MNT Pocket Reform : le Graal d’un netbook modulaire et évolutif ?

Ecran 7 pouces, clavier ortholinéaire, matériel modulaire et produit ouvert. Le MNT Pocket Reform ne ressemble vraiment pas aux autres PC.

Le MNT Pocket Reform fait suite à une première aventure que la marque a lancée en… 2017. Un premier projet de portable modulaire et accessible qui s’est concrétisé en 2020 avec un financement participatif. Pour ce nouveau projet, MNT se penche sur un projet plus compact avec une diagonale de 7 pouces seulement.

Le MNT Pocket Reform est un projet qui se veut modulaire et construit autour d’une philosophie d’accessibilité et d’ouverture. Pour fournir un design à la fois Open Hardware et Open Source, la marque a du s’appuyer sur des composants différents des solutions classiques du monde PC.

 

Cela permet au netbook de proposer un système différent de nos habitudes, à savoir un module type SoDIMM qui pourra accueillir différentes solutions pour fonctionner. Cette solution permet de combiner sur  un même module mémoire vive et puce avec un premier modèle basé sur une architecture NXP i.MX8M Plus 4 coeurs ARM Cortex-A53 cadencés à 1.8 GHz et associés à un circuit graphique Vivante GC7000UL ainsi qu’un circuit neuronal. Associé à cette solution, de 4 à 8 Go de mémoire vive DDR4 directement soudés sur le module et un module Wi-Fi5 et Bluetooth 5.0.

Cette solution proposée par défaut pourra être remplacée par d’autres modules utilisant le même format. On pourra choisir au moins quatre alternatives pour le moment. 

  • Une autre solution équipée d’un SoC NXP Layerscape LS1028A avec 2 coeurs Cortex-A72 et un circuit graphique Vivante GC7000UL épaulés par 8 ou 16 Go de DDR4 
  • Un Raspberry Pi CM4 classique avec un adaptateur.
  • Une solution Pine64 sous RK3566 avec 8 Go de ram et toujours un adaptateur.
  • Une solution AMD/Xilinx Kintex-7 FPGA

Cette possibilité de piloter différentes plateformes est très intéressant pour les développeurs qui trouveront là une formule parfaite pour tester différents outils. Compatible avec différentes architecture ARM mais également avec un FPGA qui ouvre la voie à des solutions très variées dont le RISC-V, le MNT Pocket Reform se transforme en couteau suisse de développement portable et évolutif.

L’idée reprise ici est déjà celle proposée avec le MNT Reform de 12.5″et les deux solutions sont compatibles. On pourra donc glisser une carte processeur mémoire identique dans un appareil ou l’autre ou les interchanger. Le stockage reste interne avec 128 Go de eMMC et un slot M.2 NVMe PCIe libre pour ajouter jusqu’à 2 To de stockage supplémentaire.

Mais cela en fait également un engin intéressant et original pour tout type d’usages « basiques ». L’écran 7″ est certes petit, en FullHD il doit nécessiter des effets de loupe pour être agréable à utiliser et on voit là un des points à oublier du marché netbook. Le format 7″ est très ancré dans l’imaginaire des utilisateurs à cause de son historique puisque le premier EeePC 701 a employé cette diagonale. Mais on constate assez vite qu’il n’a rien de pertinent aujourd’hui. D’abord parce que de nombreux smartphones le rejoignent presque en diagonale et qu’en leur ajoutant un simple clavier Bluetooth, on peut retrouver de nombreux services équivalents.
Ensuite et surtout parce que ce format n’est pas optimal pour un engin confortable. 

Le clavier choisi, un modèle Orthogonal 60 touches avec des mécanismes Kailh Choc White et un rétro éclairage RGB, est plus large que l’écran. Son implantation nécessite encore quelques centimètres de large et au final, on se retrouve avec un écran noyé dans une large coque de plastique. Il y aurait la place d’intégrer un 8.5 ou, peut être un 9″ sur cet engin, sans changer son encombrement. Peut être que la solution 7″ a été prise pour des raisons techniques de compatibilité, de prix ou d’autonomie… mais en l’état on se rend compte que le format d’affichage adapté à un clavier doit être plus large que cette diagonale.

Le MNT Pocket Reform ne propose pas de pavé tactile mais un capteur optique entouré de 4 touches comme boutons. Une solution bienvenue sur ce type de format parce que plus efficace et utile qu’un minuscule pavé tactile qui ne permet pas de suivre la définition d’un écran au-delà d’un HD. 

L’appareil mesure 20 cm de large pour 12.6 cm de profondeur et 4.5 cm d’épaisseur. Il propose une connectique basique avec un port MicroHDMI, un Ethernet Gigabit, un lecteur MicroSDXC et deux port USB Type-C. Un de ces port prendra en charge le Power Delivery pour alimenter batterie 8000 mAh 2 cellules. Pas encore d’idée d’autonomie pour cet engin. A noter qu’une option permettant d’ajouter un modem 4G/5G sera proposée.

On note également qu’un microphone sera intégré à la machine avec un interrupteur pour le couper au cas par cas mais aussi une enceinte mono mais pas de prises jack ! Il faudra recourir à un adaptateur USB Type-C vers jack ou à une solution de casque Bluetooth pour obtenir du son sur ses oreilles.

L’ensemble sera librement documenté et de nombreuses sources seront disponibles allant des images de différents systèmes à des fichiers permettant d’imprimer en 3D les différentes parties du châssis.

Pour en savoir plus et s’inscrire à la mailing list permettant de recevoir des nouvelles de ce produit, vous pouvez visiter la page dédiée du site LNT Reform

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

7 commentaires sur ce sujet.
  • 28 juin 2022 - 19 h 20 min

    Ca parait une bonne idée à la base, mais c’est vrai que je ne vois pas un pro ou même un amateur sortir de son sac cette brique. Autant l’idée et bonne autant je ne suis pas sûr de la pertinence de la réalisation niveau design. Ca fait vraiment chinoiserie bas de gamme. Mais l’effort est louable, j’aime beaucoup le clavier, j’imagine qu’il doit être simple de l’avoir en français. Et puis il y a 20 ans, un mini pc c’était cool avec mes yeux en 4k, depuis comment dire, je plisse plus les yeux qu’avant !

    Répondre
  • 28 juin 2022 - 20 h 27 min

    Dans l’ensemble, je trouve ce projet vraiment pas mal.
    Bon, OK, c’est une brique pas très sexy et cet écran n’est sûrement pas la diagonale a la quelle je penserais (je suis un fetishiste du 7.9″).
    Par contre, la carte filles (collée a l’écran) et les différentes cartes mère adaptables, le clavier mecanique ortho (bien que j’y poserais des switch chiclet) et ce trackpad optique (que je voudrai bien trouver), c’est top!!!
    Maintenant, le prix final risque de piquer un peu….mais si on peut juste chopper la carte fille pour un tarif pas trop deconnant, je pourrai bien être clients.

    Répondre
  • 28 juin 2022 - 21 h 12 min

    Wowowowowow premier laptop avec clavier ortholinéaire je me trompe ? Il y a eu des prototypes (justement pour le précédent MNT Reform, mais aussi des claviers de remplacements pour thinkpad par exemple) mais jamais de modèles définitifs.

    Open hardware, possibilités d’évolutivité, aspect communautaire, si c’est confirmé que le clavier est sous QMK je le prends.

    Franchement si vous êtes à pinailler sur les bordures d’écran ou l’épaisseur du chassis c’est que vous n’êtes pas dans la cible, ici on est sur un produit de libristes pour libristes.

    Répondre
  • 28 juin 2022 - 23 h 48 min

    VEUX.

    Faut-il développer ?

    Répondre
  • 29 juin 2022 - 1 h 54 min

    @petitevieille: La charnière t’a tapée dans l’oeil ?

    Répondre
  • Luc
    30 juin 2022 - 14 h 09 min

    Comme pour le Devterm dont Pierre a parlé dans un autre billet, j’adore l’idée de pouvoir changer de SOM (System On Module : CPU+RAM+stockage éventuel).
    Dommage qu’à ce jour il n’y ait pas de connecteur standardisé qui rendrait la solution plus universelle.

    Mais pour moi, ça va dans le bon sens. Pourvu que ça dure !

    Répondre
  • 1 juillet 2022 - 21 h 10 min

    Intéressant, à la fois pour le côté open-source (libéré, délivré, tout ça) mais aussi pour toutes les possibilités de bidouilles qui sont permises par l’appareil.
    Il faut que ça aboutisse et fasse des bébés, une telle initiative !

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *