Le marché PC en croissance au second trimestre 2019

Le marché PC reste relativement stable et au contraire des précédentes années, poursuit même une légère croissance ce second trimestre 2019. Un mouvement amorcé au premier trimestre qui cache des évolutions très différentes au sein du top 5 des marques d’ordinateurs personnels.

Les deux compères de l’analyse du marché PC ont publié leurs chiffres pour les expéditions de PC au second trimestre. Comme d’habitude, on retrouve de légères nuances entre IDC et Gartner du fait de leur manière d’interpréter et de classer les machines dans des catégories différentes.

2019-07-22 12_10_51-minimachines.net

IDC indique un chiffre plutôt prometteur avec 4.7% de croissance des expéditions d’ordinateurs personnels sur le trimestre. Au  total 64,9 millions de machine ont été livrées et Lenovo trône toujours en première place sur le podium. La part de marché du fabricant Chinois grimpe à 25,1 %. Il est talonné par HP qui reste en embuscade à 23,7%. Les suiveurs restent les mêmes avec Dell, Acer et Apple qui reste à la cinquième place.

Les chiffres sont différents pour tous  ces acteurs. Lenovo profite d’une forte croissance avec un passage de 13.75 millions de machines sur la période en 2018 à 16.254 millions. Soit une progression impressionnante de 18.2%. 
HP progresse également mais reste loin de ces chiffres. La marque passe de 14.88 millions à 15.356 soit une évolution de 3.2% Dell grimpe de 3.1 %, Acer perd en expéditions en tombant de 1.7%, quant à Apple, il signe un joli rebond avec une évolution de 9.6% de ses expéditions. Un chiffre qui correspond logiquement à ses changements de gammes intervenues sur la période.

Le reste des marques analysées sont en retrait avec 4.9% d’expéditions en moins sur le trimestre. Au global cependant, le marché est en progression avec 4.7% de mieux sur le second trimestre par rapport au premier.

2019-07-22 12_10_39-minimachines.net

Chez Gartner l’analyse globale va dans le même sens même si les résultats sont moins impressionnants. La distribution globale passe ainsi d’une croissance de 4.7% à 1.5% seulement. Le total des machine expédiées monte à 62.974 millions de pièces pour ce deuxième trimestre 2019. Gartner détaille un peu plus loin et conserve le même trio de tête avec là encore une nette progression pour Lenovo à 25% de parts de marché, HP à 22% et Dell à 16.9% Les trois sont en augmentation même si la croissance de ces expéditions est largement plus impressionnante chez Lenovo avec 15.9% contre 2.6 et 2.1 pour les deux suivants.

Apple est en baisse chez Gartner avec -0.2%, Acer en cinquième réduit drastiquement ses expéditions avec -14.4% et Asus suit un rythme dans le même sens avec -9.9%.  Pour des parts de marché respectives de 5.9, 5.4 et 4.9%.

Le marché est plus stable qu’auparavant avec ces deux trimestres de 2019 dans le vert. Une croissance légère mais positive des expéditions de ces machines et qui se doivent logiquement de refléter des ventes en rapport. Attention toutefois, toutes les machines expédiées ne sont pas forcément vendues et ces productions en baisse ou en hausse ne sont pas forcément des indices positifs ou négatifs pour les différents acteurs. Une marque peut décider de baisser ses expéditions en prévision de ventes plus basses que prévues ou faute de nouveaux modèles. Une autre pour augmenter sa production et ses expéditions au gré d’un accord prometteur. Les deux raisons peuvent avoir un sens précis qui n’affecte pas forcément la rentabilité de chaque entreprise. Il vaut mieux vendre moins de modèles à un meilleur tarif que trop à des prix trop bas.

7 commentaires sur ce sujet.
  • dja
    22 juillet 2019 - 12 h 33 min

    A l’image de ce nouveau monde, bye bye USA.
    IBM pensait avoir fait une bonne affaire et les chinois ont transformé en une poignée d’années un historique vieillissant en une gigantesque machine à cash, débordant tous les acteurs historiques.
    GG

    Répondre
  • 22 juillet 2019 - 12 h 50 min

    Les thinkpad restent une référence pour ordinateurs portables et les thinkcentre tiny sont également excellents. J’attends que le prix baissé pour en racheter un autre d’occasion.

    Quelle connerie pour IBM d’avoir vendu…

    Répondre
  • 22 juillet 2019 - 13 h 32 min

    @dja: IBM a fait l’affaire du siècle en revendant à bon prix. Ils se sont débarrassés d’un business hasardeux pour se concentrer sur leur expertise. Leur valeur n’a fait qu’augmenter depuis et ils ont plus tous les soucis qu’ils avaient avant?. D’un point de vue business pur c’était un très bon plan de leur part.

    Après, cela n’arrange pas forcément les utilisateurs mais je ne pense pas que les gens d’IBM regrettent une seule seconde ce mouvement de 2005.

    Répondre
  • dja
    22 juillet 2019 - 14 h 47 min

    @Pierre Lecourt: Ils ont pris 20% de lenovo et ont laché l’activité pour une bouchée de pain, 1.7Mds.
    En référence, IBM a laché 34Mds pour acquérir RedHat, payé 10x le CA, qu’ils ne le rentabiliseront jamais.
    IBM est surendetté et toute la stratégie repose à priori sur leur activité Cloud/Software/Service, qui est en frontal de tous les gros acteurs AWS,Microsoft,…
    Pour ma part, je ne pense pas que c’était l’affaire du siècle de vendre cette activité. Ils avaient un pied dans les entreprises, ce qui n’est plus cas.

    Répondre
  • 22 juillet 2019 - 15 h 08 min

    @dja: RedHat c’est un autre problème. Au moment ou IBM a négocié la vente à Lenovo c’était LE truc a faire pour la boite. Ce qu’il s’est passé ensuite…

    Répondre
  • Gab
    22 juillet 2019 - 22 h 22 min

    @dja: ce n’est pas parce que Lenovo est le leader en 2019 en terme de part de marché (à voir ce que ça donne en bénéfice) qu’IBM aurait été leader s’ils avaient conservé ce business…

    Répondre
  • tof
    24 juillet 2019 - 19 h 15 min

    @Pierre Lecourt: Oui, mine de rien IBM a toujours durer, quitte à se couper de certaines activités pour ne pas couler et se reconcentrer sur d’autres.

    Pour exemple d’où ils sont partis: au début il fabriquaient des balances pour les usines et pour les épiceries: https://www.ibm.com/ibm/history/exhibits/attic3/images/103.jpg

    Je pense aussi que dans le contexte de l’époque, il ont bien fait de vendre la branche ordinateurs à Lenovo. Ils seraient morts sinon. Ceci-dit je conserve précieusement mes vieux Thinkpads IBM “Made in Scotland” et “Made in Japan”, par nostalgie

    A présent ils vendent des services prédictifs à bon prix en exploitant Watson (et pour la partie cloud ils avaient besoin immédiat de RedHat, et certes il l’ont payé très très cher à cause du besoin immédiat), ça s’appelle “Crime prediction”, “Smart city”, ou gestion des grilles de transport d’électricité.
    C’est plutôt discret car ce n’est pas en direct au grand public, voir ici: https://www.ibm.com/se-en/industries

    J’aurai aimé que des sociétés européennes comme Bull ou Olivetti aient pu évoluer ainsi.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *