Atari annonce l’envoi des premières VCS commerciales

Un an après la date annoncée de leur expédition, Atari annonce enfin la production de ses consoles Atari VCS. Des milliers de consoles auraient été produites et attendraient sagement leur embarquement depuis leur usine de production en Chine.

Ce “premier lot” d’Atari VCS 800 Edition Collector est en partance vers les US où les consoles seront ensuite redirigées vers les très patients clients Indiegogo de la marque. Je ne reviendrai pas sur les nombreux et très chaotiques épisodes qui ont marqué la commercialisation de ce produit depuis sa naissance et sa présentation sous le nom d’AtariBox en Juin… 2017. Oui, il a fallu plus de 3 ans entre la présentation de la machine et le début de sa production de masse.

2018-05-31 11_20_05-minimachines.net

Trois années pendant lesquelles de petits acteurs noname arrivaient à produire des dizaines de révision de machines et à les expédier à travers le monde entier sans tambours ni trompettes. Trois années qui ont été largement bouleversées dans le marché informatique par de nombreuses avancées techniques et en particulier l’arrivée des puces AMD Ryzen 3xxx qui rendent encore plus caduque l’offre actuelle de la VCS. 

Certes, la marque a compris en 2019 qu’il fallait passer du processeur AMD Bristol Ridge A1 à une solution AMD Embedded mais, comme d’habitude, le marché ne s’est pas arrêté pour voir comment la solution évoluait. Il a continué de progresser et les acheteurs de la VCS restent encore largement perdants d’un point de vue matériel avec cette machine.

La carte mère de la VCS

Le listing des composants indique donc un AMD Ryzen Embedded R1606G, un double coeurs Zen de première génération proposant 4 threads et gravé en 14 nanomètres avec un circuit graphique Radeon Vega 3. Une puce dont le TDP oscille entre 12 et 25 watts accompagnée par 4 à 8 Go de mémoire vive et d’un eMMC de 32 Go qu’on pourra seconder d’un stockage supplémentaire grâce à un slot M.2 non peuplé.

VCS

Proposé en 4 et 8 Go de DDR4 via un slot SoDIMM, l’engin propose une sortie HDMI, quatre USB 3.0, un Ethernet gigabit, un Wifi5 et du Bluetooth 5.0. Il est vendu entre 199$ et 299$ suivant les options et tourne sous une version custom d’Ubuntu. 

Pour rappel, on peut désormais obtenir un MiniPC sous AMD Ryzen 3 3300U en version 16 Go de DDR4 avec 512 Go de SSD accompagné d’un emplacement 2.5″ à moins de 310€… C’est tout le problème de cette machine désormais, elle a été prévendue il y a très longtemps et les acquéreurs vont récupérer une solution totalement dépassée aujourd’hui. Non pas en terme d’usage, l’engin sera toujours susceptible de faire tourner un système d’exploitation, mais en terme de ratio performances/prix. Il va sans dire qu’un MiniPC moderne au même prix sera beaucoup beaucoup plus performant.

collector

vcs

Les étiquettes de la version Collector

Les avantages de la VCS sont flous. Si son design et ses accessoires sont clairement à mettre à son crédit, les autres éléments restent au minimum assez bancals. Ses nombreux partenariats avec WonderOS ou AntStream restent flous ou pas forcément exclusifs. Il sera possible pour n’importe quel PC d’en profiter de la même manière.

Cela ressemble en tout cas au bout du tunnel pour cette lonnngue aventure. Je reste d’ailleurs confiant pour mon pari de 2018 sur le déroulement de la fin de ce projet.

 

Soutenez Minimachines, partagez le !


Violet
4 commentaires sur ce sujet.
  • 30 septembre 2020 - 15 h 56 min

    Hello, bon bah puisque c’est en production et que je n’ai pas eu le budget pour réaliser mon projet DIY, je vous le détaille pour qui veut le mettre en place :

    Je voulais “narguer” ce projet Atari (c’est pas bien de se moquer quand bien même ils n’en aurait jamais entendu parler!) :
    – en achetant un Maxtang VHFP30 vu sur Minimachines
    – en lui accolant un film de bois véritable sur la face avant
    – en bricolant derrière la face avant en bois un cache en forme de logo Atari laissant passer une lumière de LED blanche
    – enfin en y installant Batocera comme OS

    -> et voilà l’Atari Maxtang avec Ryzen 2500U !

    La dissipation et la finition métal-bois authentique, associée à une solution d’émulation de qualité, aurait pu être sympa.

    Répondre
  • 30 septembre 2020 - 18 h 58 min

    Recalbox 7 sort ce vendredi, autant dire que les acheteurs de cette ATARI n’attendront probablement pas leur précieux pour faire chauffer les manettes lol

    Répondre
  • 30 septembre 2020 - 19 h 08 min

    C’est sur c’est pas bien de se moquer .
    Mais c’est évident que de 2017 a 2020 ,les processeurs ont évolués .
    Perso ,je pense que c’est un truc commercial mais pas vraiment intéressant pour jouer .
    Disons 300 euros pour quelque chose de convenable ,juste en console je pense qu’une PS-4 ou une XBOX ONE peuvent certainement faire tourner les mêmes choses .

    La solution du PC ,si c’est une base équivalente Ryzen ,aujourd’hui il y a plein de carte mère qui font le taf .
    Avec un peu de chance on récupéré pas mal de composant d’un anciens PC ,RAM ,Disque Dur ou SDD ,voir certainement alimentation .

    Pour 350 euros de composants ,ce doit faire un PC avec Processeur AMD supérieur donc le choix est vite fait .
    Peut etre un peu d’imitation bois mais aujourd’hui on trouve meme du plaquage acajou ou chêne autocollant pour avoir sa partie bois ,un peu de métal fin pour son LOGO personnel et la console et prête sous Retroarch ou RECALBOX .

    Répondre
  • flo
    4 octobre 2020 - 15 h 11 min

    @prog-amateur : le maxtang VHFP30 est vendu maintenant avec au choix avec trois CPUs dont le ryzen 5 3500U, vivement l’intégration d’un ryzen 4xxx

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *