Soldes : Tout est bon dans le Celeron ?

On a vu débarquer il y a quelques mois des dizaines de références de machines portables équipées de processeurs Intel Celeron. Des N3050 et N3150 pour la plupart. Des solutions qui sont en général assez peu épaulées et qui visent le marché particulier des cloudbooks. Un nouveau genre de machines voulu par Microsoft pour concurrencer les Chromebooks de Google.

Sur le papier, rien à redire dans ces offres, elles annoncent la couleur d’un matériel entrée de gamme niveau performances et parfois même niveau ergonomie. On est sur des conceptions très basiques, monotâches, qui serviront comme leur nom l’indique à un usage principalement dédié à une navigation internet. J’en ai même conseillé par le passé pour des usages précis avec généralement pas mal de garde-fous pour vous empêcher d’acheter un matériel inadapté.

D’ailleurs les composants choisis sont quasiment les mêmes que celui des Chromebooks : La pièce maîtresse étant souvent un Intel Celeron. Si les fabricants ont choisi ce type de processeur sous ChromeOS, c’est parce qu’il apportait de bonnes prestations avec ce système tout en étant peu gourmand en énergie et abordable d’un point de vue tarif. Suffisant pour les usages de navigation, de multimédia et autres que proposent un Chromebook.

HP 14-ac120nf

Le problème est qu’il en va tout autrement sous Windows 10 avec lequel les Cloudbooks sont livrés. La combinaison classique est, à peu prés, toujours la même : Un Celeron N2840, N2940, N3050 ou N3150, associé à 2 Go de mémoire vive et un stockage de 32 Go quand tout va bien. C’est suffisant pour un usage effectivement basique de sa machine et cela permet de tirer les tarifs vers le bas, mais les machines ainsi proposées ne seront pas forcément les plus pertinentes du marché.

Avec cette combinaison les fabricants sont parvenus a proposer des engins sous les 200€ pour certains mais également beaucoup de solutions en tous genres sous les 300€. De quoi préserver des marges confortables mais pas forcément coller aux besoins du marché. Le problème est que toutes ces machines ne seront pas à la hauteur des espoirs des clients.

Minimachines

Prenons un exemple tout bête mis en avant pendant ces soldes, le HP 14-ac120nf.  Un 14 pouces soldé à 199,99€ et lancé 100€ plus cher en prix public. Voilà qui sonne comme une bonne affaire à priori. Pourquoi ? Parce que ce que l’on projette comme matériel embarqué dans un 14 pouces est différent de ce que l’on projette dans une solution de plus petite diagonale. Mais à bien y regarder, cette solution n’est pas aussi formidable qu’il n’y parait, même à un tarif aussi avantageux.

HP 14-ac120nf

Commençons par l’affichage. L’écran est certes de 14 pouces mais il n’affiche pas plus de données qu’un 11,6 pouces classique. Sa définition est de 1366 pixels de large sur 768 pixels de haut. Pas énorme, juste de quoi afficher un film en 720p et une dizaine d’onglets lisibles avec un navigateur. La technologie de la dalle n’est pas évoquée, probablement parce qu’il s’agit de type TN aux angles étroits. Cet affichage est largement inférieur à quasiment toutes les autres gammes de 14 pouces du marché. Ce sera probablement la source de déception numéro un à l’ouverture de la machine.

HP 14-ac120nf

Suivent les performances, le processeur Celeron Nxxx qu’il soit de génération Bay Trail ou Braswell, n’est pas une mauvaise solution mais pas adaptée à ce que l’on attend d’un engin de cette diagonale. Pire, avec 2 Go de mémoire vive seulement il se révèle rapidement limité parce que Windows 10 lui demandera de puiser trop de ressources. Enfin, le stockage de base de 32 Go est clairement inférieur aux besoins d’un utilisateur classique aujourd’hui. Avec des applications de plus en plus lourdes, des mises à jour en pagaille et des médias de qualité nécessitant de l’espace, ces 32 Go seront vite, trop vite débordés.

Il faut bien comprendre que le Celeron n’est pas en cause, le problème est lié à l’enveloppe.

Minimachines

Imaginez que vous vous offriez un restaurant étoilé parce que celui-ci fait une offre de dégustation où il casse les prix. Moins de 20€ le menu de dégustation ! Alléché, vous poussez les portes de la salle et on vous accueille en grande pompe. Le cadre est magnifique, le service de qualité, les couverts en porcelaine fine et les verres en cristal. On vous suggère le menu dégustation par pure politesse et au moment ou le serveur en gants blancs soulève sa cloche d’argent vous découvrez une barquette en plastique transparent, piqueté de grains de sel, où ont été jetées quelques poignées de frites qui partagent ce maigre espace avec une paire de saucisses de Francfort crémées de moutarde forte. La barquette est alors délicatement posée, avec une pince argentée, dans votre assiette, sous vos yeux étonnés.

Les frites pourront être absolument délicieuses, les saucisses totalement divines, le sel de Guérande et la moutarde d’une finesse le disputant au piquant, vous serez totalement et irrémédiablement déçu.

Les mêmes frites dégustées debout, achetée à un vendeur dans un camionnette, pour une somme équivalente vous paraîtront fort chères jusqu’à leur dégustation. Là, en savourant un plat frustre mais parfaitement exécuté et composé de produits de qualité, vous reconnaîtrez avoir judicieusement choisi votre cantine.

C’est là tout le problème, ces machines sous Celeron, qu’elles soient en 11,6, 13 ou 14 pouces, accompagnées de peu de mémoire et de peu de stockage, ne sont pas aptes à faire tourner correctement Windows 10 très longtemps. Elles sont pourtant présentées comme des solutions classiques accompagnées d’un Windows porteur de toute la mythologie liée au système. C’est à dire la possibilité sur le papier d’exécuter la foule innombrable d’applications compatibles. Après quelques mises à jour pourtant, avec un peu de temps de fonctionnement même très généraliste, leurs performances vont commencer à s’écrouler. Le stockage se révélera trop étroit, la qualité des écrans vous fera regretter votre choix et les performances proposées toutes entières mettront vos nerfs à rude épreuve.

Minimachines

Un 11,6 pouce exploitant les mêmes composants

Acheter un portable ainsi équipé, c’est donc risquer la douche froide dès l’ouverture de la machine parce que ce que celle-ci propose ne correspond pas au minimum que l’on est en droit d’attendre d’un engin de ce type en 2016. Que la diagonale soit de 11,6, 13 ou 14 pouces, le bilan sera malheureusement tout aussi négatif. Les performances du trio mémoire vive, processeur et stockage n’iront guère en s’améliorant dans le temps et le risque d’avoir une machine obsolète très rapidement est bizarrement très élevé lorsque le matériel est obsolète dès l’achat.

Minimachines

Un autre 11,6 pouces, clone complet de celui juste au dessus d’un point de vue moteur.

Le plus étonnant dans cette vision du marché qu’ont eu les fabricants en proposant ces Cloudbooks et qu’elle est désormais totalement dépassée par l’offre Chromebook qui a pour sa part largement évolué. On trouve désormais des engins sous ChromeOS avec plus de mémoire vive pour atteindre 4 Go, des stockages toujours aussi étroits mais qui collent bien avec l’usage des engins, des solutions aux écrans de mieux en mieux définis et surtout de plus en plus  de solutions en Wifi de type AC et non plus un simple Wifi N. Point important  pour des solutions destinées avant tout à un usage en ligne.

Les fabricants font ici preuve d’une assez étonnante schizophrénie, ils proposent aussi bien des Chromebooks que des Cloudbooks et réussissent mieux les premiers que les seconds en adaptant le matériel à l’usage et aux demandes réelles du système d’exploitation. En grande parte parce que le système de Google se met à jour tout seul, en permanence sans empiéter sur les performances globale des machines ni sur l’espace disque qui lui est alloué. L’inverse n’est absolument pas vrai pour la solution Microsoft.

Le public ne s’y est d’ailleurs pas trompé, si ces solutions sont quasiment toutes en soldes aujourd’hui ce n’est pas pour de mauvaises raisons. Les acheteurs en ligne n’en veulent pas et si certains craquent, ils profitent des 14 jours de réflexion après l’achat pour renvoyer un produit après avoir découvert son véritable “potentiel”.

39 commentaires sur ce sujet.
  • 28 juin 2016 - 18 h 48 min
  • 28 juin 2016 - 22 h 16 min

    Pierre c’est exactement mon ressenti. d’ailleurs ça me donne bien envie de me rééquiper en chromebook ces derniers temps… Google ne se repose jamais sur ses lauriers ! lui…

    Répondre
  • 28 juin 2016 - 23 h 01 min

    Limitations artificielles. Sans doute liées à des seuils fixés par Microsoft.

    Pourquoi mettre la RAM sur la carte mère alors qu’il y a la place pour une barrette, pourquoi prévoir un connecteur SATA ou M.2 sur le circuit imprimé et ne pas le monter…

    Cela ne coûterait rien de faire des PCs plus extensibles.

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 0 h 45 min

    @TREZA: pour des économies d’échelle et avoir qu’une plateforme pour toutes les gammes

    mais les fabricants sont un tantinet tarés et-ou shizos aussi
    ils veulent rien comprendre, rien entendre (surtout que ces plus des ingés aux commandes, mais des marketeux !!! )

    ils ont peur d’une cannibalisation des gammes et certains ne veulent plus des netbook like à peu de marges mais vendu par palettes et qui feraient de l’ombre à leur ultrabook (par exemple)

    de plus, ils cherchent au max à faire des jetables pour qu’on renouvelle notre matériel plus souvent

    du coup, on achète pas, ou du pro pour tenir le plus longtemps

    il y avait eux la même quand les machines seven ont disparu (certains ont pris des machines spare “au cas ou””, ils risquent pas de racheter de si tôt)

    perso j’avais pris à moins de 300 euros (même 250 si j’ai bonne mémoire) un medion 10 pouces en n28xx avec 4 gigas de ram et un emplacement pour un disque ssd sata (à la base un sshd 500 gigas)

    j’en étais ravi avec linux mint debian edition et il a finit en cadeau à un môme qui en est ravi (dual boot 8.1 et le linux mint debian edition sur un ssd 256 crucial)
    moins d’un kilo, il le transporte partout et à juste changé le transfo pour un plus petit et norme us
    à part un upgrade de batterie (possible en plus) dans quelques années, RAS

    pas mal de monde me demande ce type de machine d’appoint
    et il y en a plus (même plus de medion en france par exemple, c’est dire)

    alors que les fabricants viennent pas pleurer
    s’ils veulent pas nous vendre ce qu’on demande, il y a le marché de l’occaz ou on trouve encore son bonheur
    tant pis pour eux (et pour nous, parce que pour certains, le poids ou l’encombrement les fait renoncer)

    c’est idiot, mais c’est comme ça (et encore, j’ai pas parler des windows versus linux – y compris celui de google. parce que ça aussi, ça compte sur ce type de pc d’appoint. mais là, marre de me prendre des pierres par certains)

    donc on achète pas (ou d’occaz)
    on fait durer et on répare, upgrade (change de système) si on sait faire

    ils ont que ce qu’ils méritent au final

    à eux de s’adapter après tout
    le client est roi et le client c’est nous

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 3 h 05 min

    Ces tournerait plus correctement en remplaçant dès l’ouverture Win10 par RemixOS ?

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 3 h 05 min

    *configs

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 9 h 51 min

    ‘LLo,

    Pour échanger une limitation matérielle par une logicielle (même si cela s’arrange semble-t-il & si j’ai tout bien suivi !), pfuuu..!

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 11 h 10 min

    Il y a un j’ai pris à 150€ un 11,6″ de 1,1kg en remplacement de 3 netbooks de 2008 revendus globalement pour le même prix et dont je ne me servais plus. J’ai fait tourner ça avec linux (debian, car ces saloperies 64 bits doivent booter en 32 bits au niveau du bios et seul debian savait le faire à l’époque). Écran mat et prise RJ45 gigabit. Au final, cet engin me convient très bien pour faire de la saisie et consulter internet.

    principal grief matériel : la résolution d’écran. 768 pixels de haut, c’est vraiment peu. gmail est pénible à utiliser avec par exemple. C’est OK pour les sites comme les journaux, un peu limite pour youtube. Quand je changerai de machine dans quelques années, ce sera un point non négotiable qu’un écran adapté aux usages.

    griefs logiciels : le bluetooth n’arrive pas à établir la connexion, et je ne peux pas lire les cartes SD ou les clés USB. Je n’ai pas trop creusé la question pour l’USB. Je vais essayer cet été de voir si d’autres distribs deviennent utilisables pour remédier à ces problèmes sans me creuser la tête. Au pire, je réinstallerai debian. En suavegardant ma config actuelle.

    Bilan : ces machines sont très limitées. Elles sont utilisables sous linux mais c’est pas facile d’y installer ce qu’on veut et d’avoir tout qui fonctionne si on ne peut pas y mettre une distribution type ubuntu. Donc il faut bien regarder sur le web les retours d’expérience utilisateurs linuxiens avant de craquer.

    Répondre
  • PJL
    29 juin 2016 - 13 h 55 min

    32Go de vendu mais conmbien réellement utilisable ?
    On m’a confié une de ces machines achetée en Août 2015.
    La partion utilisable fait 16,8Go. Le reste est réservé à la partition de restauration.
    Impossible de supprimer cette partition sinon la machine ne démarre plus.
    Pas moyen d’installer Windows 10 (elle est en 8.1).
    J’ai rendez-vous ce soir à Conforama pour essayer de la faire reprendre, la machine étant inutilisable.

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 14 h 25 min

    @PJL: je confirme, pour avoir possédé un x205TA que 32Go ça fait très (trop) court, il faut souvent faire usage de l’outil “nettoyage de l’ordinateur” (en mode admin il s’avère redoutable) et bien entendu ccleaner.

    @Pierre: Aujourd’hui j’en ai vu un comme la photo (un hp 14″), avec les mêmes specs, mais en 500go (5400 tr/m évidement…), pas trop trop cher. j’imagine donc qu’avec un bon petit démontage et remplacement par ssd ça pourrait éventuellement le faire ?

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 14 h 28 min

    @Dimitri: Absolument ! Si le BIOS te laisse faire.

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 14 h 59 min

    @PJL: As tu essayé la mise à jour à partir d’une clé usb ? L’utilisation du logiciel MediaCreationTool de Microsoft ( https://www.microsoft.com/fr-fr/software-download/windows10 ) permet de faire la mise à jour depuis une clé usb !

    Je viens d’en faire l’expérience avec une pauvre tablette avec seulement 16 Go d’eMMc (dont à peine 5 Go de réellement dispo) ; il faut juste bien prévoir le coup = “remise à zéro” de Win 8.1, lancement de la mise à jour depuis la clé usb, combiné à l’usage d’une carte SD pour les fichiers temporaires d’installation. Au bout d’une heure… la bonne petite bête tournait gentiment sous Win 10.

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 15 h 10 min

    pourquoi vous pressez à faire une mise à jour vers 10 ?

    par rapport à 8.1, à part l’aspect “gros spyware intégré directement au système et archi penible à bloquer”, vous aurez aucune différence “visible”

    comprends pas trop l’urgence de faire cette “mise à jour” (faites sur un pc de test, à part des accès réseau continue même quand on fait rien, aucun changement)

    restez sur 8.1, virez ce qui vous intéresse pas comme logiciel et passez par ninite pour les autres

    mais 10, il n’y a pas de “révolution” suffisante pour y passer je trouve

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 15 h 25 min

    @orangina rouge: Ce n’est que TON avis d’après TON expérience ;-) D’autres, dont je fais parti, pensent que Win10 est ce qu’aurait dû être Win8. Chacun voit midi à sa porte.

    Il n’est pas question de “révolution”, avec Win10, mais d’une interface plus pertinente et plus agréable à l’usage (même si le ressentit est parfois subjectif, je te l’accorde) :) Après, ce qu’il y a derrière en terme de codes, c’est une autre histoire, que l’usager moyen (dont je fais parti) se moque comme de sa première chemise.

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 15 h 29 min

    @Mxte29Fr: c’est sur que sur les nouveaux win, je colle le classic start (ou équivalent) de ninite
    donc je vois pas les “avancées” (ou retour en arrière) de win 10
    mais bon, le moteur m’a toujours plus intéressé que la carrosserie
    allez, on en reparlera plus tard au pire
    bonne fin de journée (je dois y aller)

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 15 h 32 min

    @Mxte29Fr: Pour info, il te reste combien de libre sur les 16 Go ?

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 16 h 20 min

    @orangina rouge: Vu sous cet angle, je comprends ;-) j’utilisais aussi Classic Start sous Win 8

    @Pierre Lecourt:
    Sous Win 8.1, j’avais 5,5 Go de réellement libre, après “Nettoyage de disque”. Sous Win 10, j’ai 5,15 Go de libre, également après nettoyage. Le tout, sans aucun soft tier installé, bien sûr. Avec les 2/3 de l’eMMc occupé par l’OS, il est impératif de faire le ménage régulièrement ;-).

    Il est clair que ce genre de config ultra-minimaliste n’est utilisable qu’en guise de machine à surf, mail, vidéo, streaming, avec éventuellement quelques petits jeux, voir quelques applis en version portable déportées sur une carte SD. Bien que je sois très agréablement surpris par la qualité de cette MPMan MPW82CL, je me vois mal conseiller ce genre de produit très très limité à un utilisateur non averti… au bout de quelques semaines, elle risque d’être remplie à ras bord et inutilisable ;-)

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 16 h 37 min

    En fait, Pierre, ces petites machines seraient intéressantes avec un linux, genre Ubuntu, Mint ou Chromixium. Mais si je comprends ta remarque, les bios de ces machines sont verrouillés, c’est bien ça ?

    ça n’existe pas une machine 2Go/32Go en solde avec un bios ouvert pour un linux ? (que vois-tu de ta tour de guet ?)

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 16 h 52 min

    @brousse.ouillisse: BIZARREMENT les agences ne prêtent pas ces machines pour test…

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 16 h 53 min

    @Mxte29Fr: Oui je vois, c’est ce qui me saoule dans ma tablette Dell. Elle est super réactive, agréable et surprenante mais faut faire sans cesse le ménage et limiter ses usages applicatifs. C’est embêtant :/

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 17 h 04 min

    @Pierre Lecourt: Haaaaaa, si enfin un constructeur avait la bonne idée de nous servir une petite 8″ ou 9″ sympa avec un stockage “décent” de 64Go voir 128 Go… Huuummm, c’est bon de rêver :)

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 17 h 26 min

    @Mxte29Fr: Oui ou alors simplement permettre un “fusion storage” qui mélangerait mémoire interne et micro SD externe dans un même disque dur virtuel (avec les risques que cela comporte)

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 17 h 50 min

    @Mxte29Fr: oui, il faut pas m’en vouloir mais dans mon entourage, personne ne se fait à métro et autre
    du coup, nettoyage et un coup de ninite avec leur programme pour ravoir le menu et le démarrage “classic”
    et là, plus de soucis
    par contre, entre 8.1 et 10, on a bien bien vu la difference de pub reçut
    après avoir recherché sur le net, on a aussi compris
    en gros, 10 monitor et envoit sur des serveurs de MS et de régie pub quasi toute l’activité qu’on fait avec un pc 10 et le revends ou l’utilise pour balancer de la pub (je sais pas comment c’est “vendu” en interne, mais comme ils ont bing, ils peuvent toujours l’utiliser en alibi)
    c’est connu, il semble y avoir des logiciels ou bidouille qui bloque ces serveurs (la listes est sur le net) mais ça fait encore un logiciel à mettre à jour au fur et à mesure de “nouveaux” serveurs
    les spyware directement dans le système, très peu pour moi

    pour moi, aucune différence entre 8.1 à ma sauce et 10 à ma sauce sauf que 8.1 respecte plus la vie privée de l’utilisateur en version de base
    avec 10, c’est plus compliqué pour l’utilisateur lambda

    windows, faut vraiment en vouloir et avoir besoin de logiciels ne tournant que sous win pour l’utiliser maintenant
    sinon, c’est une vraie plaie à l’usage desormais

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 17 h 59 min

    @orangina rouge: Oui, c’est vrai que MS, avec son Win10, est de plus en plus intrusif :(

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 18 h 27 min

    @Mxte29Fr: oui, et c’est bien dommage
    perso j’ai toujours des dual boot, donc je m’en fiche, mais entre 8 et 10, mon choix est fait (surtout avec un retour à “l’ancien” menu via une appli externe)

    mon com ne comprenant pas le “besoin” de passer sous 10 pour des pc de consultation, j’en ai deja postés et j’en posterais d’autre

    enfin bon, c’est comme ça (maintenant même sur les formulaires esta, les US demandent vos mots de passe facebook et twitter donc ça va pas aller en d’améliorant)

    bon courage aux user win

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 19 h 43 min

    Moi je sûr certain que le celeron N est également en cause. Ce processeur est un veau, il peut faire illusion avec un système pourvu d’un sssd ou d’un emc, mais ayant fait le test avec un bon disque dur et un celeron N3050 je le dis, c’est inutilisable. Même la gestion de la souri, le truc de base, rame dès qu’on sollicite la machine. Le Bluetooth begaye, la machine s’asphyxie toute seule.

    Intel nous a refait le coup de l’atom anémique d’il y a quelques années.

    Répondre
  • 29 juin 2016 - 21 h 48 min

    Bonsoir,
    Excellent article qui met les pendules (des processeurs) à l’heure du coté des Céleron.
    J’utilise encore Windows sur un PC fixe pour travailler mes photos sous Lightrom et de la bureautique. Pour le reste Android fait le job et plutôt mieux.
    Je suis complètement perdu dans les différentes gammes de processeurs car je ne suit pas le sujet régulièrement.
    L’article de Pierre pose donc une question : quelle est la configuration minimale pour profiter de Windows 10 et de ses applications. Ou plutôt quelles sont les configurations pour différents usages. Dans mon cas personnel je cherche une mini machine avec un très bon écran et assez de puissance pour visualiser des raw et faire quelques retouches sous LR6. Avec une précision de taille, la puissance veut dire confort pas forcément satisfaction de l’égo du propriétaire.
    Merci d’avance.
    Jean-Paul

    Répondre
  • 30 juin 2016 - 2 h 27 min

    @Pierre Lecourt
    Je suis surpris de cet espace disque requis par windows : Wimboot ne devait pas, depuis 8.1, permettre d’installer windows dans 3Go à condition d’avoir un ssd ? les 32 go devraient largements suffire, non ? Ou alors ça a été abandonné ?

    Répondre
  • 30 juin 2016 - 3 h 01 min

    @arpenteur: Oulala ! Wimboot ! L’outil existe, il est documenté, mais faut coller un ingé dessus, le payer, le faire bosser. tout ça pour quoi ? Pour qui ? Pour l’utilisateur ? Zéro intérêt pour les fabricants. Donc personne n’en a saisi l’intérêt et l’avantage. Comme Compact OS. Ça existe mais ça ne rapporte pas d’argent alors tout le monde laisse courir.

    Répondre
  • 30 juin 2016 - 8 h 21 min

    Quel dommage… D’autant que sur le lien msdn de Compact Os on trouve le pas à pas qui doit être bien moins obscur pour un programmeur que pour moi. Théoriquement, un super outil dont tout le monde se fou ? C’est bien dommage.

    Répondre
  • 30 juin 2016 - 11 h 19 min

    @Pierre Lecourt: Bon j’aime prendre des risques et je suis un faible xD… j’ai finalement craqué pour un modèle hp 14″ très proche de celui en photo (en version 500go par contre).

    Je n’ai pas spécialement de griefs sur les performances du celeron 3050 et 2go de ram, il faut dire qu’une fois les quelques soft fournis par hp désinstallés on se retrouve avec un bon petit pc relativement fluide (photoshop cs4, vlc, firefox, thunderbird, netbeans, atom, etc etc. tournent tout à fait bien).

    Par contre je ne sais pas comment c’est sur la version 32 go mais ça doit pas être tenable, il ne doit plus rien rester en espace disque, surtout que la mise à jour 1511 n’est pas faite de base et elle est lourde…

    à part ça bonne ergonomie, très bon écran TN, couleurs et contraste au top mais réfléchissant hélas, clavier perfectible au niveau de la longueur de course des touches, mais les indicateurs lumineux “capslock”, “avion”, “son coupé” sont présents sur les touches et la connectique est ultra complète (vga, ethernet, hdmi, 3 usb dont 1 est 3.0) wifi basique et pas de bluetooth (m’en sers pas).
    Voici mon retour pour l’instant. A voir dans le temps !…

    Pour le prix c’est parfait comme machine pour coder et surfer.

    Répondre
  • 1 juillet 2016 - 10 h 40 min

    Merci Pierre pour ta réponse ;-)

    Répondre
  • 1 juillet 2016 - 10 h 59 min

    @Dadoo et @Jean-Paul:
    Ce qui est curieux, c’est que jusqu’il y a 5 ans environ, il n’y avait jamais de proposition pour des machines win7 avec moins de 4 Go de RAM. Et tout à coup, on voit des machines avec windows version Bing avec 2 Go seulement…soudés et non évolutifs, en plus ?! Quand on connait l’impact d’une bonne quantité de ram sur les performances d’une machine, on peut s’étonner! La vérité, c’est que les marketeux se sont dit: les clients veulent des machines pas chères, ils comparent les prix avec les tablettes, on va leur trouver des trucs à 250 euros (200 USD), mais ils devront en changer tous les 2 ans. Bing !
    Après, avec 4go et un SSD, c’est vrai que c’est le proc qui devient le maillon faible, mais quand on voit les performances bureautiques d’un chromebook (passé sous Ubuntu avec Crouton), avec un Celeron d’il y a 3 ans, on se dit qu’il faut vraiment des tâches genre montage vidéo ou jeu pour avoir besoin de grosses ressources.

    Répondre
  • 1 juillet 2016 - 12 h 44 min

    @Pierre

    merci de cet article que j’ai appelé de mes voeux à chaque promo sur des configs win10/32g même si tu as toujours mis les précautions d’usage.

    j’ai une config hp 14- ac101nf et oui c’est bien une horreur sous win 10, en plus impossible de mettre à jour en 1511, même avec la méthode suggérée par ms d’une clé usb en plus.
    Mais bon, 215 euros -100 euros de bon d’achat = faux achat.

    Sinon, correct sous un linux (xubuntu 15.x) sur clé usb (une sandisk micro 64), mais pas de possibilité dans le bios de lui dire de booter en priorité dessus. En revanche bios/uefi non bloqué à mon sens.

    Seule solution pour laquelle j’ai la flemme, la réinstall de win10, et encore, version identique 64 bits forcée (ai essayé une install de wi10 32 = jeté).

    Sinon je suis assez d’accord avec @Dimitri : les écrans de ces hp ne sont pas terribles, mais en fait pas pires que ceux des hp de ces gammes en 14 et 15 : du brillant tn bof.

    Sinon @Dimitri, une question : la version 500 gigs est aussi passive ?

    et encore une info : les hp 14 ne sont pas non évolutifs, mais la pièce cable + bracket de disque dur 813510-001 pour mettre un vrai ssd dedans est juste introuvable quoique : 23 dollars quand meme :
    813510-001 + le démontage annule la garantie a priori.

    Mais ce serait la vraie solution : mettre un disque permettant le vrai dual boot avec un linux utilisable et un windows en secours…

    En espérant qu’il n’y ait pas de whitelist des disques ok pour le bracket…

    PS :
    @Pierre,

    j’ai déjà dit merci pour l’article ? ;)

    Répondre
  • 1 juillet 2016 - 15 h 24 min

    @potf: honnêtement ça va c’est pas trop lent, surtout en ayant viré les bloatwares. Mais je me tâte pour réinstaller un win 10 propre From scratch car comme a l’accoutumée c’est long a booter avec les win preinstallés… ou alors carrément lui flanquer ubuntu/debian/autre.

    L’ecran est, je le répète, vraiment pas mal, pour avoir tout testé en magasin il est d’un meilleur niveau que des machines bien plus chères

    Répondre
  • 2 juillet 2016 - 13 h 46 min

    @brousse.ouillisse : depuis plus de 30 ans, Intel fabrique ses processeurs avec toutes les options au sortir d’usine, puis les bride selon ses besoins de gamme en faisant fondre en hard des connections internes : nombre de cœurs, coprocesseurs, fonction et options diverses. Oui c’est mal, mais ca revient moins cher que de fondre chaque processeur d’une gamme à part. Avec certains processeurs dont le celeron N3050, le résultat est inutilisable.

    Par contre j’ai testé avec un celeron N3150 dans les mêmes conditions de fréquence et d’environnement et les résultats sont bien meilleurs… Alors que le proc sur référence n’est pas très différent.

    Dans ces conditions il devient très difficile de conseiller un appareil sur référence.

    Répondre
  • 4 juillet 2016 - 11 h 47 min

    Juste pour info après quelques jours d’utilisation (hp 14-ac119nf, 500go) :
    – autonomie 5 à 6h wifi/surf/coding/app netflix/musique avec les paramètres par défaut, ce qui est relativement correct.
    – ne pas espérer faire du gros multitache, 2go c’est peu, le disque dur n’est pas très rapide, par contre pas de lag particulier. une fois les bloatwares désinstallés ça décolle !
    – la partie graphique fait tourner relativement bien des vieux jeux (brutal doom / unreal tournament 1 / left 4 dead, pas testé beaucoup de jeux…).
    – le touchpad n’est pas très sensible au clic au toucher, il est souvent utile d’utiliser le bouton physique (doit y avoir un réglage)
    – le son est pas mal sur les hauts parleurs qui sont cachés sous le clavier, le son est très très bon dans la prise casque… une fois les effets sonores DTS désactivés (laborieusement) merci hp et realtek d’utiliser un “compresseur” de son qui ne sert absolument à rien à part faire péter un câble à l’utilisateur…
    – l’image est très bonne une fois l’option “atténuer la luminosité automatiquement sur batterie” désactivée dans les paramètres de la carte graphique intel.
    Ne le payez pas plus de 200-250 € en version 500 go…

    Répondre
  • 11 juillet 2016 - 10 h 21 min

    Salut à tous, je déterre un peu cet article pour vous signaler que la mise à jour du bios du hp14-ac119nf améliore grandement les choses. avant maj : le process “interrups” prenait parfois plus de 30% processeur (même au repos) et certaines applications étaient anormalement lentes alors que d’autres très rapides, après mise à jour < 1 % comme sur toute autre machine et tout fonctionne à merveille.

    Répondre
  • 11 avril 2018 - 13 h 46 min

    Bonjour,

    Désolé pour le déterrage. Je possède un hp14-ac120nf. (N3050 / RAM 2 Go / eMMC 32 Go)
    J’envisage de changer l’OS car win10 sur cette machine, c’est plus possible.
    Es-ce que Win7 tournerais mieux ?
    Quelle distrib linux est full compatible avec cette machine ? Ou trouver ce genre d’info ?

    Merci.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *