ASRock iBox-6000 et NUC Box-6000 : des MiniPC Intel Elkhart Lake

ASRock semble s’intéresser de près aux solutions Intel Elkhart Lake, ces puces à très basse consommation qui vont remplacer la gamme Gemini Lake d’Intel.

C’est un Celeron J6412 qui va équiper les deux premières minimachines de la nouvelle gamme d’ASRock. Une puce Elkhart Lake dont on entend très peu parler pour le moment… Si les puces Gemini Lake ont subit les effets secondaires de la migraine d’Intel sur ses chaines de productions haut de gamme, reléguant leur production en second plan pour continuer a fournir les modèles les plus performants et rentables… Elkhart Lake a bien du mal a démarrer. Leur commercialisation a débuté en Septembre 2020 et pour le moment on ne peut pas dire que le marché croule sous les solutions de ce type.

Intel a bien anticipé ses propres éventuels soucis techniques avec cette nouvelle gamme qui peut être gravée aussi bien en 10 qu’en 14 nanomètres, la marque n’a cependant pas forcément pu prévoir tous les problèmes liés au contexte sanitaire et aux soucis de l’industrie a proposer des catalogues de composants vraiment disponibles. Les constructeurs privilégiant face à la pénurie les modèles les plus rentables face aux solutions plus entrée de gamme.

ASRock lance tout de même deux nouveaux MiniPC et une carte mère intégrée, probablement parce qu’ils s’agit également de solutions pro de la branche industrielle de la marque, basés sur la gamme Elkhart Lake. Les deux minimachines emploient pour ce lancement la même puce Celeron J6412 mais sont assez différents.

iBOX-J6412

Le premier, baptisé iBOX-J6412 , est une solution industrielle dépourvue de toute ventilation mesurant 13.5 cm de large pour 11 cm de profondeur et 4.45 cm d’épaisseur. Une machine qui pourra être déclinée dans diverses versions de processeurs avec des Pentium J6426 (10W TDP), mais aussi les Atom x6211E (6W), Atom x6413E (9W) et Atom x6425E (12W). L’engin sort néanmoins pour le moment sous Celeron J6412. Un processeur quadruple coeur Tremont cadencé de 2 à 2.6 GHz avec 1.5 Mo de cache et 16 Unités d’Execution UHD pour un TDP de 10 watts.

iBOX-J6412

Le système propose deux slots SoDIMM en DDR4 3200 pour un maximum de 32 Go de mémoire vie ainsi que deux stockages distincts. Le premiers avec un port M.2 2280 compatible PCIe NVMe et SATA 3.0. Le second grâce à une baie 2.5″ SATA 3 classique.

iBOX-J6412

Le iBOX-J6412 propose une connectique complète avec un HDMI 2.0b et un DisplayPort 1.4 pour deux signaux vidéo simultanés. Deux ports Ethernet Gigabit sont présents sous une solution RTL8111G. Un slot M.2 2230 permettra d’ajouter une éventuelle solution Wifi et on retrouve deux ports USB 3.2 Gen2 Type-A accompagné de deux ports USB 3.2 Gen2 Type-C et de deux ports USB 2.0 sur la machine. Un jack audio combo est également présent sur la face avant.

Petite nouveauté que l’on doit à l’annonce de Windows 11 par Microsoft, le constructeur présente la puce TPM 2.0 intégrée à la carte mère, en l’occurrence une Infineon SLB9670VQ2.0. Un détail obscur pour la plupart des consommateurs mais qui assurera une transition de Windows 10 à Windows 11 sans soucis.

ASRock NUC Box-J6412

Le ASRock NUC Box-J6412 reprend la même architecture mais dans un boitier plus compact et plus grand public que l’on connait déjà. Celui ci ne mesure plus que  11 cm de large pour 11.75 cm de profondeur et 4.78 cm d’épaisseur. La grosse nuance venant de la présence d’un ventilateur sur ce modèle, qui aidera à dissiper les 10 watts de TDP de la puce Celeron embarquée. D’autres processeurs sont prévus pour cet engin : le Celeron N6210 en 6.5 watts de TDP, le Pentium J6426 avec 10 watts de TDP et le Pentium N6415  en 6.5 watts.

ASRock NUC Box-J6412

Pour le reste c’est un copié collé quasi parfait de la précédente version : Deux slots de mémoire vive SoDIMM DDR4 pour un maximum de 32 Go embarqué. Un port M.2 2280 compatible SATA 3.0 et PCIe NVMe. Un emplacement 2.5″ pour un stockage SATA 3.0 supplémentaire et un port M.2 2230 pour une carte Wifi.

 

ASRock NUC Box-J6412

Une seule vraie nuance technique mis à part le basculement du fanless au ventilé, la connectique est totalement identique mis à part l’absence d’un port USB 2.0 Type-A qui disparait de la face avant de l’engin. Son brochage est par contre toujours présent en interne.

ASRock NUC 6000

Et pour cause, les deux engins sont basés sur la même carte mère ASRock NUC 6000 qui sera également distribuée par la marque mais pas forcément avec les mêmes puces. On retrouvera celle-ci équipée de solutions Celeron J6412, Celeron N6210, Pentium J6426 et Pentium N6415. La carte ne sera pas proposée en version Atom par exemple. Elle reprendra le format des cartes mères Intel NUC en 10.4 cm de large pour 10.2 cm de profondeur.

2021-07-05 11_16_35

Un tableau reprend le détail des différentes puces employées dans ces produits. On comprend ici que la marque ne s’adresse pas aux même public dans ces déclinaisons. Les solutions NUC Box 6000 visent le grand public avec des machines compactes et plus agréables à l’oeil. Les versions iBox dénuées de ventilation sont prévues pour des solutions clairement professionnelles. La carte mère servira a répondre à des besoins d’intégration industriels. Chaque version disposant d’une gamme de processeurs adaptée à ses différents besoins.

Source : CNX Software


Jaune
Un commentaire.
  • 6 juillet 2021 - 1 h 28 min

    faute de frappe : J6142 => J6412 ;)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *