Intel NUC QC71B : un portable haut de gamme dans la gamme NUC

Avec le NUC QC71B, Intel pourrait venir chatouiller le monde des fabricants de portables avec un engin haut de gamme très bien réalisé.

Le NUC QC71B est un bouleversement, si l’information se confirme, elle signera l’arrivée de la marque de processeurs en tant que constructeur de portables classiques. Après le lancement de sa gamme de MiniPC Intel pourrait donc bien signer ses premiers portables dans un montage qu’il convient encore de définir.

Au lancement de la gamme NUC, il n’y avait que des MiniPC. La gamme s’est étoffée avec quelques OVNI comme les Compute Stick ou les solutions comme les Compute Card devenues Compute Element. Mais rien d’aussi gros et important qu’un ordinateur portable.

Car le NUC QC71B est un portable qui se positionne sur un secteur en pleine croissance, celui des ordinateurs à hautes performances qui visent à la fois les joueurs mais également les utilisateurs ayant besoins de grosses ressources de calcul. Les indépendants, les graphistes et autres créateurs.

Comme souvent, le détail de cette info m’aura échappé, il faut que je vous raconte un peu en détail comment elle est arrivée jusqu’à moi. Le vidéaste Dave Lee a publié une vidéo à la toute fin du mois d’Août. Je suis abonné à sa chaîne car ses vidéos sont intéressantes, bien réalisées et permettent de suivre l’actualité du monde des PC portables haut de gamme. Ceux-ci n’intéressent pas ma ligne éditoriale en général avec des dimension hors normes pour Minimachines mais c’est toujours bien de suivre cette actualité en contraste avec les ultraportables classiques.

Abonnez vous !

Hors dans sa vidéo sobrement baptisée “The IMPOSSIBLE Gaming Laptop” Dave filme un portable d’une marque totalement exotique : “Eluktronics”. Ce modèle est un 15 pouces proposé en prix de départ à 1499$ sous le nom de Mag-15 Slim. Etait-ce ma légendaire sagacité qui s’est émoussée en cette fin de mois d’août par des vacances trop prolongées ? Ce portable ne m’a pas spécialement tapé dans l’oeil. J’ai tendance à débrancher des neurones quand j’entends des mots comme “15.6 pouces”.

2019-09-10 12_09_13-minimachines.net

Un lecteur m’a pourtant envoyé un petit détail autour de cet engin qui m’a fait bondir. On voit en effet très clairement dans la vidéo un élément de la carte mère de l’engin. Et cette sérigraphie est étonnante puisque ce n’est autre que “Intel NUC QC71B” directement inscrit sur l’engin. La signature du véritable concepteur de cette machine. Intel a conçu cette carte mère, du reste Eluktronics n’est pas un fabricant de portables, c’est une marque classique en OEM qui achète des châssis et les sérigraphie de son nom avant de les commercialiser ensuite. On retrouve dans son catalogue des machines déjà vues et revues ailleurs fabriquées par des tiers.

2019-09-10 12_22_18-minimachines.net

Ce nouveau Eluktronics MAG-15 qu’il commercialise sur Amazon US n’est donc pas une de ses créations mais bien un engin OEM. Fabriqué par… Un probable sous traitant d’Intel. D’ailleurs la marque n’en fait pas mystère, sur son site on peut très bien lire que le MAG-15 est une collaboration de design entre Intel et Elutronics1

2019-09-10 12_14_28-minimachines.net

L’étiquette classique d’un portable habituel chez Elutronics

2019-09-10 12_10_37-minimachines.net

L’étiquette du NUC QC71B estampillée BQC7 sans mention de la marque

2019-09-10 12_34_04-minimachines.net

L’étiquette d’un NUC classique…

Autre détail intéressant, l’étiquette sous la machine est très différente entre les machines habituelles de la marque et celle de ce MAG-15. Elle ressemble par contre beaucoup aux étiquettes habituelles qui ornent les NUC d’Intel. Enfin, Dave Lee, je ne sais pas si il a été mis dans la confidence ou si c’est une étourderie, mais à 7’30 de sa vidéo il vend clairement la mèche en disant “Intel a fait un travail extraordinaire avec ce portable” en citant le fondeur et évidemment pas Elutronics.

Il me semble assez facile d’en conclure, même si je m’avance quelque peu, que cette machine est une production 100% Intel, conçue par un fabricant classique sous les ordres et les plans des ingénieurs de la marque. Intel ne cherche simplement pas à vendre cet engin en direct mais au travers de partenaires qui le reprendront à leurs couleurs.

2019-09-10 12_41_32-minimachines.net

Point notable, ce portable NUC QC71B est extrêmement bien conçu. Il est relativement fin, propose un écran 15.6″ IPS FullHD Mat en 144Hz, un processeur Intel Core i7-9750H associé à divers circuits graphiques allant du GTX 1660 Ti de Nvidia à un circuit RTX 2070 Max-Q. Il peut embarquer jusqu’à 64 Go de DDR4 sur deux slots SoDIMM accessibles. Son stockage est sur un slot M.2 2280 également disponible sous la carcasse de l’engin.

Le système de dissipation est impressionnant avec deux ventilateurs en extraction de chaleur situés de part et d’autre de la machine et un croisement de nombreux caloducs. Intel a choisi de les multiplier et surtout de les garder les plus longs possibles pour améliorer leur fonctionnement. La chaleur du processeur comme celle du circuit graphique sont donc totalement encaissées par le système.

2019-09-10 12_42_36-minimachines.net

Le résultat est là, dans la vidéo on voit plusieurs modes de fonctionnement de l’engin et l’impact que cela a sur le bruit de la ventilation. Un seul chiffre explique la qualité du travail effectué, celui du “Benchmark Mode” qui consiste à pousser le NUC QC71B dans ses retranchements et à mesurer le bruit qu’il émet. Et la note est très basse pour ce genre d’engin avec 57.2 décibels.

Que conclure ? L’arrivée en douce d’Intel sur ce marché du portable au travers de la branche NUC est une grande nouvelle qui devrait faire grincer pas mal de dents. Les fabricants traditionnels se retrouvent donc entre l’enclume qu’est Microsoft avec ses Surface. Et le marteau que pourrait devenir Intel avec ses portables.

La grande question qui en découle est simple. Intel n’a évidemment pas créé le NUC QC71B pour Elutronics qui n’est qu’un distributeur US de machines. Le fondeur doit probablement rechercher des distributeurs locaux en Europe comme ailleurs. Il n’est pas impossible donc que ce joli bébé débarque dans nos contrées si un revendeur ou un grossiste a le courage de le distribuer et d’en faire la publicité nécessaire. Intel a largement les moyens de gérer une localisation de sa machine avec un clavier AZERTY et autres particularités nécessaires à une distribution en France.

Notes :

  1. Je pense que la partie design d’Elutronics consiste à coller son logo, guère plus.

12 commentaires sur ce sujet.
  • 10 septembre 2019 - 13 h 56 min

    Alim d’environ 230W si on en croit l’étiquette.
    19.5V et 11.79A en max.

    Un Vrai PC portable de gamer…

    Répondre
  • 10 septembre 2019 - 19 h 22 min

    Une version 17.3″ et on en reparle ?

    Répondre
  • 10 septembre 2019 - 20 h 33 min

    Un NUC aussi volumineux et consommatrice que ça, ca m’étonne.
    Dans un format 13 voir 14p max en avec une orientation netbook/ultraportable où Intel vendrait une plateforme, carte mère ou un format, ça aurait un sens.
    Là un gros PC gaming de plus sur le marché avec un prix exorbitant, bof.

    Répondre
  • 10 septembre 2019 - 20 h 52 min
  • 10 septembre 2019 - 21 h 07 min

    @Niko: Merci de l’info.

    Répondre
  • 10 septembre 2019 - 21 h 12 min

    @Will: C’est le secteur où il y a de la traction en ce moment. C’est le secteur où ils peuvent le mieux s’en sortir.

    Répondre
  • 11 septembre 2019 - 2 h 03 min
  • 11 septembre 2019 - 2 h 14 min

    Sur cette tranche de prix et catégorie je préfère aller sur du Acer Nitro/Helios ou du Asus Rog mieux en conception et en rapport qualité prix (surtout Acer).

    PS: Un PC basse conso et endurant est plus homogène avec une gamme NUC (même s’il y a un modèle gaming en NUC)

    Répondre
  • 11 septembre 2019 - 3 h 33 min

    @Will: Donc, en gros, des préjugés. J’essaye de lutter contre ma propre addiction aux préjugés.

    Répondre
  • 12 septembre 2019 - 7 h 43 min

    @Will et @Pierre: pareil, Acer traine des casseroles en termes de piètre qualité de finition (design) et de durabilité dans le temps, confirmé par moi, j’enai Vue passé des PC portable Acer ces 10 dernières années à base d’intel ou Amd, et souvent :
    – ils tombaient en panne avant les Asus, Lenovo ou HP
    – et des bouts de plastiques (côtés charnières ou les coins…) qui rendait le PC limite dangereux
    Mais est ce vrai encore en 2019 et est ce qu’Acer à enfin appris de ces années de mauvais design ? Et piètre fiabilité ? Je n’en sais rien

    Jusqu’a Ce qu’Asus avec sa Gamme U30x (U305) pour ne pas la nommer:!avec 4 recommandation d’achats (de ma part) et 3 qui tombe en panne très rapidement

    Et pour le coup Microsoft et sa gamme Surface…. la catastrophe : avec un taux proche de 25% de retour…. cela ne les empêche pas de continuer à vendre et sortir de nouveaux modèles assez innovant

    Donc pourquoi pas au final laisser Intel tracer une autre voie dans ce monde assez standardisé des 13,3, 14, 15,6 et 17 pouces,…. car la vraie seul bonne idée de ces dernières années a été de sortir des 14 pouces borderless (dans des châssis 13,3 pouce) et permettant un poids moindre et une belle esthétique
    En revanche leurs design tout sur la carte mère : cpu +ram+wifi+SSD soudés c’est:
    Stupide d’un point de vue écologique
    Et reparabilité ZÉRO
    Mais là on perce à jour leurs intérêts mercantiles et d’obsolescences….

    Répondre
  • 17 septembre 2019 - 15 h 38 min

    @Bzels: Rien n’est soudé hors CPU/GPU ici.

    Répondre
  • 19 septembre 2019 - 0 h 29 min

    La RAM est près des caloducs… ça va chauffer…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *