XT-ZB1 DevKit : un module Zigbee et Bluetooth RISC-V à 2€

On parle souvent d’un futur qui se conjuguera avec les solutions RISC-V, mais les puces sont déjà intégrées dans différents produits comme ce XT-ZB1 DevKit.

La puce Bouffalo Labs BL702 est un microcontrôleur RISC-V 32 bits intégrant une fonction sans fil 2.4 GHz Zigbee 3.0 et Bluetooth 5.0 LE. Une puce qui ne coute probablement pas très cher puisqu’on la trouve désormais intégrée dans ce XT-ZB1 DevKit. Une solution proposée en ligne, prête à l’emploi, pour moins de 2€.

Minimachines-12-2021

Dégotée par CNX Software, cette solution propose donc les fonctions d’un microcontrôleur classique, associée à des fonctions Zigbee et Bluetooth 5.0 pour une misère. Si quelques frais de port sont à ajouter pour obtenir son prix réel, cela reste des plus économiques. Une poignée de 10 des ces engins ne vous coutera que 24.73€ frais de port et TVA comprise. Sois moins de 2€ par microcontrôleur acheté.

On retrouve pourtant toutes les fonctionnalités attendues de ce type de module : Outre la présence d’une puce RISC-V cadencée à 144 MHz avec un FPU, 132 Ko de mémoire vive et une ROM de 192 Ko on a 8 Mo de mémoire flash, une connectivité 2.4 GHz, du Zigbee 3.0 et du Bluetooth 5.0 Low Energy à longue portée profitant une antenne intégrée au PCB.

Minimachines-12-2021

Un connecteur MicroUSB servira à alimenter l’engin en 5V et un second port CH340 pour dialoguer avec la puce ML702. On retrouve également deux lignes de 15 broches avec les fonctions habituelles : GPIO, PWN, ADC, UART, I2C, SPI, USB, JTAG, VIN, 3.3V, GND. Deux boutons physiques sont également disponibles et le tout ne consomme que quelques mA.

Reste un petit souci de jeunesse par rapport à ce  produit. Une documentation est disponible sur le site bl602.fun. On y apprend que ce module est construit pour des solutions aussi bien industrielles que domotiques : prises connectées, ampoules connectées, capteurs divers. On y découvre un lien vers des éléments disponibles sur Github et un SDK fourni par Bouffalo Lab. Tout ce qu’il faut et même des exemples pour piloter des périphériques en Bluetooth… Mais rien, absolument rien de documenté en ZigBee. Et pour cause, l’obtention des éléments du SDK pour ZigBee réclame la signature d’un contrat spécifique imposant un NDA1.

Il est donc possible qu’une licence supplémentaire soit nécessaire pour pouvoir utiliser ces modules de manière légale. Un détail qui ne vaut que si vous souhaitez commercialiser des produits avec ce type de module… Pas forcément si vous voulez employer ces XT-ZB1 DevKit pour piloter une installation domotique personnelle.

Notes :

  1. Non-disclosure agreement ou Accord de non-divulgation en français.

Rivière
10 commentaires sur ce sujet.
  • 27 décembre 2021 - 16 h 33 min

    Super :(

    Répondre
  • bob
    28 décembre 2021 - 8 h 31 min

    Oué. Peut être une erreur dans 25/10 mais pour le reste, c’est vachement prometteur.

    Répondre
  • 28 décembre 2021 - 12 h 40 min

    Les licences Zigbee, leurs contraintes et leurs coûts sont un vrai frein, à tous les niveaux.
    Avec ce qu’offre le Wifi et maintenant le BLE, Zigbee a de moins en moins de raisons d’être…

    C’est dommage, la puce était prometteuse.
    Mais avec la licence Zigbee, elle est inexploitable par le « commun », donc n’aura pas la vie des ESP
    Et les dernières versions, en RiscV+Wifi+BLE, vont tout rafler le marché.

    Logiques commerciale et absence de vision lointaine…

    Répondre
  • 28 décembre 2021 - 14 h 47 min

    @StarDreamer: C’est clairement ce cheminement logique que je voulais pointer ici. La vision à court terme du protocole va lui poser problème à moyen et long terme. Et au moment où Zigbee va réagir les solutions Wifi+BLE seront trop loin devant.

    Répondre
  • 28 décembre 2021 - 15 h 09 min

    On avait déjà eu ça avec le Z-wave, tout est si cher dans cette techno. Là, le fait de pouvoir mixer produit commerciaux et faits maison (DIY) me semblait prometteur, mais encore une fois ces histoires juridiques idiotes vont tuer le produit.
    Le problème du wifi est que c’est un réseau en étoile, alors que Z-wave ou Zigbee sont maillés, et permettent donc une meilleure fiabilité / portée.

    Répondre
  • 28 décembre 2021 - 17 h 13 min

    @IvanP.: C’est l’avantage du BLE qui permettrait, dans une certaine mesure, de faire aussi du maillage car il est dérivé par Nordic de ses NRF24F40.
    De même, les ESP pouvant être à la fois client wifi + access point, il est parfaitement possible de définir des réseaux hiérarchiques avec du multi-hop, voire du pseudo mesh.
    (avec la force de frappe des dev de l’open source, rien ne parait impossible).

    Répondre
  • 28 décembre 2021 - 23 h 25 min

    @stardreamer
    Les modules dont tu parles donnent envie
    Néanmoins ce que je trouve à acheter pour tester n’a pas de bon commentaire
    As tu une réf à donner stp?
    Bonne fin d’année

    Répondre
  • 29 décembre 2021 - 13 h 22 min

    Bonjour,
    En zigbee, aucune licence n’est obligatoire pour utiliser ou vendre un produit zigbee, contrairement au bluetooth … C’est ce qui a fait le succès de cette technologie par rapport aux autres… Vu son prix.

    Ce n’est qu’une NDA propre à ce fabricant pour protéger ses sources.

    Répondre
  • 29 décembre 2021 - 13 h 31 min

    @StarDreamer: bonjour, je pense que vous confondez avec le zwave …

    Répondre
  • 5 janvier 2022 - 12 h 00 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *