprendre en main un engin qui a traîné sur un bureau pendant un long Week End sans systématiquement constater une décharge totale.

Conclusion

Cohérence, c’est le maître mot qui revient sans cesse avec cette Galaxy Note 8.0 de Samsung. Plus portable que sa grande sœur en 10″, plus agréable pour la prise de note que les smartphones de la marque, la petite 8″ n’est faible sur aucun point sans être brillante que sur la prise de notes. On a vu meilleur écran ou meilleur processeur mais jamais aucun ensemble proposant ces fonctionnalité n’avait été assemblé.

Autonome, performante agréable a prendre en main bien qu’un peu fatigante à la longue, la petite Note 8.0 est une réussite. Pour tous ceux qui aiment griffonner des petits schémas, ceux pour qui la prise de note au clavier n’est pas suffisante pour être efficace, cette tablette est sans conteste un des meilleur achat que l’on puisse faire sur le marché. elle n’a pas vraiment de concurrence et Samsung, au fil de ses déclinaisons, devient à chaque fois un peu plus expert sur ces fonctions. La Galaxy Note 8.0 en est déjà un aboutissement.

Cliquez sur le lien pour trouver la Samsung Galaxy Note 8.0 au meilleur prix.

58 commentaires sur ce sujet.
  • uko
    5 août 2013 - 0 h 45 min

    … rahhh j’ai encore appuyé sur la mauvaise combinaison de touches !

    Je disais donc: Pour ma part, je compte profiter du renouvellement de ma collection de tablettes pour revendre mon iPad 2, ma Playbook et mon Ainol. Et j’envisage déjà de revendre la Nouvelle Nexus 7 que je n’ai pas encore achetée pour la remplacer pour le Nouvel iPad Mini. Et une bonne tablette Windows 8″ pourrait me convaincre de revendre la Note.

    En ce qui concerne la SHIELD, rien n’est encore décidé: Tout dépendra des retours utilisateurs et de sa capacité à streamer à partir de la Geforce GTX 670 MX de mon laptop. Et si je la prends, je vendrais ma PS Vita qui prend la poussière depuis plus d’un an que je l’ai achetée (quel joli fail).

    Répondre
  • 5 août 2013 - 8 h 11 min

    Oui, la revente est même un argument pour racheter. J’ai revendu libretto et ancien netbook pour acheter l’iPad mini (et là, j’ai dû me faire avoir quelque part vu qu’il est toujours dans son sac à main…).
    En faite, c’est plus une question d’optimisation de notre parc d’appareils, plutôt qu’une restriction. Après de nombreux achats qui ont pris la poussière, je ne lui fais plus. ^^
    Je me suis engagé: je peux prendre et craquer pour ce que je veux du moment que l’on en ai une vrai utilisation derrière.

    J’ai encore la tf101 et une archos sous la main, leur revente me permettra de justifier la prise d’un produit w8. Et en remplacement de la N7, j’espère que l’évolution des prix et des produits sera bon d’ici la rentrée. Peut être que cette note, ou même la galaxy tab3 8″, suffiront à mon utilisation si un produit bay trail 8/9″ hybride vient compléter leurs défauts. On verra.
    En tout cas, j’espère vraiment que les OEMs vont exploiter au mieux les nouvelles possibilités qu’offre les nouveaux CPU Intel et w8.1. On croise les doigts. ;-)

    Répondre
  • uko
    5 août 2013 - 14 h 48 min

    @Nytho0:
    Je vois qu’on a les mêmes méthodes. :)

    Ton commentaire à propos de l’iPad Mini me fait penser au témoignage de Chrisespace sur le forum au sujet de sa Note 8.0:
    “Maintenant… c’est ma Note 8.0 qui passe de mains en mains, tout le monde l’a adopté très (et même trop) rapidement, pour le coup je dois me rabattre sur mon vieil iPad et mes autres antiquités Android et WebOs, et je ne peux profiter de ma Note que quand je suis tranquillou et seul.”

    Mais… Dans ton parc de machines, je ne vois pas de modèle qui accepte les microSD pour les vidéos de vacances, ni d’écran HD pour la lecture ! Ne s’agirait-il pas de lacunes à combler à l’aide d’une Nouvelle Nexus 7 et d’une Note 8″ ?

    Concernant la Tab 3 8″, je trouve qu’elle n’est pas envisageable pour le moment: Alors que la Note se trouve à 300€, elle est encore à 313€… et n’est couverte que par un ODR de 30€.
    Après ODR elle coûte donc 33€ plus cher que la Note, alors qu’elle serait 20-30% moins puissante selon les benchs (proc dual core vs quad, et 1.5GO de ram vs 2GO).

    Répondre
  • 5 août 2013 - 20 h 17 min

    @uko: Oui, c’est vrai que les produits Samsung sont chers, mais avec les nouveautés annoncées, on peut espérer une baisse rapide et durable des prix.

    En effet, je n’ai pas, à proprement parler, de machine mobile HD. Mais la nexus 7 convient à mon utilisation et ma conso de vidéos en 720p. Idem pour les ebook et le web, la nexus 7 est vraiment mon couteau suisse et elle est toujours avec moi. ^^
    Pour l’instant, je n’ai pas ressenti le besoin d’une résolution plus haute. Je vais tester la new nexus 7, histoire de voir ce que ça donne, mais pour l’instant, ce n’est pas un de mes critères éliminatoires.

    Pour le reste, je n’utilise que rarement microsd et clé usb, je n’en ai pas l’utilité. Quand je rentre, je branche la nexus au pc et y met les dl de la journée. Sinon, tout est sur mon dd en wifi et dans le cloud.
    Pour les photos et les vidéos, je suis pas fan non plus. Ce n’est pas moi qui m’en occupe, et le peu que je fais, je le conserve sur mon smartphone. ;-)

    La seule vrai fonction qui me manque, est une prise hdmi. L’installation que j’ai faite ne permet pas à ma TV de décoder tous les mkv. Du coup, je dois déplacer le pc, et à force ça devient vraiment contraignant…
    La chromecast serait formidable en ce sens, surtout si d’ici sa sortie en France, une appli sort pour déporter le signale vidéo. Plus besoin de prise hdmi sur mes futurs appareils! Ce serait génial.

    C’est pour ça que je prends mon mal en patience. Intel à parler d’hybride bay trail à 399€, et je crois en une baisse des prix sur le segment des tablette (produits sous RT, sous clover trail, produits Samsung, etc). Avec toutes ces nouveautés à venir, j’espère que le temps fera mon bonheur. ^o^

    Répondre
  • 31 octobre 2013 - 22 h 05 min

    […] Lire le test complet de la tablette  […]

  • 2 novembre 2013 - 11 h 13 min

    […] Test : Samsung Galaxy Note 8.0 […]

  • 7 novembre 2013 - 21 h 21 min

    A propos de l’absence de port HDMI …
    Le port micro USB est “MHL” donc on peut sortir en HDMI via un câble adéquat
    Il en existe pour moins de 10€ sur Eb**

    Répondre
  • 26 novembre 2013 - 18 h 59 min

    […] Lire le test – Le meilleur prix : 289.90€ chez TopAchat (-50€ d’ODR possible) […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *