PolaroPi : Une version Raspberry Pi du Polaroid SX-70

Le PolaroPi est un projet de longue haleine mené par Joshua Gross. Il lui a fallu 8 mois de travail pour transformer un Polaroid SX-70 hors service en appareil photo fonctionnel sous Raspberry Pi Zero. Et le résultat est impressionnant.

Le projet PolaPi consiste donc a modifier un Polaroid SX-70, les plus jeunes d’entre vous ne connaissent peut être pas ce type d’appareil. Il s’agissait d’un engin capable de délivrer des images immédiatement. Des films contenant toute la chimie nécessaire à un développement instantané sortaient de l’appareil et se révélaient sous vos yeux.

2019-06-26 11_34_17-minimachines.net

Mais la magie de cet appareil particulier ne s’arrêtait pas là puisque l’objet faisait partie de cette catégorie d’appareils à soufflet, capable de largement se replier sur lui même pour gagner en compacité. On retrouvait alors une solution relativement plate, très fine pour l’année 1975 à laquelle il est sorti, et capable de donner 10 clichés par “pellicule” de films.

2019-06-26 11_34_26-minimachines.net

Déplié, l’engin proposait un viseur sur sa partie haute, un bouton de déclenchement en façade et une prise en main plus ou moins acrobatique si mes souvenirs sont bons. Il était souvent utile de le coller à un mur ou de le poser sur un meuble avant de déclencher pour éviter un tirage un peu flou. Particularité de ce modèle, les films étaient livrés dans une cartouche qui contenait également une pile permettant d’alimenter l’appareil. Un vrai désastre écologique mais une solution assez élégante d’u point de vue fonctionnel.

2019-06-26 11_30_50-minimachines.net

Premier défit à relever pour la création de ce PolaPi, démonter l’appareil et se rendre compte du maigre espace disponible une fois replié.

2019-06-26 11_31_02-minimachines.net

Car il va falloir y caser pas mal de choses… Et en particulier une Raspberry Pi Zéro et un écran LCD de 3.5″ pour faire fonctionner le viseur.

2019-06-26 11_31_42-minimachines.net

2019-06-26 11_31_14-minimachines.net     2019-06-26 11_31_28-minimachines.net

Un premier défi consiste à ajuster une caméra de Raspberry Pi à la place de l’objectif d’origine. Avec un adaptateur grand angle, le résultat est très convenable.

2019-06-26 11_31_48-minimachines.net

Le second souci est plus complexe puisqu’il s’agit de glisser l’écran LCD au bon endroit pour qu’il puisse être utile à la prise de vue au travers du viseur du PolaPi. Il y a un souci d’épaisseur – on devine au dessus le branchement direct sur les GPIO de la Pi Zero de l’écran – puisque l’auteur veut conserver la possibilité de replier l’appareil.

2019-06-26 11_32_44-minimachines.net

2019-06-26 11_56_02-minimachines.net 2019-06-26 11_55_48-minimachines.net 2019-06-26 11_56_20-minimachines.net

Il faut donc découper le châssis, y aménager la place nécessaire pour ces composants de base mais également le reste : Batterie, système de chargement et autres. La carte Raspberry Pi doit en plus être connectée au divers boutons nécessaires à la prise de vue repris en façade.

2019-06-26 11_32_03-minimachines.net

Après bien des ajustements, le résultat est là. L’œilleton de l’appareil permet de voir “naturellement” l’écran 3.5″ qui lui même diffusera ce que le capteur de la camera observera.

2019-06-26 11_33_07-minimachines.net

Il n’y a plus qu’à replier le tout, coder la carte en profitant de ses capacités OpenCV pour compenser les distorsions causées par le grand angle et assembler le PolaroPi. Quand je dis YAKA, je plaisante. Le travail est complexe autant pour la partie matérielle que logicielle.

2019-06-26 11_30_20-minimachines.net

2019-06-26 11_30_42-minimachines.net

Et voilà le travail, après un petit maquillage de l’engin d’origine avec des étiquettes maison et une nouvelle couverture noire, le PolaroPi est apte au service. Il enregistre les images sur sa carte MicroSDXC, se charge en Micro USB et propose un port USB 2.0 Type-A pour connecter facilement la carte à un PC.

2019-06-26 11_34_36-minimachines.net

Le résultat est impressionnant, le PolaroPi prend ce genre de photo. Ce n’est pas l’image la plus géniale qui soit mais l’objet est en lui même une réussite. J’imagine très bien ce genre de solution connectée lors d’une soirée ou d’un événement qui prendrait des clichés et qui les diffuserait sur un média en ligne par exemple. Avec un petit module Wifi, il serait possible de faire en sorte que chaque cliché du PolaroPi soit repris sur un écran externe assez facilement.

Pour en savoir plus, un billet très détaillé est disponible sur le site de Jushua Gross. Vous y trouverez tous les détails de la fabrication de l’appareil et des informations concernant la partie logicielle.

3 commentaires sur ce sujet.
  • 26 juin 2019 - 12 h 15 min

    A bon 8 mois et ça imprime pas sur papier ? Dommage pour un pola. :p

    Répondre
  • 26 juin 2019 - 13 h 56 min
  • 26 juin 2019 - 16 h 06 min

    Les meilleurs hacks sont ceux qui permettent de redonner de l’importance à un vieil appareil. Celui-ci est excellemment réussi, chapeau !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *