MiniPrint : Découvrez la plus petite imprimante 3D du monde

Projet d’étudiant, cette MiniPrint est une imprimante 3D assez extraordinaire dans le genre. Elle fonctionne sur batterie, est parfaitement autonome et évidemment totalement fonctionnelle.

Cette MiniPrint est un projet d’étudiant inspiré des nombreuses solutions d’imprimantes 3D DIY sorties ces dernières années. Son créateur explique sur Reddit qu’il s’est largement appuyé sur les créations reprenant les systèmes issus de mécanismes de lecteurs optiques pour sa propre création.


Je le trouve bien modeste car son projet va évidemment plus loin avec ce côté portable lié à l’emploi d’une batterie externe le rendant totalement autonome mais également du fait de l’intégration complète d’une solution Octoprint pour piloter l’impression. L’ensemble tenant dans une “lunchbox” les boites de repas type des campus US, c’est une véritable merveille de miniaturisation.

MiniPrint

Le travail de base a consisté à créer un prototype fonctionnel, une solution qui prouverait la possible miniaturisation de l’ensemble. Une fois achevé, il a permis de mieux comprendre le fonctionnement général de ce type d’imprimante, le pilotage des moteurs pas à pas et de tous les éléments d’une imprimante 3D. Un squelette indispensable pour lancer l’aventure de cette MiniPrint.

MiniPrint

Pour construire la version finale, son auteur qui se surnomme BingoFishy sur Reddit, a utilisé une buse et un extrudeur de chez Creality. Il était familier de ces éléments en tant qu’utilisateur d’une CR10 Mini mais c’était également des composants assez compacts. Il a fallu adapter énormément de choses autour de cette base comme, par exemple, un système permettant à un unique ventilateur de 4 cm de refroidir les deux côtés de la buse d’impression. Une solution probablement moins pérenne qu’une construction classique avec triple ventilateurs mais qui fonctionne tout de même remarquablement bien. 

Les éléments du châssis respectent la règle habituelle qui veut qu’une imprimante 3D ne serve qu’a imprimer d’autres éléments d’une imprimante 3D. La plupart des pièces ont donc tout simplement été imprimées et assemblées via des vis. La buse est amovible, il sera possible de la remplacer facilement en cas de besoin sans avoir  à sortir le moindre outil. Le filament est amené en bobines de 250 grammes.

MiniPrint

Les axes X et Y sont pilotés par des moteurs pas à pas issus de lecteurs DVD. L’axe Z utilise un double stepper pour pallier au manque de force de ce type de moteur. Les  barres qui permettent d’accompagner le rail de la buse sont également recyclées de lecteurs DVD. 

MiniPrint

La batterie de la MiniPrint est composée de cellules 26650 5300 mAh pour une capacité totale de 120Wh, ce qui donne une autonomie globale hors secteur de 3 heures environ. Un BMS classique permet de recharger l’ensemble en évitant tous les risques de la gestion de ce type de batterie au travers d’un port USB Type-C exploitant la norme Power Delivery et un chargeur de portable 65 watts classique. L’état de la batterie est visible grâce à un petit indicateur lumineux et un petit capteur tactile qui permet de voir où en est la réserve d’énergie en cours d’usage sans avoir à manipuler l’objet. 

MiniPrint

La carte mère employée est une SKR E3 mais un des futurs projets de BingoFishy serait de concevoir sa propre carte mère afin de gagner en compacité et de mieux piloter les voltages de ses moteurs pas à pas de DVD. L’intégration d’Octoprint permet de piloter l’imprimante au travers d’un Hotspot wifi généré par la carte. Un autre projet est de laisser la petite imprimante gérer également le slicing des pièces à imprimer via CuraEngine. L’idée étant de pouvoir envoyer des fichiers directement depuis son téléphone comme avec une imprimante 2D standard.

For my high school summer project, I designed and built the world’s most portable 3D printer from r/3Dprinting

La réalisation, comme la modestie de l’auteur, m’ont clairement tapé dans l’oeil. L’objet est très bien réalisé, intelligemment construit et ressemble à une base de travail extraordinaire pour approcher énormément de pistes de réflexion. Programmation, électronique, ingénierie… La somme de travail que cela représente est tout bonnement extraordinaire. Evidemment, cette MiniPrint ne sera pas capable de créer de grands objets mais j’imagine qu’une fois achevée, son auteur saura sans problème adapter son expérience à divers projets de plus grande envergure.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Rivière
9 commentaires sur ce sujet.
  • to
    30 septembre 2020 - 17 h 33 min

    Et l’inverse ca existe ? genre une imprimante 3D construite dans sa grange et qui peut imprimer une piscine ou un abri de jardin ?

    Répondre
  • 30 septembre 2020 - 18 h 48 min

    Ça me rappel un truc que j’avais vue il y a un moment: https://youtu.be/1il-3_FJtA8 bien que je sois en possession de toutes les pièces (ma fille avait eu 2 fois le stylo pour un Noël) ça va attendre, comme beaucoup d’autres projets qui remplissent l’atelier lol

    Répondre
  • 30 septembre 2020 - 20 h 29 min

    @to: de souvenir, un suédois avait présenté une imprimante 3D suspendue a des cables qui faisaient office d’axes X, Y et Z .
    Des moteurs et des engrenages au niveau de l’imprimante tiraient sur les cables pour bouger et étaient imprimés avec cette imprimante (ou une autre) .
    Par contre, impossible de retrouver le lien

    Répondre
  • 30 septembre 2020 - 23 h 25 min

    hangprinter

    Répondre
  • 1 octobre 2020 - 0 h 39 min

    J’adore ce genre de projet.
    C’est génial de penser que quelqu’un en se levant le matin se dise: “Tiens aujourd’hui, je vais concevoir une mini imprimante 3D”

    Félicitation au concepteur

    Répondre
  • 1 octobre 2020 - 5 h 03 min
  • to
    1 octobre 2020 - 17 h 01 min

    @all, merci pour les infos sur la hangprinter, j’ai pu qu’a l’attacher sous un drone et je vais pouvoir m’imprimer une petite tour Eiffel de 15m ; les voisins vont a-do-rer ;)

    Répondre
  • 2 octobre 2020 - 12 h 19 min

    C’est moi, ou je trouve pas la surface d’impression ?
    Malgré la taille, ça a l’air de faire des surfaces assez sympas, style 5x5x5cm.

    Répondre
  • 2 octobre 2020 - 17 h 41 min

    @StarDreamer: Hé… pas loin : “the build area is 50x50x46” on fait plein de trucs dans 5cm.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *