Onyx Boox Viking : une liseuse au concept original

La Onyx Boox Viking est de prime abord une solution de lecture à encre numérique classique. C’est sa couverture qui lui offre ses capacités spécifiques.

La Onyx Boox Viking est une liseuse d’apparence classique, un écran 6 pouces tactile employant une technologie d’encre numérique E Ink Carta Plus avec un système d’éclairage proposant une fonction anti lumière bleue pour lire la nuit. Elle est pilotée par un SoC non détaillé, on sait jusque qu’il s’agit d’un quadruple coeur cadencé à 1.2 GHz. Ajoutez à cela 1 Go de mémoire vive et un stockage interne de 8 Go en eMMC.

2019-05-15 15_06_33-minimachines.net

La Onyx Boox Viking propose un module Wifi4 et du Bluetooth 4.1, ce qui correspond bien aux besoins de transferts de données qu’elle sait prendre en compte. Pour ajouter toute une bibliothèque de plusieurs gigaoctets sur l’engin on pourra la connecter via sa prise USB type-C qui sert également à recharger sa batterie. Un lecteur de cartes MicroSDHC est également présent pour ajouter beaucoup plus de données. La liseuse est construite en plastique avec un procédé monobloc plus simple qui devrait permettre de baisser son coût de production  et augmenter sa résistance. Elle mesurera 15.59 cm de haut pour 11.24 cm de large et 8.8 mm d’épaisseur et pèsera 165 grammes.

Ce qui change la donne par rapport aux autres liseuses, c’est la présence de connecteurs Pogo sur le dos de l’appareil. Ceux ci permettent de connecter différents accessoires et en particulier une couverture de protection qui, en plus de protéger l’appareil, offrira alors des boutons pour tourner les pages.

2019-05-15 15_04_32-minimachines.net

Car c’est truc que j’aimerais comprendre, est-ce que les gens qui conçoivent les liseuses utilisent des liseuses ? Les écrans tactiles c’est très bien, mais devoir toucher l’écran pour tourner une page, c’est très pénible. Pourquoi ne pas proposer directement des boutons de navigation “page suivante” et “page précédente” sur leurs engins ? Debout, dans un transport en commun, alors que l’on tient un sac à bout de bras et quelque peu comprimé par la foule, on se retrouve dans l’exercice délicat de tenir sa liseuse entre ses doigts tout en essayant de tourner la page en atteignant la surface tactile avec le bout du pouce. 

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai dû appuyer sur l’écran de ma liseuse de manière acrobatique… Là encore, la liseuse par défaut ne proposera pas ces boutons mais au moins la Onyx Boox Viking proposera le choix de retrouver cette option.

2019-05-15 15_05_25-minimachines.net

A noter que d’autres couvertures permettront de proposer d’autres services. La marque évoque une solution pour augmenter l’autonomie de l’engin ou un système de clavier…

Source : NotebookItalia

18 commentaires sur ce sujet.
  • 15 mai 2019 - 15 h 27 min

    C’est pour ça que je garde précieusement ma kindle non tactile avec les touches sur le coté. Franchement du tactile sur des liseuses… pourquoi pas mais qu’ils laissent les boutons.

    Répondre
  • 15 mai 2019 - 16 h 32 min

    @wanou: Idem, mon “antique” Kindle non tactile est toujours aussi efficace avec ses boutons latéraux :)

    Le seul point noire que je lui trouve, c’est du coté software, avec son interface austère et ses menus pas toujours bien pensés.

    Répondre
  • luz
    15 mai 2019 - 16 h 43 min

    A l’inverse, ma Kobo Glo avec mes grandes paluches, ça passe bien. Et franchement, la manipulation du texte est bien plus simple avec un écran tactile. J’utilise pas mal les dictionnaires de ma Kobo (principalement de traduction) et je n’ai pas du tout apprécié l’exercice avec la kindle à boutons que j’ai eu quelques temps.

    Répondre
  • 15 mai 2019 - 17 h 20 min
  • 15 mai 2019 - 20 h 56 min

    A quand une télécommande pour éviter de sortir un bras de la couette !

    Répondre
  • 15 mai 2019 - 21 h 49 min

    @christine HOULLEGATTE: Il y’en a plein les magasins, il suffit de choisir une télécommande RF et non pas IR…

    Répondre
  • 15 mai 2019 - 22 h 12 min

    C’est ce que j’ai apprecié sur l’oasis.
    Le tactile et les boutons physiques.
    Le bord large est bien aussi pour la tenue à une main. J’ai du mal à reprendre la paperwhite avec l’écran “centré” maintenant, je trouve ça bien moins confortable.

    Répondre
  • 15 mai 2019 - 23 h 52 min

    Je ne vois pas où est la réelle nouveauté puisque la Nolim Pocketbook Saga a une couverture qui inclut des touches physiques et met la liseuse en veille lorsqu’on la ferme
    La couverture solaire pour Pocketbook Ocean permet de recharger la liseuse

    Répondre
  • 16 mai 2019 - 6 h 28 min

    Pareil : la Cybook Muse me plait à cause des boutons pour tourner les pages ainsi que son format 6 pouces qui me permet de la manipuler à une main (j’ai une grande main). Je regrette énormément de ne pas avoir trouvé de liseuse sans écran tactile à l’époque de son achat. Je ne me sert pas du dictionnaire et le côté waouh du tactile, je m’en bats l’œil. Du coup je regrette de devoir l’utiliser pour les menus.

    Si une personne ici connait un modèle ouvert (qui ne m’oblige pas à convertir mes epub en autre chose, quoi) avec lumière si possible et sans écran tactile pour consommer la batterie, je lui en serait reconnaissant. Les seules modèles que j’ai vu jusqu’à maintenant ont un plastique qui couine et des boutons avec un niveau sonore à faire peur.

    Répondre
  • 16 mai 2019 - 9 h 00 min

    Pour les liseuses avec touches, cherchez du coté de Pocketbook, ils ont pas mal de références…

    Répondre
  • 16 mai 2019 - 9 h 44 min

    Je n’ai pas trouvé mieux que la TEA Touch HD Plus (après une kobo, une kindle, une autre TEA de génération précédente similaires). La lisseuse parfaite pour moi à ce jour. Il ne lui manque plus qu’un stylet et la reconnaissance de caractère pour prendre des notes et annoter les pdfs, comme c’était le cas sur mes pocketpc du début de millénaire sur des procos plus pourris.

    elle a des boutons physique, excellente réactivité, très bonne prise en charge des pdf, lumière réglable en intensité et chaleur…

    Je ne comprends pas comment cette lisseuse n’explose pas toutes les autres, si ce n’est qu’elle doit lutter contre des mastodontes de la diffusion (amazon, kobo)

    Répondre
  • 16 mai 2019 - 10 h 28 min

    Je ne vois pas l’interet de couverture permettant d’étendre l’autonomie. Elle est déjà suffisamment importante. Idem pour le clavier, perso je ne tape jamais rien.
    Je vois bien que cette compagnie tente d’apporter des plus, mais à part l’éclairage anti lumière bleue très important, le reste ne vas pas convaincre grand monde.
    D’autant plus que pour moi, le monopole d’Amazon n’est pas pres de cesser et ce pour une raison simple: Kindle Unlimited. La possibilité de lire autant de livres que voulu pour 10€ par mois.

    Répondre
  • 16 mai 2019 - 13 h 23 min

    Je plussoie sur l’aspect acrobatique de l’utilisation d’une liseuse tactile dans les transport en commun : j’ai échangé avec mon fils pour récupérer l’ancien modèle non tactile le jour où j’ai du choisir entre mettre ma lecture en stand bye ou changer de page avec le nez.
    Toujours en faveur des anciens Kindle et de leur interface non tactile toute pourrie, d’une part elle est bullet proof (jamais eu de plantage même avec des ebooks vérolés ce que j’ai rencontré à plusieurs reprise sur d’autres marques) et, d’autre part cette interface en mode texte uniquement, quasi soviétique, est, à ce que j’ai constaté, plus simple à utiliser pour des personnes âgées que des interfaces plus graphiques tactiles ou pas.

    Répondre
  • 16 mai 2019 - 13 h 24 min

    Bonjour
    J’ai eu deux Tea touch 3 : il y a possibilité de tourner les pages soit via l”écran soit via les boutons physiques présents en basµ. et ça fonctionne très bien.
    Par contre qu’est ce que cette liseuse est fragile : un choc dans l’angle et hop écran fissuré … et pas de garntie, juste 20€ de remise sur le prochain achat si on renvoie la liseuse à nos frais :(
    Maintenant j’ai une Nolim achetée à vil prix dans un Carrefour l’an dernier, la coque en silicone permet de très bien protéger la liseuse, mais qu’est ce que le système d’exploitation est indigeste.

    Cdlt

    Répondre
  • 16 mai 2019 - 19 h 25 min

    @Emmanuel: Pareil ! Une Tea Touch Lux 3 cassée et remplacée par une Touch HD mais avec une housse de protection (pas l’officielle pas assez rigide pour bien protéger l’écran).

    J’ai aussu la Nolim 2017 de Carrefour est qui est identique à la Bookeen Saga. J’utilise Calibre et ses fonctions d’import évoluées pour gérer ma bibliothèque sur la liseuse qui a effectivement un système très sommaire.

    Pour tous ceux qui recherchent une vraie liseuse respectant le format epub il y a de nombreux modèles TEA (Pocketbook en France) et Bookeen (marque française également) et même dans une moindre mesure les liseuses Kobo. Les médiathèques ont souvent un système de prêt de livres numériques, la meilleure est la bibliothèque numérique de la ville de Paris accessible à tous les franciliens

    Répondre
  • 16 mai 2019 - 21 h 20 min

    Quoi ?? Y aurait-t-il un moyen de tourner les pages sans sortir ses mains ?? Dites moi en plus !

    Répondre
  • 17 mai 2019 - 9 h 33 min

    @TomT:

    Personnellement j’utilise mon nez, mais avouez qu’il y a plus élégant ! ;-)

    Répondre
  • Seb
    19 mai 2019 - 18 h 13 min

    bookeen…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *