Le marché des tablettes s’écroule annonce le PDG de Best Buy

La fin d’année va être dure pour le secteur High-tech. Pas qu’elle soit des plus sereine en ce moment mais cette annonce du PDG de Best Buy complique encore un peu plus les choses.

Mais qu’est ce qu’ils ont ces acheteurs là, ils veulent des tablettes, on leur en propose. Ils en veulent encore plus alors on en propose encore plus et puis là, d’un coup, pouf plus rien ! Le marché des tablettes est en plein “crash” d’après le PDG de Best Buy. Et c’est pas forcément une super bonne nouvelle.

200px-Best_Buy_Logo.svg

Best Buy, c’est une institution aux US. Comment vous expliquer, c’est un peu comme si vous imaginiez la force de frappe de l’ensemble de nos supermarchés Français uniquement consacrée à du matériel électronique. 180 000 employés qui bossent pour Best Buy afin de délivrer au public Américain ses télés, chaine hifi et autres ordinateurs depuis 1966. Certains compareront Best Buy à Darty mais c’est plus que cela… Il faut y ajouter l’idée qu’on pouvait se faire d’un labo de test indépendant et d’une entreprise qui a su faire des choix. Pour le consommateur moyen Américain, Best Buy reste un point de repère dans sa décision d’achat, un roc, un phare… Bref, Best Buy c’est une enseigne importante.

Alors, quand le PDG de Best Buy, un Français du nom de Hubert Joly, annonce que les ventes de tablettes sont en train de se casser la gueule c’est pas tout à fait pareil que quand c’est votre collègue de bureau qui vous le dit en touillant distraitement son café. Monsieur Joly, il en commande et il en stocke un paquet des tablettes, à priori il sait, il sent de quoi il parle.

nouvelle Google Nexus 7 best buy

Et Monsieur Best-Buy d’annoncer une résurgence des ventes de PC. Le signe le plus important est bien sur la chute constatée des ventes d’iPad au dernier trimestre. Les raisons sont multiples et la plus évidente est la fulgurante croissance des ventes de tablettes. Un départ tellement rapide que le marché a atteint son plateau de renouvellement rapidement. Une fois équipé, un client aura moins de raison de se ré-équiper. D’autant qu’il pointe du doigt le faible déploiement d’innovations techniques du marché ces derniers trimestres.

Eken "Haleron" M001

Une tablette low-cost de 2010, on revient de loin

Il faut dire, pour la défense des fabricants, une tablette c’est… une tablette. Un écran avec un peu d’électronique dedans. Si le public veut les engins les plus fins et autonomes possibles, il est difficile d’envisager des innovations vraiment disruptives. Que rajouter dans une tablette pour en faire un nouvel objet tout en restant une tablette. Les données de l’équation sont là mais la réponse n’est pas franchement évidente. Toujours est t-il qu’il a raison : Les possesseurs d’une tablette de 2012 ou de 2013 ont peu de modèles donnant vraiment envie de craquer en 2014. A moins d’avoir un budget loisir/gadget conséquent, le  changement de modèle n’apportera rien de réellement révolutionnaire.

Asus Transformer Book T100

Autre point clé, le succès et la  cohérence des machines hybrides, des tablettes à clavier qui retiennent toute l’attention des étudiants. Ces engins 2-en-1 qui savent marier le loisir et un confort de la tablette avec le travail et l’ergonomie d’un clavier font mouche auprès des jeunes en passe de s’équiper ou de se ré-équiper. D’autant plus face à un marché ou le prix des PC portables s’est écroulé pour attendre le prix des netbooks de 2007 à nouveau. Le ticket d’entrée 2014 est au prix du premier EeePC d’Asus : 300$.

D’autres facteurs sont également présents, on en a déjà parlé, et notamment le fait qu’un possesseur de tablette qui a un PC et qui déclare ne plus jamais s’en servir se sent un peu embêté quand son discours passe de Je ne veux plus l’allumer parce que j’ai une tablette à je ne peux plus l’allumer parce qu’il est sous Windows XP.

Alors retour du PC au détriment de la tablette ? trou d’air passager pour les machines ultra mobiles ou mouvement logique suite à la fin du support de Microsoft XP. On verra bien.

Pour ma part ce constat traduit un fait, les gens n’achètent désormais plus de tablettes comme des caprices mais mettent celle-ci au même niveau que le reste de leur équipement : On se ré-équipe quand on commence à se sentir à l’étroit et pas parce qu’un lecteur d’empreintes ou une nouvelle puce plus performante que la précédente est disponible sur le marché.

La tablette a peut être atteint l’âge de raison.

Source : Recode

31 commentaires sur ce sujet.
  • 30 juillet 2014 - 17 h 34 min

    C’était il me semble tout à fait prédictible et c’est je pense directement lié à l’augmentation de la taille d’écran des smartphones. Google semble avoir sentie la chose ( comme d’autre) d’ailleur il semblerais qu’il n’y aura pas de sucesseur à la nexus 7, les rumeurs semblent indiqué une tablette nexus de 9 pouces. Ce qui parrait logique couplé avec un smartphone de 6 pouce.

    Répondre
  • 30 juillet 2014 - 17 h 58 min

    Entre les smartphones qui grandissent, et les tablettes qui se retrouvent à servir de gadget familial sur la table du salon, ou pire de presse papier sur un coin du bureau, faut reconnaître que la tablette pure et dure n’est pas le graal que tous attendaient: il est des usages pour lesquels un clavier et une souris restent les meilleurs, comme des moments où le tactile à de l’intérêt. Et pour ceux qui ont touché à l’hybride, ils ne sont pas prêt à revenir à de la tablette pure ou au netbooks… En bref, en dehors des applications (qui faut il le rappeler ne sont souvent qu’un subset des fonctionnalités du web), les tablettes sont souvent bien décevantes à l’usage…

    Répondre
  • hez
    30 juillet 2014 - 18 h 26 min

    Intéressant la déclaration de best buy.
    Des tablettes, comme beaucoup ici, j’en ai acheté et testé un paquet depuis 2007-2008. Et effectivement depuis le galaxy note les tablettes sont passé du premier plan d’utilisation au troisième (smartphone, PC puis tablettes).
    J’ai reçu aujourd’hui mon premier hybride (yoga 2) et je pense que la tablette simple et pour moi terminée (pour mon usage).
    Effectivement, innover va être compliqué pour les producteurs (asus l’a commencé, Samsung commence) mais apple va avoir du mal. Un transformable va peut être leur cannibaliser leur vente de air/iPad. A voir dans le temps.

    Répondre
  • 30 juillet 2014 - 19 h 42 min

    @Audren Teissier:

    La raison est plus pragmatique : une tablette s’utilise moins qu’un téléphone et reste un objet d’intérieur. Donc moins victime de la mode et du temps. Sans oublier l’absence de subvention et l’absence de ruptures technologiques. Les tablettes de 2012 font encore le boulot, largement.

    Répondre
  • 30 juillet 2014 - 21 h 01 min

    Ben oui, comme mon micro onde ou mon frigo, quand ça fonctionne, je ne vois pas l’utilité de changer, les innovations sont peu importantes pour justifier un renouvellement. J’ai toujours l’Ipad 1 qui est moins véloce que le dernier Ipad mais qui fait son boulot.

    Répondre
  • 30 juillet 2014 - 21 h 41 min

    Pas étonnant. Une tablette n’est qu’un smartphone en plus grand (et nettement plus autonome). Une fois que l’on a compris cela on redémarre son PC et on remet son smartphone, tout aussi puissant, dans sa poche.
    Je suis parti en vacances avec un PC, type netbook (11″). Et j’ai laissé la tablette à la maison.
    Pour trier mes photos en RAW, surfer vraiment sur internet et lancer des vrais jeux pour mes enfants (un truc qui arrive à se jouer avec un paddle), la tablette est totalement larguée et puis l’air de rien un 11″ tiens debout tout seul. Pas de besoin de se plier dans tous les sens pour maintenir sa tablette (brûlante) sur ses genoux.
    Et puis, comme écrit plus haut, on n’achète pas une nouvelle tablette tous les 6 mois.

    PS: Malgré mon point de vue négatif, la tablette reste un super outil pour qui n’a pas envie d’apprendre à installer sans arrêt 15 mises à jour dès que l’on démarre sa machine. C’est le vrai point fort de la tablette et des OS mobile.

    Répondre
  • 30 juillet 2014 - 21 h 43 min

    Ce produit se retrouve pris à son propre piège. Les prix ont dégringolés ces derniers temps, ce qui laisse peu de place à la recherche & développement et surtout à la prise de risque.

    Les fabricants ne font que mettre des specs à jours en multipliant les nombres de coeurs, la ram et une définition toujours plus délirante.

    Mais ils ne peuvent rien faire d’autres sinon, le prix grimpera au dessus des attentes des consommateurs.
    Quand à eux, la plupart utilise leur ardoise juste pour du web donc rien ne justifie le remplacement par deux fois plus de coeurs/de ram si l’actuelle est assez confortable à l’utilisation.

    Répondre
  • 30 juillet 2014 - 21 h 50 min

    Pierre, ton illustration m’a bien fait rire! :-D

    Répondre
  • 30 juillet 2014 - 22 h 19 min

    Pour le surf dans le canapé avec ou sans la TV, sur le balcon, ou sur la terrasse, la tablette 8/10 pouces, c’est le must. Le smartphone, même “phablette” est trop petit, et le PC portable, pas pratique. Et puis pour de nombreux usages professionnels de consultation, c’est aussi le must (architecte, photographe, agent immobilier, décorateur, etc.). Bref, la tablette n’a jamais prétendu se substituer au PC avec clavier. Comme le smartphone ne pourra jamais remplacer la tablette. La preuve avec Apple qui touche une large palette d’usage avec ses produits.

    Nous sommes à l’ère du multi équipement et à chaque usage, son écran et ses accessoires.

    Mais les tablettes de 2015 et à venir vont donner un coup de vieux aux tablettes actuelles et passées. Il y a encore de belles promesses au niveau design (plus fin, plus léger, borderless), puissance, écran (OLED…), autonomie, etc. Et avec un étui clavier bluetooth par exemple, ça peut vraiment concurrencer un laptop, ne serait ce que pour du traitement de texte.

    Répondre
  • 30 juillet 2014 - 22 h 26 min

    Je me demande si les procs Intel BayTrail dans des tablettes ne cherchaient pas cet effet escompté ?… C’est à dire tuer le marché des tablettes ARM ?

    Heureusement, les porcs ARM 64 bit arrivent à la fin de cette année, et tout va changer !…

    Répondre
  • 30 juillet 2014 - 22 h 38 min

    Tout le monde à cru à la tablette par rapport au pouvoir commercial d’Apple (et aux oeillères en forme de pommes qui vont avec…), mais quelques années plus tard on est bien obligé de tous se rendre à l’évidence : quand on a un smartphone, une tablette ne sert strictement à rien. Elle n’en fait pas plus et même moins car on ne peut pas téléphoner avec…

    Au final on se retrouve tous avec 2 ou 3 tablettes à la maison qui prennent toutes la poussière et qui deviennent invendables.

    Même les enfants n’en veulent plus, les jeux sont ridicules (même les jeux Amstrad de 1985 étaient bien plus prenant et amusant !). Sans parler des jeux gratuits bourrés de pubs, on ne sait plus ou mettre les doigts tellement il y a des bandeaux !

    Bref, un pur produit marketing créé de toute pièce sans le moindre besoin réel, mais le pire c’est que ça a fonctionné au départ, tout le monde en a rêver et au final tout le monde en a acheté !

    Répondre
  • 30 juillet 2014 - 23 h 02 min

    Je me suis aperçu, ces derniers temps, que pour une consultation web rapide (programme ciné / tévé, commande pizza…) Mon netbook (Win 7 starter, Aton double coeur, ssd) démarrait plus rapodement que la Yoga de madame… CQFD

    Répondre
  • 30 juillet 2014 - 23 h 36 min

    @Pote:

    “Nous sommes à l’ère du multi équipement et à chaque usage, son écran et ses accessoires.”

    Pas du tout d’accord avec ça.
    Ca c’est le rêve mouillé (et même en partie réalisé) d’Apple et Samsung.
    Te vendre un objet pour chaque petite différence d’usage: iPod, iPhone, iPad, MacBook et Mac (plus Apple TV et bientot l’iWatch).

    Sauf que le commun des mortels n’a pas du tout mais alors pas du tout besoin de tout ça.
    Ton téléphone est aussi un lecteur mp3, voire une petite tablette (5″ et plus), ton laptop peut etre ton PC et les smartwatches ce sont des gadgets vendus à prix d’or.

    Une tablette ça peut être sympa de temps en temps, ou utile professionnellement (quoi que comparé à un laptop et encore plus à un hybride, qui fait donc aussi tablette, ça ne sert strictement à rien et est bien plus limité) mais son principal problème pour un consomateur moyen est tout bête: Il faut constamment la tenir dans ses mains.
    Et ça devient vite lourd (dans tous les sens du terme).

    Répondre
  • 30 juillet 2014 - 23 h 37 min

    En plus, quasiment tous les foyers et personnes qui pouvaient s’en offrir une l’ont fait. Et comme beaucoup se sont rendus compte que ce n’était pas très utile et que de toute manière elle fonctionne encore, pas de raison d’en racheter une nouvelle.
    Ils y aura toujours des nouveaux entrants mais, pour moi, même le marché de renouvellement va chuter car son utilité et son usage effectif se sont, pour la plupart des gens, révélés plus que limités.

    Et ce ne sont pas les tablettes 2015 qui vont changer quoi que ce soit.
    Ajoute à ça que des hybrides (laptop + tablette avec Windows inside) sont aujourd’hui vendus quasiment au même prix qu’un iPad mini tout en étant bien plus fonctionnels; que Windows devient de mieux en mieux et s’apprête à veritablement embrasser la convergence (un OS pour toutes les machines) et il ne restera plus grand chose aux tablettes pures (iOS et Android).
    Par contre, je suis pas près de lacher mon smartphone Android. ;-)

    Répondre
  • 31 juillet 2014 - 0 h 03 min

    Je vous trouve dur dans l’argument d’achat des tablettes, je suis étudiant sans beaucoup de sous donc j’essaie d’évaluer au mieux mes besoins et d’acquérir toujours le meilleur rapport qualité/prix. Et force est de constater que j’étais/suis ravi de l’achat de ma Nexus 7 2012.

    Elle m’accompagne souvent dans mes consultations de vidéos/web dans le lit ou le canap et dans les transports.
    Récemment avec une amie, on a même regardé Frozen à deux dessus !

    C’était pas vraiment un coup de tête ou un caprice mais une envie, un besoin de consulter et de poursuivre ma consultation de contenu ailleurs que devant le PC.

    Après oui mon Nexus 4 le fait, le galaxy Note le fera sans doute encore mieux mais un écran de 4.7′ voire 4′ pour les possesseurs d’iphone, c’est quand même moins agréable que du 7′.
    Ca n’empeche pas que la suite de l’analyse soit juste et pertinent, je n’achèterai pas la Nexus 2014/5 sauf énorme coup de tête puisque pour les cours j’aurais besoin/très envie d’un hybride. (probablement le T200 si les tests sont bons)

    Répondre
  • 31 juillet 2014 - 0 h 52 min

    @flyhopper: C’est déjà ça :)

    Répondre
  • 31 juillet 2014 - 4 h 25 min

    “…Que rajouter dans une tablette pour en faire un nouvel objet tout en restant une tablette…”

    – Port USB plein format (brancher cle USB, HDD etc…)
    – Lecteur de carte SD (vider ces photos en vacance)

    Deja, rien que ca et je suis sur que ca remarcherais (en plus d’un OS qui ne briderais pas les fonctions OTG / import / export…)

    Répondre
  • 31 juillet 2014 - 9 h 48 min

    Bonne chance Nvidia et ta Shield Tablet!

    Répondre
  • 31 juillet 2014 - 9 h 56 min

    Pierre, encore une belle analyse !
    J’ai craqué en 2007 sur un eeepc à 300€ (merci Blogeee), une révolution à l’époque.
    depuis j’ai eu, un pc portable CULV, un PC portable 15.6 sous Ubuntu…

    Puis la tablette est arrivé :
    j’ai commencé avec une Asus TF101, dont le processeur est vite devenu insuffisant.
    J’ai pris la Nexus 7 2013, buggué au niveau de l’écran, avec des ralentissemets sur le bureau.

    Enfin, j’ai acheté une T100, parce que le PC me manquait, avec Office Steam BattleNET VirtualMachine etc.
    Je pense qu’a Noel prochain, si un appareil répond a mes besoins, je craquerais sur une tablette W8.1 12″ avec DD dans le dock comme la T100.

    Répondre
  • 31 juillet 2014 - 10 h 04 min

    J’ai acheté un des premiers modèles de tablette Android lors de sa sortie (Thinkpad 10″), puis est passé au format 7 pouces (Nexus7 2012) un peu plus tard.
    Mon but était surtout de remplacer un pc en voyage (copie photo/web/…).
    Et je me suis finalement rendu compte qu’une tablette ne pouvais remplacer efficacement cet usage. En voyage il est trop limité et à la maison j’ai tjs mon smartphone sur moi (contrairement à la tablette qui est souvent à l’étage lorsque je voudrais l’utiliser).
    Donc la chimère de la tablette productive a bien disparu pour moi (reste un petit gadget de jeu).
    J’ai récemment acheté un Chromebook tactile et je pense que c’est exactement le format que je recherche depuis des années, rapide (ChromeOS), productif (clavier, connectiques, multi-fenêtrage…), et bonne autonomie. Hâte d’entre en vacance pour le tester en situation :p

    Répondre
  • Alu
    31 juillet 2014 - 10 h 50 min

    Moi je me demande si les gens vont renouveler leur achat tout simplement.

    Je veux dire par là que même quand ça ne fonctionnera plus: est-ce que les gens voudront une nouvelle tablette.

    Je ne suis pas 100% certain.

    Enfin je pense que le problème actuel ne vient pas du renouvellement (contrairement à ce qu’on entend souvent): il y a énormément de foyers qui ne possèdent pas de tablettes…pourtant le marché est au point mort…est-ce que ce ne serait pas parce que tous ces foyer n’en veulent pas?

    Répondre
  • 31 juillet 2014 - 11 h 04 min

    & on dit respectueusement (faut pas déconner, non +) merci à qui pour cet I-état de fait ? ;-)

    Répondre
  • 31 juillet 2014 - 13 h 37 min

    @Chris01:

    L’analyse est intéressante. mais 80% des utilisateurs avaient fait ce raisonnement avant l’achat, le marché ne serait sans doute pas autant développé. Et n’aurait peut-être pas décollé.
    Mois j’ai acheté une tablette Archos70, au moment de sa sortie, ou 3 mois après et à Noël. C’était plus tôt cher comparé à ce qu’un téléphone ou un appareil photo propose et fait très bien pour le même prix.
    Il y avait les tablettes Qooq et autres terminaux spécialisés sur la météo et la cuisine.
    Mais là, j’ai payé la polyvalence, video, internet et consulter les recettes de cuisine pendant qu’on prépare un plat, ou pour feuilleter un album photo avec les invités, envoyer une musique d’ambiance pendant un repas.
    A l’hotel, c’est pratique pour un message facebook rapide ou pour trouver un itinéraire.
    ça le fait très bien, et c’est tout ce qu’on demande. Pour le reste, il y a le PC.
    Le problème, c’est le confort, la puissance … et puis c’est fatiguant de porter la tablette à bout de bras :))

    Répondre
  • 31 juillet 2014 - 15 h 16 min

    Mais qu’est ce que c’est ces femmelettes qui se fatiguent en portant un tablette sachant que le poids oscille entre 400g. a 1000g. Faites du sport les gars !!!!

    Répondre
  • 31 juillet 2014 - 18 h 53 min

    @Sea-line:
    C’est pas vraiment un problème de poids. C’est juste chiant de devoir la tenir tout le temps. Quand tu as un 11″ léger et tactile, la tablette tu la touche plus. Même dans le lit ou sur le canapé, le 11″ est plus pratique car, même au-delà de ses fonctionalités, de son OS et de la taille de l’écran, il tient tout seul sur tes jambes ou n’importe où.

    @Skyrail:
    J’ai eu l’Acer A500 sous Honeycomb et j’ai ensuite pris une Nexus 7.
    L’Acer, je l’ai acheté quand j’étais à l’étranger et, au début, je ne me servais plus que de ça car j’étais en vacances. J’ai continué à m’en servir en rentrant mais moins. J’ai acheté la Nexus 7 mais quasi de suite après, j’ai acheté un Yoga 11″… Et ben la Nexus elle a pris la poussière jusqu’à ce que je la donne.
    Aujourd’hui, je ne rachèterais pas de tablette.
    Un phone 5″ et un hybride 11″ c’est, pour moi, la combinaison gangnante.

    Répondre
  • 31 juillet 2014 - 19 h 03 min

    @Alu:

    il ne faut pas exagéré, la croissance ralentie mais on reste sur des gros volumes de ventes. La tablette est devenue indispensable dans certaines utilisations. Elle n’est pas prête de mourir et va encore considérablement évoluer. La grosse interrogation est : dans quelle catégorie sont classées les hybrides ARM ou Intel par les analystes et instituts ?

    Répondre
  • Xo7
    31 juillet 2014 - 22 h 18 min

    @Maxou: mon a500 le fait déjà et peu alimenter un hdd portable !!

    Répondre
  • 4 août 2014 - 21 h 06 min

    Je n’utilise quasiment plus ma Nexus 7….

    Mon Nexus 4 fait déjà la boulot ( surfer, GPS ( essayer d’accrocher une nexus 7 sur le pare-brise…), et je peux téléphoner !
    Pour le reste, un Notebook + une liseuse pour les ebook…..

    Je n’achèterai plus jamais de tablette qui n’a que des inconvénients par rapport au couple smartphone+netbook

    Répondre
  • 6 août 2014 - 20 h 50 min

    Une tablette qui a plusieurs années marche très bien pour faire tourner les applis et les jeux, donc pourquoi changer.
    Et cela madame Michu l’a bien compris !

    Répondre
  • 6 août 2014 - 21 h 02 min

    Du coup je suis allé voir quelques chiffres, certes la croissance estimé en 2014 est de 24-25% mais elle était de 68% en 2013 !
    Pour sa part le PC à chuté de 9.5% en 2013 pour une hausse estimé à 3% en 2014. Cela relativise un peu cette “dégringolade”.
    Par contre j’imagine que si chez Best buy on a stocké comme des malades cela commence à paniquer :)

    Répondre
  • 2 février 2016 - 12 h 42 min

    […] absolument n’importe quoi. La tendance à la baisse a été amorcée il y a bien longtemps. Le PDG de Best Buy indiquait déjà à la mi 2014 que le marché s’écroulait. Les trimestres se sont enchaînés ensuite à la baisse et les chiffres des expéditions […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *