Déballage et Découverte de l’Intel NUC DE3815TYKHE Fanless

Découverte il y a peu, la minimachine au nom imprononçable est arrivée bien vite au labo. J’ai donc pu faire joujou avec et filmer un désossage impudique de sa carcasse. Le NUC DE3815TYKHE est en effet une machine intéressante puisque c’est le premier de la série d’Intel a être totalement dénué de tout système de ventilation.

MAJ : Le NUC DE3815TYKHE  est désormais disponible en Stock en France à 129.90€ chez Grosbill.com. Merci à Tiptip pour l’info.

Une machine intéressante dans sa conception puisque les séries de NUC actuelles sont toutes pourvues d’un système de ventilation. L’embonpoint pris par ce NUC DE3815TYKHE est t-il la solution trouvée par Intel pour rendre sa solution fanless ? Pas vraiment, on découvre que la machine est finalement construite sur un profil de carte mère identique aux formats de NUC actuels. Intel a finalement choisi un processeur moins performant, une solution suffisante pour rendre la machine parfaitement silencieuse.

Avec des effets spéciaux époustouflants (Georges Méliès Inside), cette petite vidéo montre le profil de l’engin et surtout ses entrailles : On découvre au final une solution assez simple puisque Intel a juste intégré une carte mère de NUC Standard dans un châssis un peu plus large. Si le boitier est 100% plastique en extérieur, au contraire des précédents modèles qui embarquaient une solide coque d’aluminium mat. Je n’ai pas tenu longtemps et ai retiré les 2 petites vis qui maintiennent un des côtés du châssis au reste de la carcasse pour examiner les entrailles de l’engin. Sous son aspect plastique, on découvre donc un second châssis en métal cette fois qui protège la carte mère et, en partie, le stockage.

Rien à dire de particulier sur ce châssis, le format est banal, la proposition est correcte mais ne transcende pas le genre. Reste que la combinaison proposée est intéressante puisque cette petite machine offre 3 particularités par rapport aux modèles habituels :

  • Le NUC DE3815TYKHE embarque un emplacement 2.5 pouces pour étendre son stockage de base.
  • La carte mère embarque une puce soudée de 4 Go de stockage eMMC pour intégrer un système léger.
  • La dissipation est passive et l’engin peut donc être totalement silencieux.

NUC DE3815TYKHE

NUC DE3815TYKHE

Le châssis est donc composé d’une enveloppe extérieure en plastique ABS plutôt creux qui n’inspire pas forcément confiance mais doublé par un second châssis en métal beaucoup plus costaud. Le tout est solide et si on peut se poser la question de ce choix de la part d’Intel pour des raisons de dissipation, la raison économique est probablement ce qui a décidé la marque. Au niveau de prix annoncé, 129$ la machine, l’engin ne pouvait pas se permettre un châssis en aluminium de plusieurs millimètres d’épaisseur.

Reste qu’une dissipation effectuée en collant le processeur Atom E3815 directement sur une grosse carcasse d’aluminium aurait sans doute été encore plus performante.

NUC DE3815TYKHE

Au fond du châssis, 2 détails tout de même : D’abord les patches d’antenne du Wifi de la machine : Pas de solution extérieure même si il sera facile de dériver les connecteurs de la carte wifi optionnelle vers des solutions annexes. Autre détail, un petit pont en métal qui vient supporter le support de stockage 2.5 pouces visible ci-dessous. Un double usage à mon sens, faciliter l’arrivée d’air frais dans l’engin et évidemment maintenir le stockage en place.

NUC DE3815TYKHE

Une baie 2.5 pouce très épaisse et facile à retirer (2 vis, 2 connecteurs) permettra d’embarquer tout type de solution à ce format SATA : SSD, ou disque mécanique. A priori jusqu’au 9.5 mm d’épaisseur même si je n’ai pas de modèle pour essayer.

NUC DE3815TYKHE

Enfin, la carte mère elle même, qui sera vendue seule à 99$ sous la référence DE3815TYBE. Un tout petit tarif pour une carte capable d’embarquer de nombreuses solutions sans émettre le moindre bruit.

NUC DE3815TYKHE

On retrouve ici le format originel du NUC, avec une carte finalement pas plus grande que les machines déjà vues. Posée sur un châssis de NUC traditionnel, on se rend bien compte de la correspondance de taille. Difficile de savoir cependant si il sera possible d’exploiter des solutions de boîtiers construites pour d’anciens modèles puisque la connectique est très différente sur celui-ci.

NUC DE3815TYKHE

Connectique réduite à sa plus simple expression puisque l’engin n’arbore pas vraiment un choix inouï de connecteurs : On retrouve tout de même quelques éléments assez sympathiques et originaux à commencer par l’alimentation de l’engin. En plus du port externe à droite de cette image, on trouve une seconde possibilité d’alimenter la carte.

NUC DE3815TYKHE

Un second module d’alimentation, via un connecteur de type alimentation 12V de PC, est intégré. Il sera donc possible d’intégrer la carte mère dans un boitier classique et même de les combiner en un cluster de plusieurs cartes.

NUC DE3815TYKHE

NUC DE3815TYKHE

Autre élément intéressant, à gauche du port USB 3.0 de façade on retrouve 3 ports USB 2.0 internes qui pourront être exploités dans d’autres types de  châssis. A gauche le petit cavalier sert à accéder au BIOS de l’engin (pour pouvoir toucher au module eMMC embarqué ?).

NUC DE3815TYKHE

Le port SATA est classique et il pourra lui aussi être dérivé dans un châssis différent. A noter le petit connecteur 4 broches en bas au centre de l’image : Il sert à alimenter le SATA.  A droite en blanc, le micro interrupteur de l’ensemble.

NUC DE3815TYKHE

On découvre ensuite le port MiniPCIe de la carte qui servira à embarquer une carte Wifi optionnelle en demi format. Les connecteurs d’antenne sont en attente.

NUC DE3815TYKHE

Un petit connecteur audio interne est également disponible pour relier la carte son à un haut parleur : Toujours dans une optique de solution exploitée dans un châssis plus classique.

NUC DE3815TYKHE

Enfin, un module de mémoire DDR3L 1.35 volts est disponible pour associer de la mémoire vive à l’ensemble. La carte accepte 8 Go maximum.

NUC DE3815TYKHE

NUC DE3815TYKHE

Une fois le dissipateur dévissé, on admirera le gros pad thermique qui vient coiffer l’Atom E3815 d’Intel, on accède à la totalité de la carte mère. Cette opération n’est évidement pas nécessaire pour exploiter l’engin. C’est juste mon côté curieux qui reprend le dessus.

NUC DE3815TYKHE

En retournant la carte, on découvre quelques éléments peu habituels du monde d’Intel et des cartes x86 en général.

ATOM E3815

Le processeur Intel Atom E3815, un simple coeur cadencé à 1.46 GHz et positionné au dessus de la machine si l’on considère ses 4 patins de caoutchouc pour la poser à plat. C’est l’inverse des NUC habituels : Les modèles avec ventilation ont un processeur placé sous la carte une fois celle-ci posée sur un bureau. Au dessus de la puce, on remarque une petit carré d’aluminium qui est lui aussi coiffé par le dissipateur : Il s’agit de la puce eMMC de 4 Go directement intégrée à l’engin. Puce qui permettra d’embarquer un système directement sur la carte de manière autonome.

NUC DE3815TYKHE

A gauche de ce stockage, la pile du BIOS est collée sous la machine et un port série non exploité dans la version NUC est visible.

NUC DE3815TYKHE

 

Sous la carte également, le port VGA de la machine est visible : L’Atom E3815 sait gérer 2 écrans en même temps et il sera donc possible d’exploiter sa sortie HDMI et cette prise VGA de concert. Au dessus, on aperçoit un port parallèle intégré directement sur la carte pour des usages industriels de l’engin en format carte.

On se salit un peu les mains pour explorer les entrailles du NUC DE3815TYKHE Fanless d’Intel.

Plusieurs conclusions par rapport à cette découverte du produit. D’abord il serait sans doute possible pour Intel d’intégrer cet Atom E3815 dans des solutions NUC classiques et plus compactes en retournant la carte mère et en le disposant sur la partie supérieure de l’engin. Ensuite cette carte à 99$ comme le NUC à 129£ sont vraiment pensés avec une vision industrielle : Les nombreux connecteurs particuliers de la carte ne trompent pas : Alimentation sur rack possible, port parallèle, port série, ports USB supplémentaires. La machine a une vocation pro.

NUC DE3815TYKHE

Prochaine étape, monter un (ou plusieurs) système(s) dans cette machine et voir comment l’ensemble se débrouille suivant plusieurs scénarios. Je sais déjà que ce ne sera pas un monstre de performances mais si des solutions logicielles peuvent être intégrées à la machine sans exploiter le stockage additionnel il sera intéressant de voir lesquels. Avec une carte Wifi de type N et son réseau Gigabit, la machine a la possibilité d’exploiter les meilleures applications de décodage vidéo du monde x86. C’est aussi une base d’expérimentation intéressante pour de nombreux autres usages. Si vous avez des suggestions à ce propos, je suis preneur.

29 commentaires sur ce sujet.
  • 24 avril 2014 - 20 h 23 min

    Han la chance!

    Répondre
  • 24 avril 2014 - 20 h 55 min

    Merci pour cette première prise en main, Pierre ;=)

    Répondre
  • 24 avril 2014 - 23 h 39 min

    XBMC ça devrait allez non….

    Rétrogaming : 8 bits / 16 bits / 32 bits ?

    Merci pour tout ton travail Pierre !

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 4 h 24 min

    Merci Pierre , encore une fois un test super complet « les numeriques » peuvent prendre exemple !

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 8 h 13 min

    Bonjour,
    Pourquoi microsoft n’a-t-il pas conçu un NUC fanless avec des derniers processeurs atom zxxxx? Il y a quand même des doubles/quadruples coeurs qui semblent plus performants que ça et autoriseraient plus de possibilités tout en restant fanless.

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 9 h 07 min

    J’étais aussi enchanté par ce test et les prix annoncés jusqu’à ce qu’on parle d’un Atom simple coeur…
    Moi qui pensais pouvoir avoir mon PC de bureau-bête de course rangé dans le tiroir !
    Et 4Go d’espace, c’est même plus la peine de penser à Windows 8.1 même en version compressée !
    A moins que le système n’autorise une installation sur le disque dur non fourni ou sur une clé USB…

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 10 h 46 min

    Dommage qu’ils aient intégré un Atom E3815 (1 core @ 1.46Ghz http://ark.intel.com/products/78476/Intel-Atom-Processor-E3815-512K-Cache-1_46-GHz ) au lieu d’un Atom Z3740 (4 core @ 1.33Ghz à 1.86Ghz http://ark.intel.com/products/76759/Intel-Atom-Processor-Z3740-2M-Cache-up-to-1_86-GHz )
    Le Z3740 est bien plus performant et est passif comme dans le T100.

    Je ne comprend pas l’intéret de ce E3815, vu qu’il est juste 1$ moins cher que le Z3740 d’après le site d’intel.

    Le même NUC avec un Z3740, là ça commence à être vraiment intéressant!

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 11 h 12 min

    @jerrybutcher: Les Z3740 sont a destination des tablettes :) Inetl segmente, c’est dans sa nature. Moi aussi j’aimerais bien !

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 12 h 04 min

    Bonjour Pierre. L’engin est intéressant et je compte y installer un linuxCNC pour piloter une fraiseuse. Le port parallèle intégré est un gros plus. Je cherche en vain un fournisseur, où t’es tu adressé ?

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 12 h 15 min

    @flatspoon: C’est un modèle de pré-Production non commercialisé et je devrais le rendre. Par contre l’engin arrivera en stock dans différente boutiques mais un peu plus tard…

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 12 h 27 min
  • 25 avril 2014 - 15 h 22 min

    > Pierre Lecourt : @jerrybutcher: Les Z3740 sont a destination des tablettes :) Intel segmente, c’est dans sa nature. Moi aussi j’aimerais bien !

    …dans la série « frustrons pour du pognon »

    mon bilan provisoire « espoirs deçus » de 2014 :
    – pas de multiboot android/windows : check
    – processeur intéressant (Z3740) réservé à des tablettes fermées : check

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 16 h 53 min

    @malak: « frustrons pour du pognon » Bienvenue dans une société capitaliste de base, c’est le pilier de toute communication marketing.

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 16 h 54 min

    Hélas ce n’est pas un port parallèle. Ce port est décrit comme
    « Custom Solutions header (DMIC, AppLaunch GPIO, HDMI_CEC, SMBus, I2C[0:1], PWM[0:1] w/5V buffers, 1.8/3.3/5 Vstby power) »
    dans la doc. Tout un jeu d’interfaces de comm donc.

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 17 h 13 min

    @Pierre : ah j’aurais dû m’en douter… le marketing ! quelle glorieuse invention ! quels esprits brillants !! :)

    Répondre
  • 25 avril 2014 - 20 h 36 min
  • 26 avril 2014 - 9 h 25 min

    Si les micros PC fanless vous intéresse, je vous conseille de jeter un oeil sur le Qotom Q180, un micro PC Fanless avec un Celeron N2805. Il devrait sortir au mois de juillet/aout ( vous ne trouverez que des pages en Chinois pour l’instant). J’ai acheté un Q100 il y a quelque temps et je suis très satisfait de la qualité de fabrication, par contre, il n’y a pas d’USB3.
    http://www.qotom.com/zhongduanji/view_290.html

    Répondre
  • 21 mai 2014 - 10 h 33 min

    […] Autre détail, le tarif demandé est plus élevé qu’une solution x86 du type de l’Intel NUC DE3815TYKHE qui se positionne à 129.90€. Un engin totalement dépourvu de ventilation et qui acceptera un stockage 2.5 pouces plus […]

  • 21 mai 2014 - 18 h 16 min

    Peut-on changer le cpu, si oui quel est le socket ?

    Répondre
  • 21 mai 2014 - 18 h 43 min

    @Olivier: Non. Soudé à la carte mère.

    Répondre
  • 23 mai 2014 - 12 h 08 min

    Pensez vous que cette configuration est suffisante pour faire tourner XBMC et des iso Bluray ou du moins du Full HD?
    Ou vaut il mieux se tourner vers un Nuc avec du I3 ?

    Répondre
  • 27 mai 2014 - 7 h 16 min

    Bonjour
    J’envisage d’acquérir cette machine.
    Avez vous déjà pu tester l’installation d’une solution Xbmc sur cette machine ?
    Si oui, est ce que les performances sont satisfaisantes ?
    Merci pour votre retour.

    Répondre
  • 5 juin 2014 - 19 h 41 min

    Ce NUC n’a aucun intérêt !
    Qu’Intel segmente c’est son problème, je ne suis absolument pas d’accord avec cette politique qui considéré le client final comme un couillon juste bon à payer.
    Les Atom Z sont beaucoup plus intéressants en matière de performances, bien moins chers car Intel les brade et câblées par défaut.
    Pourquoi irais-je payer 150 euros pour une daube pareille alors que pour le même prix je pourrais avoir (qui existe sous un facteur de forme tablette) un truc 4 fois plus performant ?
    C’est pour cela qu’ARM a encore pas mal d’avenir car la gamme est bien plus lisible déjà (il n’y a pas des milliers de modèles) et la licence ne segmente pas elle !
    Intel continuera de perdre des parts de marché avec cette stratégie très années 90.

    Db

    Répondre
  • 17 juillet 2014 - 19 h 17 min

    Bonjour à tous,

    Je suis dans la même attente que Greg et Benjamin. Je compte acheter ce NUC pour une utilisation HTPC. Pensez-vous qu’il soit suffisant pour cet usage?
    @Gaduc : je n’irais pas jusqu’à dire que ce NUC n’a aucun intêret. Chaque matériel a son utilisation, son coût et ses performance. Tu indiques qu’on pourrait avoir mieux avec une tablette mais là on cherche pas une tablette justement!

    Répondre
  • 8 août 2014 - 10 h 38 min

    Je viens de le recevoir c’est vraiment une belle machine, ça devrait pouvoir faire un mediacenter x86 « complet » a 170 euros, ce qui de mémoire est presque une première.

    Répondre
  • Jim
    19 janvier 2015 - 15 h 05 min

    J`allais acheter un Cubietruck avec son boitier Métal.
    Mais ce NUC avec un hdd de 1 To est à peine plus cher.
    Mais ce NUC avec la possubilité d’y mettre une Debian x86 sur les 4go eMMC et de pour y mettre un hd sata 2,5
    Je vois déja une super Time Capsule avec le hdd surveillé par Open Media Vault…

    Répondre
  • 12 décembre 2016 - 13 h 29 min

    Bonjour, est il possible d’installer windows xp sur ce NUC ?
    Merci.

    Répondre
  • 12 décembre 2016 - 14 h 24 min

    @JEREMY: Pas sur… Mais en règle générale, à moins d’être déconnecté du réseau, il ne vaut mieux pas utiliser XP aujourd’hui.

    Répondre
  • 12 décembre 2016 - 15 h 27 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *