Les nouveaux Intel NUC Canyon Crimson embarquent des chipsets Radeon

Lancés sans publicité ni fracas, les deux nouveaux NUC Crimson Canyon que sont les NUC8i3CYSN et NUC8i3CYSM proposent des processeurs Intel Core i3 assistés de circuits graphiques AMD Radeon 540.

Après le mélange proposé par les processeurs Kaby Lake-G qui intègrent sur la même puce un processeur Core Intel et un circuit graphique signé AMD, voilà que le constructeur décide d’intégrer au sein d’une gamme NUC des puces signées AMD. Les NUC8i3CYSN et NUC8i3CYSM embarquent des processeurs Intel Core i3-8121U de huitième génération associés à un Radeon 540.

NUC8i3CYSN

Cela offrira à ces deux petites machines des performances sympathiques en matière de 3D et des capacités supplémentaires à l’usage. Le Core i3-8121U n’est pas un monstre de performances mais ce double coeur et quadruple threads cadencé de 2.2 à 3.2 GHz est une bonne base pour une machine multimédia. Il propose 4 Mo de mémoire cache et fait partie de la famille Cannon Lake gravée en 10 nanomètres. 

2018-09-20 12_03_27-minimachines.net

Le processeur Core i3 et le chipset Radeon 540 au dessus.

Il développe 15 watts de TDP et sait gérer des fonctions avancées comme la virtualisation ou les solutions Optane. Le chipset Radeon 540 n’est pas un monstre non plus, il se situe entre le MX110 et le MX150 de Nvidia. Une solution suffisante pour jouer confortablement à de vieux titres en 3D et profiter de diverses accélérations matérielles en 2D comme en calcul.

2018-09-20 12_03_00-minimachines.net

Un gros ventilateur ou une petite machine ?

Les NUC8i3CYSN et NUC8i3CYSM sont identiques à un détail près, le premier embarque 4 Go de DDR4 soudés à la carte mère tandis que le second monte à 8 Go.

2018-09-20 12_06_23-minimachines.net

La mémoire vive, signée Micron, soudée à la carte mère

A  chaque fois sur deux canaux. Le chipset Radeon profite, quant à lui, de 2 Go de mémoire GDDR5 dédiés. Ce qui évitera de piocher sur la mémoire partagée du système.

2018-09-20 12_02_29-minimachines.net

1To mécanique par défaut.

Le stockage comprend un emplacement 2.5″ SATA III pour un disque mécanique ou un SSD à ce format en 9 mm d’épaisseur mais également un port M.2 NVMe 2242 ou 2280 pour stocker sur un SSD en SATA ou en PCIe NVMe. Il sera également possible de profiter de ce port pour employer une solution Intel Optane et ainsi booster les performances du stockage secondaire qu’il soit SSD ou mécanique. De quoi construire un PC aux grandes capacités de stockage mais très réactif pour peu cher, ce qui correspond assez bien aux besoins d’une machine multimédia de salon. Par défaut, il s’agira d’un stockage SATA III mécanique de 1 To.

2018-09-20 11_52_20-minimachines.net

La connectique est assez complète avec un beau panel arrière qui propose un Ethernet Gigabit, deux HDMI 2.0 pour piloter deux écrans et deux ports USB 3.1 Type-A. Une large aération est visible, elle servira au ventilateur intégré à extraire l’air chaud de la machine. A noter qu’un des ports HDMI 2.0 est compatible CEC pour piloter un téléviseur avec une seule télécommande.

2018-09-20 11_52_31-minimachines.net

La face avant propose deux autres ports USB 3.1 type-A dont un assurera la charge de vos périphériques même machine éteinte. On retrouve également un port jack 3.5 mm casque et micro, le traditionnel capteur infrarouge pour un pilotage à la télécommande et le bouton de démarrage. Il manque peut être un port USB 3.1 type-C pour compléter cette face avant…

Sur le côté gauche, on retrouve un port antivol Kensington Lock et un lecteur de cartes SDXC. La connexion Wifi est assurée par un module Intel 802.11AC associée à un Bluetooth 5.0. Malheureusement, il s’agit d’un module soudé à la carte mère, un Intel Wireless-AC-9560.

2018-09-20 11_51_48-minimachines.net

L’ensemble mesure 11.7 cm de large pour 11.2 cm de profondeur et 2.2 cm de haut. Le capot est, comme toujours, amovible.

2018-09-20 12_05_27-minimachines.net

Le module Wifi

Bref, des machines complètes, comme en vend désormais Intel dans cette gamme de MiniPC. Intel les vend en 4Go/1To (NUC8i3CYSN) ou 8Go/1To (NUC8i3CYSM) mais n’indique pas la présence d’un système d’exploitation, Il vous appartiendra de les installer vous même avec une solution Windows ou un Linux. Il est conseillé de booster leurs performances an ajoutant une solution Intel Optane pour un usage plus vif et confortable. Vous pourrez également changer le disque mécanique pour un SSD ou booster la mémoire, les deux modèles sont faciles à ouvrir et à modifier.

Pas de prix ou de disponibilité en Europe annoncés pour le moment.

Pour plus d’infos  et des tests complets des performances de l’engin, rendez vous sur Kknews.cc avec votre traducteur en ligne !

11 commentaires sur ce sujet.
  • 20 septembre 2018 - 13 h 35 min

    Est-ce que tu penses Pierre qui vont sortir bientôt des modèles comprenant un processeur i5 voir i7 Avec le même type de carte et surtout avec une rame évolutif jusqu’à 32 giga ainsi qu’a minima un port USB c

    Répondre
  • 20 septembre 2018 - 13 h 45 min

    @Gege: Absolument aucune idée :/

    Répondre
  • 20 septembre 2018 - 15 h 12 min

    Qui aurait prédit au début des NUC Intel intégrerait des composants AMD.
    En faisant cela Intel réduit l’avantage qu’ont les autres fabriquants de mini PC qui pouvait proposer des config AMD.
    Il leur reste encore la partie CPU qui peut être du AMD.

    Répondre
  • 20 septembre 2018 - 19 h 54 min

    ENFIN ,une bonne solution pour un Mini PC .
    Un peu impatient de voir un boitier autre que celui Type NUC chez un autre constructeur .

    Répondre
  • 21 septembre 2018 - 10 h 36 min

    Ils semblent parfaits pour des machines de travail et de loisir extrêmement polyvalentes à l’exception de la mémoire soudée. Cela rompt avec le concept NUC originel et les excluent de certains usages.

    Certes, un SSD rapide peut compenser le manque de RAM au quotidien, mais au prix d’une usure bien plus rapide de celui-ci.

    Reste à voir le prix qui pourra peut-être de permettre de relativiser cette compromission, mais j’en doute par l’histoire des tarifs des NUC core-i

    Répondre
  • 21 septembre 2018 - 11 h 48 min

    @Richard: Effet pervers et dommage collatéral de la hausse du prix de la ram je suppose…

    Répondre
  • 21 septembre 2018 - 14 h 32 min

    @Pierre Lecourt: Le prix des puces mémoire nuit aux options des constructeurs, mais n’oblige pas Intel à les souder. Je penche plutôt pour une segmentation de marché forcée.

    Répondre
  • 21 septembre 2018 - 14 h 39 min

    @Riegert: Acheter des puces et les souder permet de court circuiter les marques qui assemblent la ram, cela baisse le coût au giga et permet de proposer des engins moins chers. Et vu l’impact de la ram en ce moment, ce n’est pas anodin…

    Répondre
  • 22 septembre 2018 - 6 h 42 min

    Certes souder la mémoire c’est pas top pour l’utilisateur mais compte tenu du profil d’usage de cette machine, 4 Go dz RAM c’est tout à fait suffisant. Il suffira de compléter avec un SSD ou au pire un SSHD.

    Reste à connaitre le prix et la disponibilité réelle.

    A+

    Répondre
  • 23 septembre 2018 - 23 h 36 min
  • 24 septembre 2018 - 10 h 04 min

    Un candidat Hackintosh ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *