Quartz Canyon : des Intel NUC sous processeurs Xeon en approche

Avec Quartz Canyon, Intel va proposer des NUC qui embarqueront des processeurs Xeon et des circuits graphiques externes pour des usages informatiques intensifs. La marque vise la sobriété de son design peu encombrant pour intégrer des métiers demandeurs de ressources.

Quartz Canyon, c’est la vision d’Intel pour le NUC poussée à son maximum. Quand la marque a lancé son concept de minimachine, le marché a été assez dubitatif. Peu de constructeurs pensaient qu’il n’y aurait ne serait-ce qu’une seconde génération de NUC. Qu’Intel se lançait dans un nouveau format par caprice. Aujourd’hui, la marque s’apprête à proposer cette gamme d’engins sous processeurs Xeon et beaucoup de marques se sont lancées sur ce marché. Les temps ont changé.

2019-05-21 11_33_44-minimachines.net

Le ZBox Q de Zotac

Attention, Intel n’est ni le premier sur ce format – des marques industrielles ou grand public étaient présentes sur le secteur du miniPC bien avant le fondeur – ni le premier à proposer des MiniPC de type serveur. Seulement, Intel c’est.. Intel et quand la marque s’est lancée dans le format NUC, elle a attiré de nombreux suiveurs dans un gros appel d’air. Parce qu’elle a proposé des solutions de processeurs parfaitement adaptées et des ajouts techniques bienvenus pour ce format comme les solutions Optane.

Cette nouvelle gamme Quartz Canyon ouvre donc juste une perspective, non pas forcément pour les particuliers mais surtout pour les entreprises. Je doute que les tarifs de ces machines soient suffisamment intéressants pour un utilisateur lambda. Au sein d’une entreprise par contre, dans des locaux où l’espace est confiné, pour des utilisateurs ayant des besoins graphiques ou de calculs ponctuels mais lourds, la solution d’une machine peu encombrante est intéressante.

Asus ProArt PA90

Le ProART PA90 d’Asus

L’idée de la machine de travail compacte prend de l’ampleur. Non pas que les utilisateurs les plus gourmands du marché aient renoncé à leurs grosses tours massives et capables de tâches les plus robustes qui soient mais parce que le marché évolue.

D’abord parce que les utilisateurs les plus gourmands font désormais de plus en plus appel à des fermes de serveurs pour leurs calculs les plus lourds ou leurs rendus graphiques. Leur unité centrale de travail n’a donc plus forcément besoin d’être un monstre volumineux et bruyant. Mais aussi et surtout parce que de nombreux postes exigent aujourd’hui des compétences plus complexes. Dans certaines structures, les utilisateurs font aujourd’hui plus, beaucoup plus, que de la simple bureautique ou de la gestion de courriers. Leur outil informatique s’étend sur l’ensemble de leurs compétences et ils peuvent être amenés a gérer de la 3D, de la CAO, de la musique, de la vidéo, de la retouche d’images comme des choses plus simples. Leur outil de travail se doit donc d’être robuste tout en restant compact. Ce genre de profil peut travailler dans des structures simples et non plus forcément dans de grandes entreprises.

Dernière tendance que l’on m’a remontée, les “bi-postes”. Des utilisateurs professionnels qui utilisent des monstres de performances au quotidien et qui effectuent des rendus “légers” dessus avant d’envoyer dans des fermes de calcul. Ce que j’appelle ici un rendu léger, c’est ce genre de calcul qui rend la machine quasi inopérante pour d’autres tâche pendant deux heures ou plus… Ceux là recherchent en parallèle un second MiniPC costaud pour travailler des points précis – plus légers – pendant ce temps. Du coup fleurissent des “PC compagnons” plutôt musclés, plutôt compacts, pour ne pas perdre les précieuses et longue minutes de travail tout en évitant de transformer les bureaux en salles serveurs.

2019-08-08 15_35_34-minimachines.net

La position d’Intel de faire évoluer ses NUC avec les Quartz Canyon est donc logique, dans l’air du temps et va aller probablement en s’accélérant au fur et à mesure que le minima de compétence des utilisateurs va aller en augmentant. 

Quartz Canyon c’est donc une gamme de NUC performants qui proposeront non seulement des puces Intel Xeon dans un encombrement réduit mais également la possibilité d’intégrer une carte graphique externe PCIe. Pas encore de détails sur la longueur de celle-ci ni sur la puissance maximum que le boitier pourra alimenter. La solution devrait proposer 500 Watts d’alimentation sans que l’on ait pour le moment plus de détails sur ce qui sera dédié à la partie graphique. Evidemment, les NUC Quartz Canyon n’auront plus l’encombrement minimaliste des minimachines de base de la marque mais on peut compter sur les ingénieurs d’Intel pour proposer une solution très optimisée.

Pour le moment, deux gammes de machines semblent se dessiner. Des versions sous processeurs Intel Xeon E ou des modèles sous Intel Core i7 vPro de neuvieme génération. On ne sait pas grand chose de plus sur les engins si ce n’est qu’ils seront équipés de solutions Intel Optane pour améliorer les performances de leur stockage. Ils proposeront, entre autres, deux ports Thunderbolt, deux ports Ethernet Gigabit et un Wifi de type 802.11ax aka Wifi6.

Source : FanlessTech

17 commentaires sur ce sujet.
  • 8 août 2019 - 17 h 12 min

    En Desktop pour utilisation bureautique ou vidéo ludique, je ne jure que par le NUC !

    Répondre
  • 8 août 2019 - 18 h 45 min

    la source de cette info est un pdf russe avec mention rouge ‘intel confidential’ sur quasi toutes les pages.
    Se sont des documents piratés ou cette info est officielle de la part d’Intel ?

    Répondre
  • 8 août 2019 - 18 h 56 min

    @romain: Ni l’un ni l’autre. Ce sont comme souvent des infos qui ont “échappé” à la vigilance d’un partenaire d’Intel.

    Répondre
  • 8 août 2019 - 20 h 47 min

    @Raph : moi je ne jure que par le Xeon.

    Répondre
  • 8 août 2019 - 20 h 52 min

    comme le ghost canyon mais en version Pro (xeon). bref ca sent la vraie info …

    Répondre
  • 9 août 2019 - 4 h 42 min

    @gogogadgeto: C’est tout à fait ça. A eux seuls, le Ghost Canyon et le Quartz Canyon devraient chambouler le marché du mini PC (SFF). Encore quelques mois de patience ;)

    Répondre
  • 9 août 2019 - 9 h 30 min

    “WTF” ai-je crié en lisant le titre de l’article :D.

    Énorme, reste à en voir la portée en effet, mais inattendu et énorme.

    Répondre
  • 9 août 2019 - 9 h 36 min

    @Raph:

    Bonjour tout à fait d’accord et meme en usage montage photo, développement, bureautique avancé et autres j’ai le NUC8I7BEH2 avec SSD 1To et 16Go de RAM et franchement c’est un avion rien ne lui fait peur.
    Ce format de pc est tellement bien !!!

    Répondre
  • Sam
    9 août 2019 - 10 h 57 min

    Je vois qu’ici rodent qq amateurs de belles machines alors j’en profite pour quémander une info. Je suis utilisateur pro en freelance de la suite Adobe et j’utilise surtout Illustrator, logiciel de dessin vectoriel. J’ai comme machine un i7 -6700k / ssd nvme /16go de ram / W10 et carte graphique Geforce GTX 750ti. Bref, voici ma question : comment obtenir des perf au max avec Illustrator ? Lorsque je dois zoomer sur certaines parties de mes créa ça rame pas mal. Et je n’arrive pas à trouver un info claire là dessus. Est ce un pb de carte graphique ? Ram ? Cpu ? Pour toutes les autres taches c’est rapide, fluide, très agréable. Mais les zoom sont laborieux sous Illustrator.

    Est ce qu’une machine à base de Xeon serait plus appropriée ? Ou bien un de ces bijoux décrit plus haut ?

    Si c’est hors sujet Pierre, tu vires bien sûr.

    Répondre
  • 9 août 2019 - 12 h 20 min

    @Sam:
    Ton I7-6700K a un cpu benchmark de 11108,
    et maintenant Tu peux acheter un Ryzen 5 avec un cpu benchmark 20048
    dans les 230 Euros TTC.

    Sans parler que ta carte graphique GTX 750ti est complètement dépassée,
    car même une GTX 1660 dans les 230 Euros est 4 fois plus rapide !

    Tu peux aller beaucoup plus vite niveau processeur et GPU
    pour pas très cher pour une utilisation professionnelle !
    Tu auras très vite amorti l’investissement…
    même s’il te faut mettre 600 à 700 Euros !

    Ta machine sera au minimum 2 fois plus rapide,
    donc un important gain de productivité…

    Répondre
  • Sam
    9 août 2019 - 13 h 13 min

    @J. DEBON:

    Je te remercie pour ces précisions . C’est très alléchant ! Je vais me pencher sur ce type d’upgrade à la rentrée. Merci à toi.

    Répondre
  • 9 août 2019 - 16 h 16 min

    C’est l’accélération matérielle (bien cochée ?) de la carte graphique assez vieille qui tire la langue et qui entraîne des lags lors des zooms. Le changement de la carte graphique résoudra le problème, le processeur est largement assez puissant. Je bosse avec un i5 de la même génération, avec une 1060, seulement 8go de ram et je n’ai aucun souci à gérer des catalogues dépassant le GO avec In Design, Illustrator et Photoshop ouverts. Je travaille sur de grosses chartes graphiques ou des packagings complexes d’un point de vue vectoriel, plusieurs centaines de Mo car intégrants de vsiuels grand format idem. Ceux qui parlent de gains de productivité en tant que graphiste ne connaissent souvent pas grand chose justement à l’activité où l’on perd bien plus de temps dans les RDV, à rédiger des propals, au téléphone etc etc. C’est pas le fait de gagner quelques secondes secondes sur un rendu avec un Ryzen qui va te changer la vie… Je parle uniquement de création graphique print, pas de traitement vidéo bien sûr.

    Répondre
  • 9 août 2019 - 16 h 43 min

    Pour rester dans le hors sujet, je trouve que les suites ADOBE s’alourdissent d’année en année car malgré mon upgrade de l’année dernière avec une carte GTX1070, SSD NVM et 16 Go de Ram (en lieu et place d’une GTX760 et SSD Sata, en gardant le même proc), ma machine pédale autant si ce n’est plus.
    Cette rentré, également je vais basculer vers AMD pour le couple processeur/carte/mère et un octocore/16 threads avec 32 Go me parait le minimum..

    Répondre
  • 9 août 2019 - 19 h 06 min

    @Sam:
    Tu peux en effet commencer par changer la carte graphique en mettant une GTX 1660
    et tu verras bien si cette amélioration te suffit !

    Précédemment, je faisais référence au nouveau Ryzen 5 3600 dans les 230 Euros TTC,
    avec un cpu benchmark 20048, une très belle “bête”…

    Répondre
  • Sam
    9 août 2019 - 21 h 30 min

    @François:
    Merci Francois et J.Debon, je vais commencer par une bonne carte graphique.

    Répondre
  • 10 août 2019 - 10 h 35 min

    La suite Adobe n’est pas super optimisée, que ce soit AI, PS, AE,etc

    Les ryzen c’est gentil et mignon, mais si c’est pour avoir un score de brutasse en multi, et que le gain en solo est ridicule, au final ça ne tournera pas plus vite

    Idem pour la carte graphique, pas sur que le gain a l’usage soit faramineux

    16Go de RAM, c’est le standard de travail de 2012. On arrive en 2020 les amis, je suis passé a 64Go depuis presque 2 ans, mais sans aller aussi haut pour du vecto (encore que), 32Go est un minimum syndical.

    Un bon SSD nVme qui tient les 3Go/s est aussi indispensable

    Changer un core i7 encore bien performant par un core i7 ou un ryzen plus récent, tout en restant sur seulement 16Go de RAM et un SSD SATA (je sais que tu as un nVme, je parle pour d’autres) c’est rouler avec une Ferrari avec le frein a main serré a fond

    Pour la suite Adobe, privilégiez absolument un SSD nVme ultra performant, sinon deux (un pour l’OS, un pour le cache des applis), un CPU avec 4 ou 8 coeurs pas plus, mais qui offre le score mono le plus haut, 32Go de RAM minimum, et un carte graphique correcte (GTX 1060 mini) sans non plus taper dans le haut de gamme a 1000€ qui sera sous exploité

    Répondre
  • Sam
    11 août 2019 - 18 h 52 min

    Ok AlxV je note pour les 16go sup et une carte graphique décente. Je vais installer un autre SSd pour le Swap

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *