Le Xiaomi Mi Notebook 14 est annoncé

Le, ou plutôt les Xiaomi Mi Notebook 14 viennent d’être lancés en Inde. Ces engins apportent une quatrième diagonale à l’offre du constructeur Chinois.

Quatre diagonales même si on ne voit plus guère le 12.5″ aujourd’hui. Le Xiaomi Mi Notebook 14 est désormais commercialisé  avec les 13.3 et 15.6″ de la marque.

Xiaomi Mi Notebook 14
Ce nouvel ordinateur portable a été lancé sur le marché Indien en deux versions différentes. Le Mi Notebook 14 comme modèle de base ainsi qu’une version Mi Notebook 14 édition Horizon en version plus haut de gamme. Les deux solutions sont construites autour de puces Intel Core de dixième génération. La marque n’a pas choisi de solution AMD Ryzen pour ces nouveaux venus, une décision qui fera, je suppose, pas mal grincer des dents.

Les engins seront disponibles sur le marché Indien à partir du 17 Juin sans qu’aucune date ne soit donnée pour les autres marchés. A priori, l’engin n’est toujours pas prévu, comme le reste de la gamme, en France.

Xiaomi Mi Notebook 14

Les deux versions ont, évidemment, beaucoup en commun, à commencer par leur proposition d’affichage. Les deux appareils embarquent un écran de 14″ dans des diagonales de 13.3″ classiques. Toutes deux sont des dalles IPS FullHD avec des angles de vision de 178°. Mais il existe une “petite” différence entre le modèle Horizon et le Mi Notebook 14 classique.
 Le dernier proposera un rapport dalle/écran de 81.2% tandis que le premier, et plus cher, s’ajustera pour occuper 91% de l’espace disponible grâce à des bordures de 3 mm seulement.

Xiaomi Mi Notebook 14

Les dimensions changent donc quelque peu… à l’avantage du modèle Horizon. Celui-ci mesurera 32.13 cm de large pour 20.68 cm de profondeur et 17,15 mm d’épaisseur et 1.35 Kg. Le modèle classique sera de même épaisseur mais plus lourd avec 1.5 Kg et auddi plus large et profond avec 32.3 cm sur 22.8. Les châssis des deux modèles seront réalisés en aluminium pour une finition grise assez classique.

Xiaomi Mi Notebook 14

La version de base proposera une connectique comportant deux port USB 3.1, un USB 2.0, une sortie HDMI et un port jack combo de 3.5 mm. La version Horizon proposera en plus un port USB 3.1 Type-C. Les deux embarqueront un Wifi5 et du Bluetooth 5.0. Un choix de wifi étonnant puisque les puces Intel de dixième génération facilitent grandement le passage à des solutions Wifi61 .

Le coeur de ces engins est constitué de pouces Intel Core, un Core i5-1021U pour le modèle de base et une version Intel Core i7-1051U pour le second. A chaque fois, les puces sont épaulées par 8 Go de DDR4 2666 MHz. Le stockage est confié à un SSD PCIe NVMe de 512 Go en Horizon et de 256 ou 512 Go pour le Mi Notebook 14 classique.

Les circuits graphiques évoluent également suivant les variantes : Intel UHD 620 et Nvidia MX250 pour l’entrée de gamme, Nvidia MX350 pour le haut de gamme. Le reste est équivalent sur les deux modèles avec 10 heures d’autonomie, une recharge de 50% en 35 minutes de connexion secteur, une paire d’enceintes stéréo DTS, une webcam HD basique, un pavé tactile de 11 x 5.7 cm et un clavier chiclet avec une course de touche de 1.3 mm.

Xiaomi Mi Notebook 14

Les prix sont les suivants après conversion suivant les modèles : 

Pour le Mi NoteBook 14
Version 1901-FC : Core i5 UHD Graphics 620 8/256 Go : 486 euros
Version 1901-FA : Core i5 UHD Graphics 620 8/512 Go : 521 euros
Version 1901-DG : Core i5 NVIDIA GeForce MX250 8/512 Go 556 euros

Pour le Mi NoteBook 14 Horizon
Version 1904-AR : Core i5 NVIDIA GeForce MX350 8/512 Go : 637 euros
Version 1904-AF : Core i7 NVIDIA GeForce MX350 8/512 Go : 695 euros

Ces tarifs sont à prendre avec les pincettes de rigueur, il s’agit de prix établis après conversion de la monnaie locale pour un marché assez particulier. L’Inde compte “pas mal” d’habitants et je ne connais pas l’impact des taxes locales. Il est fort possible que les tarifs évoluent donc beaucoup pour ces modèles suivant les contrées.

Soutenez Minimachines, partagez le !

Notes :

  1. A moins que le marché visé, l’Inde, n’ait pas été identifié assez bien implanté en terme de Wifi 802.11AX pour proposer cette option.

Rivière
11 commentaires sur ce sujet.
  • 15 juin 2020 - 13 h 47 min

    et bien voilà le modèle que je cherche depuis un moment

    taille d’écran, poids, et dimension pour un portable “portable”
    puissance suffisante des processeurs et des cartes graphiques
    pas d’EMMC pour le stockage
    matériaux

    estimation du prix assez raisonnable au regard de l’équipement

    un ptit linux la dessus…. :-)

    j’ai l’impression qu’il n’y a pas de produit équivalent aujourd’hui, quelqu’un a t’il des exemples ?

    Répondre
  • 15 juin 2020 - 14 h 01 min

    une version 16 Gb RAm dans les cartons ?

    Répondre
  • 15 juin 2020 - 14 h 23 min

    La proposition est alléchante. J’espère que tout n’est pas soudé (RAM, puce wifi, etc.) mais pour le reste c’est alléchant

    Répondre
  • 15 juin 2020 - 15 h 20 min

    Hello, lire cet article m’a fait prendre conscience d’un ras-le-bol immense (que, j’espère, passager).

    1. On a l’impression que beaucoup trop d’ordinateurs portables se ressemblent : processeur Intel Celeron/i5/i7, 8GB RAM forcément soudée, GPU Intel UHD Graphics ou NVIDIA GeForce MX, format ~ 30 x 20 x 2 cm. J’aimerais vraiment enfin voir des versions AMD en rayon (et pas seulement annoncées dans la presse), j’aimerais voir des pavés numériques, j’aimerais voir des dalles 10 pouces, j’aimerais voir des slots RAM.

    Bref, même si certaines choses ne semblent pas évidentes (pavé numérique, taille réduite), j’aimerais enfin ressentir un peu “la patte” de la R&D des constructeurs. Quelque chose qui les démarqueraient dans ce vaste marché aseptisé Intel.

    2. J’aimerais qu’une classe action aboutisse, pas forcément en terme de remboursement, mais à une obligation des constructeurs de fournir enfin leurs conditions de tests d’autonomie de batterie directement dansl a fiche produit. J’ai un Xiaomi notebook Air 12, annoncé 11H30 d’autonomie. J’en suis très content, mais il dure environ la moitié de ce qui est annoncé en utilisation web + vidéos, et ce, depuis son l’achat, c’est le point qui m’a le plus déçu par rapport à la marque.

    Bref, colère qui n’a rien à voir spécifiquement avec Xiaomi (dont les produits sont en général d’une très bonne finition), mais un peu de diversité et d’honnêteté chez les constructeurs ne ferait pas de mal, j’ai l’impression de voir les milliers de modèles de tablette Android 10 pouces des années 2010.

    Répondre
  • 15 juin 2020 - 19 h 18 min

    @prog-amateur

    d’accord avec toi, c’est sur que quand on change, c’est juste parce qu’on en a besoin, pas parce qu’on en a envie,

    Des coups à la eepc, iphone, amstrad ( les plus jeunes chercheront :-) ) c’est difficile sans compter que quand un ovni sort dans une famille de produits existante, il est rare que beaucoup d’acheteurs prennent un risque et c’est souvent un flop (bon d’accord, souvent c’est mérité)

    Alors quand un fabriquant de puces finance une partie de la production si ses composants sont utilisés, et s’il donne aussi le schéma de base avec lequel on évite de financer la recherche comment pourrait-il y avoir de révolution

    Si souder les composants, utiliser le trackpad le plus courant et le moins cher, utiliser une batterie peu endurante fait économiser de l’argent, alors parmi les multiples petites marques c’est le moyen de se distinguer uniquement par le prix

    Répondre
  • 16 juin 2020 - 2 h 40 min

    @eugene: exactement, c’est un peu ce système de financement Intel avec ces histoires de logos qui semble avoir un impact aussi fort (après je peux me tromper). On dirait que les constructeurs ne rajoutent qu’une coque sur un kit de carte-mère pré-mâchée.

    Pourtant, y a de rares modèles qui montrent l’exemple, comme la Surface Go, j’apprécie beaucoup. Y a un truc différent des autres, le ratio écran, la finesse (justifiée ici), la compacité, la qualité de finition, etc. Pareil pour le Dell XPS 13 qu’on ne présente plus, ou le GPD Win Max que j’aime pas mais à qui je ne peux pas reprocher de se démarquer de la concurrence.

    Pourquoi les autres constructeurs n’essayent pas de réaliser un exploit similaire de design qui en feraient leur marque de fabrique ? Par exemple, un 12 ou 13 pouces avec pavé numérique physique. Ou bien, un 12 pouces dans un corps de 10 pouces. Ou encore une minimachine compacte et très évolutive comme le faisait à l’époque Clevo avec son W110ER.

    Répondre
  • 16 juin 2020 - 6 h 58 min

    @Gégé:
    Pas compris non plus pourquoi ils ne proposent pas de version 16go…
    Pas de thunderbolt je suppose ?

    Répondre
  • 16 juin 2020 - 8 h 42 min

    Ce n’est pas précisé, mais les nouveaux laptop en vente sont tous en wifi 6 dorénavant ?

    Répondre
  • 16 juin 2020 - 11 h 13 min

    @mezz: Si si c’est précisé et il y a même une petite note.

    @tiliarou: Le marché Indien ? Est-ce que le marché Indien dans son ensemble est en phase avec les aspirations de nous autres riches Européens ?

    Répondre
  • 16 juin 2020 - 11 h 36 min

    Pas de Ryzen 4U, pas de Xiaomi
    Ok, c’est un peu binaire comme raisonnement, mais les nouveaux Ryzen “4U” (4500U, 4700U…) sont tellement au-dessus au niveau performance que les Intel pour des consommations équivalentes et avec des prix moindres, qu’acheter autre-chose aujourd’hui me semble déplacé. Me tromperais-je?

    Répondre
  • 17 juin 2020 - 16 h 42 min

    @[email protected]Pierre Lecourt:

    As tu une idée pourquoi les constructeurs gardes toujours des port usb 2.0 sur leurs machine en 2020 ? Des raisons financières ? De comptatibilité avec des vieux périphériques (même si la rétro comptatibilité fonction normalement avec du USB 3.x ver du USB 2.0 ?

    Pour ma part j’ai arrêter d’acheter des PC 13′ ou 14′ Asus depuis 4 ans à cause de ça, et je me suis rabattu sur du DeLL.

    Certain PC sorte encore avec 2 ports USB 2.0 et 1 seul port USB 3

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *