OneDrive ne reconnait plus que le système de fichiers NTFS

Décidément, Microsoft se transforme de plus en plus en geôlier pour ses utilisateurs. Après l’annonce d’un système les enfermant dans sons Store avec Windows 10 S qui va débouler à la rentrée. Voilà que Onedrive ne veut plus lire d’autres stockages que ceux formatés en NTFS.

NTFS c’est un système de fichier, sans surprises il  a été créé par Microsoft et poussé par la marque depuis Windows NT. Mais si le format existe depuis Windows NT et a accompagné les succès de Windows XP, 7 et Windows 10, il l’a toujours fait en compagnie d’autres formats comme le FAT32 et autres exFAT.

2017-07-07 11_34_42-Microsoft OneDrive drops support for non-NTFS drives - Liliputing

Désormais, les utilisateurs de OneDrive, le  système de sauvegarde dans les nuages de Microsoft, n’auront plus d’autres choix que d’utiliser le NTFS pour synchroniser un stockage avec leur compte.

Comprenons nous bien, Windows est parfaitement capable de lire des formats FAT32 ou exFAT, OneDrive tournant du côté client, il est donc à même de lire ces fichiers, mais Microsoft refuse désormais que ceux-ci soient synchronisés vers ses services en ligne. Jusqu’à peu, c’était possible mais une mise à jour du client vient de remonter ce problème.

Attention, ce n’est pas un bug, il s’agit d’une correction. Microsoft explique que OneDrive n’a jamais été prévu pour fonctionner avec d’autres types de fichiers que ceux issus d’un stockage en NTFS. Pour quelle raison ? Mystère. Le service, lancé en 2007 avec un autre nom avant d’être rebaptisé OneDrive en 2014, fonctionne sans soucis depuis des années en utilisant la capacité de Windows à prendre en charge les divers formatages de systèmes de fichiers du marché. Mais ce n’était pas prévu comme cela et Microsoft a donc corrigé ce bug vieux de 10 ans.

Ce que Microsoft appelle un bug pour OneDrive est donc en réalité une limitation commerciale. Microsoft veut limiter l’usage de son OneDrive à d’autres systèmes d’exploitation. Sous Linux, il est possible d’utiliser le NTFS mais comme le format n’est pas Open-Source, il reste des zones obscures sur son usage. En pratique, un pilote libre a été créé en 2007 sous le nom de NTFS-3G et n’est pas parfait. Il est plus efficace que le pilote du noyau linux mais pose surtout des soucis juridiques. En effet, celui-ci n’est pas autorisé par Microsoft qui possède des brevets spécifiques. En pratique, on imagine mal Microsoft attaquer frontalement le monde libre quant à l’utilisation de ce type de brevet… Mais il devient possible de le contraindre et ce recours à une limitation de OneDrive est un signe assez fort des possibilités qu’a Microsoft d’altérer la liberté d’usage de son format.

Sous OSX également cela pose problème, il faut recourir à des logiciels tiers pour formater un stockage en NTFS. Là encore, Microsoft pourrait jouer des coudes et pousser les utilisateurs vers la sortie de son système de Cloud en limitant l’accès aux disques non NTFS. Peu d’utilisateurs sont assez masochistes pour formater leurs disques sous ce système dès le démarrage et encore moins pour re-formater un disque plein en NTFS alors qu’il est plein de données.

2017-07-07 11_43_02-

Et cela montre la très relative bonne foi de Microsoft dans cette histoire. Car OneDrive est un outil disponible sur toutes les plateformes : PC évidemment mais également Mac OS, Android ou iOS… Or tous ces systèmes utilisent autre chose que du NTFS pour fonctionner ! Et seuls les utilisateurs de PC sous Windows vont donc être contraints de passer au NTFS… On imagine mal Microsoft arrêter de synchroniser ses services avec les tablettes Apple et Android après avoir développé des applications. La marque aura du mal à prétexter à un développement issu d’un bug…

Le fait que Microsoft fasse ce changement sans aucune alerte préalable est préoccupant. J’imagine que certaines PME utilisent le cloud de OneDrive pour effectuer une copie de sauvegarde de leurs données. Le fait que la synchronisation se résolve par un message d’erreur ne sera peut être pas visible si facilement depuis un serveur qui tente l’opération chaque nuit. La moindre des corrections aurait été un petit email d’alerte à tous les comptes OneDrive.

2017-07-07 11_44_50-

Le pire étant sans doute le problème lié aux formatages de la plupart des stockages d’images. Les appareils photos n’utilisent pas le NTFS mais le FAT sous diverses formes. Vos cartes mémoire et autres stockages externes sont rarement formatés en NTFS pour assurer une plus grande interopérabilité. FAT32 et exFAT sont préférés car ils sont lus par tous les systèmes et une carte SDXC issue d’un appareil photo pourra ainsi être glissée dans tout type de machine et traitée sans soucis. Avec OneDrive cependant, il ne sera plus possible de synchroniser directement les images d’un stockage attribué à votre lecteur carte SD vers le stockage dans les nuages, il faudra d’abord passer par un stationnement sur un stockage NTFS au sein de votre machine.

Un choix compliqué de la part de Microsoft qu’il est difficile à expliquer. Techniquement, le “bug” fonctionnait très bien depuis 10 ans et les serveurs de Microsoft sont évidemment capables d’encaisser des données de tous types de systèmes de fichiers. Et commercialement, cette restriction ne fait qu’handicaper les clients de Microsoft.

NAS

La solution ? Et bien, il existe d’autres services de stockage en ligne comme Box, DropBox, Google Drive ou autres. Il est évidemment également possible d’acquérir un NAS et de stocker vos propres données vous même et d’y avoir accès depuis n’importe quelle connexion en ligne. Et là, vous êtes chez vous, vous choisissez exactement comment vos données seront traitées.

source : Ars Technica

41 commentaires sur ce sujet.
  • 7 juillet 2017 - 12 h 41 min

    mouahahaha ces cons … balmer est de retour aux commandes ou quoi? xD

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 12 h 43 min

    de toutes façons tout utilisateur windows (avec la connexion en ligne) est déjà client de leur cloud après que le client l’utilise ou pas doit être le cadet de leur souci en ce moment

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 12 h 48 min

    J’imagine que onedrive a maintenant besoin des aptitudes du système NTFS pour stocket des métadonnées relatives à la synchronisation dans chaque fichier plutôt qu’un fichier base de donnée par exemple.

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 12 h 48 min

    Ars dit aussi que cette nouvelle exigence est sans doute liée à la prochaine nouvelle fonctionnalité qui permettra de mélanger de façon transparente les fichiers du Cloud et ceux en local.
    Pas complétement arbitraire et commercial donc: il y a bien une base technique. Mais c’est violent et cavalier.

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 12 h 54 min

    @Obarthelemy: et ça promet sans doute des effets de bord intéressants ^^

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 13 h 30 min

    Il existe des alternatives à Microsoft : il faut que Microsoft continue à développer ses nouvelles fonctionnalités (là ce n’est pas une correction de bug, c’est une nouvelle fonctionnalité) jusqu’à ce que les clients n’en peuvent plus. Microsoft se rapproche de la ligne rouge, le débile 10S, les petites contrariétés avec One Drive…

    Ce ne sont pas les techos qui sont à blâmer, ce sont ceux qui définissent ce genre de politique. A terme, on verra si cela a un effet positif sur les revenus, et alors il n’y aura qu’à continuer jusqu’à atteindre un éventuel point de rupture, on en a des exemples par le passé et il arrive que des entreprises meurent. Et les données de mon microsoft drive, elles partent où dans ce cas là ?

    En attendant d’autres solutions se développent. Un NAS est vachement confortable pour tous le monde à la maison (on parle de solutions domestiques) et est aussi accessible de partout : pour OneDrive, faut vraiment avoir envie de partager ses données avec Microsoft.

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 13 h 37 min

    “Avec OneDrive cependant il ne sera plus possible de transférer directement les images de votre carte SD vers le stockage dans les nuages, il faudra d’abord passer par un stationnement sur un stockage NTFS au sein de votre machine.”

    T’es sur de ça ? Il me semble qu’il est juste question de la synchronisation. Mais il sera toujours possible de pousser des fichiers vers le cloud depuis une clés USB ou une carte mémoire. ça ne remet pas en cause le reste de l’article mais cette partie là me semble erronée.

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 13 h 38 min

    Aaaaaaahhhhhh c’est pour cela que onedrive m’emmerde depuis quelques jours. Moi qui pensait que le exfat était une évolution du ntfs -_-

    Répondre
  • PJL
    7 juillet 2017 - 13 h 44 min

    Le NAS chez soi, c’est bien pratique (j’en ai un) mais le jour ou on se fait cambrioler, on perd tout.
    C’est arrivé à une de mes élèves prof.
    Elle s’est fait piquer son PC portable plus sa tablette et ses 2 disques durs de sauvegarde.
    10 années de cours se sont ainsi envolées.

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 13 h 49 min

    @wanou: Ben perso j’ai un système qui synchronise tout ce qui arrive dans mon lecteur de cartes SD… Donc j’imagine qu’un photographe qui règle son système de la même façon sera confronté au même soucis non ?

    Mais tu as raison, ce n’est pas clair, je vais modifier.

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 13 h 52 min

    @PJL: La meilleure solution est donc de faire les deux et de porter une patte de lapin ^^

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 14 h 46 min

    Un NAS chez ta maman et tu les synchronises. Avec un marteau on peut aussi se taper sur les doigts. Ton NAS peut tomber en panne, se faire voler, etc… Les fichiers à un seul endroit, cela ne fonctionne qu’un temps.

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 15 h 23 min

    @PJL:

    Si le NAS est posé sur le buffet du salon à côté du portable/tablette, quel est son intérêt, en termes de sécurité de données ? C’est comme les sauvegardes DAT posées sur le serveur !!!

    Comme dit pas Starlord : copie dans le serveur dans la buanderie (avant qu’on vienne me le piquer là, au dessus de sèche linge…) + copie sur HDD externe au boulot.

    Après, si la Corée du Nord, ou les US, nous nuke …

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 15 h 24 min

    Comme dit par Starlord : copie dans le serveur dans la buanderie (avant qu’on vienne me le piquer là, au dessus de sèche linge…) + copie sur HDD externe au boulot.

    Après, si la Corée du Nord, ou les US, nous nukent …

    (Je corrige mes fautes)

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 16 h 44 min

    @PJL:
    Tu prends un NAS wifi et tu le moule dans le mur de platre, avec une prise dans le mur. Voilà, invisible :p

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 16 h 46 min

    >> “Moi qui pensait que le exfat était une évolution du ntfs” <<

    @Steve: il en avaient aussi qui pensaient que WinMilllenium etait une version plus moderne que win2000.

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 17 h 08 min

    @zhir: Bah vas-y, fou-toi d’ma gueule :D

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 17 h 54 min

    “Peu d’utilisateurs sont assez masochistes pour formater leurs disques sous ce système dès le démarrage”

    Rien de masochisme là dedans … Ça fonctionne très bien.

    “et encore moins pour re-formater un disque plein en NTFS alors qu’il est plein de données.”

    Convert /ds:NTFS c:

    Essayez vous verrez, c’est magique.
    Ça ne prend que quelques secondes et le disque passe en NTFS sans rien perdre …

    “Et cela montre la très relative bonne foi de Microsoft dans cette histoire.”

    Après cela, que dire de celle du rédacteur de cet article ! ;-)

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 17 h 55 min

    /FS:NTFS

    FS pour file system …
    Désolé, le correcteur ortho et les commandes c’est pas au top ! ;-)

    Répondre
  • Koa
    7 juillet 2017 - 18 h 16 min

    Tiens, alors qu’ils viennent de passer/sont en train de pousser le ReFS ?!
    Bizarre ça …
    Mais bon, Mme Michu est en NTFS alors elle s’en ballec !

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 18 h 19 min

    @schurmps: Il faudrait plutôt s’interroger sur le sens global du paragraphe plutôt non ?

    Début de paragraphe : “Sous OSX également cela pose problème”, la suite du paragraphe interroge donc le monde MAC. Or je vois mal un Mac User se lancer dans le formatage de son MAC sous NTFS non géré par défaut (il faut une application tierce) dès l’achat plutôt que de garder son HFS+. Je le vois également mal utiliser la commande “Convert”. A moins que j’aie loupé quelque chose…

    Le paragraphe entier concerne les utilisateurs MAC. comme celui du dessus s’interrogeait sur les implications dans le monde Linux.

    Evidemment, pour un utilisateur Windows – celui qui peut utiliser CONVERT – ce paragraphe n’aurait absolument aucun sens puisque le NTFS est proposé par défaut depuis Windows NT…

    Lire tout un paragraphe permet de comprendre ce qu’exprime l’auteur, extraire des morceaux dudit paragraghe marche beaucoup moins bien. Essayez de tout lire, vous verrez c’est magique.

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 18 h 46 min

    @Pierre Lecourt:

    Maintenant que tu le dis je fais pareil avec ma machine à vider les sd… bah on est pas dans la merde. Tant pis… j’irais chez google…

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 20 h 36 min

    @Starlord: ah bah merci !
    ça fait des années ici que je le dis
    back up ET re back up sur un site distant…
    et on me prends pour un ouf ou un pousse à la conso

    @Steve: quand un hdd ou le nas auront un soucis, tu exploses le mur ?
    répare la panne et ensuite refais ?
    franchement, un site distant c’est plus pratique (et moins cher)
    je parle même pas de ceux en location hein

    @ tous
    une partoche ntfs sur un linux, ça marche nikel pour partager des données dejj en local entre un systeme win (celui du boulot par exemple) et un systeme linux (le votre par exemple)

    le gros hic, c’est effectivement pour les cartes des APN ou reflex

    là, c’est con effectivement

    essayez de les synchro sur un win et ensuite sur onedrive, mais à terme, pour ce type d’usage et de devices, ce service n’est plus valable pour vous et va plus vous les brisez qu’autre chose

    passage à la concurrence
    bon courage

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 22 h 15 min

    @schurmps:
    Propos nul et non avenu: Des commandes purement windows d’une part. D’autre part, le système utilisant les drivers de la machine pour accéder au système de fichiers la limitation n’est pas technique: tout ce qui est accessible en local ne pose aucun pb de cet ordre.
    C’est juste une boite en voie de TRUMPISATION qui va encore pouvoir licencier. Et commencer par son PDG afin de limiter les dégats ca serait bien. Le Mital aux dents longues du logiciel…

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 22 h 18 min

    @orangina rouge:
    La liberté a un prix. Et un FS moisi et propice à la fragmentation datant de NT, franchement, pour l’imposer il ne faut pas manquer d’air!
    Microsoft, c’est retour vers le futur…

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 22 h 18 min

    J’ai découvert Nextcloud (un fork d’Owncloud, mais libre). C’est DUR à paramétrer pour un débutant mais franchement, quand ça marche, c’est juste top : accès à son NAS depuis iOS ou Android (pour les photos, l’agenda, le répertoire de contacts, etc.), et sur PC ça marche sur Windows, Linux, Mac.

    C’est open-source, gratuit, ça ne regarde pas un cheveux de ta vie privée, c’est “cryptable”, réactif, y a même une sorte de Skype qui transite sur ton serveur et pas sur celui d’une entreprise privée, etc.

    Honnêtement, j’ai installé ça sur une box contenant 2 baies 2,5″ avec Ubuntu dessus, et j’ai pas vu mieux question confidentialité, ergonomie, et compatibilité.

    Répondre
  • 7 juillet 2017 - 22 h 29 min

    @prog-amateur: Il manque plus qu’un tuto j’ai envie de dire :p

    Répondre
  • 8 juillet 2017 - 0 h 02 min

    @uann: MS, c’est un peu comme une grosse administration
    lente, impossible à faire bouger ou reformer
    et niveau innovation, c’est surtout cosmétique pour la majorité des utilisateurs
    (et en ce moment au forceps et ça passe mal)s

    après, les consommateurs, tu les colles en boutique, c’est MS ou apple (et son HFS+)

    si on s’y connaît, il y a des alternatives parfaites… mais pas en ventes parce que “personne connaît donc personne achète”
    bref, le chat qui se mort la queue

    donc on rustine, on garde une partoche ntfs (et pour le boulot, c’est certaines fois indispensable)
    si on a un GPS, c’est MS ou apple pour les mettre à jour aussi par exemple etc etc (je ne parlerais pas de streaming et d’offre légale HD, nan, me lancer pas !!!)

    sinon, on passe du coté de google, apple mais en univers “mobile”
    ou c’est encore pire !!!
    surtout niveau confidentialité. une torche qui a besoin d’avoir accès à TOUS, jamais compris que les utilisateurs installent ça de toute façon
    les chromebook et les connections obligatoire avec tous dans le cloud etc etc
    (pas mieux chez apple qui vous enferme aussi dans son monde)

    donc bon…

    @prog-amateur: oui, ou un lien vers un BON tuto
    et pour les nas aussi (parce que c’est généralement ça qu’on conseillera aux débutants ici)
    sinon ce serat lien vers site de la communauté syno et leur solus
    bon week end à tous

    Répondre
  • 8 juillet 2017 - 11 h 16 min

    @Dimitri: Et si on utilise Windows uniquement avec des comptes locaux et qu’on désactive OneDrive ?

    Répondre
  • 8 juillet 2017 - 11 h 35 min

    @orangina rouge:
    La théorie que je défends depuis un certain temps c’est que Google est le vrai ennemi pour MS. Il l’a rétamé sur les mobiles, les tablettes (avec un bon retour en pro de MS, il faut l’avouer) et les PC avec les chromebooks que “même ma belle-mère elle pourrait tout faire toute seule sans que je passe mon week-end à lui expliquer ou à faire de la maintenance”(et sans virus).

    Car Google a tellement simplifié le bazar, qu’il permet à tout le monde (genre 7 milliards d’humains) de communiquer, de travailler, de s’amuser, etc. quasi gratuitement et simplement là ou MS rendait les choses compliquées/peu fiables…Et chères !
    Steve Jobs a bien compris le truc quand il disait qu’Android était une merde…il pensait surtout à la moitié du gateau qu’il allait perdre…
    Donc, MS s’est pris une grosse tarte et ils se devaient de réagir pour ne pas finir comme IBM.

    Ils ont donc décidé d’évoluer à marche forcée…vraiment très forcée pour l’utilisateur (je ne comprends pas que Windows 10 puisse changer mes préférences d’applications par défaut après une mise à jour, pour moi, c’est juste inacceptable) afin de capter les milliards d’utilisateurs de Google avec un Windows gratuit, mais qui fait ce qu’il veut. Et maintenant, ils veulent le faire payer.

    LA stratégie de MS est donc de créer un ecosystème fermé, comme Apple et comme Google. C’est tout. Après on sera leurs marionnettes ou leurs prisonniers. La vie privée est morte, la liberté (celle de penser aussi) est le prochain jalon de leur plan.

    >>POURQUOI notre vieille Europe n’interdit pas la vente de PC avec bootloader fermé, tout simplement ? On les paye à quoi faire, ces fonctionnaires, à part à nous interdire de bouffer des produits vraiment bio, sans OGM et non pasteurisés si ça nous chante !!! MERDE !

    Répondre
  • 8 juillet 2017 - 13 h 56 min

    @brousse.ouillisse: c’est mon cas, pas de compte MS, pas de One Drive, une vie sereine et 2 backups physiques synchronisées tous les jours avec freefilesync

    Répondre
  • 8 juillet 2017 - 15 h 00 min

    @Pierre Lecourt: et @orangina rouge:
    Je vais voir si j’ai un peu de temps (car c’est long), je vais tenter d’en faire un sur le forum.

    Répondre
  • 9 juillet 2017 - 11 h 19 min

    C’est article est pour la plupart faux :
    – NTFS est le format par défaut depuis +15ans, à moins d’avoir volontairement formaté son disque dans un format obsolète (pas de fichier de plus de 4Go en FAT…) il n’y’a aucune raison qu’il reste des partitions système en FAT sous windows,
    – Linux lit/écrit le NTFS, les brevets logiciels sont illégaux à peu près partout dans le monde sauf au USA et Japon. (Ex: sur Debian tu actives la source non-free et peux installer ce qui est breveté -win32codecs, des binaires, ntfs3g-…) Je n’ai pas fouillé mais il me semble que le noyau intègre un pilote NTFS libre depuis quelques années, NTF3G étant du passé
    – le paragraphe sur FAT et les cartes SD est sans objet : les cartes SD sont formatées en FAT afin d’être lisible sur du vieux matos, les photos de ses cartes SD pourront être synchronisée sans pb : tu synchronise ton APN, les photos sont copié sur le disque système qui peut être synchronisé sur le cloud. Je serais surpris que les APN ne gère pas NTFS (comment géré une grosse carte SD / comment enregistré une vidéo qui dépasse allègrement la limite de 4Go)
    – Ce n’est pas une limite commercial mais technique, FAT est un système de fichier hérité des disquettes l’objectif est de gérer la place avec le moins d’overhead, d’où les nombreuses limitations (pas de metadonnée, pas de gestions de droits, limite de taille de fichier, rustine pour gérer les noms de fichiers longs, limite de nombre de fichiers à la racine…). OneDrive pourra fonctionner correctement avec des systèmes de fichiers moderne (ex EXT2-3-4 sous linux ou HFS) qui gèrent les méta données (en gros OneDrive à besoin d’un attribut “synchronisé” supplémentaire sur chaque Fichier, FAT n’en gère en dur que 4 lecture seule, système, caché et dossier)

    Bref ce qu’il fallait comprendre c’est que OneDrive ne peut pas fonctionner avec FAT (ce qui sous Windows est équivalent à ne peut fonctionner qu’avec NTFS), FAT ne peut pas être utilisé correctement sous linux ou Mac (notamment: pas de gestion de droits, ou impossible de faire des liens) donc ce ne sera pas un pb pour ces OS cette limitation étant déjà effective.

    Répondre
  • 9 juillet 2017 - 11 h 37 min

    Edit : https://tof.cx/image/poob6 options du noyau (linux 4.12.0)
    Je n’ai pas essayé mais le texte d’aide sur la limitation est probablement obsolète (je me rappelle n’avoir aucun pb à créer / modifier des fichiers)
    Le support sera toujours partiel car certaines options sont liés à l’OS (chiffrement, certaines meta-données propre à l’OS) à la lecture ça ne pose pas problème (on ignore certaines meta données), par contre lors de l’écriture on risque d’en écraser.

    Répondre
  • dja
    10 juillet 2017 - 9 h 18 min

    Tout ca pour attérir au final sur le cloud OneDrive qui est bien évidemment sous Linux, comme 99% du cloud Azure (je parle des OS en dur, pas des VMs).

    Regardez ‘rclone’ (https://rclone.org/).
    Il synchronise toute une arborescence avec n’importe quel Drive/Storage du marché en changeant une ligne.
    Vous pouvez en profiter pour quitter OneDrive comme ca ;)

    Répondre
  • 10 juillet 2017 - 10 h 25 min

    @fofo: “OneDrive pourra fonctionner correctement avec des systèmes de fichiers moderne (ex EXT2-3-4 sous linux ou HFS) qui gèrent les méta données ”
    Tout ce que tu dis peut effectivement se tenir. Mais as-tu une source à ce sujet ? En particulier pourquoi OneDrive ne supporte pas ReFS depuis cette mise-à-jour ?
    A+

    Répondre
  • 10 juillet 2017 - 21 h 59 min

    @fofo: “Bref ce qu’il fallait comprendre c’est que OneDrive ne peut pas fonctionner avec FAT”, mais pourtant c’est qu’il faisait depuis 10 ans…

    Répondre
  • 10 juillet 2017 - 23 h 59 min

    @fofo:

    “C’est article est pour la plupart faux :”

    oula

    “– NTFS est le format par défaut depuis +15ans, à moins d’avoir volontairement formaté son disque dans un format obsolète (pas de fichier de plus de 4Go en FAT…) il n’y’a aucune raison qu’il reste des partitions système en FAT sous windows,”

    Ben sauf si on utilise des APN moderne ou des appareils qui exigent de l’exFAT comme les BlackMagic Design Camera. Le NTFS elles n’en veulent pas (et ce ne sont pas les seules).

    “– Linux lit/écrit le NTFS, les brevets logiciels sont illégaux à peu près partout dans le monde sauf au USA et Japon. (Ex: sur Debian tu actives la source non-free et peux installer ce qui est breveté -win32codecs, des binaires, ntfs3g-…) Je n’ai pas fouillé mais il me semble que le noyau intègre un pilote NTFS libre depuis quelques années, NTF3G étant du passé”

    Super, va expliquer ça à Microsoft :)

    “– le paragraphe sur FAT et les cartes SD est sans objet : les cartes SD sont formatées en FAT afin d’être lisible sur du vieux matos, les photos de ses cartes SD pourront être synchronisée sans pb : tu synchronise ton APN, les photos sont copié sur le disque système qui peut être synchronisé sur le cloud. Je serais surpris que les APN ne gère pas NTFS (comment géré une grosse carte SD / comment enregistré une vidéo qui dépasse allègrement la limite de 4Go)”

    Avec le exFAT peut être ?

    2017-07-10 23_26_43-

    C’est pas parce qu’il y a l’acronyme FAT dedans que c’est mauvais ou dépassé hein ? L’exFAT est la référence pour les principaux fabricants de Reflex aujourd’hui.

    Je suis donc heureux de t’avoir surpris aujourd’hui. Car de vieux matos et de formats obsolète il n’y a pas. C’est surtout ta collection d’idées reçues qui semble poussiéreuse…

    Ton explication sur la synchronisation par étapes, du stockage de l’APN vers le disque système puis vers Onedrive est sympathique mais… elle est indiquée dans le billet : “Avec OneDrive cependant, il ne sera plus possible de synchroniser directement les images d’un stockage attribué à votre lecteur carte SD vers le stockage dans les nuages, il faudra d’abord passer par un stationnement sur un stockage NTFS au sein de votre machine.”

    Tu sais dans le billet “pour la plupart faux” si tant est que cette phrase ait un sens ?

    Et cela n’enlève pas 2 questions importantes :

    -D’abord pourquoi il était jusqu’alors possible de synchroniser de l’exFAT vers OneDrive ? Et cela depuis la création de l’ancètre de OneDrive ?

    -Ensuite, est-ce la manière la plus efficiente de travailler que de copier au préalable sur un second support tampon ce qu’il était jusqu’alors possible de synchroniser directement ? Pourquoi rajouter une étape inutile ? Est-ce que cela va rapporter des clients à OneDrive face aux offres concurrentes qui lisent et synchronisent tout universellement de manière transparente ?

    “– Ce n’est pas une limite commercial mais technique, FAT est un système de fichier hérité des disquettes l’objectif est de gérer la place avec le moins d’overhead, d’où les nombreuses limitations (pas de metadonnée, pas de gestions de droits, limite de taille de fichier, rustine pour gérer les noms de fichiers longs, limite de nombre de fichiers à la racine…). OneDrive pourra fonctionner correctement avec des systèmes de fichiers moderne (ex EXT2-3-4 sous linux ou HFS) qui gèrent les méta données (en gros OneDrive à besoin d’un attribut “synchronisé” supplémentaire sur chaque Fichier, FAT n’en gère en dur que 4 lecture seule, système, caché et dossier).”

    Cette “limite technique” est donc : Je peux faire mieux que ce que tu fais alors je t’impose que tu fasses aussi bien que ce que je sais faire. Tu travailles d’habitude avec des noms de fichiers court, je vais te forcer a les agrandir même si tu n’en a pas besoin ? Si cela était juste technique, MS aurait simplement fait comme d’habitude quand tu copies -colle un fichier issu d’un système FAT32 vers un NTFS : Ils auraient passé cela dans une moulinette indolore. Là ils rendent la source illisible, c’est très différent et injustifiable techniquement.

    En gros, C’est comme si le chauffeur du bus que tu t’apprêtais a prendre exhibait son permis spécial de conducteur de BUS à toi simple usager de ce bus. Et il t’imposait d’avoir le même permis que lui pour voyager dans le bus, même si tu ne le conduis pas.

    Oh ! Fichier ! Mais dites moi, vous venez d’un exFAT !? Je peux vous lire mais vous n’êtes pas formaté pile poil comme il faut. Allez donc décanter quelques millisecondes sur un NTFS avant de poursuivre votre route, juste histoire que cela vous fasse un peu les pieds….

    Pourquoi ne pas laisser l’usager tranquille en lui signalant simplement que ses fichiers pourraient être mieux gérés avec un autre format de fichier ou en l’encourageant a remplir éventuellement et optionnellement des informations supplémentaire automatiquement pour les éléments passant d’un FAT32 à un stockage dans le Cloud ?

    Et puis le FAT32 je veux bien, mais comme tu dis, plus grand monde ne l’utilise. Par contre le HFS+ et le exFAT sont des formats enregistrant énormément de données, fichiers longs et autres éléments complexes, comme le NTFS.

    Autrement dit, OneDrive refuse les types de fichiers modernes qui ne sont pas NTFS pour des raisons qui lui sont propres mais surement pas pour une raison technique. Des Freewares sont tout à fait capable de lire les données d’un NTFS pour les écrire en FAT32 et inversement aujourd’hui, il n’y a donc aucun challenge technique a le faire en ligne.

    “Bref ce qu’il fallait comprendre c’est que OneDrive ne peut pas fonctionner avec FAT (ce qui sous Windows est équivalent à ne peut fonctionner qu’avec NTFS), FAT ne peut pas être utilisé correctement sous linux ou Mac (notamment: pas de gestion de droits, ou impossible de faire des liens) donc ce ne sera pas un pb pour ces OS cette limitation étant déjà effective.”

    Ce qu’il fallait lire c’est que cela fait 10 ans que OneDrive fonctionne parfaitement avec tous les systèmes de fichiers en se moquant bien de la source et en sauvegardant/synchronisant sans se poser la question de ce qui passait dans le tuyau. Aujourd’hui l’application fait la police à l’entrée et demande les papiers des fichiers pour vérifier que c’est bien du NTFS qui les stockait. OneDrive se fout du type de fichier, il veut juste être sur de la provenance : Le même fichier stocké, avec pas plus d’info technique, était synchronisable hier d’une carte SDXC exFAT ou d’une vielle disquette formatée en FAT32 vers OneDrive. Le même fichier est synchronisable aujourd’hui avec tout aussi peu d’infos depuis un stockage NTFS. Par contre il n’est plus possible, du jour au lendemain, de synchroniser la carte SD ou la disquette directement sur OneDrive.

    Si il y a là une limitation alors elle est très claire : Microsoft veut pousser les utilisateurs à employer du NTFS alors qu’il existe des alternatives (comme le prouve l’usage de l’application Onedrive sous Android : Je viens d’utiliser l’appli OneDrive Android pour synchroniser un fichier stocké sur une clé USB en FAT32… cela ne lui pose aucun soucis.)

    “Limite technique” ? Ok mais dans quelle monde parrallèle on appelle cela un problème technique ?

    Le système le faisait depuis 10 ans, sait le faire, pourrait travailler de manière totalement transparente en adaptant éventuellement les fichiers a synchroniser mais ne veut plus le faire.

    Répondre
  • 11 juillet 2017 - 0 h 16 min

    @Pierre Lecourt: on pourrait aussi rajouter que les grosses cartes sd, sur des pc avec un ssd de 128 gigas, bah il faudra copier et synchro en plusieurs fois (je parle même pas des “pc” avec 32 de emmc)

    donc un netbook pour vider et synchro ses photos et vidéos pendant un mariage par exemple (avec les risques de casse, perte et autres fausses manip pendant ces événements, là le cloud a un intérêt);
    bah avec one drive, maintenant c’est plus possible (facilement et sans se prendre la tête)

    des Samsung, sandisk, kingston et lexar micro sd 64 et 128 gigas j’en ai un paquet.
    acheté quand les 128 étaient à 40 euros environ sur amazon l’année dernière par exemple (entre 39 et 49. je viens de revérifier. prime day oblige), maintenant, c’est quasi le double

    non, la mesure est vraiment idiote pour les utilisateurs du service mais bon

    tous à vos syno ou proliant sous debian maintenant (et de plus en plus)

    Répondre
  • 11 juillet 2017 - 21 h 40 min
  • 14 juillet 2017 - 11 h 50 min

    @Pierre Lecourt: Je ne dois pas bien utilisé OneDrive alors (je m’en sers peu), actuellement l’option partager ou envoyer dans OneDrive copie le fichier dans ton dossier Home OneDrive, le fichier est ensuite synchronisé en arrière-plan vers le cloud (check bleu puis vert sur le fichier).
    MS va sans doute changer ce mode, et supprimer le dossier dédié à OneDrive : tout fichier pourra être synchroniser directement sur le cloud peut importe son emplacement, OneDrive stockera en attributs (ou flux nommés je ne connais pas la mise en œuvre technique) de fichier l’état de sa synchronisation.

    Le prérequis technique est donc d’avoir un système de fichier moderne, l’exFAT (+/- FAT64) n’en est pas un, c’est un format prévu pour les cartes SD, qui a les grosses limitations du FAT32 (pas de gestion de droits !?), je ne vois pas bien comment installer un OS, ou gérer un dossier personnel sur un système de fichier ne gérant dans pas droits…

    Bref c’est bien une bonne évolution, qui va supprimer l’étape inutile consistant à copier le fichier dans ton dossier OneDrive avant de le synchroniser. Actuellement ce n’est pas vraiment un espace de stockage distinct mais une copie en réseau : Si tu as un OneDrive de 5To, t’as un dossier home/OneDrive avec ces 5To :-/

    Autre avantage si tu déplaces un fichier synchronisé, les attributs sont conservés, et one drive ne ré-uploadera pas inutilement (générant un conflit ou un doublon sur le cloud)

    Bref beaucoup de bruit pour rien:
    – ta carte SD sera toujours synchronisable de la même façon (copie vers ton Home puis synchro)
    – par contre tu pourras synchronisé un dossier musique sans devoir le copier (ou le paramétrer dans OneDrive)

    Le seul problème c’est les gens qui se sont amusés à formater en FAT leur C: et réinstaller windows dessus (je ne suis pas sûr que ce soit faisable, et ça n’a aucun intérêt) autre cas ceux qui auraient une partition FAT dédiée à Mes Documents vu les limitations de FAT autant la convertir en NTFS.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *