Remix OS promet du 32 bits pour nos vieilles machines

Remix OS est désormais sorti il y a plus de 15 jours et la première mise à jour du système vient d’apparaître. Rien de bien révolutionnaire dans cette mise à jour si ce n’est qu’elle corrige quelques bugs remontés par les premiers utilisateurs et promet l’arrivée d’un support de plus, beaucoup plus, de machines.

La nouvelle version apporte également quelques nouveautés comme la présence d’un indicateur d’autonomie pour les machines mobiles sous Remix OS.. Une bonne façon d’éviter de mauvaises surprises en utilisant l’engin.

Jide Remix OS

Il est important de noter par ailleurs que l’équipe de Jide n’a pas mis en place de système de mise à jour. Pour installer celle-ci il faut télécharger Remix OS 2.0.1, reprendre une à une les étapes d’installation et… perdre les aménagements opérés sur la version  d’il y a deux semaines.

Mais la principale info liée à cette mise à jour Remix OS 2.0.1 est l’annonce de l’arrivée officielle d’un support des machines 32 bits et non plus exclusivement 64 bits  comme aujourd’hui. Remis OS, lors de ma prise en main, s’avérait impossible à installer sur des machines anciennes. Et pour cause, avec une compatibilité 64 bits uniquement, le système ne pouvait pas prendre en charge les vieux processeurs 32 Bits.

remix-os-cle

Cela pousse le système dans un certain paradoxe : Incapable de prendre en charge les chipsets graphiques récents, il propose une expérience logicielle moins performante que celle proposée par d’autres systèmes traditionnels. Mais comme Remix OS ne peut pas être installé sur d’anciennes machines pour se recycler, il n’offre qu’une très courte liste d’engins compatibles et réellement exploitables et pertinents. Les premières machines 64 bits, un peu passées de date, pourraient ainsi éventuellement tirer un bénéfice de Remix OS.

Avec l’arrivée d’un support 32 bits, c’est une autre histoire. Si il est possible de l’installer sur un engin ancien, par exemple un vieux netbook sous Atom N, Remix OS a une vraie carte à jouer. Si il n’aura plus les mêmes ressources d’un point de vue multimédia, il ne faudra pas compter sur le processeur pour prendre en charge un affichage complexe logiciellement, le système pourrait avoir beaucoup plus de ressources pour un usage plus classique : Bureautique, surf ou vidéo conférence.

31 commentaires sur ce sujet.
  • 26 janvier 2016 - 21 h 41 min

    Pour mettre à jour Remix, il faut utiliser l’outil fourni sans formater la clé. Ainsi les données utilisateur sont conservées. ;)

    Répondre
  • 26 janvier 2016 - 23 h 03 min

    J’ai telecharger le fichier mais il me dis à l’installation qu’il faut un cpu compatbile 64 bits. Cette version n’est pas encore une version 32 bits?

    Répondre
  • 26 janvier 2016 - 23 h 18 min

    Merci à Pierre Lecourt pour le suivi de l’expérience Remix OS et pour l’info de Techno-Bidouille sur le moyen de préserver les données ! :-)

    Quelq’un a-t-il tenté une installation Remix OS en Virtualbox sous Windows ?

    Et, si oui, est-ce que le clavier est totalement azerty ?

    Merci pour d’éventuels retours.

    Répondre
  • 26 janvier 2016 - 23 h 53 min

    mouais
    perso je comprends mal le fait de vouloir absolument vouloir un android sur X86.
    en machine virtuelle pour tester ses applis, je comprend
    comme bécane de tous le jour, mais pourquoi ?
    on fait mieux et plus léger avec une bête linux mint (debian edition ou ubuntu)
    quand on sait que google peste sur tous les système “copiant” le leur (android ou chromium), je pige pas
    au fait, chromium os (un dérivé linux reprenant les thèmes et “habitude” de chrome os) à du récemment changer de nom parce que google était “mécontent” que le nom de leur distro soit trop “proche” de chrome os
    faites quand même attention à ne pas avoir qu’une seule corde à votre arc numerique
    le jour ou il “cassera”, vous vous retrouverez bien embêté
    après vous faites comme vous le sentez, mais vous êtes prévenu

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 3 h 08 min

    @orangina rouge:
    Google peste sur les systemes les copiant ? Ou ça ?
    Quand a Android plutot que Linux, c’est simple: avoir la meme UI sur téléphone, tablette, et PC, vastement plus d’applis, et un usage plus simple. Je ne me vois pas passer mes bieux parents sous Linux, je me vois tout a fait les passer sous Android. Surtout si on peut virer le Launcher Jide pour en mettre un basique.

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 9 h 17 min

    Windows 8 et 10 supportant mal la full HD sur les petits écran ca peut etre bien de passer à Android

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 9 h 20 min

    si c’est pour des gens qui ne peuvent pas utiliser un ordi, il vaut peut être mieux leur acheter une tablette android a 100E ..

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 9 h 58 min

    @toto: Y’en a plein des PC directement sous android. Après ils ne proposent qu’une expérience “tablette avec un clavier”.

    L’intérêt de Remix OS est de garder les avantages d’android tout en adaptant tout cela à une ergonomie desktop/laptop où gérer des fenêtres et les applis est beaucoup plus naturel et facile.

    Même si cela se rapproche beaucoup d’un linux, les applications sont différentes. Les logitèques linux et android sont toutes les deux bien fournies mais les utilisateurs ne retrouvent pas forcément leur compte sur l’une ou l’autre exclusivement. Chacun fera son choix selon ses goûts et ses attentes.

    Un utilisateur lambda aura surement tendance à choisir la facilité d’android et son catalogue clair et intuitif. quelqu’un qui s’y connait un peu plus se sentira plus à l’aise avec un linux.

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 10 h 24 min

    j’aurais tendance à penser la même chose qu’orangina, pour continuer d’utiliser une vieille machine un linux mint est sans doute plus pertinent : ses possibilités seront plus proches de celles d’origine de la machine…
    Un utilisateur à l’aise avec windows XP le sera avec linux mint.

    remix OS transformant ces machines en tablettes android améliorées, pour un autre mode d’utilisation

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 10 h 38 min

    @Alain: Il ne faut pas perdre de vue que Remix OS est “volant” il n’est pas destiné pour le moment a rester à demeure sur le PC mais sur une clé ou une carte. Aussi il n’est pas concurrent de Mint mais complémentaire. C’est tout son intérêt d’ailleurs. On a une session lambda en dur sur le PC et quand quelqu’un veut se servir de son PC, pof, on met la clé et on a une session libre de Remix OS, sans accès aux autres datas :)

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 10 h 46 min

    Si la clé USB ” Remix OS ” permet en outre de sauvegarder des données, ça peut devenir très sympa en effet. de quoi avoir sur une clé des données et l’assurance de les lire n’importe où.

    J’essaierai par curiosité. Cela est possible aussi sous linux d’avoir un OS bootable avec sauvegarde des données et surtout de la personnalisation de la config… mais j’ai jamais réussi.

    Répondre
  • yan
    27 janvier 2016 - 11 h 27 min

    @obarthelemy:

    Mes parents sont sous Linux depuis leur 1er PC il y a 10 ans. Aucun problème.

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 11 h 31 min

    cette version 2.1 n’est pas encore compatible 32 bits peut t’on confirmé ?

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 11 h 33 min

    @cyril: rectification version 2.0.1

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 12 h 42 min

    Bonjour à tous,

    Le fait que ce ne soit pas compatible 32 bits m’interpelle.

    Mon vieux laptop sur Core Solo 32bits le fait tourner, bon c’est presque que du 2 tâches simultanées, mais ça tourne, Chrome tourne plus vite que le browser inclu à l’installation et Google Play fonctionne parfaitement.

    J’avoue que je suis intrigué par ce billet. Ou alors j’ai rien compris ^^.

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 12 h 57 min

    @Duncan:
    comment avez vous fait pour faire tourné cette version sur votre laptot 32bits ??svp

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 13 h 07 min

    @cyril:

    Je n’ai rien fait de spécial, hormis utiliser leur utilitaire d’écriture sur ma clé USB 3.0 sur un ordinateur sous Win10 64 bits avec leur 1er ISO disponible sur mon vieux laptop.

    J’utilise le mode Resident, et tout tourne, cela ne prend pas plus de temps pour cela comparé à Linux Mint qui est sur le HDD.

    Puis j’ai fait la mise à jour via leur utilitaire encore une fois. Sans perte de données/config (le Play store étant installé dessus)

    C’est pour cela que je suis intrigué.

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 13 h 39 min

    Ca passerait sur un EEEPC701 ?

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 13 h 56 min

    Bonjour,
    Si il y a moyen de booter sur la micro SD de mon Asus T100 cela devient très intéressant quand je suis ne mode tablette sans clavier ce Remix !
    Certains ont-ils testé ?

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 13 h 57 min

    @Duncan: donc vous n’êtes pas en 32 bits mais bien en 64bits ? Je comprend plus ce billet

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 18 h 23 min

    @orangina rouge:

    Android est open-source, d’ailleurs d’autres forks basés sur Android existent, notamment chinois (CyanogenOS et CyanogenMOD, MIUI, FlymeOS,…). Google ne s’en plains pas.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Android
    Concernant ChromiumOs, Google a libéré en 2009 les codes sources de son système, ChromeOS, basé sur Google Chrome – et Linux – lui même basé sur Chromium (et non l’inverse).
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Google_Chrome
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Chromium_(navigateur_web)

    Répondre
  • 27 janvier 2016 - 20 h 11 min

    @obarthelemy: @zafira500: non, je parlais pas de ça
    regarder sur distrowatch par exemple (c’est vite fait et pas long comme billet)
    la distro linux chromixium par exemple a récemment été obliger de changer de nom à cause d’un coup de pression de google (c’est rien d’autre qu’un linux avec un thème chrome os)

    c’est de ça dont je parlais, pas de déclinaison à base du linux de google type lewa os ou autre (d’ailleurs google est bien embêter avec ce type de “déclinaison” parce qu’il ne peuvent rien faire contre du fait de la licence, mais ça ne leur plaît pas vraiment en interne. ils voudraient qu’il n’y ait qu’une “expérience android”, point (après, si ça plaît pas, à l’utilisateur de tweaker son système via des applis payantes, à la base c’était “prévu” comme ça mais les fabricants ont bien compris le coté “j’enferme” l’utilisateur via MA version android pour qu’il reste chez moi avec ses habitude de MA surcouche (samsung est le cas d’ecole mais asus le fait comme tous les autre – et on finit avec MUIU, lewa, flyme etc etc)

    désolé de mettre mal fait comprendre
    on parlait pas de la même chose
    http://distrowatch.com/weekly.php?issue=20160125#news

    Répondre
  • 28 janvier 2016 - 16 h 56 min

    J’utilise AndroidX86 et ça marche très bien avec une clé LiveCD. Jamais réussi à l’installer dans une Vitrual Box, mais bon, Dieu est amour.

    Répondre
  • 29 janvier 2016 - 14 h 32 min

    @Cyril:

    Si, si, mon Core Solo est un processeur 32 Bits. Donc essayer de faire tourner un 64 Bits ne marcherait pas, ce qui est donc encore plus intriguant car si Remix OS est en 64 Bits uniquement, il ne devrait pas tourner dessus, hors il tourne sans broncher…

    Répondre
  • 29 janvier 2016 - 21 h 23 min

    @Duncan: c’est plutôt étrange qu’il tourne pour ma part impossible j’ai une clé usb 2.0 est-ce qu’un clé usb 3.0 changerais le problème ?? Pas sûr

    Répondre
  • 2 février 2016 - 0 h 18 min
  • 2 février 2016 - 9 h 11 min
  • 2 février 2016 - 17 h 02 min

    Le torrent 32 bits ne fonctionne pas…

    Répondre
  • 2 février 2016 - 19 h 14 min
  • 2 février 2016 - 19 h 15 min

    @Pierre Lecourt: merci j’ai fait le test pour ma part si tu veux un avis

    Répondre
  • 22 février 2016 - 13 h 42 min

    […] support du 32 Bits, déjà amorcé avec la version développeur actuellement disponible, sera amélioré permettant ainsi de sortir de vieilles machines classiques des placards pour en […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *