One Mix 3 : un netbook 8.4″ sous Core M3-8100Y bien équipé

Vous le sentez le doux parfum qui flotte dans l’air ces derniers temps ? Celui des diagonales de netbooks qui ré-apparaissent ? Des constructeurs qui se penchent vers le berceau fragile de ces bébés abandonnés ?

Le One Mix 3 s’annonce comme la suite logique des premières machines de la marque. Après le One Mix Yoga et le One Mix 2 Yoga, le nouveau venu enfle un peu et abandonne la dalle de 7″ pour une 8.4″ plus conséquente.

One Mix 2S

Le One Mix 2S en 7″

Les netbooks ont été abandonnés par les grandes marques, de petits constructeurs moins connus se sont donc intéressés à cette case vide et proposent depuis quelques années des engins originaux. Si les premiers modèles étaient plus ou moins balbutiants avec des erreurs de jeunesse, les dernière productions commencent à avoir un niveau de qualité et de finition spectaculaire.

Ce nouveau One Mix 3 annoncé aujourd’hui en est un parfait exemple. La marque a lancé en premier un One Mix Yoga, une solution construite autour d’un écran de 7″ de diagonale articulé autour d’une charnière sur 360° qui permettait de l’utiliser en tablette. Il employait un processeur Intel Atom X5-Z8350. Le One Mix 2 Yoga puis les One Mix 2S Yoga reprenaient le même concept en passant aux Core M3 avec un modèle Kaby Lake et un autre en Amber Lake.

 Le nouveau One Mix 3 qui devrait être disponible au moins de Juin abandonne le format 7″ pour passer au 8.4″ dans un mouvement proche de ce que vient d’annoncer GPD avec son Pocket Max 2 de 8.9″.

2019-04-26 13_00_49-minimachines.net

A gauche le One Mix 2S à droite le nouveau One Mix 3

La machine est alléchante, très alléchante sur le papier. Le One Mix 3 a cependant le même défaut que le Pocket Max 2, son écran annoncé est un 8.4″ IPS tactile capacitif avec 10 points de contact. Cela s’explique par le recours encore une fois à une charnière sur 360° pour utiliser l’engin en mode tablette. Mieux encore, la marque promet une compatibilité avec un stylet actif et 4096 niveaux de pression pour dessiner ou prendre des notes.

L’écran affichera en 2560 x 1600 pixels. Une définition très très élevée et pas forcément positive pour ce type de machine. Les marques pensent sans doute que cela valorise leurs modèles mais c’est en réalité probablement un désavantage technique. Ces définitions très hautes grèvent l’autonomie globale et demandent beaucoup de ressources à la mémoire vive partagée comme au processeur graphique. Comme pour le GPD, j’espère que des versions plus légères, en 1920 x 1080 ou 1920 x 1200 pixels, seront disponibles. 

2019-04-26 12_58_28-minimachines.net

Pour le reste, c’est un sans faute : La puce Core M3-8100Y est parfaite pour ce type d’engin. Deux coeurs et quatre threads, une fréquence de base de 1.1 GHz et un mode Turbo à 3.4 GHz. Le tout dans une enveloppe thermique de 5 watts et malgré l’emploi d’un circuit graphique Intel UHD 615 performant. C’est une solution parfaitement à l’aise pour le web, le multimédia et la bureautique mais qui peut également accomplir des tâches graphiques non pro de manière tout à fait efficace.

2019-04-26 13_05_59-minimachines.net

D’autant que la marque a décidé d’équiper le One Mix 3 de 8 Go de mémoire vive ce qui lui donnera suffisamment de souplesse pour s’attaquer à des tâches gourmandes. Il sera possible de piloter un Photoshop avec cet engin, de prévisualiser des images en série et même de lancer des outils comme DXO Optics Pro 111 qui fonctionnent correctement sur ce type de machine.

DXO Optics 9 sur un Atom Z3740 avec 2 Go e mémoire vive

Ne vous attendez pas à un travail instantané ni à des modifications colorimétriques fines en temps réel mais cela reste exploitable sur ce type de Core M3. Et là, vous pourrez profiter d’une solution de développement numérique vraiment mobile et efficace. Couplez cela avec le stylet actif et vous avez une solution réellement intéressante pour les graphistes et vidéastes en balade.

2019-04-26 13_06_10-minimachines.net

Le stockage est également intelligemment considéré sur ce One Mix 3 : De 256 Go à 512 Go de base en PCIe NVMe, ce qui garantit un système réactif et nerveux à l’usage. Un démarrage quasi instantané en sortie de veille et très très rapide en démarrage à froid. Mais le netbook ne s’arrête pas à cette base de stockage et proposera en plus la possibilité de d’étendre le  stockage avec un slot M.2 SATA. De quoi rajouter un SSD supplémentaire pour augmenter la capacité globale de la machine.

Ecran 8.4″, Core M3-8100Y, 8 Go de ram, 256 Go de stockage rapide et évolutif ? Que  demander de plus à un engin de ce type ? On dirait que le constructeur a lu patiemment toutes les critiques faites à ses précédents modèles et a corrigé le tir. D’autant que la suite est toujours aussi bonne.

Le clavier est ainsi rétro éclairé, il proposera un lecteur d’empreintes digitales pour une reconnaissance biométrique sous Windows 10. Le châssis bas abrite une batterie 8100 mAh dont l’autonomie globale reste inconnue et une connectique encore non totalement détaillée : On sait juste pour le moment que le One Mix 3 embarquera un lecteur de cartes MicroSD et un port USB type-C. On peut aisément imaginer que des ports vidéo et USB supplémentaires ainsi qu’un jack 3.5 mm combo seront de la partie.

L’engin sera réellement compact avec 20.4 cm de large pour 12.9 cm de profondeur et 14.9 mm d’épaisseur. Il pèsera 659 grammes au total. Pour rappel, une feuille A4 standard c’est 29.7 cm de haut pour 21 cm de large, cet engin fera moins de la moitié et pourra se glisser dans un sac sans aucun problème que vous soyez à pied, à vélo, ou à moto.

2019-04-24 17_00_30-minimachines.net

L’apparition de ce One Mix 3 est intéressante à plus d’un titre, la machine n’est pas prête et les images que nous en voyons ici montrent que la marque réagit plus qu’elle ne communique volontairement. Sa réaction est liée sans aucun doute à l’apparition du GPD Pocket 2 Max il y a deux jours sur la toile. Les engins sont très proches sur le papier avec beaucoup de points communs. Il va sans dire que cette concurrence est intéressante pour les acheteurs potentiels que nous sommes. Sans un produit de substitution sur le même créneau, les deux marques seraient tentées de vendre leur produit au prix le plus élevé. Avec un concurrent en face, il faudra sûrement calmer le jeu.

Sony VAIO C1VE

Je ne comprends toujours pas comment les grandes marques ne peuvent pas  sentir le vent tourner au sujet de ces petites diagonales. Le matériel désormais disponible sur le marché est parfait pour se replonger dans ce bain. Les netbooks ont été abandonnés au profit de tablettes qui n’ont quasiment plus de marché actuellement. Il serait peut être temps de découvrir à nouveau que l’appétit des consommateurs pour des engins ultra nomade n’a pas faibli. Que depuis les premiers Atari Portfolio aux Sony VAIO C1VE ci dessus et jusqu’aux premiers netbooks, l’intérêt principal de ces engins était dans leur format.

On peut aujourd’hui allier la compacité et la performance avec des solutions qui seraient sans doute les meilleures jamais construites sur ce type de format. La recette est là, sous les yeux de Lenovo, HP, Acer ou Asus. On sait que les marchés de niche sont les seuls en bénéfice sur le segment PC : machines de jeu ou machines pro. Le reste est juste à l’équilibre ou déficitaire. Cela coûterait quoi à une marque de renom de relancer un 9 ou 10″ classique avec ce type d’équipement ? Pas grand chose et je suis prêt à parier que l’impact serait majeur niveau ventes.

Notes :

  1. Que vous avez pu télécharger gratuitement si vous êtes un fidèle et régulier lecteur
Soutenez Minimachines.net !
42 commentaires sur ce sujet.
  • 26 avril 2019 - 13 h 54 min

    “Il serait peut être temps de découvrir à nouveau que l’appétit des consommateurs pour des engins ultra nomade n’a pas faiblit.”
    A l’époque des netbooks, il me semble que ce qui avait permit leur essor, c’était la mode du blogging. Mais aujourd’hui avec les écrans éléphantesque des smartphones et la mode des réseaux sociaux Snapchat,Instagram,Facebook)est-ce que les gens (hors geek ou étudiants) auront envie de revenir aux joie du eeePC? J’espère, car ce One Mix 3 coche tte les cases de la machine ultra nomade idéale :)

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 14 h 07 min

    pas mal en effet. dans ce format je comprend pas qu’il fasse pas un step de plus et remplacer le clavier par un elink comme la fait LENOVO sur son yoga book. Avantage clavier adaptable au besoin. si pas agréable en mode bureau il reste possible d’y adjoindre un clavier externe en plus d’un écran. un eLink permettait également de l’utiliser en tant que liseuse. le format est idéal pour cela.

    en tout cas j’attendai ce genre de PC je vais pouvoir enfin avoir un PC dans la poche :-) a voir le prix

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 14 h 16 min

    @Gauthier stéphane: Pour avoir rencontré et discuté avec énormément de gens, la première vague de consommateurs était déjà assez variée mais effectivement assez proche de cette génération de producteurs de contenu texte (blog ou autre).

    Mais très vite, dès la génération 9″/10″, cette barrière a été brisée et de nombreux profils sont apparus :
    -Etudiants
    -Admins réseau
    -Programmeurs
    -Indépendants variés

    Il est clair que tout un public aura disparu, ceux qui achetaient par exemple un EeePC pour faire de la VoIP avec l’étranger. Les offres actuelles en téléphonie ont largement évolué.

    Mais il y a désormais d’autres cases qui sont cochées : Jeu rétro, multimédia, graphisme mobile… tout en conservant l’ancien public.
    Si avec un EeePC 701 il était impossible de regarder correctement un programme de streaming en bonne définition, ce sont désormais des engins qui peuvent lire du Netflix en très haute définition sans soucis. Lancer un jeu 3D peu gourmand et gérer plein d’autres trucs. Le public a évolué dans ses suages mais l’appétit pour le format écran/clavier de poche reste toujours présent.

    Des gens inconnus du grand public comme GPD arrivent a ramasser des millions de dollars grâce à des financement participatifs, sans pub ni marketing, parce que des gens sont suffisamment motivés pour leur envoyer de l’argent 6 mois à l’avance de leur livraison. Imagine l’impact si Acer ou Asus relançait un engin de ce type directement dispo chez tous les revendeurs internationaux…

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 15 h 02 min

    Ça bouge, ça bouge
    Je vais commencer à mettre un peu d’argent de coté parce que je sens que je pourrais bientôt être victime d’un achat compulsif

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 15 h 04 min

    Le nom du site va reprendre tout son sens

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 15 h 27 min

    @Pierre
    Tout dépend du prix!
    Les NetBook avait un prix autour de 250-350€
    Quand Asus avec son T100 à essayer de monter en gamme:CPU +stockage plus performant et donc plus cher, cela n’a pas forcement suivit d’un point de vue clients…habitué à payer un ordi autour de 300€…

    De plus:
    Les derniers net book digne de se nom étaient l’Asus T100 et consorts un vrai 10,1 pouces donc une diagonale de 8,5 avec les bords en moins , mais au moins un clavier suffisamment confortable , je crains un peu pour les netbook de 2019 en border less….

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 16 h 04 min

    @Bzels:

    Le EeePC 901 coûtait 399€ TTC. Atom N270 / 1 Go / 12 Go + Ecran 8.9″ TN 1024 x 600.

    Le EeePC 1000H coûtait 449€ TTC. Atom N270 / 1 Go / 80 Go + Ecran 10.1″ TN 1024 x 600.

    Le MSI Wind U100 coûtait 399€ TTC. Atom N270 / 1 Go / 80 Go + Ecran 10.2″ TN 1024 x 600.

    Le Samsung NC10 coûtait 399€ TTC. Atom N270 / 1 Go / 160 Go + Ecran 10.2″ TN 1024 x 600.

    Faut pas croire, à ses débuts, face à une concurrence massivement 15.6″ très chère, les netbooks n’étaient pas donnés. Et il faut en plus se rendre compte du nombre d’acheteurs qui ont accepté de passer deux fois à la caisse après avoir craqué sur une première génération pour passer à une seconde gen plus tard.

    Si un engin de marque était facturé 600/650€ mais qu’il me rendait les services que ce type de config est capable de rendre, ce serait parfaitement envisageable pour moi. Je suis ravi de mon Xiaomi 12.5″ mais il reste largement plus encombrant que mes 10″ de l’époque.

    Le T100 a un gros défaut natif si tu le considère comme un netbook : Tu payes un form factor inutile : Clavier et écran séparés qui obligent a intégrer tout dans l’écran, système de charnière et difficultés de connectique et dialogue entre les parties. Autant d’éléments qui pourraient être gommés et faire baisser le prix d’un netbook revenu à la raison. Même son de cloche avec le Lenovo Yoga Book. Tu enlèves la partie tactile wacom inférieure et tu la remplace par un clavier classique et la connectique qui va bien, tu as un excellent netbook nomade abordable.

    Je suis d’accord avec le soucis de confort clavier, c’est un vrai problème a prendre en compte. Cela dit c’est un problème de design qui peut se régler. C’est justement ce qui peut faire la différence entre un Asus ou un Lenovo et un One Netbook ou un GPD. Coller des ingénieurs sur le problème pour trouver une solution et sortir un engin vraiment au dessus du lot.

    C’est ce qu’a fait Samsung avec son NC10 par exemple. Un engin au dessus du lot qui a réussi a se faire une place malgré une arrivée tardive sur le marché.

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 17 h 29 min

    pas de webcam contrairement au GPD ?
    Merci !

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 17 h 45 min

    @Pierre
    Concernant le prix : Ok j’avais certainement en tête les prix promo…

    Effectivement les marques pourraient / devraient sentir le vent du renouveau des netbooks…. espérons qu’ils lisent ton site ainsi que les chiffres de ventes des GPD ;)

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 18 h 24 min

    @Bzels:
    Ne cherche pas trop la Logique,
    la majorité des Gens n’ont pas de Vision Globale des Choses !!!

    Alors comment expliquer à des aveugles ce que Tu Vois ?!
    La plupart du temps, c’est des gens qui ne cherchent pas à être dérangé,
    ils n’aiment pas les risques, et ne font que suivre le mouvement…
    comme un troupeau de Mouton !

    Maintenant, que GPD a relancer la ‘sauce’ et prouvé que cela fonctionnait plutôt bien…
    d’autres vont suivre… Béééé… béééé…
    Très ouvent ce sont des petites boîtes genre GPD qui développent et prennent les risques,
    et ce sont ensuite les GROS qui récoltent…

    Personnellement, je préfères sacrifier de Belles Inventions,
    plutôt que de me les faire voler…
    car un brevet ou des brevets, ça coûte très chers,
    et on peut souvent les ‘court-circuiter’ par la droite ou la gauche…

    On m’a souvent dit qu’on ne pouvait pas vendre des “idées”, des “concepts”,
    mais sans ces idées et concepts de bases, les autres ont du mal à innover…

    J’ai conçu une Trottinette Hyper-compact dans les 2 Kg,
    certains industriels veulent connaître les solutions sans prendre d’engagements,
    alors qu’ils le fassent eux-même, s’ils sont réellement si doué !!!

    Faire parti des surdoués multi-potentiels INTJ,
    nous permet de percevoir et même de ‘voir’ l’Ensemble du Jeu…
    La France n’est pas adapté à ceux qui sont vraiment différents, capables,
    il faudrait mieux allez vivre aux États Unis…

    J’apprécie beaucoup Carlos GHOSN, même s’il a été un peu malhonnête,
    combien a t-il fait gagner de Milliards d’Euro à Renault et à Nissan ?
    Sans Lui, ces entreprises en seraient où ?

    S’il avait mes ses capacités au services d’entreprises Américaines,
    n’aurait-il pas gagné au moins 10 fois plus ?
    La France veut des Très Hauts Potentiels,
    mais sans les payer correctement…

    En Tous cas, ce One Mix 3 est une très belle machine…
    ensuite, tout dépendra de son Prix !

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 18 h 47 min

    “Je ne comprends toujours pas comment les grandes marques ne peuvent pas sentir le vent tourner au sujet de ces petites diagonales.”
    Je ne vois pas pourquoi tu insistes Pierre.
    Ces formats sont des produits de niche. Ils réclament donc des producteurs de niche.
    Tout comme je ne vais pas appeler Bouygues, Eiffage ou Vinci pour élever un mur dans mon jardin (à moins de 10 millions d’euros ils ne décrochent pas le téléphone) je ne vois pas pourquoi je ferais appel à un Asus, un Dell, un HP, un uSoft ou un Apple pour avoir une machine qui me convienne.
    Pour mon mur je fais appel au maçon de mon quartier. Pour une machine je fais appel au GPD du coin. On parle d’égal à égal, on se comprend.
    Que les gros croupissent dans leurs dollars et leur vision de luxe d’un marché qui reste, de toutes les manières, un marché de matériels et non de bijoux, ça ne m’en bougera même pas une.
    Ils peuvent bien disparaître tous, ces gros qui ne comprennent rien.

    En revanche, que mon maçon disparaisse, ça me ferait réellement suer.

    Car lui seul comprend ce que je veux.

    db

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 19 h 26 min

    @gaduc: La différence entre Eiffage et HP, Lenovo, Acer ou Asus c’est que les derniers auraient bien besoin de gagner des parts de marché et de nouveaux clients.

    Ils font déjà des produits de niche :

    Le Lenovo Yoga Book c’est un produit de niche. Les Padfone d’Asus c’est un produit de niche, le Sprout by HP c’est un produit de niche, les Acer Predator 21 X pareil.

    Cela leur coûte énormément de pognon en R&D et le but est clairement de faire parler d’eux. Ici la recette est simple, les produits sont connus. Il suffit d’adapter les formats et de reprendre des éléments déjà commercialisés. Les équipes de GPD sont limitées et elles y arrivent, un géant de l’industrie comme Asus ou HP pourrait résoudre les problématiques liées à la miniaturisation avec un budget minimal de R&D.

    Quel serait le risque face à un Yoga Book ? Un nouveau chromebook qu’ils tentent désormais de vendre a 600/700€ ?

    Je désespère pas qu’un jour ils tentent l’aventure. Le format Netbook est né parce que Asus a placé un mec un peu plus audacieux que d’habitude aux rennes d’un service à un moment. Ici il suffit de se baisser pour comprendre ce qu’il se passe.

    GPD fabrique un MicroPC et attire 3318 personnes sur un crowdfunding via un site aux méthodes louches. Je suppose que la grosse majorité des gens n’ont jamais entendu parler de ce produit. Sur le petit pourcentage de gens au courant très peu sont interessés, sur ceux qui sont intéressés, très peu sauteront le pas d’un financement participatif et encore moins sur IGG. Au final le public potentiellement capable d’investir est à mon sens énorme.

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 19 h 37 min

    Une petite correction sur la troisième photo, je crois que le OneMix 3 est à gauche et non à droite. Il est noir et un peu plus fin que le OneMix 2S.

    Pour l’autonomie, on peut très vite l’estimer en sachant que la batterie est de 8.6 Ah, l’appareil fonctionnant sous ~3.7 V de tension, donc avec une capacité énergétique de 32 Wh tout au plus. Si la consommation est de l’ordre de 6 W en moyenne, typique pour un Core i7-M et un écran de ce type, l’autonomie sera aux alentours de 5 heures, avec une fourchette de 2 heures (à 15 W max) à 10h (à 3W mini).

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 19 h 43 min

    @Shiro: Je voulais dire Core M3-xxY bien sûr.

    Répondre
  • to
    26 avril 2019 - 20 h 27 min

    a 700 $ le bestiau, je comprends que les grands constructeurs sont un peu frileux a l’idee de lancer ce genre de machines.

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 20 h 50 min

    @to:
    Non, environs 700 USD, c’est son prix de vente,
    ce qui laisse de très belles marges au constructeur !
    Espérons donc qu’ils sortiront des versions plus simples,
    et moins chers…

    Disons qu’on attend toujours la Nouvelle Génération d’Eepc,
    avec un prix de vente inférieur à moins de 500 USD.

    La majorité d’entre nous se contenterait d’un Intel Céléron N5000,
    de 8 Go de RAM, d’un SSD de 256 Go, de la 4G…
    et même de Tablettes ayant les mêmes caractéristiques,
    mais sous double OS !

    C’est sûr, qu’à nous proposer continuellement les mêmes choses dépassées,
    ou trop chères, ça ne fait pas du tout envie !
    Heureusement, qu’il y a quelques petits constructeurs qui innovent vraiment…

    Répondre
  • 26 avril 2019 - 21 h 00 min

    Et des commentateurs aussi, qui innovent avec l’orthographe.

    Répondre
  • 27 avril 2019 - 0 h 53 min

    “Que demander de plus à un engin de ce type ?”. Une connexion 4G/LTE :D

    Répondre
  • 27 avril 2019 - 2 h 19 min

    Ça ne m’étonnerait pas que la résolution d’écran soit due à une disponibilité réduite, en gros un seul fournisseur d’écran pour cette diagonale avec une seule résolution disponible.

    Répondre
  • 27 avril 2019 - 10 h 10 min

    Dans un commentaire Piere tu mentionnes le NC10. Ah le NC10… y en a toujours un qui traine chez mes parents. C’était une super petite bécane. Pratique, et surprenament capable. Avec Puppy linux, il est toujours utilisable dans du traitement de texte (j’adore son clavier) et des taches assez simples, comme connecté à un sound système et jouer de la musique ou des web-radio.

    Répondre
  • 27 avril 2019 - 10 h 12 min

    C’est d’ailleurs la nostalgie de ces petites bécanes polyvalante qui m’a fait acheté un petit 11″ asus sous n4000. Mais il a moins de charme je trouve. Je risque de me faire tenté par une petite becane de chez GPD, celle annoncée sous AMD ryzen me fait du charme!

    Répondre
  • 27 avril 2019 - 11 h 40 min

    Alors pour rajouter mon petit point de vue “pro” hors informatique, je rajoute qu’un écran 1080p de 11 pouces ça serait parfait pour un public de collégiens/lycéens/étudiants qui sont équipés de machines très hétérogènes et qui pourraient largement gagner à être uniformisées sachant qu’elles sont très souvent subventionnées par l’Etat (pour les 2 premiers publics cités).
    Un bon appel d’offre au niveau national avec un minimum de possibilités d’intervention commme ssd, ram, batterie, double boot windows/linux et c’est le paradis.
    Au lieu de favoriser des tablettes idiotes… voire très chères!
    Cela ferait des clients supplémentaires sans compter les autres hors Education Nationale!
    Aucune boîte pour démarcher l’Etat faire un peu de lobbying? Car un bon netbook taille a4 1kg avec manuel numérique et programmes bien choisis ça peut faire quelque chose de top!
    Après, ce débat dure depuis que j’ai eu mon NC10 en tant que prof mais maintenant tout est prêt niveau infrastructure des établissements.
    Entreprises, osez démarcher vous avez encore tous les plans des 1ers netbook: un nc10 version 2019 renforcé pour 800 000 élèves en France ça doit le faire en rentabilité (juste pour le développement du matériel)…

    Répondre
  • 27 avril 2019 - 19 h 08 min

    Le retour au format 9, 10, et 11 pouces. Sauf qu’à présent il est possible de fiare rentrer tout ça dans un format de boîtier d’un pouce de moins. Techniquement, un écran sans bordures ou presque, c’est à la mode.

    Par pure geekerie, je serais assez fan d’un format d’écran de 10 pouces (reprise des dalles de tablettes actuelles) dans un format guère plus grand qu’un eepc 900 (901)
    Ecran 1366/768 ou 1920/1080 (ce dernier devenant une norme à priori)
    Processeur : du celeron n4100 au core m3
    Ram, 4 ou 8 go
    ssd 256go
    Surtout une bonne batterie

    Prix : de 450 à 650 euros maximum

    Et je craquerais dès 2020
    En avant les ingénieurs !!! des grandes marques citées par Pierre !!!
    Je rejoins totalement son avis, nouvelle vague de “netbooks” bien plus +++ capables
    Machines à tout faire.

    Répondre
  • 27 avril 2019 - 20 h 21 min

    super sauf que windows est inutilisable saéns loupe sur une diagonale de moins de 10 pouces

    j’aimerais beauoup que ce genre de diagonale soit utilisable sous win , mais voila il faut un 10 sur 10 ( voire plus)au yeux et plus on vielli plus c’est pire
    par ailleurs mon chuwi d’il y a deux ans avec son atom et ses 4 giga payé 175 euro + 50 euro de clavier pilote très bien photoshop si on est un pro

    mais la encore pour de truc de transport et pour un amateur m^me éclairé photo filtre marche très bien et largement suffisant ,

    ne pas oublié que tous le monde n’est pas professionnel , il y a surtout des usagers moyen qui ont juste besoin de lire leur mail et leur vidéo

    Répondre
  • 27 avril 2019 - 20 h 38 min

    ce ne sont pas les constructeurs le problème … mais les retailers ! (acheteurs grande distribution)

    Niveau technique proche du 0 – pas de risque – méconnaissance total du marche – ne sont attires que par les budgets marketing et/ou les prix casses.

    Bref ca ne changera pas malheureusement.

    Répondre
  • 27 avril 2019 - 23 h 33 min

    @adel10: moi aussi je trouve que c’est une vraie niche le traitement photo et que l’utilisateur lambda a juste besoin de son mail et de vidéos (YouTube et Netflix). A ce sujet, je reste persuadé qu’un Chromebook voire une phablette fait très bien l’affaire surtout compte tenu des mises à jour et de l’absence de virus. Je dis ça car vous semblez tous attendre du Windows sur ce format (sauf peut être Neuro qui a mis du Linux sur son Nc10) et ma dernière visite chez ma belle mère m’a fait regretté de lui avoir proposé un jour un portable sous Windows… :-(

    Répondre
  • 28 avril 2019 - 6 h 55 min

    @Flesh4Fantasy: A décharge de beaucoup de monde, pour le grand publique, les OS c’est soit windows, soit MacOS. Tout le monde ne connait pas Chrome OS ou Linux, et encore moins BSD. Alors que pour l’immense majorité du grand publique, je suis convaincu que Ubuntu, Manjaro, Mint feraient parfaitement l’affaire, tant en stabilité qu’en simplicité d’usage. Le monde linux a fait d’énormes progrès ces 5 dernieres années! Tant dans les OS que dans l’applicatif. Et j’attends beaucoup de Pop OS (avec son intégration native de Steam), et des derniers dérivés d’Ubuntu comme de Manjaro. Le jeu arrivant sur linux, va populariser (à mon avis) l’OS. L’environement de bureau Deepin, particulierement beau, peut lui aussi séduire pas mal de monde! Quand les gens vont apprendre qu’on peut avoir aussi bien sinon mieux pour gratuit, que ça allonge la durée de vie des PC, car moins glouton en ressources, que y a pas de virus (ou presque pas), que c’est maintenant aussi simple, sinon plus simple que windows, que sa vie privée est respectée (en tout cas bien plus que sous windows), et que Libre office, gimp and co suffit à 95% des gens… Pourquoi payer plus cher pour moins bien? C’est pas sensé être la crise du pouvoir d’achat?

    En tout cas chaque fois que je montre à mes proches mon petit Asus 11.6″ sous n4000, 4gb ram, 64gb ssd un peu lourd à l’usage sous windows 10, et que leur fais comparer à mon second boot sous Lubuntu, où tout est fluide, simple et agrèable à utiliser, ils sont (presque) tous surpris et très interessés par le monde du Pinguin! Rien que l’idée que ça donnrait un coup de fouet à leur ordi, sans dépenser un copeck leur plait!

    Répondre
  • 28 avril 2019 - 8 h 23 min

    @Neuro:
    Tu réponds toi même aux grands problèmes de Linux:
    – sa fragmentation (trop de distributions)
    – les UI se font en plus une compétition féroce
    Même Linus T. Semble vouloir lâcher l’affaire
    – et même eux sont de plus en plus gloutons en ressources :(
    Et à cause de cela l’on se tape :
    – Windows 10.x une passoire en terme de sécurité
    – macOS très agréable à l’ut Mais de plus en plus fermé :( pour ne pas dire replié sur lui-même :(

    MacOS est gratuit aussi mais sur un nombre restreint de machine et même eux commence à réduire le temps du support des machines (hors de prix) et donc d’augmenter l’obsolescence programmée :(

    Donc le gratuit ne veut plus dire grand chose malheureusement…

    L’Open Source a souvent gagné coté serveur en fédérant autour d’un projet pratiquement unique, exemple:
    Apache: serveur d’application
    WordPress : Gestion de contenu
    ….
    Mais le poste de travail, aille aille…
    Certaines mairies qui avait fait le choix (courageux) de passer sous Linux et Libre Office ont déchanté et sont repassés pour certains sous Le couple : Windows + Office…

    Je serais ravis de passer sous un OS limpide utilisant peu de ressource ou en tout cas juste ce qui est nécessaire pour faire de la bureautique, un peu de retouche d’images, du développement et voir des vidéos sur écran (Mate) confortable …. avec une autonomie qui tienne La journée, résultat : en 2019
    À part macOS sur ses Mac Book 12 pouces sous intel core M mais des machines fragiles, hors de prix et impossible à réparer ou upgrader…

    Maintenant dès que j’installe un Windows 10 sur un pc de 10 ans (pourtant largement supérieur (2,5ghz, 2Go ou 4Go de RAM) aux specs minimaux : 1GHz, 1Go de RAM, cela rame, c’est la chasse aux processus qui consomme inutilement des ressources ( one drive, puis un autre puis encore un autre…) c’est désespérant…

    Répondre
  • 28 avril 2019 - 9 h 45 min

    Quand il s’agit d’avoir une machine mobile compacte fine, avec une grande durée de vie de la batterie, et adaptée aux besoins d’un large public faisant de la navigation web, un peu de traitement de textes, du Facebook, de l’Instagram… et un peu de jeu casual, c’est l’iPad qui coche une majorité des bonne cases. Et il existe de très belle enveloppes avec clavier AZERTY pour en faire un netbook. La logithèque est très étoffée. D’ailleurs, fournis avec la machine Pages est plus simple à prendre en mains qu’un Word tout en proposant un peu de P.A.O., et Keynote plus intuitif est mieux foutu qu’un Powerpoint. Et Photoshop arrive sur la petite machine d’Apple ! Quant au plus brillant des logiciels de montage vidéo tactile, Lumafusion, il n’existe que pour iPad (que des “merdes” sous Android). Chacun de ces logiciels ne valant que quelques euros pièce ou étant gratuits (Garageband).

    Et quand le débat l’autre jour a tourné autour la musique, Pierre Lecourt a bien détaillé pourquoi Garageband sur iPad est un logiciel de création audio de premier ordre qui n’a pas son équivalent sur Android (pas plus sous Windows en tactile).

    Alors si iOS 13 rajoute la gestion de la souris pour certaines tâches – certains l’évoquent – plus une vraie ouverture aux médias amovibles, et si le gestionnaire de fichiers devient plus consistant, je ne vois pas ce qu’il restera à des machines compactes sous un Windows lourdingue avec un tactile au rendement moyen pour le grand public.

    Sans oublier que l’iPad est une machine avec un entretien proche de zéro et pas suceur de données en tous genre comme l’est devenu Windows. Muni d’une coque-clavier / souris / stylet, et hors applications métier n’existant pas chez Apple, on pourrait dès lors se passer plus facilement encore de Windows peut adapté aux petites diagonales hautes résolutions. Un EEPC du passé, c’était de la basse définition !

    Répondre
  • 28 avril 2019 - 10 h 18 min

    @Chouette Mâ-Mâ: Aucun rapport d’usages possibles entre une tablette avec un cover clavier sous iOS et un format netbook avec Windows ou Linux. surtout avec des “si” et des “hors”.

    On s’en fout de l’argument tactile ici. On a un VRAI PC portable, avec un clavier, de la vraie connectique permettant de chaîner des appareils externes comme une carte son pro, un clavier maître ou une bête souris et on peut parfaitement coller un Cubase ou un Reason sur l’engin. Le tactile est un gadget supplémentaire et ne supplante pas le reste de l’interface.

    C’est un vrai PC portable, donc tout l’écosystème Linux, IOS (et ptet même MAC) lui est accessible. Et cela l’iPad ne peut pas le proposer. Ou alors en ersatz.

    Répondre
  • 28 avril 2019 - 12 h 44 min

    @Bzels:
    Je ne comprends pas l’argument de trop de distributions. Il y a moins de distributions linux que de modèle de voitures, ou de modèles d’ordinateurs. Qui s’est sérieusement plaind du nombre de modèles de bagnoles sur le marché ? idem pour le nombre d’ordi ?
    Au contraire, n’importe qui peut bricoler dans sa chambre une iso et la partager, c’est la philosophie du libre. Mais pour le grand publique, combien à-t-on de distro vraiment sérieuses et mûres? J’ai envie de répondre 2 ou 3. Une rolling, dérivée d’Arch-linux, Manjaro. Et deux fixes, dérivées de Debian qui se ressemblent à s’y méprendre : Ubuntu et Mint. (Je parle pour le grand publique qui veux un truc clé en main). On a beaucoup plus de diversité et de choix et d’usages dans les environnement graphiques. Et c’est une excellente chose ! Parce que c’est là où l’ergonomie réside. Et c’est souvent à cause de ça que dans le grand publique Monsieur Trucmuche préfère Windows et Madame Blabla préfère MacOS. La majorité des gens n’ont pas ouvert le capot de leur bagnole pour bidouiller dedans. Ils font faire les révisions par le garagiste, au mieux ils font les niveaux et ils ont aucune envie de faire plus. Et ils ont raison. Si ça ne les intéresse pas, pourquoi s’embêter ? C’est comme pour une voiture, leur impression sur une voiture c’est : Est-elle est belle ? Est-ce qu’elle est confortable et pratique ? Est-ce qu’elle ne tombe pas en panne ? Souvent, pas plus. Et dans ce cas précis, qui se plaint d’avoir autre chose sur le marché que des Golf GTI ? Pour les OS c’est la même chose à mes yeux. Quand tu as pas envie de t’embêter, tu veux un truc clé en main qui soit fiable et fasse tout ce dont tu peux avoir besoin/envie de faire ? Prends une des 3 grosses. Tu veux bidouiller ou essayer un truc différent ? Un monde d’opportunités s’offre à toi. Mais encore une fois, pour moi, il n’y a pas trop de choix d’OS.
    Pour les environnements de bureau, un Mate si tu viens de Windows et tu ne seras pas trop dépaysé, un Gnome ou Deepin si tu viens de MacOS et c’est plié. Ensuite si quand tu seras plus familier et plus baroudeur, tu pourras essayer d’autres bureau.
    Pour un vieux PC correct, rien de mieux qu’un Mint Mate ou un Lubuntu. <450mo de ram après le démarrage, soit 3 à 4 fois moins que windows. Et si tu veux vraiment du super light, je te conseille l’environnement i3. 110-130mo au démarrage… mais faut pas avoir peur de la ligne de commande ! XD

    Répondre
  • 28 avril 2019 - 15 h 14 min

    @Pierre Lecourt

    J’en conviens pour de très rares catégories de pros si la connectique suit.

    Mais alors pourquoi s’emmerder avec si compact pour l’usage mis en valeur? Parce que si c’est pour chaîner une carte son externe, un clavier maître pour travailler avec Cubase ou Reason comme vous le dites, où est le besoin de mini-mobilité avec toute l’artillerie nécessaire autour.

    Reason ou Cubase sur 8,4 “ ??? S’il faut balader un grand écran externe en plus de cet engin et de la liste précédente de matériel nécessaire, l’utilité réelle est vraiment extra faible. Autant avoir un vrai notebook avec de belles diagonales d’écran.

    Répondre
  • 28 avril 2019 - 19 h 23 min

    @Chouette Mâ-Mâ: Parce que aujourd’hui un musicien peut apprécier de transporter un Cubase complet avec soi pour travailler des morceaux ou des pistes, faire des réglages, sans retoucher au reste de sa compo. Un MiniPC et on a un vrai outil de travail qui ne nécessite pas de transferer ses pistes sur un autre format. On reste sur une structure de programme identique.

    Ca ne sera pas un outil de production mais un outil de fignolage, de peaufinage. La différence entre un netbook et un portable est là. J’ai une idée, je rentre dans un café, je sors mon netbook et je peux transcrire cette idée directement dans mon logiciel en quelques minutes. De retour chez moi j’exporte mon brouillon vers une machine de prod.

    Personne n’a l’idée de faire 64 pistes sur 8″ effectivement. Par contre un rythme, un arrangement ou autre sur une piste simple c’est parfaitement faisable. L’intérêt étant de ne pas faire deux fois le boulot en notant une idée sur un format avant de le retranscrire sur un autre ensuite.

    Répondre
  • 28 avril 2019 - 23 h 16 min

    Bonjour pierre lecourt

    Est ce qu’il et sur que le one mix yoga 3 sera compatible carte sim 4g ? Ou c’est juste un projet et il ne le sera pas à la sortie ?

    J’aimerais savoir si vous pensez qu’il vont refaire des Netbook de 7 pouce 8 pouce maximum comme le one mix yoga 2s
    et le topjoy falcon ? Je n’ai rien contre les diagonal de 8,5 pouce ou de 9 pouce, je pense même tenter l’aventure avec le one mix yoga 3 qui et de 8,4 pouce ou le topjoy falcon 8 pouce, à moins que le gpd pocket 3 et un clavier rétroéclairer ce qui pourrait m’attiré fortement même si 8,9 pouce cela commence à faire beaucoup pour moi,pensez vous qu’il vont continuer les 7 pouces ?

    Je voulez vraiment un 7 pouce, mais le seul 7 pouce équiper d’un clavier rétroéclairé étant le one mix yoga 1er gen, mais il n’a pas de 4g une batterie très faiblarde, un mauvaise écran, et une configue plus basse que celle d’une simple gpd win 1er gen, du coup j’ai passer mon tour, après je suis pour qu’on propose plusieur taille, c’est une très bonne nouvelle, mais je n’ai vraiment pas envie qu’ils laisse tomber la diagonale de 7 pouce, même si ma vue et très mauvaise.

    Ma dernière question était de savoir si vous avez eu des retour sur le clavier rétroéclairer du gpd pocket 3, ou alors ils ne sera pas rétroéclairé ou alors on ne sait rien ?

    Mon rêve au niveau des netbook serait un petit pc de 8 pouce 7 pouce, avec la qualité des claviers,touche, rétroéclairage des petit macbook 12 pouce avec alluminium brossée :( pensez qu’un jours cela soit possible ? Car je pense qu’apple ne se lancera jamais dans les netbook à petit diagonale ils n’aimer pas cela, à moins qu’il y’est une très très forte demande et encore… puis des netbook apple serait hors de prix.

    Un grand merci pour votre article détaillé sur le one mix yoga 3, en éspèrant que la compatibilité 4G ne soit pas un fake.

    Cordialement.

    Répondre
  • PM
    29 avril 2019 - 2 h 36 min

    Parfaitement juste, Pierre ! ON (nous) veut des PC qui peuvent marcher en autonome et être développés dans un environnement plus riche. Globalement, l’idéal c’est un ASUS 1015B (10″, dual boot, sortie hdmi full HD, caméra, Ethernet, wifi,…) avec un 4000+ plutôt qu’un C50… Et aussi l’écran à 180° (voire 360) pour ne pas gêner lorsqu’on l’installe sur son bureau. Un portable (même 11,6) = trop gros.
    Merci de toutes ces infos qui semblent indiquer que “ça bouge”.

    Répondre
  • 29 avril 2019 - 9 h 12 min

    Je trouve intéressant que le petit format de portable trouve place sur le marché .
    Je trouve inintéressant par contre de vouloir rechercher un luxe ou une puissance dans ces machines .
    En ce qui me concerne ,j’aimerai une machine assez grande du type du premier EEE PC d’ASUS avec un écran 1900* 1080 ou 1900*1200 en 9 ou 10 pouces tactile de préférence
    Pour le processeur ,un simple Pentium N ou Celeron N ferai largement mon affaire .
    4 ou 8 Go de RAM ,un disque dur de type carte type 4280 pouvant être intégré et facilement remplaçable .
    Le prix 400/500 euros .

    Répondre
  • 29 avril 2019 - 10 h 11 min

    @Ideru: Pour la 4G je n’en sait rien, c’est au bon vouloir de One Netbook. Ce qui est dit c’est qu’une option 4G serait possible via le port M.2 ce qui laisse sous entendre qu’un lecteur de cartes SIM serait câblé par avance dans la machine. Maintenant ce sera peut être une option, peut être pas, difficile de savoir, cela dépendra des retours sur la machine je suppose.

    A priori ils ont un public pour le 7″, ils devraient donc le conserver. Mais là encore, je n’en suis pas sur.

    Pour le moment pas d’infos fiables pour le Pocket 3… Difficile de savoir ce qu’ils vont faire…

    Répondre
  • 29 avril 2019 - 20 h 48 min

    Merci pour votre réponse

    Répondre
  • 30 avril 2019 - 10 h 01 min

    @Pierre Lecourt:
    “Cela leur coûte énormément de pognon en R&D”
    C’est bien cela qui ne va pas.
    De telles entreprises ont, forcément, un département R&D à la hauteur qu’il faut maintenir en vie (en survie). Alors que pour plaire à un marché de niche il ne faudrait pas grand chose (en innovation) ces entreprises en font des tonnes parce qu’il faut faire appel à ce département R&D qui n’a jamais appris à faire du frugal.
    Et peut-on comparer le marché de niche d’une Yoga au marché de niche d’un GPD ? Il doit bien y avoir au moins un facteur 10 en volume entre les 2 non ?
    db

    Répondre
  • 30 avril 2019 - 12 h 28 min

    @prog-amateur:
    C’est clair, le constructeur de cet écran la conçu pour des tablettes, et il n’arrive pas à les écouler…
    En revanche, je suis curieux de savoir quel serait l’impact sur l’autonomie de réduire (de manière logicielle) la définition a 1280×800 ? C’est 4x de calculs pour l’affichage, mais la dalle, en conservant sa définition native consomme-t-elle réellement beaucoup plus ?

    Répondre
  • 7 juin 2019 - 8 h 50 min

    Bonjour pierre, j’aimerais vous demandez si en achetant un one mix yoga 1er gen d’occasion, j’aimerais savoir si il y’a besoin d’une clé indows ? Est t’il fournie dans la boite ? Le proprietaire me certifie qu’en le remetant à zéro on lui à pas demander de windows et que toute était compris.

    Répondre
  • 7 juin 2019 - 13 h 58 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *