Premiers retours de tests pour Kaby Lake G Intel + AMD

Désormais confirmée, la solution de processeur Kaby Lake G qui embarque un processeur Intel de huitième génération et un chipset graphique AMD Radeon Vega commence à laisser des traces sur le réseau. Notamment des retours de tests en ligne.

Avec l’officialisation de la gamme Kaby Lake G par Intel, l’incrédulité ambiante passe à la recherche d’informations.

Intel Kaby Lake-G

La solution Kaby Lake G qui devrait donc intégrer les NUC Hades Canyon, est un agglomérat au sein du même processeur d’une solution Intel Core et d’un chipset Radeon Vega développé sur mesures pour cette intégration associé à 4 Gigaoctets de mémoire HBM2.  Cette nouvelle puce Intel commence à laisser sourdre quelques chiffres issus de tests en ligne. La partie processeur propose des solutions quadruple cœurs proposant huit threads. La partie CPU devrait tourner à des fréquences oscillant entre 3.1 GHz et 4.1 GHz en mode Turbo.

Intel Kaby Lake-G

Deux puces sont identifiées et devraient débarquer sous les noms de code de Core i7-8809G et de Core i7-8705G. La construction AMD Vega employée emploie 24 groupes d’unités de calcul pour un total de 1536 unités de traitement. La puce VEGA serait cadencée à 1Ghz pour le Core i7-8705G et à 1,19 GHz pour le Core i7-8809G. La mémoire HBM2 serait également positionnée à des fréquences différentes suivant les puces. 800 MHz pour la version la plus musclée, 700 MHz pour l’autre. Dans sa configuration la plus musclée, ce Kaby Lake G offrirait une performance de calcul de 3.3 TFLOP supérieure à ce que propose l’actuelle solution la plus performante d’Intel, l’Iris Pro Graphics 580.

Intel Kaby Lake-G

Le résultat de ces différences techniques a, semble-t-il, un impact sur les résultats des tests : Sur GFXBench, on découvre que le Kaby Lake G Core i7-8809G est presque deux fois plus performant que le Core i7-8705G. Moins de puissance pour la partie graphique, une mémoire HBM2 légèrement bridée et le résultat est tout de suite moins rapide.

Attention toutefois, ces résultats sont probablement issus des premiers prototypes des puces. Il faut donc s’attendre à des ajustements de ceux-ci. Intel doit rester dans une certaine enveloppe thermique pour intégrer ces puces, la consommation est un des points clés de la solution et on peut donc supposer que des ajustements seront faits.

Source : TweakTown

12 commentaires sur ce sujet.
  • Dan
    8 novembre 2017 - 12 h 39 min

    « l’incrédulité ambiante »
    je me marre, because c’est mon cas :)

    Perso, je trouve ce bastringue techniquement bancale, mais pourquoi pas …. faut voir !

    Répondre
  • 8 novembre 2017 - 12 h 51 min

    @Dan: Cela fait 2 ans que la rumeur cours… donc j’imagine qu’ils ont du peaufiner le truc.

    Répondre
  • 8 novembre 2017 - 13 h 01 min

    “Cette nouvelle puce Intel commence a laisser sourdre quelques chiffres issus de tests en ligne.”
    “pour un total de 1536 unités de traitement au total.”

    Répondre
  • Dan
    8 novembre 2017 - 13 h 14 min

    @Pierre Lecourt:
    Au cours de mon existence professionnelle en info, j’en ai bricolé des solutions techniquement bancales, c’était pas de mon plein gré, si j’avais pu j’aurais fait autrement, j’aurais fait du plus «propre», mais fallait faire avec les moyens du bord, les contraintes budgétaires, les luttes d’influence, ménager la chèvre et le chou, …

    Bref, comme tu dis Pierre ça fait 2 ans que ça court ce truc. Ce que je trouve bizarre, c’est que ça sort au moment où AMD montre le bout de son nez avec le RYZEN.

    Répondre
  • 8 novembre 2017 - 15 h 01 min

    @Dan: Si tu analyse la conjecture, et tu dois savoir le temps que ce genre de développement prends, Intel doit savoir qu’AMD arriverait sur ce segment dans ces eaux là. La réaction est donc parfaitement logique et la réactivité d’Intel a piloter ce genre de péniche donne ce résultat d’annonce alors qu’AMD s’apprête a sortir ses puces.

    Répondre
  • 8 novembre 2017 - 15 h 33 min

    Si j’ai bien tout compris:
    – APU Intel+AMD : 24 coeurs VEGA et TDP 50W environ.
    – APU AMD Ryzen : 8 ou 10 coeurs VEGA. et TDP 15W

    On est donc bien dans 2 catégories différentes.

    Je serais curieux de voir un APU AMD Ryzen équivalent à l’APU Intel+AMD.

    Répondre
  • 8 novembre 2017 - 15 h 35 min

    Je pense que c’est un association logique car si INTEL est un pro du CPU ,ATI reste un grand dans le domaine du GPU .
    Rajoutons aussi que chez Intel ,la finesse de gravure reste le plus tant pour la puissance que les “économies” d’énergie .

    Avec un peu de malice ,AMD aurait dut évoluer vers un autre type d’architecture ,voir graver des processeurs pour les autres et se garder une recherche et ne fabriquer que du GPU .

    Regardons l’aviation commerciale US ,un grand NOM qui fait bosser tous les autres fabricants en matière d’avion de ligne .
    Ce même marché d’avion civil se traite entre Airbus et Boeing sans pour autant faire couler tous les sous traitants de ces fabricants .

    Certainement une preuve que le marché des processeurs n’est pas encore mature en matière de vraiment se vendre sur le marché .

    Répondre
  • 8 novembre 2017 - 18 h 01 min

    Du coup, du je comprends bien, au moment où AMD rattrapait Intel, ce dernier reprend une longueur d’avance… Grâce à AMD ? Wtf ?

    Répondre
  • 8 novembre 2017 - 18 h 43 min

    Ces bestioles sont destinées à une gamme spécifique: les ultrabook très haut de gamme….
    tous le monde va déchanter quand les premier tarifs de confs vont tomber….
    Ils pourront faire plus performant en plus épais exemple une GTX1070 et un intel mobile, c’est moins cher plus performant mais ce n’estp lus la meme cible.
    Ils répondent juste à un besoin des fabricant qui ont fait pression: des ultrabook avec un gpu performant et pas un gpu intel qui brident les usages possibles…
    certains arrivent à faire du similaire en nvidia, regardez microsoft et leur nouveau surface book hors de prix ( on connais meme pas le tarif du 15.6pouces ).. le manque de MCM (multichipmodule) a du pousser microsoft à des trèsor d’ingéniosité pour intégré tout ça dans la partie écran….vivement le démontage pour voir comment ils ont réussit à caler tout ce petit monde sans MCM sur le marché
    l’arrivé de MCM va ouvrir la porte à des intégration “aisé” comprendre par là que les carte mère de pc portable ressembleront de plus en plus à celles des tablettes….pour ceux qui démontent souvent…
    pour le moment un MCM Intel ATI à destination d’apple qui l’attends de pied ferme
    rien ne dit que des MCM Intel Nvidia ne seront pas commandés par des OEM à intel pour fabriquer des gammes ultrabook accélérer nvidia…si cela permet un design et de conception qui deviennent la norme, nvidia ne restera pas les bras croisé, ils à développer la technologie de fab qui permet de concevoir des MCM facilement….en gros, les carnet de commandes sont ouverts…
    à moins que le marché ne se tourne vraiment vers les gpu externe en thunderbolt…ce qui aurait du sens.

    Répondre
  • 9 novembre 2017 - 6 h 36 min

    Certe AMD et Intel sont concurent depuis plusieurs décennies mais ils ont un plus gros ennemi: ARM!
    Le couple Wintel a du plomb dans l’aile depuis l’annonce de Windows sur ARM malgré l’echec de Windows RT, et les bruits de couloir concernant Apple sur ses propres emmanations d’ARM rendent fébriles Intel et AMD.

    Est ce que la course aux Watt aura raison des Intel & Co? Seul l’avenir nous le dira.
    Mais avouons qu’ARM a pour lui:
    – La compacité (tout intégré wifi et BT inclus…)
    – l’abaissement des W est dans leur gène
    – la puissance commence à sérieusement faire de l’ombre à AMD et Intel, cf le dernier proc d’Apple
    – l’endurance : la batterie tient bien plus longtemps
    – et au final : le prix
    Pour une fois qu’Intel sort des sentiers battus, tante autre chose alors que depuis Une décennie pas grand chose de réellement nouveau, il fallait ien réagir…merci ARM

    PS1: Et si l’on observe bien les différents messages (sur ce forum) annonçant qu’intel ferme tel ou tel département…
    PS2: les fonds d’investissement sont derrière le rachat de Qalcomm par Broadcom en plus de vouloir faire revenir la techno coté USA, et eux sont encore moins philanthrope …

    Répondre
  • 9 novembre 2017 - 12 h 34 min
  • 9 novembre 2017 - 18 h 47 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *